L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Franco-allemand en sciences humaines et sociales (FRAL)
Edition 2013


TRANSRISK²


Gestion transnationale des risques d’inondations dans le bassin versant du Rhin. Une démarche historico-progressive

Gestion transnationale des risques d’inondations dans le bassin versant du Rhin - une démarche historico-progressive
Les objectifs du programme TRANSRISK² visent à un élargissement spatial de la zone d’étude du programme TRANSRISK. En plus des inondations, on s’intéressera aux changements dans l’occupation des sols et, particulièrement, aux transformations du cours des rivières.
Une attention particulière sera également portée à la perception des risques (communication, information), à la vulnérabilité, comme contribution à une gestion des risques d’inondation partagée de part et d’autre de la frontière.

Reconstituer les inondations historiques, étudier leurs causes et conséquences, leur gestion, dans une logique comparative, franco - allemande
Le premier objectif du projet TRANSRISK² consiste d’abord au renforcement de la base de données géohistorique transnationale des inondations établie durant le programme TRANSRISK. Pour y parvenir, on va s’appuyer sur une triple extension : temporelle, spatiale, et thématique. En effet, il s’agira d’enrichir la base de données en remontant jusqu’au XVème siècle, en s’étendant aux territoires limitrophes. De même, seront intégrés les changements dans l’occupation des sols à l’échelle régionale et, particulièrement, les transformations des cours d’eau, important facteur de contextualisation des inondations historiques.
Le second objectif porte sur l’étude de la perception et de l’acceptation de risques, des processus de communication et d’information, de la vulnérabilité et de la résilience, afin de contribuer à la mise en place d’une gestion du risque d’inondations complète, partagée à toutes les échelles, notamment transnationale. Pour ce territoire partagé entre France, Allemagne et Suisse, il s’agira d’aboutir à d’une compréhension systémique de la gestion des risques d’inondations. On analysera les différences et évolutions spatio - temporelles des perceptions, des décisions politiques, des choix techniques et d’aménagement, mais aussi les discours publics autour du risque, dans le cadre du réchauffement climatique.
Le troisième objectif vise, à travers une modélisation historico-progressive, à transposer dans la situation actuelle les inondations extrêmes observées depuis le XVIIIème, notamment les événements de récurrence plus que centennale, ce qui s’inscrit pleinement dans les objectifs de la Directive européenne sur la gestion des inondations. Et l’on peut espérer d’importantes retombées extra – scientifiques, appliquées, en termes de gestion des risques et de collaboration avec les acteurs des scènes locales du risque (public, collectivités, etc.).
La réalisation de ces objectifs passe forcément par le renforcement du travail interdisciplinaire.

Acquisition, interprétation, partage des informations sur les inondations historiques, à la perception et à la gestion des inondations. Approche comparative, transfrontalière et spatio - temporelle
L’avantage du programme TRANSRISK² est de travailler sur un espace commun et binational, en s’appuyant sur des méthodes déjà validées dans le programme TRANSRISK (2008 - 2011). Pour chaque WP, les partenaires interviennent conjointement sur un même terrain, en se partageant le travail sans tenir compte des frontières, dans une logique interdisciplinaire forte, selon les compétences de chacun, scientifiques et linguistiques.
- WP1: extension spatiale de la recherche historique engagée durant le programme TRANSRISK (dépouillement d'archives), destinée à fournir à la base de données des informations issues d’un espace partagé plus large.
- WP2: Transmission de l’information. Evaluation et suivi diachronique des réactions des acteurs (dépouillement d'archives et enquêtes auprès des acteurs).
- WP3: Extension de la base de données vers les informations concernant les changements dans l’occupation des sols (archives et étude diachronique des cartes topographiques).
- WP4: Etudes des vulnérabilités:
- Vulnérabilité économique : Les informations récoltées dans les archives en ce qui concerne l’évaluation des dommages seront standardisées pour être spatialisées dans un SIG permettant de suivre l’évolution.
- Vulnérabilité institutionnelle : évaluation des retours d’expérience sur la durée, notamment à travers la comparaison des gestions de crises dans le temps et dans l’espace entre la France et l’Allemagne.
-WP5: Evaluation du risque d’inondation. Comparaison des inondations historiques et des conditions météorologiques qui les ont générées.
-WP6: Modélisation historico – progressive des inondations de référence, à partir du modèle d’écoulement LARSIM.
-WP7: Etude et évaluation de l’applicabilité des logiques floues pour décrire qualitativement les inondations.
-WP8: Sécurisation de données, intégration des données dans l’environnement collaboratif TAMBORA.org.
-WP9: Culture du risque et médiatisation des résultats (outils de pédagogie, de communication, d'information)

Résultats

- Base de données TRANSRISK sur les inondations historiques dans le Fossé Rhénan et pour la Moselle entre 1480 et 2015 (plus de 4.000 événements).
- Reconstitution des événements de référence dans le Fossé Rhénan (description, causes naturelles et anthropiques, conséquences gestion, cartographie).
- Enquêtes transfrontalières sur la perception et la culture du risque d'inondation.
- Site internet ORRION (Observatoire Régional des Risques d'Inondation), base de données participative sur les inondations historiques dans le Fossé Rhénan (site français et allemand).
- Base de données des repères de crue en Alsace et programme de pose de nouveaux repères.
- Base de données images sur les inondations historiques dans le Fossé Rhénan.

