L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

RESEAUX DU FUTUR ET SERVICES (VERSO) 2010
Projet CONNECT

Réseaux orientés au contenu: une nouvelle expérience pour le transfert de contenus.

CONNECT contribuera à la définition et à l'évaluation d'un nouveau paradigme pour l'Internet du futur: un réseau centré sur le contenu, CCN (Content-Centric Network) où, plutôt que de connecter des hôtes distants comme le fait actuellement IP, le réseau gère directement les éléments d'information que les utilisateurs veulent publier, récupérer ou échanger. Le projet s'appuiera sur des propositions CCN existantes en Europe et aux Etats-Unis, en adoptant comme point de départ la proposition soutenue par l'équipe du PARC (Palo Alto Research Center) dirigée par Van Jacobson.Suivant cette vision PARC de CCN, un élément d'information est divisé en fragments de la taille d'un paquet IP. Ces fragments sont identifiés par un nom unique sur la base d'une structure hiérarchique spécifique. Le nom et le contenu peuvent être cryptés et signés, permettant plusieurs niveaux de sécurité et garantissant généralement que le contenu est vérifiable, de provenance connue et approprié à la demande de l'utilisateur. Les paquets CCN portent un nom plutôt que des adresses, ce qui a un impact fondamental sur le fonctionnement du réseau.
Les aspects de sécurité sont abordés au niveau contenu, en relâchant les exigences sur les équipements du réseau et des extrémités. Les utilisateurs n'ont plus besoin d'une adresse universellement connue, ce qui facilite grandement la gestion de la mobilité et de la connectivité intermittente. Le contenu est transmis sous le contrôle du récepteur, ce qui limite la possibilité des attaques de déni de service (DoS - denial of service) et d'autres pratiques similaires. Puisque les fragments sont auto-certifiés, ils peuvent être librement reproduits, ce qui facilite la mise en cache dans le réseau et permet ainsi des économies significatives de la bande passante. Le paradigme CCN s'applique autant à l'information statique qu'à du contenu généré de manière dynamique, tel qu'une conversation téléphonique par exemple.
Même si le paradigme CCN présente des avantages évidents, son architecture n'est pas complètement définie et il reste à évaluer de manière approfondie la faisabilité technique et économique de cette proposition. CONNECT concentrera ses efforts sur trois domaines essentiels :
• les mécanismes de contrôle de trafic et de partage des ressources dans les réseaux d'accès et le cœur du réseau ;
• le schéma de nommage évolutif et l'architecture de routage ;
• les stratégies de cache dans les nœuds ou globales au réseau.
L'objectif est de proposer des mécanismes et des protocoles originaux et adaptés à la l'architecture CCN et d'évaluer leurs performances.
De plus, CONNECT examinera comment CCN pourrait éventuellement remplacer IP comme la base de l'architecture d'Internet. L'approche prévue est de considérer quelques études de cas typiques pour lesquelles CCN a des avantages évidents. Un objectif particulier sera de vérifier que le modèle de sécurité améliorée de CCN résout effectivement les problèmes actuels d'IP et permet le développement de nouvelles applications intéressantes.
Des outils de simulation et d'émulation seront développés pour valider et tester les mécanismes et les protocoles proposés par CONNECT. Ils seront conçus pour permettre le portage direct des logiciels vers le projet open source CCNx initié par PARC et en cours de développement.
Le travail est organisé en cinq tâches principales consacrées respectivement:
• au contrôle de trafic et du partage des ressources ;
• au nommage et au routage ;
• aux stratégies de cache et au compromis mémoire-bande passante ;
• aux études de cas et à la sécurité ;
• aux expérimentations et à la dissémination.
La durée de projet est de deux ans. Le résultat attendu est un ensemble d'algorithmes et de protocoles répondant aux objectifs des tâches techniques. Les livrables seront principalement des rapports, mais incluront également les plateformes de simulation et d'émulation développés pour les expérimentations.

Partenaires

ALBLF ALCATEL LUCENT BELL LABS France

INRIA Sophia Antipolis Méditerranée Planète INRIA Centre Sophia-Antipolis

TP INSTITUT TELECOM - PARISTECH

Lip6 UNIVERSITE PARIS VI [PIERRE ET MARIE CURIE]

Aide de l'ANR 708 932 euros
Début et durée décembre 2010 - 24 mois

 

Programme ANR : RESEAUX DU FUTUR ET SERVICES (VERSO) 2010

Référence projet : ANR-10-VERS-0001

Coordinateur du projet :
Madame CAROFIGLIO Giovanna (ALCATEL LUCENT BELL LABS France)
giovanna.carofiglio@nullalcatel-lucent.com

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.