L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Nous suivre

  • SHIFU Vieux maîtres et nouvelles générations de spécialistes religieux en Chine aujourd’hui : ethnographie du quotidien et anthropologie du changement social

    Vieux maîtres et nouvelles générations de spécialistes religieux aujourd’hui en Chine
    Ethnographie du quotidien, anthropologie du changement social

    Modalités et enjeux de la transmission des vieux maîtres religieux dans la Chine contemporaine
    Ce projet s’intéresse à la vie quotidienne des spécialistes religieux chinois aujourd’hui, dans un contexte où leur rôle et plus largement le paysage religieux ont connu d’importantes mutations. Il prend pour sujet les différentes figures des religions chinoises — le taoïsme, le bouddhisme, le confucianisme, les religions locales — et s’attache à les mettre en regard dans leur existence présente. La focale est portée de façon privilégiée sur les vieux maîtres de ces traditions à qui l’on doit d’avoir perpétué les chaînes de transmission, pour un temps interrompues, par delà la longue période de prohibition sous la Révolution Culturelle (1966-76). Témoins des différentes périodes de trouble du XXe siècle, ils sont aujourd’hui en mesure de raconter ces événements de leur propre point de vue. Mais surtout, tenus pour des « trésors vivants », ces personnages qui ne sont aujourd’hui plus qu’une poignée, sont les seuls à pouvoir faire état de la manière dont ils pratiquaient autrefois certains rituels et techniques de méditation et d’ascèse et d’expliquer comment ils s’accommodaient au quotidien des différentes tâches qui leur incombaient. Aujourd’hui, ils sont les derniers dépositaires de ces savoirs qui pour certains sont sur le point de disparaître, voire sont déjà tombés dans l’oubli. Avec un soin particulier accordé à la transmission orale, il s’agit de considérer ce qui, selon leurs propres souvenirs, ceux de leurs aînés et de leurs disciples, a changé au fil des dernières générations d’officiants. Ce programme s’emploie à dresser une série de portraits ethnographiques de ces religieux, dans le détail de leur histoire de vie et de leurs activités présentes, à donner à voir de la sorte la scène religieuse d’aujourd’hui et à s’efforcer de mieux saisir l’impact des ruptures du XXe siècle. Il voudrait saisir comment les traditions se sont perpétuées sous bénéfice d’inventaire et ce que la résurgence religieuse a impliqué de continuités, de changements et de réinventions



  • Animots Animaux et animalité dans la littérature de langue française (XXe-XXIe siècles)

    Animots
    ANIMAUX ET ANIMALITE DANS LA LITTERATURE DE LANGUE FRANÇAISE (XXE-XXIE SIECLES)
    Fondé sur un partenariat entre le CRAL (Centre de recherches sur les arts et le langage, CNRS/EHESS) et l’EA « Écritures de la modernité » (Université Paris 3), le projet « Animots » (2010-2014), constitué de huit chercheurs et une coordinatrice, vise à pallier le manque d’une recherche organisée à moyen et long terme sur les animaux et l’animalité dans la littérature de langue française des XXe-XXIe siècles.

    ACTUALITE DE LA QUESTION DE L’ANIMALITE : UN CARREFOUR DE DISCIPLINES
    Dans le concert intellectuel contemporain sur l'animalité, les discours et représentations propres à la création littéraire sont rarement pris en compte par une critique académique qui aborde l’animalité selon des axes traditionnels restrictifs (analyses allégoriques ou symbolistes, études régionalistes, cantonnement à certains genres dits mineurs). Or depuis le début du XXe siècle, les écrivains sont légion à inscrire leur production dans les enjeux sociaux et épistémologiques les plus contemporains. Il devient donc crucial de légitimer la question de l’animalité en études littéraires et de renouveler celles-ci par l’établissement de transversales avec d’autres disciplines (philosophie, éthique, éthologie de terrain, histoire, anthropologie…). En outre, via des collaborations dans les deux langues, un dialogue est établi entre chercheurs appartenant à des sphères académiques françaises et anglo-saxonnes, afin de tenir compte des apports des Animal Studies et de l’Ecocriticism, et de créer une impulsion pour dialectiser et institutionnaliser en France de nouveaux champs de recherche : zoopoétique, écocritique, études animales notamment.



