L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 04.04.2017)

Appel générique 2017 : début de la seconde phase d'évaluation

  • La phase de soumission des propositions détaillées est terminée
  • L’évaluation des propositions détaillées par les experts va se dérouler jusqu’à la mi-mai
  • Consulter le calendrier de l’appel générique
  • Résultats détaillés de la première étape

@AgenceRecherche

20/04 9:04 - Ouverture de la 1ère édition du colloque SPICE #recherche #chimie #energie #ingenierie https://t.co/zHdG5zS1x8

13/04 14:01 - [Rappel] Derniers jours pour s'inscrire https://t.co/dIqnEViUoy #chimie #energie #Ingenierie #sciencesphysiques https://t.co/1TEtHT6Rhw

12/04 17:58 - [AAP] Ouverture de l'appel à projets ASTRID Maturation 2017 https://t.co/hbqkoEdulY Date limite de soumission des dossiers le 23/06

  • HOMERIC Assemblage Hiérarchique de Matériaux Organiques pour l’Electronique

    HOMERIC
    Assemblages Hiérarchiques de Matériaux Organiques pour l’Electroniques
    Le projet HOMERIC a pour objectif de mettre en œuvre un programme de recherche et développement répondant à l’ensemble de la chaîne de valeurs des matériaux d’électronique organique – de la synthèse moléculaire à la validation de principe.

    Utilisation de (co)-polymères organiques bien définis pour contrôler la structuration hiérarchique dans des mésostructures plus complexes via des stratégies d’auto-assemblage dirigé
    a) Produire des réseaux bidimensionnels ordonnés à longue portée en combinant l'auto-assemblage 'bottom-up' de copolymères à blocs (en films minces de microdomaines denses et périodiques) avec la photolithographie «top-down« ou la lithographie à faisceau d'électrons pour la création de nanostructures de guidage.
    b) Dans le but de remplacer l’oxyde d’étain et d’indium (ITO) et/ou des dispersions de PEDOT:PSS dans des couches conductrices transparentes, des encres conductrices composites à base de dérivés de carbone sp² / (co)polymères semiconducteurs seront développées. Le résultat de ce travail sera des encres composites imprimables à base principalement de matériaux organiques pouvant concurrencer les technologies existantes (ITO, PEDOT/PSS) mais avec des performances bien meilleures.
    c) Des encres électrophorétiques pour le papier électronique couleur seront développées à une échelle facilement transposable au niveau industriel, tout en développant la formulation d’une encre appropriée pour un pixel unique quadricolor.
    d) Les propriétés des polymères ferroélectriques peuvent être utilisées dans des dispositifs et permettre d’obtenir des fonctionnalités fascinantes et sans précèdent, telles que la manipulation de charges électriques. Afin d’élargir un peu plus le domaine émergent de l’électronique organique, nous avons l’intention de combiner les semi-conducteurs polymères et les matériaux ferroélectriques polymères afin d’exploiter les propriétés des matériaux ferroélectriques organiques dans des dispositifs électroniques entièrement organiques.



  • INTENSE INTégration ENergétique des Systèmes et de l’Enveloppe des bâtiments : développement d’une méthodologie et d’un outil de conception optimisant la performance globale.

    Conception optimisée des bâtiments sur leur cycle de vie, intégrant les performances énergétiques, économiques, environnementales et de confort.
    Les bâtiments à haute performance énergétique mettent en oeuvre davantage de moyens pour la réduction des besoins et la production d'énergie d'origine renouvelable. Leur conception nécessite de réaliser une optimisation multicritère prenant en compte le cycle de vie et les coûts financiers. L'approches traditionnelle de conception par étape (sobriété, efficacité, énergies renouvelables) laisse la place désormais à des approches globales prenant en compte toute la complexité du problème.

    Développement d'une méthodologie d'optimisation de la conception basée sur les algorithmes génétiques et les modèles de substitution de type krigeage.
    Les bâtiments du futur seront producteurs d’énergie et viseront donc à valoriser au mieux les différentes sources renouvelables pour satisfaire les besoins énergétiques du bâtiment liés au secteur d’activité et aux occupants. La gestion des différentes sources énergétiques et du stockage, le confort des occupants dans des bâtiments fortement isolés doivent être optimisés lors de la conception. C’est aussi le cas des critères environnementaux et financiers qui ne peuvent pas être négligés. Cette volonté de rechercher l'efficacité globale se résume dans la notion d’intégration énergétique. Le projet INTENSE va permettre de développer une méthodologie qui sera implantée au sein d'un outil informatique destiné aux concepteurs (bureaux d'études et architecte) et aux chercheurs développant par exemple de nouveaux systèmes de contrôle-commande.

