L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 13.02.2017)

Appel générique 2017 : Résultats de la première phase d'évaluation

  • Fin de la 1ère phase d'évaluation : 7 260 pré-propositions éligibles ont été évaluées
  • L'ensemble des coordinateurs des pré-propositions a été contacté par mail
  • Les coordinateurs des 3052 pré-propositions retenues à l'issue de l'étape 1, ainsi que les 1101 PRCI éligibles enregistrés sont invités à soumettre une proposition complète au plus tard le 03 avril 2017, 13h (heure de Paris)
  • L'ouverture du site de soumission des propositions détaillées est prévue pour le 28 février 2017 (date prévisionnelle)
  • Consulter le calendrier de l’appel générique

Retrouvez l’ensemble des appels ouverts et la prévision des appels spécifiques transnationaux pour 2017.

@AgenceRecherche

21/02 15:53 - Et pour tout savoir sur notre instrument "Chaires industrielles" voici notre plaquette dédiée… https://t.co/Vq4Wx931ue

21/02 12:04 - Pour plus d'informations sur le projet VISUALL voici son résumé https://t.co/5WDGu1sAED https://t.co/dSemXcyw0W

16/02 12:07 - [AAP] Projets sélectionnés à l'appel "Au cœur des données numériques" @DiggingIntoData https://t.co/zt5P97Is1E

  • SUPERNAM Membranes Super Non-adhésives pour des procédés de traitement des Eaux Durables

    SuperNAM
    La filtration membranaire est devenue une technologie de choix utilisée dans la production d’eau potable, le traitement d’eaux usées et le dessalement d’eaux de mer. Le rétention de solutés, macromolécules ou colloïdes est inhérente à ce procédé et conduit à la formation de dépôts sur les membranes, qui constituent le talon d’Achille de ces technologies. Bien qu’il ne soit pas possible d’éviter ces dépôts, il serait d’un intérêt majeur que de rendre ces dépôts non adhérents à la surface.

    L'objectif est de créer des surfaces filtrantes ayant la propension la plus faible à adsorber des macromolécules ou des colloides.
    On estime que la lutte contre les effets du colmatage représente jusqu’à 40 % des coûts de fonctionnement des procédés membranaires appliqués au traitement des eaux ou en agro alimentaire. C’est pourquoi l’enjeu le plus important aujourd’hui lorsque l’on conçoit des membranes ou des procédés membranaires est de rendre les dépôts colmatants aussi réversibles que possible, c’est-à-dire de réduire significativement l’adhésion des molécules colmatantes à l’interface eau-membrane. Pour ce faire, deux problèmes doivent être abordés simultanément : la surface de membrane et la structure poreuse doivent être adaptées. Cette approche doit contribuer à développer des systèmes durables de traitement des eaux en réduisant le demande énergétique par m3 d’eau produite, en réduisant les besoins en produits de nettoyage des installations et en allongeant la durée de vie des membranes. Si pon peut réduire le colmatage irréversible par un facteur deux, on estime pouvoir réduire les coûts de fonctionnement de 20% environ.



  • SEAFRONTTERA SEAmount and FRONTal megathrust Tsunami and Earthquake Risk Assessment.

    Seamount and frontal tsunami and earthquake risk assessment
    Le long de la subduction de Sumatra, il reste un large gap de 500km de long prêt à rompre, le segment Nord Mentawai. Pour évaluer le risque sismique et tsunamigénique de ce segment, il est important de comprendre pourquoi certaines sections frontales peuvent rompre et ce qui contrôle la propagation latérale des séismes. Dans ce projet, nous nous proposons de modéliser les conditions mécaniques nécessaires pour cette propagation frontale et l'effet de la subduction de reliefs bathymétriques.

    Potentiel tsunamigénique et sismique du segment Nord Mentawai
    Les deux derniers grands séismes de magnitude > 9 du 21ème siècle (Sumatra, 2004, Japon, 2011) ont surpris à la fois les scientifiques et les agences gouvernementales car de tels séismes n'étaient pas attendus mais surtout car ces séismes ont rompu la partie frontale des mega-chevauchements que l'on pensait jusqu'ici asismique. Ces ruptures frontales ont engendré des tsunamis majeurs qui ont conduit à des pertes humaines dramatiques et à un désastre nucléaire. D'après les études géodésiques et paléo-géodésiques, le gap sismique est entièrement couplé et prêt à rompre dans un futur proche. Alors que le séisme de 2004 a rompu plus de 1300km de la zone de subduction, le segment sud de Mentawai à quant à lui été rompu par une séquence de séismes. La segmentation des séismes a souvent été relié à la subduction de reliefs bathymétriques. Cependant, bien que cette relation a fait l'objet de nombreuses études, il existe très peu de modélisations mécaniques permettant d'expliquer cette relation. Par conséquent, pour évaluer correctement le risque sismique et tsunamigénique, il est indispensable de comprendre pourquoi certaines sections frontales peuvent rompre sismiquement et ce qui contrôle la propagation latérale des séismes. Dans ce projet, nous proposons de modéliser les conditions mécaniques requises pour la propagation frontale et l'effet de la subduction de relief sur la segmentation des séismes. L'acquisition de profils sismiques réflexions de haute qualité le long de la zone de subduction de Sumatra, en particulier dans la zone du gap, nous permettrons de conduire une analyse mécanique fine.