  • GALAC "Analyse spatio-chronologique des paléoGlaciers de l’Altiplano durant le stade lac Tauca (Heinrich 1) : un cas d’étude pour établir une carte de paleoprécipitations dans les Andes Tropicales."

    GALAC
    Analyse spatio-chronologique des paléoGlaciers de l’Altiplano durant le stade lac Tauca (Heinrich 1) : un cas d’étude pour établir une carte de paleoprécipitations dans les Andes Tropicales.

    Glaciers et lacs : témoins du climat de l'Altiplano
    Un enjeu majeur des recherches en paléoclimatologie est le développement de nouvelles approches permettant de documenter la variabilité spatiale des paleoprécipitations et des paleotempératures en domaine continental. Dans ce cadre, le projet GALAC se penchera sur un cas d'étude particulièrement important pour améliorer la connaissance du paléoclimat des Andes Tropicales. Nous mettrons en effet en oeuvre une stratégie innovante pour étudier le paléoclimat de l'Altiplano, une région de haute altitude où l'hydrosphère est susceptible d'avoir enregistrée des fluctuations climatiques régionales et globales de grande amplitude. L'objectif principal du projet est de comprendre les processus atmosphériques qui ont conduit à la formation du lac géant Tauca dans l’Altiplano central pendant le stade Heinrich 1 (17-15 ka). Pour atteindre ce but, et notamment pour établir une carte des paléoprécipitations de l’Altiplano pendant ce stade lac Tauca (synchrone de l'événement Heinrich 1), nous mettrons en oeuvre une stratégie transdisciplinaire qui se base d'abord sur la reconstruction et la datation par 3He et 10Be cosmogénique des lignes d'équilibre des paléoglaciers. La présence de nombreuses reliques glaciaires quaternaires dans un état de préservation remarquable indique que cette région des Andes est particulièrement bien adaptée à la mise en oeuvre de cette méthode.



  • MUSeS (Migration Under Semaphorins Stimulation) Analyses cellulaire et moléculaire du développement des neurones à GnRH-1: un aperçu de l'hypogonadisme hypogonadotrope.

    Analyses cellulaire et moléculaire du développement des neurones à GnRH-1: un aperçu de l'hypogonadisme hypogonadotrope.
    Ce projet a pour but une meilleure compréhension des événements moléculaires régissant la migration des cellules à GnRH-1 du nez vers le cerveau et leurs rôles dans l’établissement des circuits neuronaux menant aux fonctions reproductives

    La signalisation cellulaire par les sémaphorines dans le contrôle neuroendocrinien de la reproduction
    L’infertilité est une affection touchant plusieurs millions de couples à travers le monde. Les experts prévoient un doublement de l’infertilité en Europe pour la prochaine décennie. Par conséquent, il y a un besoin urgent d’élucider les voies cellulaires et moléculaires et, en particulier, les mécanismes neuroendocrines impliqués dans la fonction de reproduction.
    Le déclenchement de la puberté est contrôlé dans le cerveau par un réseau de neurones hypotalamiques conduisant à la sécrétion de gonadotropin-releasing hormone (GnRH-1). Pendant le développement post-natal, différents signaux sont intégrés par le cerveau permettant l’initiation de la maturation sexuelle. Cependant, les événements moléculaires contrôlant l’activation des neurones à GnRH-1 à ce moment précis demeurent un mystère biologique majeur non élucidé.
    La particularité des neurones à GnRH-1 réside dans le fait que, contrairement aux autres cellules neurosécrétrices émanant du neuroépithelium du troisième ventricule, ils naissent dans l’épithelium olfactif et par la suite migrent dans la région septale pour atteindre leur destination finale dans l’hypothalamus. Cela est vrai pour tous les mammifères dont l’espèce humaine. Certains troubles de la reproduction chez l’Homme, comme l’hypogonadisme hypogonadotrope (HH), sont associés à la perturbation de la migration des neurones à GnRH-1 ou de la sécrétion normale de la GnRH-1. Cela souligne l’importance de l’identification des gènes candidats cruciaux pour les développement du système à GnRH-1. Dans ce projet, nous étudions comment les sémaphorines, l’une des plus grande famille de facteurs de guidances conservés phylogenetiquement, participent au développement correct et à la fonction du système à GnRH-1 et de l’axe reproductif.



