L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 13.02.2017)

Appel générique 2017 : Résultats de la première phase d'évaluation

  • Fin de la 1ère phase d'évaluation : 7 260 pré-propositions éligibles ont été évaluées
  • L'ensemble des coordinateurs des pré-propositions a été contacté par mail
  • Les coordinateurs des 3052 pré-propositions retenues à l'issue de l'étape 1, ainsi que les 1101 PRCI éligibles enregistrés sont invités à soumettre une proposition complète au plus tard le 03 avril 2017, 13h (heure de Paris)
  • Le site de soumission des propositions détaillées est ouvert depuis le 28 février 2017
  • Consulter le calendrier de l’appel générique

@AgenceRecherche

23/03 10:51 - Des travaux réalisés dans le cadre du projet Capacity https://t.co/euKDH7QvHS https://t.co/9feFBJGqfx

23/03 10:26 - Un évènement lié au projet PatentLab https://t.co/w5QMHxgbQf https://t.co/odTtaMwCrL

23/03 10:04 - 2/2 des fiches pratiques destinées à faciliter la compréhension du #RF2017 sont également à votre disposition https://t.co/35MvN4HpuW

  • TWIST Réponse de l'arbre aux vents forts

    TWIST
    Réponse de l’arbre aux vents forts

    Enjeux et objectifs
    On s’attend à ce que les dégradations liées au vent, qui s’élèvent actuellement à 50% du volume des dégâts dans les forêts européennes, double et même quadruple avant la fin du siècle. Ces dommages ont un impact considérable sur la filière bois et sur le fonctionnement écologique et la survie des forêts en Europe. La majorité des arbres sont détruit arrachement lors des tempêtes. D’importants efforts ont été consentis cette dernière décennie pour modéliser la réponse des parties aériennes à des sollicitations turbulentes. En revanche, l’interaction mécanique racines-sol et le rôle de l’humidité et de la fatigue du sol sont encore mal connus.
    Un élément clé de la modélisation du risque au vent est la compréhension des interactions entre le sol et les racines. L’importance des conditions de sol sur les dommages causés par les tempêtes est considérable (humidité du sol, type de sol). L’ancrage des arbres diminuent fortement lors d’inondations, de fortes intempéries ou de mauvais drainages du sol. Or ces effets vont augmenter en Europe occidentale où l’on prévoit un accroissement des précipitations hivernales avec le changement climatique. De nombreux travaux ont été menés jusqu’à présent sur l’interaction vent- arbre, par contre on connait encore très mal le système sol-racines. Le projet TWIST porte sur l’ancrage des arbres. Il doit fournir le chainon manquant actuellement pour traiter le problème de la stabilité des arbres au vent dans son ensemble et proposer des solutions pratiques pour réduire les risques dans le contexte du changement climatique.



  • GPCRnet Déchiffrage du réseau de signalisation dépendant des béta-arrestines induit par les récepteurs couplés aux protéines G.

    Décoder le système d’information cellulaire: un pas vers de nouveaux médicaments
    Les récepteurs membranaires sont la cible de la majorité des médicaments. Comprendre comment, une fois activé, ils pilotent le destin cellulaire est un enjeu majeur qui nécessite la mise en place d’approches pluridisciplinaires combinant biologie à haut débit et modélisation mathématique.

    Clarifier le rôle des béta-arrestines pour découvrir de nouveaux médicaments
    Les récepteurs couplés aux protéines G (GPCR) sont impliqués dans la majorité des processus physiologiques et pathologiques. De plus, ils sont la cible de près de 50% des médicaments actuels. L’objectif de GPCRnet est de mieux comprendre les mécanismes qui relaient le flux d’information depuis les GPCRs activés vers les compartiments intracellulaires. Il est connu depuis longtemps que les protéines G jouent un rôle central dans ces processus. Cependant, il est maintenant admis que la majorité des GPCRs peuvent également transmettre des signaux à l’intérieur de la cellule via un mécanisme qui fait intervenir les béta-arrestines et qui est indépendant des protéines G. Nous voulons disséquer les contributions respectives des béta-arrestines et des protéines G dans la réponse biologique aux GPCRs. Ce projet permettra par exemple de mettre en évidence si les béta-arrestines induisent un mécanisme de signalisation unique ou si cette signalisation dépend du GPCR auquel elles s’associent. Plus généralement, le projet devrait fournir un cadre conceptuel permettant de comprendre et peut-être d’anticiper comment un signal extracellulaire qui active un GPCR se traduit par une réponse physiologique ou pathologique donnée. Jusqu’à présent, seule la composante dépendant des protéines G a été considérée pour la recherche de nouveaux médicaments. La prise en compte des béta-arrestines pourrait conduire à la découverte de nouveaux médicaments potentiellement plus spécifiques.



