L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

FACING SOCIETAL AND ENVIRONMENTAL CHANGES (SOC&ENV)
Edition 2012


GEOMAR


Gestion de la ressource en Eau dans l’Orient Méditerranéen : Alexandrie et son Réseau hydrographique

Impact sur les sociétés de la variation de la ressource en eau dans la région d'Alexandrie (Egypte)
Notre objectif est de porter une lecture historique et pluridisciplinaire des changements hydrologiques de la re´gion d'Alexandrie, en proposant une analyse axe´e sur les potentialite´s et les contraintes qu’exercent ces changements sur l’environnement et sur les socie´te´s, mais e´galement sur les impacts de celles-ci sur la dynamique hydrologique naturelle du milieu.

Fluctuations de la ressource en eau et développement socio-économique
Les questionnements sont multiples, mais peuvent se re´sumer aux questions suivantes. (1) Quelles sont les pratiques qui ont e´te´ mises en œuvre pour exploiter les ressources en eaux douces de la zone de´sertique et de la zone deltai¨que ? (2) Peut-on e´tablir une relation entre l'e´volution des ressources en eau, la phase de peuplement qui suit la fondation d'Alexandrie et le de´veloppement de l'agriculture ? (3) La phase de « de´sertification » post- antiquite´ est-elle d'origine abiotique ou socio-e´conomique ? L’ambition de notre projet serait de proposer un sce´nario multifactoriel de l’impact des changements hydrologiques passe´s, notamment dans les processus d’adaptation et de gestion des ressources par les socie´te´s historiques dans la re´gion d'Alexandrie. Cette de´marche permettra notamment de saisir l’ampleur de la plasticite´ et de l’inge´nuite´ des socie´te´s humaines face aux de´fis hydriques, en contextes arides et semi-arides.

Géoarchéologie, transdisciplinarité et confrontation de différentes échelles spatiales et temporelles
1. L’analyse morphologique a` haute re´solution d'un ancien vignoble (karm), qui sera se´lectionne´ a` partir des prospections de terrains.
2. L’analyse macro- et micro-botanique de restes ve´ge´taux trouve´s dans le contexte de fermes viticoles et ole´icoles (pressoirs et cuves, amphores, fours, briques de terre crue, champs...) et en dehors de ces espaces agricoles (espaces adjacents non cultive´s ou espaces cultive´s abandonne´s).
3. Chronologie des phases de de´veloppement et de re´traction agricole et pastorale en Mare´otide.
4. L’e´tude des variations holoce`nes des niveaux des lacs du Wadi Natrun.
5. L’e´tude des sources hydrologiques des lacs du Wadi Natrun.
6. La reconstitution des variations du couvert ve´ge´tal naturel et potentiellement induit par l’anthropisation.
7. L’analyse des isotopes du plomb le long de la se´quence se´dimentaire.

Résultats

Une centaine de sites archéologiques et géoarchéologiques ont été documentés et répertoriés dans la base de données qui alimentera un système d'information géographique (SIG) archéologique et paléo-environnementale à l'échelle de tout l'arrière-pays agricole d'alexandrie. Nous avons également reconstitué le bilan sédimentaire du delta du Nil au cours des 8000 dernières années. Nos résultats montrent que la vulnérabilité du delta du Nil présente une histoire particulièrement longue, en réponse aux changements climatiques ainsi qu'à la pression anthropique. A l'échelle du site archéologique, nous nous rapprochons de l'identification du port lacustre d'Alexandrie et nous documentons un site de production viticole, organisé autour d'une ressource d'eaux douces souterraines ainsi qu'à proximité du lac Maréotis, voie d'eau navigable permettant l'exportation des marchandises produites vers Alexandrie.

Perspectives

La première phase du projet a été essentiellement l'objet de campagnes de terrain, incluant les prospections archéologiques et la réalisation de carottages sédimentaires. (1) Dans le Wadi Natrun (désert occidental), nous avons pour la première fois extrait la séquence sédimentaire holocène, qui suggère la montée du toit de l'aquifère dans cette région; (2) dans la région semi-désertique d'Alexandrie, nous travaillons à l'alimentation d'un SIG archéologique et palaéo-environnemental; (3) A cette échelle régionale, nous nous intéressons également à la branche Canopique qui alimentait toute la zone en eau douce. Un carottage en cours de publication a fournit un enregistrement de 7000 ans qui complète la documentation existente sur le fonctionnement de cette branche dont la diminution du débit à la fin de l'antiquité est si critique quant à l'évolution des pratiques agricoles de cette zone. (4) A l'échelle locale du site, notre étude géoarchéologique du site d'Akadémia situé environ 40km à l'ouest d'Alexandrie porte sur un ensemble agricole qui semble cohérent complet depuis la production jusqu'à l'exportation des marchandises via le lac Maréotis; (5) Sur la façade lacustre d'Alexandrie, un nouveau carottage est venu confirmé la présence du Portus Mareoticus, non identifié jusqu'à présent. Cette première phase de récolte d'archives sédimentaires sera suivie par des analyses sédimentologiques, biologiques et géochimiques qui permettront d'alimenter, en confrontation avec les données spatiales géoarchéologiques du SIG, la question des interactions entre usages et ressources en l'eau pendant l'antiquité dans la région d'Alexandrie.

