L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Missions

Agence française de financement de la recherche sur projets, l’ANR :

  • contribue au développement des sciences et technologies
  • mobilise les équipes au service d’enjeux stratégiques
  • accélère la production et le transfert de connaissances en partenariat
  • favorise les interactions pluridisciplinaires et le décloisonnement
  • facilite l’établissement de collaborations européennes et internationales

@AgenceRecherche

12/05 16:51 - [RDV] Retrouvez nous le 24/05 à @Innorobo pour les États généraux de la #Robotique https://t.co/4JMpGCa02E https://t.co/pcDfQnQ580

10/05 17:38 - [AAP] Projets sélectionnés à l'appel Belmont forum @BFE_Inf @JPIClimate Prédictibilité du climat https://t.co/iadX0IRQ7t

04/05 17:30 - Call for Applications - Scientific Evaluation Panel (CES) Chairmen Referees https://t.co/l00MgcBj5S

  • MedFilm Instruire, informer, communiquer, éduquer. Le film médico-sanitaire en France, 1900-1960

    Instruire, informer, communiquer, éduquer. Le film médico-sanitaire en France, 1900-1960
    Le projet pluridisciplinaire – histoire, histoire des sciences et sciences de l’information et de la communication – vise à établir une archéologie des films d'information et de prévention médico-scientifiques entre 1900 et 1960 en France. Il s’agit de décrire leur histoire et leur fonctionnement. Le projet est conçu comme un observatoire de la communication audiovisuelle dans le domaine de la santé de ses origines filmiques jusqu’à l’arrivée de la télévision dans les années 1950.

    MEDFILM - Un observatoire historique de la communication audiovisuelle dans le domaine de la santé
    Face à des menaces sanitaires nouvelles et d'ampleur mondiale, les Etats occidentaux et les organismes internationaux de santé réinvestissent l’idée de la prévention dans le cadre de la nouvelle santé publique. Depuis le début du 20e siècle, « savoir prévenir » revient aussi à recourir à des techniques de communication audio-visuelles « modernes ». Afin de mettre en perspective la communication sanitaire actuelle, le programme de recherche envisage d'interroger de manière historique les formes et les mutations de la communication par le film dans le domaine de la médecine et de la santé.
    La recherche est organisée selon deux grands objectifs et comporte par conséquent deux axes. La première démarche analyse de manière systématique un corpus de films qui sont aujourd’hui méconnus et inaccessibles. Il n’existe actuellement aucun inventaire systématique des films de santé. Le premier axe de recherche consiste à réaliser cet inventaire, à décrire et à analyser un corpus homogène, circonscrit et maîtrisable de films par une étude systématique. La connaissance intime de ce corpus permet ensuite une étude détaillée du film médico-sanitaire français, selon trois questionnements : (1) comment des images produites dans un contexte scientifique situé présentent et représentent les savoirs concernés ; (2) comment les images qui sont produites pour et diffusées dans l’espace public orientent et façonnent la perception des sciences, technologies et de la médecine ; (3) comment mettre en évidence les dispositifs communicationnels qui véhiculent ces images, l’impact du medium audiovisuel, la portée de l’art cinématographique au service du message, mais aussi les contraintes que la fabrication du film, les enjeux de réalisation, de production et de diffusion imposent à la mise en œuvre du discours d’information et de prévention.



  • RUPTURES Événements radicaux et reconfigurations de l’existence (approche anthropologique dans le contexte de l’Inde)

    Ruptures : événements radicaux et reconfigurations de l’existence
    Certains événements tels qu’une maladie, un accident, une expérience de violence, modifient profondément et irréversiblement la vie des personnes. Ils engagent des reconstructions, qui sont aussi le lieu où s’expérimentent les possibilités et les conditions de présence au monde.

    Les existences connaissant une rupture énoncent-elles d’autres pensées du monde, d’autres manières d’y être ?
    Le programme Ruptures a démarré en décembre 2010 au Centre d’Études de l’Inde et de l’Asie du Sud (Paris), grâce à un financement de trois ans de l’Agence nationale de la recherche. Il a pour objectif de réfléchir aux phénomènes de rupture, lorsque l’existence d’individus ou de groupes se trouve radicalement redéfinie suite à des événements venant rompre les logiques d’inscriptions dans le monde.
    Que se passe-t-il si nous commençons à écouter ces vies qui ne correspondent pas ou qui ne correspondent plus aux cosmologies locales ? Les existences connaissant une rupture énoncent-elles d’autres pensées du monde, d’autres manières d’y être ? Que peut apporter la considération de ces vies à la connaissance anthropologique ?
    À partir de travaux inédits concernant les lépreux, les transgenres et les tribus dites criminelles en Inde, ce programme s’attache aux déplacements ontologiques provoqués par l’événement, à l’émergence de singularités et à leurs catégorisations sociales. L’enjeu est d’aborder le social sous l’angle de son altération, de ses métamorphoses et de la bifurcation des vies qui en résultent. De considérer en premier lieu les expériences individuelles de rupture et de recomposition collective, pour interroger les rapports entre la production de singularités et la société, où prédominent tour à tour créations et réitérations des normes. De placer au cœur de la compréhension du social l’instabilité, l’incertitude, la contingence, souvent tenues à l’écart.