  • MossyPCP Signalisation de la polarité cellulaire planaire dans la plasticité synaptique morphofonctionnelle des circuits hippocampiques

    Signalisation de la polarité cellulaire planaire dans la plasticité synaptique morphofonctionnelle des circuits hippocampiques
    Le projet MossyPCP propose de comprendre le rôle de la voie de signalisation de la polarité planaire cellulaire lors de l'établissement et de la plasticité synaptique des circuits neuronaux, dans des conditions physiologiques et physiopathologiques, chez les mammifères.

    Comprendre le rôle de la voie de signalisation de la polarité planaire cellulaire lors de l'établissement et de la plasticité synaptique des circuits neuronaux
    L'objectif général de notre projet est de comprendre le rôle de la voie de signalisation de la polarité planaire cellulaire (PCP) lors de l'établissement et de la plasticité synaptique des circuits neuronaux, dans des conditions physiologiques et physiopathologiques, chez les mammifères.
    Une mauvaise mise en place et/ou une perturbation du maintien des synapses glutamatergique a un impact énorme sur l'apprentissage, la mémoire, la prise de décision ainsi que dans le comportement adaptatif général. Un nombre grandissant d’études suggèrent que la voie de signalisation PCP est cruciale pour le développement du cerveau, y compris lors de la migration neuronale, de la polarité neuronale, du guidage axonal, et de la morphogenèse des dendrites. Des travaux récents réalisés dans notre laboratoire suggèrent également un rôle de la voie de signalisation PCP dans les fonctions cérébrales supérieures, mais le manque d'outils génétiques a entravé des recherches spécifiques dans le système nerveux central adulte.



  • SApHIRE Système d’Analyse de pH Innovant pour la Ressource en Eau

    Un nouveau capteur de pH pour les eaux naturelles
    La qualité de l’eau s’apprécie par de nombreux paramètres physico-chimiques parmi lesquels le pH est l’un des plus utilisés. Des innovations techniques permettant de diminuer le coût et l'entretien de ces systèmes de mesure sont attendues afin d'améliorer le suivi de la qualité des eaux depuis leur prélèvement jusqu’à leur rejet dans les écosystèmes aquatiques.

    Améliorer la qualité de l’eau de consommation et celle des milieux aquatiques
    La Directive Cadre Européenne de 2000 et la loi sur l’eau de 2006 ont établi un cadre pour la protection de la ressource en eau. Elles prévoient la nécessité d’une auto-surveillance et la mise en place de contrôles réguliers sur les eaux des milieux naturels, le eaux de consommation et les eaux de rejet afin d’évaluer l’impact des activités humaines et protéger les milieux aquatiques.
    Cet objectif ne peut être atteint que par le déploiement de capteurs nombreux, peu coûteux, fiables et d’entretien réduit. Parmi les paramètres clés indicateurs de la qualité de l'eau les plus souvent mesurés, se trouvent le pH et la conductivité. C'est dans ce contexte que le projet SapHire se propose de développer un nouveau capteur combinant conductivité et pH qui réponde à ces attentes. L'objectif est la mise au point d'une technologie qui réduise le coût du capteur, augmente sa longévité et diminue les coûts d’intervention. Au final, la densité de capteurs sur les sites sensibles pourra être augmentée afin d'assurer un meilleur suivi de la ressource et un diagnostic précoce des pollutions.



  • STED-FLIM Microscopie STED accordable résolue en temps pour une imagerie dynamique des interactions à l'echelle subcellulaire.

    Microscopie STED
    Ce projet consiste à développer un microscope de fluorescence dépassant la limite de résolution imposée par la diffraction pour étudier les mécanismes de la maladie d’Alzheimer à une échelle inaccessible jusqu’à présent avec la microscopie optique classique.