    L’intégration énergétique des systèmes et de l’enveloppe du bâtiment est un problème d’optimisation multicritère extrêmement complexe qui n’a jamais été traité avec une approche aussi complète que celle envisagée dans le projet INTENSE :
    - Modélisation dynamique « fine » permettant de prendre en compte le comportement de l’ensemble des systèmes énergétiques et des compositions d’enveloppe du bâtiment.
    - Optimisation multicritère globale sur la durée de vie : ACV, confort (thermique et visuel), énergie et financier.
    Le nombre de combinaisons possibles est très important, entre les sources disponibles localement, les systèmes et les caractéristiques d’enveloppe envisageables. La méthode d’optimisation retenue est basée sur les algorithmes génétiques du fait de la difficulté de définir un optimum global. Comme de nombreuses configurations seront simulées sur de longues périodes, nous implémenterons des méthodes d’optimisation spécifiques faisant intervenir des modèles de substitution (krigeage) afin de réduire les temps de calcul. L'optimisation robuste permettant de traiter les incertitude sera par ailleurs abordée.



  • MEMOLAP Mémorisation d’odeurs simples et complexes chez le lapin nouveau-né : décours, mécanismes et fonctions

    Le nouveau-né et les mélanges d’odeurs: mémoire, cerveau et comportement.
    L’objectif majeur du projet consistait à évaluer comment le nouveau-né appréhende son environnement olfactif alimentaire (donc maternel), en mémorisant et répondant de façon optimale à des odorants perçus seuls ou en mélanges. Pour cela, nous avons fait appel à un modèle animal très olfactif, le lapin, et à des méthodes complémentaires d'exploration.

    Détection, perception, mémorisation et réponse néonatale à des odorants à valeur alimentaire perçus seuls ou en mélanges.
    La perception des aliments résulte de la détection et de l’intégration d’odeurs complexes. Ceci est vrai dès le plus jeune âge. Bien que décisifs en termes de santé et de bien-être, les mécanismes gouvernant cette perception demeurent méconnus. Chez les mammifères, les signaux olfactifs maternels aident à la localisation des tétines et à la prise lactée du nouveau-né. Ils sont perçus dans un environnement chimiquement riche (multiples odeurs de la mère et des alentours). Le nouveau-né répond à certaines molécules odorantes de façon prédisposée ou apprise (phéromones/odorants initialement neutres). Mais comment perçoit-il et mémorise-t-il ces odeurs au sein de mélanges et quels facteurs contribuent à la perception d’objets olfactifs complexes constitués de plusieurs odorants ? De manière innovante, ce projet multidisciplinaire impliquant 4 jeunes chercheurs (G. Coureaud, F. Datiche, G. Ferreira, T. Thomas-Danguin) a étudié la façon dont le nouveau-né extrait l’information olfactive de son environnement alimentaire et social et y répond de façon adaptée. Il s’est penché sur un modèle animal pertinent, le lapin, en explorant la perception d’odeurs simples ou complexes, les bases cérébrales de cette perception, et son impact sur le comportement. L’approche pluridisciplinaire permise par le consortium devait donner au projet les moyens d’approfondir la connaissance de la perception néonatale des mélanges d’odeurs d’une façon bien supérieure à ce qui aurait pu être fait avec chacune des disciplines prises séparément.



  • SPOP Sustainable Development of Palm Oil Production: Designing strategies from improved knowledge on oil palm cropping systems

    SPOP : Comprendre et anticiper les défis globaux de la production d’huile de palme
    La filière de production de l’huile de palme doit faire face à une demande mondiale en pleine expansion. Les enjeux d’une production durable sont à la fois économiques, sociaux et environnementaux : il s’agit d’intégrer la culture du palmier à huile dans les schémas de développement agricole des pays producteurs, en garantissant le respect des droits des populations locales et la protection des dernières zones de biodiversité naturelle.

