L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Publication

 

Publication de l’Appel à projets générique 2018 - AAPG2018

 

 

Nous suivre

  • STRUDYEV STRUCTURE, DYNAMIQUE ET EVOLUTION DES RESEAUX GENETIQUES CONTROLANT L’ADAPTATION DES LEVURES A LEUR ENVIRONNEMENT

    Evolution de la réponse des génomes aux stress environnementaux chez les levures.
    Approches expérimentales haut débit et de modélisation informatique pour comprendre l’évolution de la réponse des cellules aux stress environnementaux, en utilisant les levures comme modèles.

    Biologie des systèmes et évolution des réseaux de régulation de l’expression des gènes
    Les cellules vivantes sont des systèmes complexes, composés de plusieurs dizaines de milliers de gènes dont les produits forment des réseaux d’interactions denses et sans cesse modifiés. Les progrès fulgurants des techniques de génétique moléculaire ont mis cette complexité à notre portée. Il est à présent possible de mesurer l’expression de tous les gènes d’une cellule en une seule expérience et d’avoir accès à la façon dont l’information contenue dans ces gènes s’organise pour faire face à une situation donnée. Une telle information est trop complexe pour être appréhendée par notre cerveau. Il faut donc faire appel à la modélisation informatique et à des théories venant des mathématiques ou de la physique statistique. Cette discipline hybride est appelée biologie des systèmes, et elle vise à obtenir des simulations de plus en plus précises et complètes du fonctionnement des systèmes vivants. Les implications de tels travaux sont énormes en termes de compréhension du vivant mais aussi d’applications biomédicales ou industrielles. Le projet présenté ici s’inscrit dans cette démarche. Il a pour but de combiner des approches expérimentales et de modélisation informatique pour comprendre la façon dont une cellule simple, la levure de boulanger, adapte l’expression de ses gènes à la présence de substances toxiques dans son environnement. Nous élargirons ensuite notre étude à d’autres espèces de levure, avec des niches écologiques différentes, afin de mieux comprendre l’évolution de ces systèmes de défense de la cellule en fonction de leurs environnements. Notre objectif principal, outre l’apport de nouvelles connaissances, est de développer une démarche de référence qui pourra ensuite être appliquée à d’autres types de microorganismes. Les applications potentielles de ce projet touchent les domaines de la toxicologie environnementale et de la lutte contre certains microorganismes pathogènes.



  • CHROMAPKA Contrôle épigénétique et post-traductionnel de l'expression génique au sein de la chromatine

    Décryptage des rouages protéiques régulant l’expression de gènes
    Notre objectif est d’identifier des protéines clés impliquées dans la modulation de l’expression de gènes. Notre contexte d’étude est la plante modèle Arabidopsis thaliana soumise à une attaque par un pathogène.

    Vers une meilleure compréhension de la régulation de l’expression génique
    Notre objectif est de déchiffrer, dans les échelles de temps et d’espace, les mécanismes moléculaires assurant la régulation de l’expression génique au sein de la chromatine. Par des approches de protéomique et de phosphoprotéomique, nous souhaitons reconstituer quelles protéines se déplacent de ou vers la chromatine et lesquelles sont modifiées de façon dynamique, notamment par des phosphorylations, pour orchestrer la re-programmation de l’expression génique suite à un stimulus donné. Afin d’appréhender ces questions, nous avons choisi un système modèle pour lequel une voie de signalisation a été largement caractérisée, par l’identification des protéines recrutées dans cette cascade depuis la membrane plasmique et dans tout le cytoplasme. Nous avons sélectionné la plante Arabidopsis thaliana, étudiée dans la situation particulière d’une attaque par un pathogène. Lorsque Arabidopsis est soumise à un stress occasionné par des pathogènes, son système immunitaire inné détecte des séquences moléculaires caractéristiques des pathogènes (PAMPs), molécules dérivées de structures abondantes de ces organismes (par exemple des constituants de la paroi cellulaire, comme la flagelline). Des voies de signalisation intracellulaires spécifiques sont alors déclenchées pour promouvoir la modulation de l’expression de certains ensembles de gènes et pour finalement développer des réponses adaptées. Cependant, seule une vision très parcellaire de la machinerie protéique orchestrant la régulation de l’expression génique en réponse à la flagelline a été obtenue jusqu’à présent et aucune information sur la dynamique temporelle de son recrutement n’a été acquise ; nous proposons dans ce projet de contribuer à une reconstitution plus complète de ce puzzle protéique complexe et dynamique.