  • SBA-15-NHC-NiCat Catalyseurs nickel(II)–carbène N-hétérocyclique supportés sur des matériaux de type SBA-15 pour la fonctionnalisation de liaisons C-H

    Catalyseurs recyclables pour des réactions économiquement et environnementalement viables
    Développement de catalyseurs robustes et bon marché ancrés sur un support solide (visant à faciliter leur recyclage) pour des réactions propres permettant la synthèse de produits organiques à haute valeur ajoutée à partir de composés peu réactifs, disponibles commercialement

    Des catalyseurs verts pas chers pour une chimie durable
    La pression économique et environnementale actuelle génère des changements fondamentaux dans l’élaboration de nouveaux processus chimiques. A cet égard, la recherche de réactions satisfaisantes, tant d’un point de vue du coût que de l’économie d’atomes, n’a probablement jamais été aussi intense que de nos jours. De plus, la relative pénurie de catalyseurs efficaces, non polluants et peu onéreux pour la synthèse de produits organiques fins à grande échelle, génère une demande de plus en plus forte pour des versions supportées, c’est à dire ancrées sur un support solide (récupérable par simple filtration), des catalyseurs moléculaires solubles habituellement utilisés en chimie organique fine. En effet, les catalyseurs renchérissent significativement le coût des produits, et donc leur régénération et/ou réutilisation est hautement désirable.
    Dans ce contexte, nous proposons un projet ayant pour objectif global l’immobilisation sur supports solides de catalyseurs moléculaires solubles pour la synthèse de produits organiques fins à partir de composés peu réactifs, disponibles commercialement. Son l’originalité repose sur une base à trois pieds : (i) sur la nature de la réaction cible, qui doit être satisfaisante tant sur le plan économique qu’environnemental, (ii) sur la nature du catalyseur moléculaire qui doit être à la fois bon marché et robuste, et (iii) sur la méthode d’immobilisation dont on attend qu’elle génère des matériaux permettant une excellente activité et recyclabilité du catalyseur supporté.



  • HydroGen Metagenomique comparative comme instrument de mesure pour la biodiversité. Application à l'étude de la vie dans les océans

    Metagénomique comparative comme instrument de mesure pour la biodiversité. Application à l'étude de la vie dans les océans.
    Le projet HydroGen a pour objectif de concevoir de nouveaux outils algorithmiques et statistiques pour mesurer et analyser la biodiversité à l’aide de la métagénomique comparative. L’application proposée est l’étude de la biodiversité océanique à travers l’analyse métagénomique d’échantillons d’eau de mer prélevés lors de l’expédition Tara Océans.

    Comparer des milliers d’échantillons métagénomiques
    Les grands projets de métagénomiques, comme l’étude du microbiote intestinal humain (projet HMP) ou l’étude de la biodiversité marine (projet Tara Oceans) prélèvent des milliers d’échantillons environnementaux. Ces échantillons contiennent une flore microbienne impressionnante qui peut être révélée via l’analyse de l’ADN des organismes présents dans le milieu. L’ensemble est séquencé sans séparation préalable des ADNs entre individus. Ainsi, chaque échantillon porte une signature métagénomique globale représentant la population du prélèvement. L’enjeu est de comparer l’ensemble de ces signatures pour établir des cartographies permettant de distinguer ou regrouper des populations. La difficulté vient des volumes de données à traiter : le séquençage d’un seul échantillon génère plusieurs centaines de millions (10^8) de petites séquences d’ADN, ce qui représente, pour un projet métagénomique, plusieurs Tera octets de données à analyser.



  • FRANthracis Bacillus anthracis en France : relations évolutives à l'échelle locale, régionale, nationale, et implications pour les études de criminalistique et de suivi de dissémination.

    Bacillus anthracis : Diversité et typage moléculaire de l’agent numéro un de la menace bioterroriste
    Améliorer les moyens d’investigation des foyers de charbon est indispensable pour pouvoir caractériser finement les souches de Bacillus anthracis et retracer l’origine et l’historique d’une contamination, qu’elle soit naturelle ou criminelle. Le projet Franthracis vise à acquérir par des approches de séquençage global ce savoir-faire.