    Une culture tropicale et une filière mondialisée, à la recherche d’une durabilité partagée, attestée et crédible
    Afin de promouvoir et de faire reconnaitre les efforts consentis par les acteurs de la filière pour mettre en place une production durable, divers schémas de certification se mettent en place. Dans ce contexte, le projet SPOP a pour but de consolider et d’approfondir les bases scientifiques de ces schémas de certification. Le Projet va s’intéresser en priorité au premier maillon de la chaine de valeur - la plantation - car une multiplicité de systèmes de production s’y rencontre, qui vont de la parcelle familiale de moins d’un hectare au périmètre agroindustriel rassemblant blocs de plantation et usines d’extraction. SPOP va s’attacher à décrire et cartographier ces multiples systèmes de production, en comprendre les trajectoires, les pratiques et partant leurs impacts sur la durabilité.



  • MYOSIGNAL Caractérisation du rôle de la balance phosphorylation/ O-GlcNAcylation dans la régulation cellulaire de la synthèse protéique dans le muscle squelettique

    Vers une meilleure compréhension de la régulation de l’homéostasie protéique du muscle squelettique ?
    Implication d’une glycosylation dynamique et atypique, la O-GlcNAcylation, dans la régulation de la synthèse et de la dégradation protéiques. Implication potentielle dans le développement de l’atrophie du muscle squelettique.

    Etude de la O-GlcNAcylation dans le maintien de l’équilibre protéique du muscle squelettique.
    L’atrophie du muscle squelettique est aujourd’hui un problème majeur de santé publique. Outre le fait qu’elle soit consécutive à de nombreuses pathologies acquises telles que le cancer, le SIDA ou le diabète de type 2, c’est également un syndrome rencontré lors du vieillissement, de l’inactivité physique, de l’immobilisation, ou encore de lésion de la moelle épinière. L’atrophie correspond à une fonte musculaire, caractérisée par une diminution de la synthèse et/ou une augmentation de la dégradation des protéines du muscle squelettique. Cette atrophie est associée à une perte de force et une augmentation de la fatigabilité musculaires, diminuant rapidement l’autonomie et la qualité de vie des patients ou des populations gériatriques. La compréhension des mécanismes impliqués dans le développement de l’atrophie devrait donc permettre de concevoir des traitements permettant de contrecarrer ou de limiter le processus d’atrophie musculaire.
    Parmi les voies de signalisation intracellulaires dérégulées au cours de l’atrophie musculaire, la voie PI3K/Akt/mTOR (connue comme étant modulée par des processus de phosphorylation/déphosphorylation), est en grande partie impliquée dans la perte de masse musculaire. Cependant, de récents travaux ont montré que certains des facteurs impliqués dans la voie PI3K/Akt/mTOR était modifié par une glycosylation particulière, la O-GlcNAcylation. L’implication de cette glycosylation n’a jamais été prise en considération dans le cas de l’atrophie musculaire. Notre objectif est de caractériser la dynamique entre la phosphorylation et la O-GlcNAcylation dans la voie PI3K/Akt/mTOR, et par conséquent l’implication de cette dynamique dans l’homéostasie protéique.



  • SLiM Membranes électrolytes solides à porteur de charge Li+

    Des électrolytes nanocomposites pour des batteries au lithium « tout solide » plus performantes
    Il existe une forte demande du marché pour les batteries de nouvelle génération.
    « Rechargeable en quelques minutes », « une batterie qui dure vingt ans », « compacte et qui peut se plier »… La batterie révolutionnaire se fait toujours attendre alors que le développement des énergies renouvelables, des moyens de transport plus propres et des systèmes électroniques portables nécessitent des moyens de stockage de l'énergie toujours plus fiables et efficaces.

    Des verrous technologiques restent à lever pour développer les batteries de nouvelle génération
    Alors qu’il existe une forte demande du marché pour des batteries « tout solide », plus sûres, la conductivité ionique des électrolytes polymères reste très inférieure à celle observée dans les liquides, en particulier à température ambiante. Alors que les batteries lithium métal (y compris les très prometteuses batteries lithium-air et lithium-soufre) offrent des voltages et densités d’énergie beaucoup plus élevés, seules les batteries lithium ion connaissent un développement commercial du fait des graves problèmes de sécurité posés par les premières. L’un des problèmes est que l’utilisation de lithium métal au lieu d’ions lithium conduit au cours des recharges successives au dépôt incontrôlé d’agrégats (dendrites) métalliques au voisinage de l’anode, qui finissent par créer des courts-circuits entre les deux électrodes.
    Le projet SLiM vise à concevoir des membranes électrolytes polymère présentant une conductivité ionique élevée et un nombre de transport du cation lithium proche de l’unité, un facteur déterminant contribuant à inhiber la formation de dendrites métalliques.