  • DEVAST Evacuation de crise et perception des risques en démocratie

    Analyser les impacts sociaux de la catastrophe du 11 mars 2011 au Japon
    Le projet vise à étudier la chaîne d’impacts qui été déclenchée par la catastrophe du 11 mars 2011, depuis l’évacuation des populations touchées par le tsunami et l’accident nucléaire jusqu’à l’évolution de la perception des risques, à la fois dans la société japonaise et à l’étranger.

    Comprendre comment les catastrophes extrêmes affectent les démocraties
    Le 11 mars 2011, un tremblement de terre de magnitude 9.0 a touché la côte de Tohoku, au nord-est de l’île de Honshu. Le tremblement a déclenché un tsunami dont la hauteur des vagues a atteint 40 mètres à certains endroits. Le bilan humain s’élève à 22 000 victimes et plus de 5 000 blessés, avec plus de 200 000 bâtiments endommagés ou détruits. Le projet DEVAST est un projet de recherche empirique fondamentale qui cherche à collecter des données de terrain sur la catastrophe.

    En particulier, le projet s’attache à étudier la chaîne d’impacts qui a été déclenchée par la catastrophe à travers l’ensemble de la société japonaise, depuis la gestion immédiate de l’urgence jusqu’à la perception des risques à long-terme. Un élément essentiel du projet est qu’il cherche non seulement à analyser la réponse immédiate à la catastrophe, mais aussi ses impacts de long-terme dans la société japonaise et à l’étranger. Ces impacts sont donc considérés non seulement au niveau local, mais aussi au niveau international, notamment au moyen d’une comparaison avec la France.

    Le projet est organisé autour de deux thèmes centraux : d’abord, il cherche à analyser la réponse à la catastrophe, en se concentrant en particulier sur l’organisation de l’évacuation des populations touchées et leurs perspectives de retour. Ensuite, le projet s’attache à analyser l’évolution de la perception des risques, notamment dans une comparaison avec la France. Cette comparaison permettra de mieux comprendre comment les démocraties gèrent les catastrophes extrêmes, et comment elles sont touchées par celles-ci.



  • ASCE Attraction et Sélection dans l’évolution culturelle

    L'évolution culturelle est-elle Darwinienne?
    Un grand défi actuel de la biologie de l'évolution porte sur l'existence de l’héritabilité non-génétique et sur son importance adaptative. Plus précisément, la relation entre l'évolution biologique et l'évolution culturelle est devenue un sujet essentiel en biologie et dans les sciences sociales. Le but de ce projet de recherche fondamentale est de répondre à certaines de ces questions en développant une nouvelle méthode d'étude de l'évolution culturelle.

    Penser autrement l'étude de l'évolution culturelle
    Ces dernières années, d'importantes avancées théoriques ont permis de clarifier la relation entre évolution biologique et évolution culturelle. Ces recherches ont montré que la question de l'équilibre entre sélection naturelle et transformations dirigées survenant lors de la transmission est fondamentale. Idéalement, les chaînes de transmission, dans lesquelles les résultats de l'action d'un individu sont transmis à un autre, devraient permettre une estimation précise de la sélection et de des transformations. Malheureusement, jusqu’à ce jour ces expériences sont restées fortement limitées pour les raisons suivantes. D’abord ces expériences emploient un nombre faible d’étapes de transmission, ensuite elles restreignent fortement le nombre de comportements possible et enfin, elles ne permettent pas de quantifier les changements de manière précise. Il n’existe donc pas, à notre connaissance, de paradigme expérimental convaincant pour étudier ces propriétés fondamentales de l'évolution culturelle.
    Pour avancer sur ce sujet nous devons changer de manière radicale la manière dont nous faisons les expériences de transmission culturelle en introduisant de nouvelles méthodes expérimentales, similaires à celles ayant court en biologie de l’évolution. Nos buts sont donc d’abord de développer une nouvelle méthode inspirée des principes d’étude de l’évolution en biologie pour étudier l’évolution culturelle, ensuite de créer des taches non verbales permettant d’étudier aussi bien les primates non-humains que les jeunes enfants et enfin de développer les outils théoriques et statistiques pour quantifier le rôle des transformations et de la sélection dans l’évolution culturelle.