    Développement d’outils de typage moléculaire de haute résolution spécifiques à B. anthracis
    La fièvre charbonneuse est une maladie zoonotique de répartition mondiale causée par une bactérie sporulée redoutable, Bacillus anthracis. En France, cette zoonose apparaît de façon sporadique chaque année. B. anthracis est également considéré comme représentant l’une des principales menaces en termes de bioterrorisme.
    Répondant à des préoccupations tant civiles que militaires, ce projet propose d’acquérir par des approches de séquençage global une meilleure connaissance de la diversité existant en Europe au sein de l’espèce B. anthracis. Le séquençage de 200 souches (au lieu des 50 initialement prévues) et l’analyse bioinformatique comparative qui en résultera devraient permettre l’identification de marqueurs génétiques rares, des signatures ADN indispensables pour caractériser finement ce pathogène clonal. Un outil de typage moléculaire robuste et précis sera développé. Il permettra de reconstituer les relations phylogénétiques existantes entre souches à l’échelle locale ou mondiale.
    Les compétences qui seront développées dans le cadre de ce projet donneront à la France des capacités de réaction rapide face à une demande d'attribution d'une souche d'origine inconnue. Distinguer suffisamment de différences entre deux souches de façon à déterminer avec certitude qu’une souche particulière est à l’origine d’une infection naturelle ou d’un acte de malveillance est très important pour la conduite d’études épidémiologiques ou d'enquêtes criminalistiques qui suivraient une attaque avérée ou supposée. D'autre part, il est raisonnable de penser que la démonstration par un pays de sa capacité à identifier l'éventuel agresseur et ses soutiens aura un effet dissuasif sur les éventuels promoteurs de telles agressions.



  • SPIONCLUS Structure, Dynamique et Spectroscopie de Clusters Ioniques. Synergie entre expériences IR-PD et simulations DFT-MD.

    SPIONCLUS Structure, Dynamique et Spectroscopie de Clusters Ioniques. Synergie entre expériences IR-PD et simulations DFT-MD.
    Structure, Dynamique et Spectroscopie de Clusters Ioniques. Synergie entre expériences IR-PD et simulations DFT-MD.

    Enjeux et objectifs
    The proposed research is an effort to understand the role of non-covalent interactions in formation of secondary structures in biological systems, and the selective sequestration of ions. The focus will be on understanding how intermediate configurations, of higher energy, ultimately reach the ground state configuration, a process analogous to protein folding, going from a collapsed and/or denatured state to the native structure. This will be accomplished through by a combined experimental and theoretical investigation of ion-molecule complexes, partially hydrated, that exhibit a variety of structural conformers. Newly developed experimental methods, combining mass spectrometry and infrared laser spectroscopy, will be used to identify and characterize the molecular configurations of these systems. State-of-the-art theoretical methods, density functional theory combined with molecular dynamics (DFT-MD), will be applied to these systems to characterize the energy barriers between different configurations and the pathways over these barriers connecting them. Anharmonic vibrational spectra will be obtained from DFT-MD, compared to the experiments, and the band assignments will provide a detailed microscopic interpretation of the experimental features, and will provide final assessments of conformations experimentally probed.



  • DISCERN Sources directe et indirect en combustion pour la mesure et la réduction du bruit

    Réduction du bruit provenant de la combustion pour les applications aéronautiques
    Caractérisation des sources directes et indirectes en combustion pour la mesure et la réduction du bruit

    Détermination des sources directes et indirectes en combustion pour la mesure et la réduction du bruit dans le domaine aéronautique
    Le projet DISCERN s’intéresse à la question critique des sources de bruit issues de la combustion. L’identification de ces sources par la simulation ou la modélisation reste problématique et il est toujours nécessaire aujourd’hui de tester et valider les nouveaux concepts à l’aide de mesures sur prototypes. La distinction entre le bruit directement émis par la flamme et sa contribution indirecte, liée à la présence d’hétérogénéités dans l’écoulement de gaz brûlés, est envisagée ici simultanément sur les plans expérimentaux, théoriques et numériques. Une configuration à l’échelle du laboratoire est conçue afin de reproduire les processus physiques majeurs rencontrés dans les chambres de combustion de turbines (turbines aéronautiques mais aussi à gaz pour la production d’électricité). Sur
    le plan numérique, deux stratégies de modélisation sont envisagées, correspondant à deux niveaux de fidélité très différents : la simulation aux grandes échelles (LES) d’une part, et la modélisation d’ordre réduit d’autre part (ROM). Un effort particulier est dirigé vers une analyse très fine de la dynamique de combustion afin de mieux déterminer les sources acoustiques dans l’environnement de la flamme.