Perspectives

1) Recherches appliquées :
- collaboration avec les administrations en charge de la gestion des risques d'inondation dans le cadre de la mise en place des procédures réglementaires (Plan de Prévention des Risques d'inondation, Programme d'Action de Prévention des Inondation, Directive Européenne «Inondations«).
- organisation d'une commémoration autour des inondations historiques (1919 - 2019).
2) Prolongements dans le cadre d'un programme INTERREG.

Productions scientifiques et brevets

Au 31 août 2015 :
7 articles scientifiques dont 3 dans des revues internationales
12 communications ou conférences dont 7 internationales et une en tant que keynote speaker
4 conférences de vulgarisation scientifique
1 émission télévisée
1 émission de radio
3 articles de presse

Partenaires

IPG, Uni Freiburg Albert-Ludwigs-Universität Freiburg, Institut für Physische Geographie

CRESAT Centre de Recherche sur les Economies, les Sociétés, les Arts et les Techniques

CERDACC Centre Européen de recherche sur le Risque, le Droit des Accidents Collectifs et des Catastrophes

LGP Laboratoire de Géographie Physique

LMIA Laboratoire de mathématiques, informatique et applications

GESTE Laboratoire Gestion Territoriale de l'Eau et de l'Environnement

LIVE Laboratoire Image, Ville, Environnement

Aide de l'ANR 270 505 euros
Début et durée du projet scientifique février 2014 - 36 mois

Résumé de soumission

Le projet TRANSRISK² s’inscrit dans le prolongement du programme DFG/ANR TRANSRISK « Analyse interdisciplinaire et transfrontalière de l’histoire des risques d’inondation dans l’espace du Rhin-Supérieur » (ANR-07-FRAL-025), achevé avec succès en 2011. La coopération étroite entre les partenaires a permis la création, pour le sud du Rhin Supérieur, d’une base de données transnationale des inondations historiques sur 300 ans. De plus, on a pu définir et classifier les types d’inondations et les situations météorologiques conditionnant leur occurrence. A partir d’études de cas à l’échelle locale coté allemand et français, l’évolution du risque d’inondation a été analysée et cartographiée, notamment à travers le rôle des changements dans l’occupation des sols. Ces résultats ont apporté des connaissances nouvelles et une meilleure évaluation des inondations historiques, présentées et discutées avec les administrations compétentes, particulièrement parce qu’elles s’inscrivent dans les objectifs de la Directive européenne sur la gestion des inondations. Ce lien avec les différentes phases de cette Directive d’ici à 2015 est une clé du nouveau projet de recherche TRANSRISK². Ses objectifs visent d'abord à généraliser, valider et enrichir les méthodes de TRANSRISK à travers une application plus diversifiée, ensuite à procéder à un élargissement spatial de la zone d'étude. En effet, il s’agira d’enrichir la base de données transnationale des inondations depuis 1700 en s’étendant aux territoires limitrophes en France, en Allemagne et en Suisse. De même, seront intégrés les changements dans l’occupation des sols à l’échelle régionale et, particulièrement, les transformations du cours des rivières, important facteur de contextualisation des inondations historiques. Après les résultats prometteurs obtenus dans le cadre de TRANSRISK, une attention particulière sera portée dans le nouveau projet TRANSRISK² à la perception et à l’acceptation des risques (notamment à travers la communication et l’information), à la vulnérabilité, comme contribution à une gestion des risques d’inondations complète, intégrative et, surtout, partagée de part et d’autre de la frontière. Pour ce territoire franco –allemand, l’objectif est donc d’une compréhension holistique, systémique de la gestion des risques d’inondations en analysant les différences et évolutions spatiales et temporelles des perceptions, des décisions politiques, des choix techniques et d’aménagement, le rôle des discours publics autour du risque, dans le cadre tendu du réchauffement climatique et du changement global. Tout spécialement, il s’agira, à travers une modélisation historico-progressive, de transposer dans la situation actuelle les inondations extrêmes observées depuis le XVIIIème. Cette démarche vise notamment à évaluer les catastrophes historiques de récurrence plus que centennale, ce qui s’inscrit pleinement dans les objectifs de la directive européenne. La réalisation de ces objectifs passe forcément par le renforcement du travail interdisciplinaire, et la collaboration avec d’autres disciplines scientifiques, aptes à proposer de nouvelles approches et méthodes. Mais le projet TRANSRISK² s’inscrit également dans une logique appliquée. Il s’agit de favoriser une re-territorialisation et une culture du risque, à travers une collaboration avec les administrations compétentes et une implication des autres acteurs des scènes locales du risque, (Sociétés d’histoire, élus, écoles, entreprises).

 

Programme ANR : Franco-allemand en sciences humaines et sociales (FRAL) 2013

Référence projet : ANR-13-FRAL-0012

Coordinateur du projet :
Monsieur Brice Martin (Centre de Recherche sur les Economies, les Sociétés, les Arts et les Techniques)
brice.martin@nulluha.fr

Site internet du projet : http://www.orrion.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.