  • MIRABEL Approche intégrée pour l’évaluation du risque et des coûts/bénéfices liés aux allergènes alimentaires

    Evaluation du risque de réaction allergique lié à la présence fortuite d’arachide dans l’alimentation
    Les traces d’allergènes dans les aliments présentent-elles un risque pour les personnes allergiques ? Quels options et développements pour réduire ce risque et contribuer à améliorer la qualité de vie des personnes allergiques ?

    Evaluation du risque et d’options de gestion afin d’améliorer la qualité de vie des personnes allergiques
    L’allergie à l’arachide concerne 390 000 personnes en France qui sont pour la majorité des enfants. La mention obligatoire des allergènes présents dans la liste des ingrédients des produits industriels facilite le suivi de régime d’éviction et réduit le risque d’accident allergique. Cependant, le risque de réaction allergique persiste par la consommation de produits dans lesquels l’allergène serait présent de manière fortuite, du fait d’une contamination de la matière première ou lors de la fabrication. L’emballage de ces produits porte en général un étiquetage du type « peut contenir… ». Cet étiquetage place la personne allergique face à un dilemme : se priver de la consommation de ces aliments potentiellement sans risque pour elles, ou consommer ces produits avec un risque d’accident en cas de présence de l’allergène. Il existe peu de travaux au niveau français et international permettant d’apprécier quantitativement le risque dû à la présence fortuite d’allergènes dans les aliments ainsi que l’impact des étiquetages de prévention tant sur la sécurité des personnes allergiques que sur leur qualité de vie.
    Le projet MIRABEL combinant étude médicale, étude de comportement alimentaire, étude de coûts de production et analyses des traces d’arachide permettra d’acquérir l’ensemble des données nécessaires au niveau national pour mener une évaluation du risque complète et une analyse coût/bénéfice d’options de gestion. Ce projet, en proposant des développements méthodologiques en évaluation du risque et analyse coût/bénéfice, permettra également de répondre à la question qui se pose sur l’utilité de la mise en place d’un nouvel étiquetage mentionnant le niveau des traces d’arachide dans les produits. Il a pour finalité d’aider à l’amélioration de la qualité de vie des personnes allergiques.



  • SYBIOPOP Une approche de biologie intégrative pour améliorer le peuplier en vue de sa valorisation en bio-raffinerie grâce à une meilleure compréhension de l'architecture génétique de la production et de la qualité de la biomasse lignocellulosique

    Comment améliorer le peuplier pour valoriser sa biomasse en bio-raffinerie ?
    Le peuplier est une ressource d'intérêt pour la valorisation de la biomasse lignocellulosique en bio-raffinerie. Toutefois les variétés actuellement disponibles n'ont pas été améliorées dans cet objectif. Il est donc crucial d'étudier la variabilité et les déterminismes génétiques des caractères affectant le rendement et la qualité de la biomasse.

    Vers une meilleure compréhension de la production de biomasse chez le peuplier.
    Le projet Sybiopop ambitionne de mieux comprendre les facteurs moléculaires qui impactent la variabilité génétique de la production de biomasse chez le peuplier à la fois d'un point de vue qualitatif et quantitatif. Les études précédentes chez différentes espèces de peuplier ont rapporté un faible nombre d'associations à effet relativement faible comparativement à l'héritabilité moyenne à élevée des caractères liés à la production de biomasse soulignant leur complexité. Le projet Sybiopop propose d'adresser au moins en partie ces limites en se focalisant notamment sur les interactions épistatiques, les interactions entre gènes et environnement, et les variants alléliques rares ; et en utilisant l'expression des gènes comme des phénotypes intermédiaires entre les phénotypes mesurés à l'echelle de l'organisme et les polymorphismes nucléotidiques.



Rechercher un projet ANR