  • BIRDS Réseaux biologiques, Radiothérapie et Structures

    BIRDS
    BIological networks, RaDiotherapy and Structures

    Comment rendre compte et prendre en compte la mobilité du patient lors de traitements par proton-thérapie ?
    La proton-thérapie est une variante de la radiothérapie externe basée sur l'utilisation de faisceaux de protons. L'avantage majeur de cette technique réside dans le fait que tous les protons d'une certaine énergie partagent une distance de pénétration dans le patient calculable (aucun proton ne pénètre derrière cette distance). Cette propriété permet d'éviter l'irradiation de part en part du patient (ce qui est le cas avec les photons). De plus, contrairement à la photon-thérapie, la dose délivrée au tissu est maximale juste sur les derniers millimètres de cette profondeur (appelé pic de Bragg). Cette profondeur dépend de l'énergie à laquelle les particules ont été accélérées par l'accélérateur de protons. Ces bénéfices dosimétriques sont cependant grandement dégradés par, d’une part, le coût et la taille des installations nécessaires et, d'autre part, à la mobilité (e.g., respiration, battement du cœur) et la variabilité (e.g., prise/perte de poids) physiques du patient. Dans le cadre de ce projet, nous étudions la prise en compte de la mobilité du patient dans l'élaboration du traitement. L'objectif principal est de proposer un logiciel permettant, dans un premier temps, de présenter à l'oncologue les effets de la mobilité du patient sur le traitement initialement prévu. Dans un deuxième temps, il s'agit de proposer une modification du traitement permettant de «compenser« les erreurs induites par la mobilité du patient.



  • CyDiPepS Etude des synthases de cyclodipeptides (CDPS), une nouvelle famille d'enzymes utilisant des ARNt aminoacylés pour former des liaisons peptidiques

    Etude des synthases de cyclodipeptides (CDPS), une nouvelle famille d’enzymes utilisant des ARNt aminoacylés pour former des liaisons peptidiques
    Les CDPS constituent une nouvelle famille d’enzymes qui détournent des ARNt aminoacylés pour les utiliser comme substrats et former les liaisons peptidiques de cyclodipeptides variés

    Bases Moléculaires de l’interaction des CDPS avec les ARNt aminoacylés et mécanisme catalytique emprunté par ces enzymes
    Les CDPS détournent les ARNt aminoacylés, des molécules dévolues à la synthèse protéique ribosomale, pour les utiliser comme substrats et catalyser la formation des liaisons peptidiques de différents cyclodipeptides. Ce sont des enzymes originales qui ne sont apparentées ni aux aminoacyl-ARNt protéine transférases et aux aminoacyl-transférases de type Fem qui utilisent également des ARNt aminoacylés comme substrats, ni à des synthétases non ribosomales de peptides (NRPS), la seule autre famille d’enzymes qui synthétise des cyclodipeptides.
    Le projet consiste à comprendre les bases moléculaires de l’interaction des CDPS avec leurs substrats et à élucider le mécanisme que ces enzymes empruntent pour former des cyclodipeptides. Les retombées attendues de ce projet sont d’accroître nos connaissances fondamentales sur les CDPS, connaissances indispensables à acquérir avant d’envisager d’utiliser ces enzymes pour générer de nouvelles molécules biologiquement actives.



  • HYPERION Conception et fabrication de membranes hiérarchiquement poreuses appliquées aux capteurs électrochimiques par transfert d'ion

    Développement de capteurs électrochimiques pour polluants émergents
    Le projet HYPERION participe au développement d’une nouvelle classe de capteurs électrochimiques pour la détection de polluants émergents.

    Améliorer la détection des polluants émergents
    Dans notre société moderne, nous avons, en tant que citoyens, un accès constant et instantané à l’information. Nous avons un besoin de savoir et une exigence de qualité des produits et de l’environnement qui nous entourent, se transformant en une pression exercée par les différents acteurs (grand public, communauté médicale, organisations non gouvernementales et médias) sur les institutions publiques (aux échelles locales, nationales et européennes) et les fabricants afin de confirmer ou d’infirmer l’innocuité des produits quotidiens. Pour la chimie analytique, le défi est fantastique, il s’agit de détecter un nombre croissant d’espèces chimiques en des quantités toujours plus faibles dans des matrices de plus en plus complexes. Les capteurs environnementaux disponibles souffrent d’un déficit de sensibilité et de sélectivité. Afin de répondre aux inquiétudes croissantes de notre société en matière de sécurité environnementale, il est nécessaire de développer de nouveaux capteurs et méthodes d’analyse. Le projet HYPERION explore le développement de membranes fonctionnalisées et à porosité hiérarchiques pour créer une nouvelle classe de capteurs environnementaux basés sur la détection électrochimique.