  • AGRIFIRME Caractérisation des formes d'organisations sociales et économiques associées à l'agriculture de "firme"

    Caractérisation des formes d’organisations sociales et économiques associées à l’agriculture de « firme »
    Comprendre l’émergence de nouvelles formes d’entrepreneuriat en agriculture

    Identifier et caractériser de nouvelles formes d’organisations sociales et économiques associées à l’agriculture de « firme »
    Le projet « AGRIFIRME » est un projet de recherche coordonné par François Purseigle. Le projet a débuté en janvier 2010 et a duré 36 mois. Il a bénéficié d’une aide ANR de 139 990 euros pour un coût global de l’ordre de 203 091 euros. Il avait pour objectif d’identifier et de caractériser ce qu’il convient d’appeler les « agricultures de firme » et plus particulièrement les formes d’exercice, d’organisation et de gestion du métier d’agriculteur qui y sont associées.
    Notre démarche visait à rendre compte de l’émergence d’une nouvelle forme d’agriculture impensée encore aujourd’hui par la « communauté » des ruralistes.
    Le développement d’une agriculture hautement capitaliste installée sur les marchés des matières premières, de nouvelles formes de propriété du capital agricole, et l’arrivée de nouveaux acteurs témoignaient de l’apparition de formes d’organisations sociales et économiques de l’agriculture en rupture avec les formes familiales jadis consacrées par les grandes politiques de la seconde moitié du vingtième.
    A l’échelle du globe et à côté d’une agriculture familiale « sociétaire et abstraite » aux logiques oscillant entre une approche strictement financière et patrimoniale apparaissent des agricultures de « firme » plus abouties portées par de nouveaux investisseurs qui souhaitent soit disposer d’une maîtrise totale de leur approvisionnement en matières premières agricoles et/ou de sécuriser de nouveaux placements financiers.
    Notre ambition était de confronter une analyse sociologique des mondes agricoles dans la globalisation aux approches développées par les économistes, les géographes et les gestionnaires. La mobilisation interdisciplinaire autour de ce projet tenait au souhait de caractériser, dans des contextes différents, le groupe des agriculteurs de firme selon les réponses qu’il apporte de manière identique ou contradictoire aux nouveaux systèmes de contraintes et d’opportunités qui s’impose à lui.



  • DIFFCERAM Dynamiques de diffusion des techniques et styles céramiques : données comparatives actualistes et modélisation multi-agents

    Dynamiques de diffusion des techniques et styles céramiques : données comparatives actualistes et modélisation multi-agents
    En archéologie, il n’existe pas de référentiels, basés sur des données empiriques, qui permettent d’interpréter la diffusion des traits techniques et stylistiques en termes de modalités de transmission. Il en résulte qu’à l’heure actuelle il est difficile de distinguer entre une diffusion démique et une diffusion culturelle, et dans ce dernier cas entre des emprunts de type fonctionnel ou contextuel, ce qui, à terme, empêche toute restitution de l’histoire des dynamiques culturelles.


    Modéliser les processus de diffusion
    Pour remédier à ce manque de référentiels, le projet propose de construire un modèle basé sur des données empiriques qui permette à terme d'interpréter les processus de diffusion des traits techniques et stylistiques céramiques en termes de modalités de transmission. Pour ce but, il s'agit d’expliquer les phénomènes d’emprunt et de non emprunt ainsi que leur évolution temporelle. La question principale est la suivante : dans quelle mesure ces phénomènes varient en fonction du type d’interactions entre individus et du type d’apprentissage auquel ils sont soumis ? Les hypothèses sont:
    - a), il existe des régularités exprimant des corrélations entre emprunt/non emprunt et différentes situations sociologiques (homogène versus hétérogène, condensée versus dispersée, occasionnelle versus permanente) combinées à différentes modalités de contacts (directs versus indirects );
    - b) le groupe social auquel appartient l’emprunté potentiel est décisif pour expliquer le choix d’emprunter ou non,
    - c) le degré d'expertise de l'artisan est également décisif dans l'emprunt de traits techniques.