Productions scientifiques et brevets

1. V. Pichot, «The Site of Akademia: The Amphora Workshop of Apol(l)ônios«, Bulletin de la Céramique Egyptienne (BCE) 24, 2013, sous presse.

2. V. Pichot, «The Site of Akademia: First Excavation Campaign (July-August 2012) on the Amphora Workshop of Apol(l)ônios «, actes du colloque international de Nicosie, Per Terram, Per Mare: Production and Transport of Roman Amphorae in the eastern Mediterranean avril 2013, sous presse.

3. Flaux C., Pichot V., Géoarchéologie portuaire dans le lac Maréotis, delta du Nil, Egypte. Géochronique (BRGM), sous presse.

4. Marriner N., Flaux C., Morhange C., Stanley J.-D. Tracking Nile Delta vulnerability to Holocene change. PLoS One. DOI : 0.1371/journal.pone.0069195
http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0069195

Partenaires

CEAlex - USR 3134 Centre d'Etudes Alexandrines

CNRS DR12 - CEREGE - UMR 7330 Centre National de Recherche Scientifique Délégation Provence et Corse - Centre Européen de Recherche et d’Enseignement des Géosciences de l’Environnement

Laboratoire public

ECOLAB - UMR 5245(CNRS-UPS-INPT) Laboratoire écologie fonctionnelle et environnement

Aide de l'ANR 576 955 euros
Début et durée du projet scientifique janvier 2013 - 48 mois

Résumé de soumission

Au cours des 40 dernières années, de nombreux pays orientaux situés dans des zones semi-arides (Égypte, Iran, Israël, Jordanie, Turquie) enregistrent un réchauffement lié, dans les territoires intérieurs, à une importante baisse des précipitations conduisant à des pénuries en eau. Les périodes de sécheresse se sont répétées de manière irrégulière et non uniforme, mais avec de plus grandes ampleurs et durées durant la dernière décennie. Le changement climatique actuel, et donc les anomalies hydrologiques en dérivant, interagissent directement dans ces pays « vulnérables » avec d'autres variables sociales, économiques ainsi que politiques et agissent comme un «amplificateur de menaces».

Dans ce contexte où les changements hydrologiques exercent une importante pression sur les ressources et où les impacts attendus du changement climatique actuel vont exacerber la vulnérabilité des communautés, le projet GEOMAR, axé sur la région semi-aride d’Alexandrie (Égypte), vise à comprendre la dynamique des interactions société-environnement depuis l’Antiquité et la fondation de la cité, par l’étude du principal facteur limitant, la ressource en eau. GEOMAR a pour but d’analyser, à une échelle pluriséculaire, les changements climatiques passés, leurs impacts sur la disponibilité en eau, leurs conséquences sur l’environnement et sur la vulnérabilité des sociétés, ainsi que l'exploitation du territoire et son impact sur l'environnement. L’adaptation à la pénurie en eau, seul moyen de maintenir une économie dans ces territoires semi-arides, apparaît donc comme un challenge récurrent. Ceci est particulièrement accentué en Égypte car cette région est depuis longtemps déficitaire en eau par rapport aux besoins nécessaires pour alimenter sa population. Les graves sécheresses actuelles ont engendré une forte baisse dans le réapprovisionnement des systèmes de stockage (aquifères et réservoirs) jusqu’à atteindre un seuil critique. Cette importante réduction de la disponibilité en eau va, par conséquent, induire de profonds changements dans la production agraire qui pourrait sérieusement impacter les circonscriptions agricoles. La mise en perspective historique de ces anomalies hydrologiques et de leurs conséquences humaines vise à analyser sur le long terme la réponse des systèmes socio-économiques, non isolés des crises climatiques malgré l’innovation technologique ou la volonté politique, aux contraintes environnementales. Le projet GEOMAR, par une approche multifactorielle, projette de déterminer un facteur clé dans l’histoire des civilisations, le seuil à partir duquel toute agro-innovation n’est plus envisageable, menant à une migration des populations vers des territoires plus fertiles et plus viables économiquement (riverains, palustres, alimentés par des sources karstiques). L’approche développée est inter- et pluridisciplinaire, ce qui implique le décloisonnement de chaque discipline de sa spécificité et le renforcement de compétences communes afin de déterminer si la sécheresse est une source de détresse millénaire en Égypte et d'en mesurer aussi la part anthropique.

 

Programme ANR : FACING SOCIETAL AND ENVIRONMENTAL CHANGES (SOC&ENV) 2012

Référence projet : ANR-12-SENV-0008

Coordinateur du projet :
Monsieur KANIEWSKI David (Laboratoire écologie fonctionnelle et environnement)
david.kaniewski@nulluniv-tlse3.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.