  • FLUXOBAT Développement d'outils optimisés pour l'évaluation des transferts de COV depuis une source dans le sol ou la nappe vers l’air atmosphérique et l'air intérieur des bâtiments

    Evaluation des transferts de COV des sols vers l’air intérieur et extérieur
    Les transferts de COV des sols vers l’air intérieur et extérieur font intervenir des mécanismes physiques dont les dynamiques sont sensiblement différentes entre le sol, le soubassement (et plus particulièrement la dalle en béton) et l’air.

    Contexte
    En France, la gestion des sites et sols pollués repose sur le principe de gestion suivant l’usage, et se décline par les documents méthodologiques de février 2007 (modifiés en 2011) et les prestations encadrées par la norme NF X 31-620 (2011). En présence de composés organiques volatils (COV) dans les sols (hydrocarbures pétroliers, organo-halogénés aliphatiques et aromatiques, organo-solubles, etc.), leur transfert vers l’air et les concentrations induites dans l’air (et plus particulièrement l’air intérieur) constituent une part significative de l’impact du passif environnemental du site.
    A côté de ce cadre de gestion, la dynamique des Lois Grenelle incite les collectivités à limiter l’étalement urbain et à renouveler la ville sur la ville. Dans ce contexte, la reconquête des friches urbaines constitue un enjeu important.
    Enfin, la qualité de l’air que nous respirons constitue une préoccupation grandissante comme en témoignent la création de l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur (OQAI) en 2001 ou la réglementation émergente en France pour l’air intérieur.
    Ainsi, la confiance dans l’évaluation de l’état de pollution du milieu souterrain, des mécanismes de transfert et des impacts dans l’air au travers de diagnostics et de modélisations constitue l’objectif des recommandations apportées par le projet. A partir de l’identification des verrous associés au dimensionnement des diagnostics, à leur mise en œuvre et à leur interprétation, les réponses techniques et méthodologiques présentées dans le guide méthodologique contribueront à une meilleure gestion de ces pollutions volatiles.



  • ST MALO Spéciation de l’uranium dans des organismes vivants en milieu aquatique - Développements analytiques

    L’uranium et ses cibles biologiques dans les organismes d’eau douce.
    Mise au point d’un ensemble de méthodes analytiques non dénaturantes pour déterminer les complexes uranium-biomolécules intacts dans des organes cibles d’organismes aquatiques exposés à de l’uranium.

    Un défi analytique pour une question d’évaluation du risque écologique
    La détermination de la distribution et de la spéciation chimique des substances chimiques s’accumulant dans les organismes vivants est essentielle pour connaître leur devenir, caractériser l’exposition et élucider leur toxicité. En effet, mieux expliciter le lien entre l’exposition d’un organisme à une substance et sa toxicité, permet de proposer in fine des marqueurs d’exposition et d’effets pour l’évaluation du risque écologique. L’uranium (U) est un radioélément dont les concentrations dans l’environnement peuvent être augmentées par les rejets des installations du cycle de combustible nucléaire. Une fois entré dans les organismes, l’U peut former de nombreux complexes chimiques avec les biomolécules (protéines, peptides, acides nucléiques), pouvant impliquer un changement de leurs fonctions. Certaines études ont montré que l’U peut perturber le métabolisme d'éléments essentiels (fer, calcium) et entraîner d’importants dysfonctionnements cellulaires. Ainsi l’objectif principal a été de déterminer la microdistribution et la nature des cibles biologiques de l’U dans différents organes cibles d’organismes aquatiques modèles (poisson, écrevisse) exposés à l’U, pour comprendre son devenir moléculaire dans ces organismes aquatiques, en corrélation avec ses effets toxiques.
    Pour atteindre cet objectif, des développements analytiques de pointe sont nécessaires. Un des défis analytiques majeurs concerne la conservation des complexes chimiques U-biomolécule non-covalents et l’identification de ces molécules (spéciation). De plus, un effort particulier a été nécessaire pour explorer des niveaux d’accumulation en U très faibles (accumulation <50ng), issus d’exposition proches de celles de l’environnement, sur des organismes modèles, à l’échelle individuelle. Ces développements analytiques ont été effectués pour chacune des techniques de séparation chimique, de détection multiélémentaire et moléculaire, pour permettre l’identification des complexes U-biomolécule.



Rechercher un projet ANR