    Le modèle envisagé est un modèle de simulation multi-agents qui a vocation à :
    - d'une part, représenter les mécanismes explicatifs des régularités observables empiriquement. Ces régularités seront mises en évidence à partir d'une étude comparative de différentes situations ethnographiques, à savoir: l'Inde, le Kenya, le Cameroun, l’Éthiopie et les Philippines. Elles sont à établir pour chaque trait technique et stylistique, les mécanismes de diffusion pouvant varier en fonction de la nature des traits céramiques.
    - d'autre part, engendrer les conséquences macroscopiques des mécanismes à l’œuvre dans les interactions qui relient les acteurs afin de tester la validité de ces mécanismes.



  • DENDRAC Développement d’outils dendrométriques appliqués à l’anthracologie : étude des relations homme-ressources-environnement

    Paramètres populationnels et gestion des forêts passées
    Nous développons des outils d’analyse qui doivent permettre d’aborder des problématiques aussi diverses que les pratiques de collecte du bois et les techniques d’utilisation, les formes de gestions forestières, les choix techno-économiques, leur effet spécifique sur l’environnement et les végétations passées, ou encore l’impact d’événements climatiques.

    Remonter aux caractéristiques dendrométriques de l’arbre et/ou des peuplements exploités
    Dans les sites archéologiques, les charbons de bois constituent d’excellents marqueurs des milieux parcourus par l’homme et des formations végétales qui s’y développent. Résidus émanant du bois de chauffage sélectionné et transporté par l’homme, ils sont aussi le reflet des usages, des techniques et des modes de gestion de l’espace forestier. L’anthraco-analyse reste néanmoins le plus souvent réduite à l’identification d’une liste d’essences et de leurs proportions sans que le potentiel d’information contenue dans les cernes du bois ne soit exploité. Ainsi, la reconstitution ne serait-ce que des caractéristiques morphologiques du bois exploité (taille, âge, forme) à partir des charbons de bois archéologiques posent encore aujourd’hui des problèmes méthodologiques alors qu’il s’agit d’un élément fondamental pour la restitution des modes de sélection du bois, celle des paramètres environnementaux, populationnels ou encore pour évaluer l’impact des exploitations sur le milieu forestier. Le principal objectif du projet est de remonter aux caractéristiques dendrométriques de l’arbre et/ou des peuplements exploités en développant des outils d’analyse adaptés aux charbons de bois et qui permettent de déterminer la partie de l’arbre exploitée (branche, tronc), son âge et sa physionomie (diamètre, arbre de plein pied, rejets de souche). Le développement de cette approche pionnière a pour ambition d’accroître les potentialités informatives de la discipline tant du point de vue de la restitution des modalités de gestion de l’espace forestier que de l’impact des activités humaines et des variations du climat sur le milieu. La création de tels référentiels constitue une avancée méthodologique déterminante pour la discipline ; ils auront vocation à être diffusés et complétés (centralisation, stockage, pérennité et accessibilité des protocoles et des données).



  • HOLOHUB Éclairer la fonction des neurones hubs de l'hippocampe adulte chez la souris éveillée par microscopie à modulation de front d’onde

    Holographic light patterning to investigate hub function in vivo
    We will develop an optical system for in-vivo light-activation of a single cell or a subpopulation of cells deep inside scattering tissue while reading out network dynamics through calcium imaging. The system will be used to interrogate the hub function in vivo in the healthy and epileptic hippocampus.

