L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Franco-allemand en sciences humaines et sociales (FRAL) 2013
Projet NEORELIGITUR

Nouvelles religiosités en Turquie : un réenchantement dans un pays musulman sécularisé ?

Les « nouvelles religiosités » se sont imposées comme un concept fécond pour l’étude des croyances et des pratiques associées au courant du New Age, à l’ésotérisme moderne, à l’hindouisme et au bouddhisme. Celles-ci sont perçues comme des corollaires des processus de sécularisation, d’individualisation et de mondialisation des sociétés occidentales. Ce débat n’a pas été étendu aux sociétés non occidentales, en particulier au monde musulman, par manque de d’intérêt scientifique, mais aussi parce que ces sociétés ont été considérées comme à l’écart de ces processus.


Notre projet entend étudier l’émergence et le développement des nouvelles religiosités en Turquie, un pays musulman laïcisé en référence au modèle de laïcité à la française. Très répandues, ces religiosités y sont pourtant peu ou mal étudiées, soit parce que les chercheurs turcs ne les prennent pas au sérieux soit car ils ont à leur égard une attitude hostile. Quant aux études islamiques et à la turcologie, elles ne les trouvent pas assez « authentiques ».


Notre projet est conçu comme un programme interdisciplinaire pour un groupe de 26 chercheurs. Ce groupe s’appuiera sur des théories et méthodes en cours en sciences religieuses, histoire, anthropologie, sociologie et littérature. Notre programme de travail est organisé suivant des axes théoriques et méthodologiques, en vue d’inciter les chercheurs du groupe à dépasser les approches de leur propre discipline.


Le projet présenté se donne pour but d’intégrer les débats scientifiques français et allemands concernant ces questions. Du côté allemand, il existe de nombreux travaux fondamentaux pour l’étude des nouvelles religiosités qui sont ignorés en France. Côté français, les critiques modernes et postmodernes de la sécularisation et de la modernité pourraient nourrir davantage le débat allemand. Le savoir accumulé à l’issu de ce projet a pour ambition de poser des bases pour un travail global et comparatif d’analyse des nouvelles religiosités, autour des questions de sécularisation, d’individualisation et de mondialisation. Les résultats obtenus permettront également de questionner les hypothèses essentialistes qui sous-tendent ces trois thématiques et postulent que la nature de l’Europe et celle des cultures islamiques conditionnerait leur attitude respective face à la modernité. Cette posture critique nourrira par ailleurs un travail de déconstruction de la notion de « turcité » qui apportera un nouvel éclairage sur l’approche turque des nouvelles religiosités. En outre, nous entendons contribuer au débat scientifique sur la construction de l’identité, la circulation et l’autorité religieuses, le genre dans l’Islam et la définition de la religion et de ces frontières. Du point de vue institutionnel, notre projet encouragera le développement des liens existants entre les chercheurs français et allemands et les deux instituts qui les encadrent.
.

Partenaires

CETOBAC Centre d'Etudes Turques, Ottomanes, Balkaniques et centrasiatiques

OII Orient-Institut Istanbul

Aide de l'ANR 219 539 euros
Début et durée du projet scientifique février 2014 - 36 mois

 

Programme ANR : Franco-allemand en sciences humaines et sociales (FRAL) 2013

Référence projet : ANR-13-FRAL-0006

Coordinateur du projet :
Madame Nathalie CLAYER (Centre d'Etudes Turques, Ottomanes, Balkaniques et centrasiatiques)
nathalie.clayer@nullehess.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.