    Microscopie optique super-résolue pour la neurobiologie
    L’objectif est de développer un système de microscopie STED à super-résolution accordable en longueur d’onde afin de pourvoir exciter une large gamme de fluorophores d’intérêt biologique, voire plusieurs fluorophores simultanément. En outre, la mesure de la fluorescence pourra être effectuée de manière résolue en temps afin d’accéder aux durées de vie de fluorescence des fluorophores. En complément des informations de localisation à l’échelle nanométrique, une analyse dynamique de processus moléculaires et métaboliques au sein des cellules sera ainsi possible, ainsi qu’une colocalisation de deux protéines. Ceci permettra ainsi par exemple des études à l’échelle de la synapse jusqu’à présent inaccessibles. Ce système d’imagerie ouvrira ainsi de nouvelles perspectives dans l’étude de nombreux processus biologiques, notamment en neurobiologie (maladie d’Alzheimer), où les domaines d’interactions mis en jeu ne peuvent être spécifiquement étudiés aujourd’hui à cause d’une résolution spatiale insuffisante. Implanté sur la plate-forme d’imagerie du Centre de Photonique Biomédicale de l’Université d’Orsay, cet instrument sera mis à la disposition de la communauté scientifique.



  • FRIPON Réseaux Français d'Observation des Bolides et de Recherche des Météorites

    FRIPON
    L'objectif global du projet FRIPON (Réseau de Recherche de Bolides et de Matière Interplanétaire) est (i) de déterminer
    les régions sources des météorites différentiées (ii) de recueillir des météorites rares et fraîches (iii) d'effectuer de la
    diffusion scientifique. Cet objectif sera atteint par la construction du réseau le plus dense de caméras en Europe associé à
    un réseau participatif pour la récupération de météorites.

    Connecter le monde des petits corps du système solaire avec celui des météorite
    La seule façon de déterminer les régions d'origine des météorites est d'observer leur chute pour obtenir leurs orbites.
    Nous proposons d'installer un réseau de 100 caméra numériques couvrant l'ensemble du territoire français. Pour obtenir
    des éléments orbitaux avec une précision sans précédent, nous allons utiliser des récepteurs de radio en mesurant l'effet
    Doppler généré par l'écho du radar GRAVES sur la tête des météores. Les orbites précises des bolides nous permettront
    (i) de chercher leur région d'origine et (ii) de calculer les points d'impact avec une précision de l'ordre d'un kilomètre (nous
    donnant une chance réelle de récupérer les météorites). Nous avons besoin d'environ un millier d'orbites pour nos travaux
    statistiques. Cet objectif sera atteint dans les 3 ans car il y a en moyenne un bolide par nuit sur la France. En outre, étant
    donné qu'il y a 5 à 25 chutes sur la France par an (~ 15 en moyenne), pendant les 10 ans de fonctionnement du réseau
    aurons ~150 chutes, il réaliste de s'attendre à retrouver 30 météorites (couverture météo, lieu de chute...). Sur celle ci
    nous aurons 4 à 8 météorites rares (ie pas des chondrites ordinaires).



  • ALMIRA Adaptation des mosaïques paysagères dans les agrosystèmes pluviaux Méditerranéens pour une gestion durable de la production agricole, des ressources en eau et en sol

    Adaptation des mosaïques paysagères dans les agrosystèmes pluviaux Méditerranéens pour une gestion durable de la production agricole, des ressources en eau et en sol
    Parmi un panel de possibles scénarios d'évolution des mosaïques paysagères dans les agrosystèmes pluviaux méditerranéens, il s'agit d'identifier ceux qui sont acceptables par les acteurs, et qui permettent d'établir des compromis sur un ensemble de services écosystémiques : production de biomasse agricole, production d'eau dans les barrages hydrauliques et préservation des sols par minimisation de l'érosion.

    Objectifs et enjeux
    Les agrosystèmes pluviaux méditerranéens (APMs) fournissent d’importants services agro-environnementaux et économiques tels que la production alimentaire, la conservation du savoir-faire local, ou la livraison d'eau à l’aval. Dans le même temps, le changement climatique attendu, combiné avec les pressions démographiques et celles des marchés, menacent fortement les capacités futures des APMs à satisfaire les services susmentionnés.