    Shining light into the brain
    If hub neurons are critically involved in hippocampal development, it remains unknown whether the same or functionally similar hub cells orchestrate physiological or pathological network oscillations occurring in the adult brain in specific behavioural contexts. We therefore aim at exploring hub function in vivo in the adult hippocampus. Our ultimate goal is twofold. We want to provide an experimental approach for a dynamic 3D description of hippocampal effective connectivity in awake mice with single-cell resolution. From the side of neurobiology, we work at linking several hub cells with behaviour and at containing pathological dynamics by modulating the activity of sparse microcircuits. To this aim, we will follow 3 objectives. The first will consist in the development of an optical system for in-vivo activation of a single cell or a subpopulation of cells deep inside scattering tissue while reading out network dynamics through calcium imaging. The microscope will combine two-photon (2P) imaging with 2P holographic patterned photoactivation and temporal focusing, a new activation technique recently developed in the Emiliani lab. The next two objectives will be run in parallel and rely on precise multiple-cell stimulation. One will interrogate hub function in vivo in physiological and epileptic conditions based on the a priori assumption that early born GABA neurons are potential hub cells, as recently proposed by the Cossart lab. The second will find hub cells based on effective connectivity maps obtained in vivo through patterned light activation and study their function by mimicking spontaneous activity.



  • BOLODISS Localisation des bosons dans les systèmes de spins désordonnés

    Localisation des bosons dans les systèmes de spins désordonnés
    Réunir les expériences par résonance magnétique nucléaire (RMN) et des méthodes théoriques numériques avancées pour comprendre la nature microscopique de la phase « verre de Bose » dans l'un de ses très rares représentants de taille thermodynamique : DTN dopé au Br, un composé de spins quantiques antiferromagnétique désordonné.

    Construire l’image microscopique du régime « verre de Bose » dans le composé DTN dopé
    A l’aide d’informations microscopiques obtenues par résonance magnétique nucléaire (RMN) et des simulations numériques avancées, nous étudions la physique en œuvre dans les antiferro-aimants quantiques exhibant une condensation de Bose-Einstein (CBE), et en particulier les effets de désordre pouvant induire une localisation des excitations bosoniques : la phase verre de Bose. En s’appuyant sur nos précédentes études par RMN de deux systèmes modèles purs, NiCl2-4SC(NH2)2 (dit DTN) et (C7H10N)2CuBr4 (dit DIMPY) [Phys. Rev. Lett. 109, 177206 (2012); Ibid. 111, 106404 (2013)], nous étudions leurs versions dopées. Les données RMN sur la distribution de polarisation de spins et sur leurs fluctuations, confrontées avec des résultats théoriques obtenus par des simulations Monte Carlo Quantique (QMC) et Groupe de Renormalisation de la Matrice Densité (DMRG) dans sa version « Matrix Product States » (MPS), nous permet d’établir une image microscopique des effets du désordre et de la dynamique du verre de Bose, et éventuellement d'observer la transition de localisation des bosons en interaction.



  • Repro-Net Impact du remodelage inter-réseaux sur la reproduction

    Impact du remodelage des relations inter-réseaux hypophysaires dans la reproduction et lors du syndrome des ovaires polykystiques
    L'infertilité affecte 14% des couples en age de reproduire: 40% des cas sont liés à des problèmes de fertilité chez la femme avec une cause majeure de défaut d'ovulation lors du syndrome des ovaires polykystiques (PCOS). Nos résultats expérimentaux ainsi que la modélisation du fonctionnement/dysfonctionnement de l'unité «cellule hypophysaire gonadotrope et vasculature« (GVU) devraient faliciter l'identification de nouvelles cibles thérapeutiques pour traiter les femmes souffrant de PCOS.

    GVU, reproduction et syndrome des ovaires polykystiques
    L'axe hypothalamo-hypophysaire-gonades (HPG) contrôle la maturation sexuelle et la reproduction. En dépit d'une forte prévalence d'infertilité et l'abondance de données scientifiques, les mécanismes régulant cet axe, en particulier la sécrétion de base et pré-ovulatoire de l'hormone LH reste encore mal comprise. Nos données préliminaires ont identifié une unité «cellule hypophysaire gonadotrope et vasculature« (GVU) dans laquelle les inter-relations entre le réseau de cellules gonadotropes, la vasculature (les péricytes et les capillaires fenêtrés) et d'autres réseaux cellulaires (e.g. le réseau de cellules lactotropes, sécrétant la prolactine et la vasoinhibine) seraient des pré-requis pour la libération de LH dans la circulation.
    Notre projet est maintenant d'étudier cet axe en utilisant des outils et modèles animaux ainsi qu'une complémentarité d'expertises de notre consortium franco-mexicain pour explorer cette hypothèse de GVU.



