L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Emotion(s), cognition, comportement (EMCO) 2011
Projet Emphiline

La surprise au sein de la spontanéité des émotions: un vecteur de cognition élargie

Ce projet, qui relève de la recherche fondamentale, entrecroise plusieurs disciplines : philosophie/phénoménologie, linguistique/psycholinguistique, neurosciences/physiologie cardiovasculaire-psychiatrie, et s’inscrit dans la problématique générale de l’interaction entre émotions et cognition. Cependant, l’orientation de notre interrogation nous conduit d’emblée à indiquer que, au sein de cette relation, l’accent sera davantage porté sur le rôle (l’impact, l’influence, l’effet) des émotions dans le fonctionnement cognitif (axe 3). Nous préférons parler de « rôle » pour souligner son caractère non-mécanique, non-linéaire, structurel et global. Nous nous inscrivons dans le cadre général d’une intégration possible de l’émotion dans le système cognitif, et ce, à rebours de deux hypothèses épistémologiques encore dominantes aujourd’hui, à savoir : 1. le rôle dominant exclusif de la rationalité computationnelle et l’absence d’une prise en compte des émotions dans la cognition ; 2. le statut exclusivement perturbant voire entravant des émotions dans les processus cognitifs.
Le projet se situe dans un contexte scientifique pluridisciplinaire : neuro-biologique, en ce que s’y trouve mise en avant une cognition incarnée (Varela) et intégrative (Damasio) du sujet vivant, et ce, en lien avec des antécédents philosophiques phénoménologiques qui placent au premier plan l’expérience corporelle d’un sujet concret inscrit dans le monde (Husserl, James, Merleau-Ponty), et avec des répondants linguistiques qui valorisent les contextes d’énonciation et la dynamique des interactions entre locuteurs comme éléments constitutifs du soi.
Nous nous positionnons donc au cœur de la tension entre ces deux fonctions apparemment antinomiques de l’émotionnel : facilitation/inhibition, mais voulons explorer le rôle de l’imprévu et l’insolite, mettre l’accent sur la fécondité de la facilitation émotionnelle et la valorisation des notions d’heuristique, d’énaction, de nouveauté, d’inventivité, de création. Après un tour d’horizon des écrits et travaux d’exploration de corpus et de bases de données qui traitent de l’influence de l’émotion sur la cognition, nous analyserons plus précisément la composante émotionnelle de la surprise (le sursaut, la spontanéité). S’appuyant sur un dispositif expérimental éprouvé de génération de la surprise, notre hypothèse de travail consiste à identifier, mesurer, décrire les divers impacts, influences et effets de la composante émotionnelle de la surprise et les différents marqueurs psychophysiologiques, linguistiques et phénoménologiques observables. A travers plusieurs expériences complémentaires, sur des sujets dépressifs et non-dépressifs en psychophysiologie, des locuteurs natifs du français et de l’anglais et des apprenants de ces deux langues en psycholinguistique, et, en phénoménologie, des entretiens d’explicitation dans ces deux domaines, nous chercherons à démontrer que cette composante émotionnelle a un effet de modulation, voire de facilitation, des processus cognitifs. Chaque expérience sera portée par une discipline dominante, avec interventions rétroactives de chacun des deux autres champs de recherche.
Ce projet débouchera sur des réalisations concrètes, base de données, ouvrages multidisciplinaires, des protocoles expérimentaux (et éventuellement un brevet) en physiologie cardiovasculaire ainsi que des avancées sur la gestion de la dépression et des propositions méthodologiques en acquisition/apprentissage des langues.

Partenaires

CLILLAC-ARP  Centre de Linguistique Inter-langues, de lexicologie, de linguistique anglaise et de corpus

Pays Germaniques Pays Germaniques - Archives Husserl

INSERM U930 ERL CNRS 3106 Unité « Imagerie et Cerveau », Equipe 4, 'Troubles affectifs'

Aide de l'ANR 240 000 euros
Début et durée du projet scientifique janvier 2012 - 36 mois

 

Programme ANR : Emotion(s), cognition, comportement (EMCO) 2011

Référence projet : ANR-11-EMCO-0005

Coordinateur du projet :
Madame Natalie DEPRAZ (Pays Germaniques - Archives Husserl)
natalie.depraz@nullfreesurf.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.