    Afin d'atténuer les pressions induites par le changement global, ALMIRA vise à explorer la modulation des mosaïques paysagères dans les APMs pour optimiser les services paysagers. Des avancées significatives sont possibles en raisonnant les organisations spatiales relatives à l’occupation du sol et aux systèmes de cultures (IAASTD, 2008). ALMIRA propose une triple conceptualisation des mosaïques paysagères en tant que i) réseaux d’éléments naturels et anthropiques qui intègrent les processus biophysiques et socio-économiques, ii) structures qui impactent les flux dans le paysage, depuis la parcelle agricole jusqu'au bassin versant, avec des conséquences sur les fonctions paysagères et les services résultants, et iii) leviers d’action possible pour la gestion des bassins versants agricoles.

    Pour explorer ce nouveau levier, ALMIRA propose de concevoir, mettre en œuvre et tester une nouvelle approche de modélisation intégrée qui explicitement, i) inclut des innovations et des leviers d'action dans les scenarii d’évolution du paysage, et ii) prend en compte les mosaïques paysagères et leurs processus associés, de la parcelle agricole à la petite région. Ceci nécessite de lever des verrous méthodologiques en rapport avec i) la conception de scénario d'évolution de paysage spatialement explicites, ii) le couplage des processus biophysiques impliqués dans l'hydrologie des bassins versants iii) la cartographie numérique des propriétés de paysage et iv) l'évaluation économique des évolutions paysagères et des fonctionnements résultants.



  • Ln23 Complexes de lanthanide comme nouveaux chevaux de Troie pour la détermination structurale de protéines

    Ln23 ou Complexes de lanthanide comme chevaux de Troie pour la détermination structurale de protéines.
    Le projet Ln23 propose d’utiliser les [Ln] ainsi que leur propriétés physiques intrinsèques comme cheval de Troie pour la détermination structurale de protéines en développant une méthodologie intégrative, efficace et utilisable pour trois techniques structurales complémentaires : la cristallographie, la diffusion aux petits angles et la RMN. L’objectif est de faire connaitre cet outil dans la communauté de la biologie structurale et de remplacer les méthodes anciennes basées sur le Sélénium.

    Objectifs généraux Ln23
    L’objectif du projet est de concevoir des complexes de coordination à base de lanthanide pour la détermination de structures de protéine en utilisant trois techniques complémentaires: la diffraction des rayons X, le SAXS (Small Angle X-rays Scattering) et la RMN. Pour cela il convient de trouver une famille de complexes de lanthanide (i) stables, (ii) solubles, (iii) capables d’interagir avec des protéines et (iii) luminescents afin de tirer profit de leurs propriétés de diffusion anomale pour la diffraction et de paramagnétisme pour la RMN.
    Le projet était initialement divisé en trois tâches :
    La Tâche A est le cœur du projet : elle consiste à découvrir une famille de complexes remplissant le cahier des charges mentionné ci-dessus, à obtenir une quantité suffisante de structures de protéines modèles afin d’identifier les interactions complexe-protéine et à quantifier ces interactions en utilisant de petites molécules modèles de complexité croissante.
    La Tâche B est méthodologique. Elle consiste à utiliser le système complexes-protéine pour plusieurs méthodes analytiques : la diffraction des rayons X bien-sûr mais aussi, les techniques de diffusion (SANS et SAXS), de RMN et à tenter de comprendre voire favoriser les mécanismes de cristallisation.
    La Tâche C concerne les applications de cette méthodologie originale pour la détermination de structure de protéines inconnues de complexité croissante : (i) protéines inconnues d’intérêt biologique, (ii) protéines membranaires et (iii) grands assemblages protéiques.



  • ICARE Interfaces Généralisées et Couplage non intrusif : application de codes de recherche au sein de codes industriels pour l'analyse de structures fortement non linéaires

    Comment calculer simplement les modèles numériques de structures industrielles complexes?
    ICARE vise le développement de méthodes numériques pour simuler le comportement mécanique de structures complexes et de grande taille : il s’agit d’investiguer des détails structurels à des échelles localisées, sans remanier pour autant les outils usuels déployés à l’échelle globale (l’innovation réside dans le caractère non-intrusif de la méthode).