  • DUSUCA La Prise de Décision et les Changements de Croyances en situation d'Incertitude Sévère: Une Approche basée sur la Confiance

    DUSUCA
    La Prise de Décision et les Changements de Croyances en situation d'Incertitude Sévère: Une Approche basée sur la Confiance

    Objectifs
    Comment les gouvernements devraient-ils décider face aux incertitudes radicales telles que celles que l’on trouve dans les changements climatiques, dans le choix de politique énergétique, autour des organismes génétiquement modifiés ou des nanotechnologies ? Comment les scientifiques devraient-ils intégrer de nouvelles preuves, encore peu concluantes, dans leur état actuel de connaissance et d’incertitude ? La théorie normative dominante en philosophie et en économie, le bayesianisme, semble incapable de donner des réponses satisfaisantes à ces questions. L’objectif principal de ce projet est de répondre à la question fondamentale : quelle notion de rationalité convient alors pour les risques nouveaux et les incertitudes extrêmes auxquels nous, en tant que société, sommes confrontés de nos jours ? Nous développerons une théorie normative de la prise de décision et des changements des croyances, basée sur l’idée que la confiance que l’on a dans sa croyance a un rôle à jouer dans la décision et l’apprentissage. Nous en tirerons des conséquences pour la décision publique et nous commencerons à appliquer la théorie dans des situations concrètes d’incertitude extrême. Enfin, nous travaillerons pour sensibiliser les acteurs impliqués dans les processus de décision à l’importance de ces questions fondamentales et aux réponses possibles.












  • NICOPLASTIC Plasticité Synaptique Associée à l'addiction à la Nicotine

    Identification des adaptations synaptiques en lien avec la vulnérabilité à l’addiction à la nicotine
    Les drogues d’abus, y compris la nicotine, produisent des modifications cérébrales qui persistent à long terme. Malgré l’arrêt du tabagisme et l’abstinence prolongée, les individus restent souvent vulnérables à la rechute du fait de la réminiscence des effets de la nicotine. De ce fait, pour mieux traiter le tabagisme il faut en identifier les conséquences à long terme.

    Traiter le tabagisme en reversant les adaptations synaptiques qui conduisent à la recherche compulsive de nicotine
    En 2006 en France, 15 millions de personnes sont dépendantes de la cigarette (soit 25 % de la population générale, Observatoire Français des drogues et des Toxicomanies). Le tabagisme est responsable de 90% des cancers du poumon, est la première cause de mortalité avec 66 000 fumeurs mais aussi 5 000 fumeurs passifs tués chaque année (MILDT, 2009). Le tabac est une des drogues les plus addictives. Cependant, malgré les larges coûts humains et financiers pour traiter la dépendance au tabac, cette addiction reste encore un enjeu majeur de santé publique.
    La nicotine est le constituant majeur du tabac et des études ont montré qu’elle est consommée volontairement tant chez l’homme que chez l’animal. L’objectif général de ce projet de recherche est de décrire comment les adaptations synaptiques qui se développent au sein d’un circuit neuronal particulier sous-tendent le développement et maintiennent l’addiction à la nicotine. Il s’agit donc de comprendre la dynamique d’installation et de disparition des adaptations synaptiques et de corréler cette dynamique avec différents stades de l’addiction à la nicotine.



  • FREE BIRD Effets des rayonnements ionisants chez les oiseaux dans la zone contaminée de Fukushima : liens entre dose, mécanismes moléculaires impliqués et conséquences délétères sur la reproduction

    Impact de l’accident nucléaire de Fukushima Dai-ichi sur les populations d’oiseaux
    Il existe peu de données sur les effets des radiations ionisantes sur la faune sauvage exposée en conditions réelles. Le projet FREEBIRD propose d’identifier les facteurs physiologiques clés gouvernant la radiosensibilité des organismes non-humains, permettant de disposer de signaux d’alerte utilisables pour une stratégie de conservation des espèces.