  • Synt-Het-Au Synthèse d’Hétérocycles par catalyse à l’or (Au)

    Une chimie organique plus verte? La catalyse à l’or comme solution d’avenir!
    Le développement de nouvelles méthodes de synthèse est un point crucial en chimie organique. Le projet propose une approche originale et novatrice de composés hétérocycliques grâce à de nouveaux outils multifonctionnels.

    Ambivalence et recyclabilité des catalyseurs d’or au service d’une chimie fine efficace et économique
    Dans une dynamique internationale à haute compétitivité, la catalyse à l’or cationique permet le développement de nouveaux outils de synthèse extrêmement performants. Cependant, le coût élevé, la stabilité modérée et les faibles fréquences de « turn-over » des catalyseurs d’or actuels sont de claires limitations à de futures applications industrielles.
    Pour répondre à ces problèmes, deux solutions innovantes ont été envisagées. Grâce à la dualité unique et inexploitée des complexes d’or, la première stratégie propose de minimiser les problématiques inhérentes de la catalyse à l’or par de nouvelles réactivités inégalables permettant de produire, à partir de molécules simples et peu coûteuses, des composés organiques hétérocycliques à très haute valeur ajoutée. La deuxième est basée sur la préparation, l’évaluation de l’activité, la récupération et la réutilisation de nouveaux catalyseurs hybrides hétérogènes à base d’or(I) surmontant ainsi les problèmes de coût.
    Les retombées multiples se traduisent par de nouvelles méthodes de synthèse essentielles à la chimie fine et le développement d’une technologie de recyclage adaptable à d’autres métaux onéreux et aux réactivés qui leurs sont associés.



  • ORIMIL La culture du millet dans le Caucase pré- et proto-historique : Origine et développement

    La culture du millet dans le Caucase préhistorique : Origine et développement
    Le Caucase, au carrefour de l’Europe, du Proche-Orient et de l’Asie centrale, est une région clé pour explorer la diffusion des matériaux et des innovations techniques. Elle est au cœur des problématiques actuelles concernant la diffusion des plantes, dont le millet. Parmi les céréales domestiquées, le millet est l’une des plus tolérantes aux conditions de sécheresse. Ainsi, sa domestication et sa consommation constituent un élément fondamental dans l’histoire du développement de l’agriculture.

    Domestication et consommation du Millet : Elément fondamental de l’histoire du développement de l’agriculture
    : Notre projet ORIMIL propose d’étudier l’origine de la culture du millet et de son développement dans le Caucase entre le Néolithique et l’âge du Fer, en relation avec l’organisation économique et sociale des sociétés correspondantes. Pour la région sud du Caucase, le cadre d’étude comprend la Géorgie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan. La question soulevée est la suivante : cette région du Caucase peut-elle être considérée comme un foyer d’expansion de cette céréale, à partir de quand et comment ? Pour cela, les objectifs sont : (1) d’identifier les premières traces de la présence du millet en différentes localités du Caucase et de discuter en quoi elles pourraient témoigner de la pratique de la mise en culture de cette céréale par les groupes humains ;(2) de réaliser une chronologie à haute résolution de la mise en place de la culture du millet dans ces différentes localités afin de vérifier s’il y a une diffusion de proche en proche de cette pratique, si tel est le cas d’identifier les voies de diffusion, ou bien de montrer s’il s’agit d’évènements isolés.
    Le fait de cultiver certaines espèces végétales, ou de les domestiquer, laisse des traces qu’il est possible d’identifier dans les sites archéologiques. En effet, la domestication des plantes se traduit par des modifications de leur morphologie (augmentation des grains ou des fruits) et par la présence dans des quantités importantes de restes carbonisés dans les sites archéologiques. Des restes végétaux peuvent se retrouver sur les outils de préparation alimentaire (décorticage/mouture) en pierre. Des témoignages de la culture et de la consommation de cette céréale peuvent également s’enregistrer dans les tissus biologiques (ou l’organisme) des consommateurs, qu’ils soient humains et animaux. Ainsi, afin de répondre aux objectifs de ce projet, plusieurs indicateurs ont été choisis pour détecter la présence et la consommation du millet.



Rechercher un projet ANR