    Vers le couplage non-intrusif
    Bien que des technologies numériques permettent déjà le raccord de différents modèles, ces technologies restent contraignantes, en particulier du point de vue industriel ; en effet, garantir des échanges entre une variété d’objets contraint la conception même de ces objets : doivent être anticipés la représentation topologique d’une zone d’échanges (interface), sa discrétisation, l’extraction sur cette zone des quantités d’intérêt, et leur éventuel retraitement (cas d’un couplage coque / volume). Le couplage non-intrusif lève ce verrou scientifique et industriel, en proposant une forme innovante de communication entre les différents modèles, caractérisée par :

    • une minimisation des contraintes sur la topologie et le maillage du modèle global : le déploiement industriel est facilité, puisqu’aucune intervention n’est nécessaire sur la maquette globale ;
    • une minimisation de la quantité d’échanges (optimisation du temps de calcul) ;
    • une minimisation des développements spécifiques au code généraliste : les codes restent indépendants, en particulier en termes de maillages et de solveurs.

    Ainsi, une retombée majeure du projet ICARE sera de faciliter la dissémination d’outils de recherche spécifiques : en effet, la simplification du couplage rendra le déploiement d’outils
    spécialisés issus de la R&D compatible avec un cadre industriel.



  • COAGO Site co-agoniste des récepteurs NMDA: de la dynamique synaptique à des mécanismes de signalisation nouveaux

    Modulation du site glycine des récepteurs NMDA
    Les récepteurs NMDA du glutamate sont au cœur des processus cognitifs de notre cerveau comme l’apprentissage, la mémoire et ils sont aussi impliqués dans de nombreuses maladies neurodégénératives. Le projet COAGO vise à identifier la nature du coagoniste endogène et son implication dans le fonctionnement des récepteurs NMDA.

    Réguler les récepteurs NMDA pour soigner les maladies neurodégénératives
    Les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson sont associées à des déficits cognitifs prononcés reflétant des dysfonctionnements majeurs de la transmission de l‘information dans le cerveau. Cette transmission de l’information se fait au niveau de structure spécialisée appelées synapses qui possèdent la capacité d’être plastiques, c’est-à-dire de pouvoir adapter leur fonction au grès des modifications de leurs environnement et de l’activité neuronale. Ce phénomène repose sur un type de récepteur du glutamate bien particulier, les récepteurs NMDA. Afin de mieux appréhender les désordres cognitifs associés aux maladies neurodégénératives, il est donc essentiel de mieux comprendre le mode opératoire des récepteurs NMDA. C’est ce que nous proposons de faire avec le projet COAGO qui vise à disséquer la régulation des récepteurs NMDA par leur coagoniste endogène qui peut être soit la glycine, soit la D-sérine.



  • OPTIVAC Capitaliser sur la réponse immune cellulaire pour améliorer les vaccines contre la grippe.

    OPTImiser la réponse immune pour améliorer les VACcins contre la grippe
    Les vaccins antigrippaux actuels sont moins efficaces chez les personnes âgées. Afin d'optimiser leur efficacité, l'objectif du projet OPTIVAC est de développer, jusqu'à un essai clinique, un nouvel antigène vaccinal (NP-IMX313), en complément des vaccins actuels.

    Démontrer comment les vaccins actuels contre la grippe peuvent être améliorés.
    Actuellement, les vaccins saisonniers antigrippaux sont la pierre angulaire de la prévention de la grippe (environ 500 millions de doses administrées par an). Cependant, avec plus de 250 000 décès chaque année, la grippe demeure un fardeau médical. D'importants besoins médicaux ne sont toujours pas satisfaits, principalement en matière de protection des populations âgées, ne répondant pas bien aux vaccins.

    OPTIVAC vise à améliorer les vaccins saisonniers actuels, avec l'utilisation d'un nouvel antigène vaccinal, composée de la nucléoprotéine du virus de la grippe (NP), fusionnée à IMX313, technologie propriétaire d'Imaxio.

    Au cours du projet, les partenaires permettront d'améliorer le procédé de production du candidat vaccin, de comprendre son mécanisme d'action, puis de prouver son innocuité et son efficacité dans les modèles précliniques.

    L'objectif final du projet sera la soumission du dossier de demande d'essai clinique, afin de tester le candidat vaccin développé chez l'homme.



Rechercher un projet ANR