  • NUTSE Perception des nutriments chez les plantes

    Comment les plantes identifient la présence de nutriments dans le sol ?
    Notre objectif est par des approches complémentaires (biophysique, biologie moléculaire et cellulaire, physiologie) d’identifier les mécanismes permettant aux plantes de percevoir leur environnement minéral.

    Transport et perception du nitrate par les plantes
    La nutrition des plantes implique une étape essentielle : le prélèvement d’ions inorganiques du sol. Cependant, la disponibilité de ces ions fluctue dans le temps et dans l’espace ce qui rend les conditions limitantes plutôt une généralité qu’une exception. Ceci est particulièrement vrai pour des organismes statiques comme les plantes qui sont incapables de se déplacer le long des gradients de nutriments. Pour faire face à cette contrainte, les êtres vivants ont développé une grande diversité de réponses adaptatives déclenchées par des systèmes de perception de la disponibilité des ions minéraux. L’identification de ces systèmes de perception a une importance stratégique aussi bien au niveau fondamental qu'appliqué pour comprendre et manipuler les mécanismes moléculaires impliqués dans la résistance au stress induit par les variations de concentration des nutriments dans le milieu.
    Notre objectif est par des approches complémentaires (biophysique, biologie moléculaire et cellulaire, physiologie, biologie des systèmes) d’identifier les mécanismes permettant aux plantes de percevoir leur environnement minéral. L’identification des bases moléculaires de la versatilité fonctionnelle de NRT1.1 (dualité entre transport et perception) permettront d'intégrer ces nouvelles connaissances dans des approches de physiologie moléculaire et génétique inverse pour mettre en évidence le rôle de ces protéines dans la réponse développementale des plantes au nitrate.
    Notre démarche scientifique n’est pas uniquement réductionniste, car l’objectif à terme est de replacer les informations obtenues dans un contexte plus large permettant de comprendre l’efficacité de prélèvement de ces ions dans le sol.



  • EDITEF Edition italienne dans l'espace francophone à la première modernité

    EDITEF
    L’édition italienne dans l’espace francophone à la première modernité

    Le projet EDITEF définit plusieurs actions prioritaires
    1) coordination des recherches en cours dans un seul projet d’envergure internationale qui ambitionne de devenir le « lieu » d’échange et de renouvellement critique des recherches sur le livre italien dans l’espace francophone ;
    2) révision fondamentale de l’approche aux données existantes sur la base de la documentation disponible et nouvelles campagnes documentaires visant à la reconstitution de l’ensemble des sources actuellement conservées dans les fonds de l’espace francophone ;
    3) constitution d’un portail unique et d’une série de publications papier et/ou en ligne visant à la diffusion des résultats obtenus lors des campagnes de recherche et des séminaires et colloques organisés sur trois années ;
    4) réalisation d'une base de données, bibliographique et prosopographique (EDITEF), offrant à la communauté scientifique des outils de recherche performants et fiables sur les données et les sources collectées.
    Les résultats des recherches seront diffusés et exploités de différentes manières :
    - des publications en ligne et/ou papier ponctueront la réalisation du projet offrant à la communauté scientifique et à un large public l’état d’avancement des travaux et les premiers résultats. Suivant le calendrier des étapes du projet, un repository sera régulièrement mis à jour dans un portail conçu à cet effet.
    - Chaque journée d’étude, réunion de suivi et colloque donnera lieu, selon les cas, à une documentation spécifique (compte-rendu, working papers, actes de colloque).
    - L’ensemble des résultats alimentera la base EDITEF, tandis qu’une conférence de clôture du projet permettra d’évaluer les résultats obtenus, un évènement qui sera accompagné d’une exposition à la bibliothèque Mazarine.
    - Des expositions virtuelles destinées à un large public seront organisées par les partenaires du consortium.



  • INDURA Inégalités durables, protection sociale et redistribution

    La dynamique des inégalités sociales inscrite dans des structures et des durées longues
    Trois dimensions caractérisent cette dynamique structurale :
    - les transformations longues du rapport au capital économique
    - les transformations du rapport salarial et le poids de la finance sur le marché du travail
    - l’émergence d’une logique de formation internationale des inégalités qui affaiblit les systèmes de protection sociale.