    Raffinement des critères et méthodes de protection radiologique des écosystèmes
    La catastrophe nucléaire de Fukushima qui a eu lieu en 2011 a provoqué le rejet massif de produits de fission volatiles (134CS, 137Cs, 131I, 129mTe, 129Te, 132Te, 136Cs, 132I, 89Sr, 90Sr…). Les débits de doses induits par les dépôts de radioéléments dans la zone des 100 kilomètres autour de la centrale accidentée sont supérieurs au seuil maximal défini (10 µGy/h) pour une bonne conservation des écosystèmes.
    Dans ce contexte, l’objectif du projet FREEBIRD est d’évaluer les effets des radiations ionisantes sur les vertébrés, organismes les plus radiosensibles, et en particulier sur les populations d’oiseaux.
    Les réponses biologiques seront étudiées chez les oiseaux prélévés dans des zones de contamination croissante, de manière à établir des relations dose radiologique-réponse biologique robustes.

    A l’issue de ce projet, de nouveaux jeux de données seront disponibles sur les effets des rayonnements ionisants sur la faune sauvage, exposée in situ en conditions réelles. Ces données représenteront une contribution majeure : elles pourront dans un premier temps être comparées aux critères de protection écologique actuels pour évaluer les risques encourus par les populations d’oiseaux exposés. Elles constitueront également une base scientifique solide permettant d’alimenter le débat toujours controversé sur les conséquences écologiques de l’accident de Tchernobyl, 25 ans après la catastrophe.



  • BARBEC Rôle des interactions morphologiques dans la dynamique globale des systèmes de plages sableuses à barre(s) dominées par l’action de la houle

    Rôle des interactions morphologiques dans la dynamique globale des systèmes de plages sableuses à barre(s) dominées par l’action de la houle
    Explorer et comprendre la dynamique composite des plages sableuses dominées par l’action de la houle en s’attachant à identifier le rôle des rétroactions morphologiques entre les différents éléments du système plage

    Mieux comprendre la dynamique d’un des environnements côtiers à la fois les plus complexes et les plus attractifs
    Parmi tous les environnements côtiers, les côtes sableuses sont de nos jours l’une des zones les plus attractives, générant des revenus importants du tourisme et des milliers d’emplois. C’est également un environnement permettant la pratique de nombreuses activités récréatives. Des plages sableuses larges, peu dangereuses et peu soumises à l’érosion et à la submersion sont ainsi un atout majeur en termes d’activité économique et récréative. Malgré cela, de tous les environnements littoraux, les littoraux sableux dominés par l’action de la houle sont les plus dynamiques, les plus complexes, les moins bien compris et donc les moins prédictibles

    L’objectif général de ce projet est de comprendre la dynamique des plages sableuses dominées par l’action de la houle qui sont l’environnement côtier le plus énergétique, dynamique et vulnérable. Les plages sableuses dominées par l’action de la houle sont caractérisées par la présence de structures sédimentaires qui couvrent une vaste gamme d’échelles temporelles et spatiales. Globalement, la communauté scientifique internationale avait systématiquement étudié chaque entité morphologique (ou corps sableux) du système plage (motifs géologiques plus au large, barre(s) sableuse(s), haut de plage) de manière indépendante. Notre groupe de recherche suggérait plutôt que le comportement individuel d’une entité morphologique du système plage contraste avec son comportement lorsque l’on considère le système entier interconnecté, suggérant que l’étude isolée d’un corps sableux peut aboutir à une analyse erronée de sa dynamique et une mauvaise compréhension des données de terrain.

    Dans BARBEC, nous chercherons à explorer et comprendre la dynamique composite des plages sableuses dominées par l’action de la houle en s’attachant à identifier le rôle des rétroactions morphologiques entre les différents éléments du système plage et à expliquer des comportements observés jusqu’alors incompris



Rechercher un projet ANR