    Penser des inégalités durables et inscrites dans les structures sociales plutôt que des inégalités conjoncturelles ou liées à des inégalités individuelles.
    - Premier objectif, trouver les instruments permettant d’analyser la question de la durée et de la mesure, de la description, de la caractérisation, et de l’articulation de formes de durables d’inégalités tant dans l’ordre économique que dans d’autres sphères d’activité sociale et, en particulier, dans la formation et l’éducation, dans la santé et l’espérance de vie, dans la capacité à prendre part à la vie publique et à constituer des groupes et des intérêts politiques. Parler « d’inégalités durables », pour reprendre l’expression de Charles Tilly, c’est à la fois en proposer la morphologie et mettre en évidence les conditions qui en garantissent la persistance.
    - Deuxième objectif, reconnaitre et à caractériser l’existence de systèmes sociaux différents et durables dans une conception de type « variétés des capitalismes ». D’une certaine façon, les inégalités économiques qui servent le plus souvent à caractériser l’inégalité au sein d’un pays ou d’un groupe social, comme les inégalités de revenu, sont un symptôme, une manifestation particulière et « visible » d’inégalités de positions sociales et d’accès à des positions sociales multidimensionnelles qui sont définies de manière spécifique à la fois chacune et dans leur articulation. L’analyse comparatiste vise alors à reconnaître ces différences structurales entre des sociétés d’époque ou de localisation différentes, à chercher des structures communes, à montrer les différentes formes d’interférences qui peuvent exister entre elles dans la durée; interférences qui peuvent prendre la forme d’échanges économiques, de mouvements de population, d’emprunts organisationnels ou institutionnels choisis ou forcés (comme dans le cas de la colonisation), qui peuvent encore tenir à l’existence d’institutions « méta-locales », à l’existence d’un Etat national vis-à-vis de logiques régionales ou d’institutions transnationales vis-à-vis des Etats nations.



  • MAGDATIS Des chasseurs-cueilleurs face aux changements environnementaux : le Magdalénien de la façade atlantique au Tardiglaciaire (18-14 kyr cal BP)

    Magdatis : des chasseurs-cueilleurs paléolithiques face aux changements environnementaux
    Le rôle des changements environnementaux dans l'évolution des territoires, des techniques et des cultures chez les groupes humains du Magdalénien dans l'ouest du bassin aquitain à la fin de la dernière glaciation (19000-14000 ans avant le présent)

    Les relations entre milieux et sociétés chez les chasseurs-cueilleurs nomades du Paléolithique supérieur
    Nomades, vivant de chasse et de collecte, les hommes du Paléolithique sont souvent perçus - par les scientifiques comme par le grand public - comme étroitement inféodés aux aléas de leur milieu naturel. De fait, l'une des principales questions qui se posent à l'archéologie paléolithique est de comprendre les relations entre les évolutions des techniques, des cultures, ou encore des territoires exploités par les groupes humains, et les changements du climat, de la faune et de la flore. Mais cette question est délicate car les données archéologiques et paléoenvironnementales n'ont pas le même degré de précision et sont inégalement fournies selon les périodes et les régions. Ce projet avait pour but de lever cet obstacle par l'étude d'un cas privilégié : le Magdalénien moyen et supérieur, vers 19000-14000 calBP (= années avant le présent), l'une des plus anciennes périodes où les données environnementales et archéologiques présentent une résolution suffisante pour être replacées dans un cadre chronologique commun et précis. Ceci permettait d'appréhender l'évolution des groupes humains en parallèle avec un changement climatique rapide et global : la fin de la dernière glaciation.



  • NITRODEP Nouvelle exploration du tropisme et de la dissémination des Paramyxoviridae encephalitogènes

    «Nouvelles explorations des tropismes et dissémination des virus encephalitogènes«
    Ce projet vise à étudier comparativement le tropisme et la dissémination des virus de la rougeole et Nipah dans des cultures organotypiques cérébrales pour mieux comprendre quels facteurs cellulaires et moléculaires régissent l'entrée et propagation de ces virus encéphalitogènes dans le SNC .

    Comment les virus ARN neurotropes envahissent le système nerveux central?
    «Les virus de la rougeole et Nipah (NiV) peuvent infecter les cellules neuronales et causer des encéphalites mortelles parfois tardives ainsi que des rechutes jusqu'à des années après l'infection. La plupart des données provenant d’analyses post-mortem, la neuropathogenèse associée à ces virus reste peu comprise. De plus, le manque d'outils existant limite la compréhension des facteurs clés gouvernant l'invasion virale du SNC. Enfin, NiV n’est manipulable que dans un laboratoire de BSL4 réduisant les possibilités pour les études de sa pathogénèse.
    Les cultures organotypiques servent ici à analyser la diffusion de ces deux virus dans l’idée que cette comparaison apporte de nouvelles informations pour chacun. Comparé aux cultures cellulaires primaires, l'utilisation d’explants cérébraux permet d’étudier la neuropathogenèse des virus dans un contexte plus pertinent en présence des différentes populations cellulaires organisées dans une architecture tridimensionnelle conservée du SNC.«



Rechercher un projet ANR