L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 26.09.2016)

Plan d'action et appel générique 2017 :

Appel à projets générique 2016 :

  • Les résultats pour les PRC, PRCE et JCJC sont en ligne.
  • Les résultats des projets PRCI sont mis en ligne, au fur et à mesure des discussions bilatérales avec nos homologues étrangers.

@AgenceRecherche

28/09 13:51 - Début de la présentation #ANRTour à Rennes @CNRS_dr17 en visio-conférence avec Brest @UBO_UnivBrest et Nantes… https://t.co/P78g9Ay7Id

28/09 10:40 - [AAP] Appel générique 2017: la trame de pré-proposition est en ligne https://t.co/C3tv4WBe2p Le site de soumission ouvrira le 5 octobre.

28/09 10:10 - #ANRTour Réunions la semaine prochaine à Paris, Marseille, Reims, Orléans et Toulouse + d'informations… https://t.co/UyKNizMigs

  • AUTOCHTOM Legs colonial et outre-mer autochtones : Kanak de Nouvelle-Calédonie, Amerindiens de Guyane et Ma'ohi de Polynésie face à deux institutions de la République Française (justice, école).

    AUTOCHTOM - Legs colonial et outre-mer autochtones : Kanak de Nouvelle-Calédonie, Amérindiens de Guyane et Ma'ohi de Polynésie face à deux institutions de la République Française (justice, école)
    Ce projet examine la question du legs colonial en France à partir du cas méconnu des populations se revendiquant de l’autochtonie politique dans l’outre-mer français : Amérindiens et Noirs-Marrons de Guyane, Kanak de Nouvelle-Calédonie et Ma'ohi de Polynésie. Il analyse le rapport de ces populations à deux institutions-clés de l'Etat (post)colonial français (justice et école), afin d'appréhender concrètement les continuités et les ruptures entre l’époque coloniale et la situation contemporaine.

    Saisir le legs colonial par les transformations des rapports sociaux : populations autochtones et institutions républicaines d'hier à aujourd'hui
    Vue de métropole, la marginalité des populations «autochtones« au sein d’un outre-mer lui-même intrinsèquement périphérique contraste avec le surgissement périodique d’épisodes violents : affrontements de 1984-1988 en Nouvelle-Calédonie, émeutes de Faa’a-Tahiti (1995), Cayenne (1996) et Nouméa (2009), mouvement guyanais contre la « pwofitasyon » (2008-09), etc. Au-delà de leur caractère conjoncturel, ces événements sont révélateurs de tensions sociales structurelles, dont attestent de nombreux indicateurs (vie chère, chômage, pauvreté, échec scolaire, taux d’incarcération, illettrisme, etc.).
    Dans les discours scientifiques comme dans le sens commun, l’étiologie de cet état de fait mobilise l’héritage du passé colonial de façon paradoxale : soit il est présenté comme constituant le principal élément explicatif des difficultés contemporaines ; soit il est au contraire totalement oblitéré et considéré comme non pertinent, au nom des décennies qui nous séparent désormais du temps des colonies. Dans les deux cas, aucune analyse empirique ne vient étayer ces discours surplombants. On ignore ce qu’il est concrètement advenu des rapports sociaux établis pendant la colonisation, depuis l’accès au statut de département d’outre-mer (Guyane) ou de territoire d’outre-mer (Nouvelle-Calédonie, Polynésie) en 1946. Quelles seraient les modalités effectives de la transmission d’un « passif » colonial d’une génération à l’autre ?
    Pour répondre à ces questions, nous avons resserré notre champ d’investigation à deux institutions – souvent invoquées mais rarement analysées – auxquelles Amérindiens, Noirs-Marrons, Kanak et Ma’ohi sont confrontés : l’école et la justice. De fait, ces deux administrations se révèlent à la fois fondamentales dans la définition historique de la condition indigène, et centrales dans les expériences contemporaines des autochtones. Notre recherche se focalise surtout sur les «points de rencontre« entre ces institutions et les individus perçus comme autochtones.



  • ANTIBIO-T Développement de nouveaux agents antibactériens et antiparasitaires ayant pour cible la métalloenzyme GcpE

    Concevoir de nouveaux médicaments en bloquant une enzyme.
    Élucider et bloquer le mécanisme catalytique de GcpE, une enzyme absente chez les humains mais présente chez de nombreuses bactéries et chez certains parasites.

    Une nouvelle solution pour contrer les bactéries résistantes aux antibiotiques.
    La résistance de certaines souches bactériennes aux antibiotiques est une menace très sérieuse et il est urgent de trouver de nouveaux médicaments. Ainsi, l'élucidation de nouvelles voies biosynthétiques indispensables à la survie des bactéries peut représenter une solution à ce problème très préoccupant. La connaissance des mécanismes utilisés par les enzymes impliquées dans ces voies de biosynthèse peut aider les chimistes et les biochimistes à développer de nouveaux inhibiteurs qui conduiront à des antibiotiques d'un type nouveau.

    Chez la plupart des bactéries pathogènes (dont Mycobacterium tuberculosis, pathogène responsable de la tuberculose) et des bactéries opportunistes (Pseudomonas, Escherichia coli, etc) ainsi que chez le parasite Plasmodium falciparum responsable de la malaria, la synthèse de molécules appelées ‘terpénoïdes’, indispensables à la survie de ces microorganismes, est réalisée selon la voie du méthylérythritol phosphate (MEP). Comme l’être humain n’utilise pas la voie du MEP, on peut envisager de bloquer cette voie dans le but de synthétiser de nouveaux agents antibactériens et antiparasitaires.

    L'objectif de ce projet est d’élucider le mécanisme d’action de GcpE, l’avant dernière enzyme de la voie du MEP, et de concevoir des ‘inhibiteurs’, molécules capables de bloquer cette enzyme. GcpE est une métalloenzyme à centre fer/soufre c'est-à-dire qu’elle contient un cube présentant un atome de fer et un atome de soufre en alternance sur chaque sommet. Cette enzyme catalyse grâce à ce centre fer/soufre, le transfert de deux électrons et l’élimination d’une molécule d’eau. Un mécanisme réactionnel hypothétique a été écrit et nous nous proposons de le vérifier. Des molécules capables d’empêcher le bon déroulement de ce mécanisme seront également synthétisées.



  • PLASPAMS PLASmas Pour l'Analyse en MAsse des Surfaces

    PLASPAMS
    PLASmas Pour l'Analyse en MAsse des Surfaces

    Concept d’un analyseur portable destiné aux mesures sur site et capable de détecter une grande variété de composés chimiques
    La détection de composés chimiques à l’état de trace dans l’air, dans l’eau, ou présents sur les surfaces des matériaux est une problématique en plein développement. Si les techniques de laboratoire sont aujourd’hui très performantes, il existe un réel besoin pour des mesures de terrain capables de fournir des résultats fiables en quelques minutes.
    En effet, la réponse face à une menace ou une incertitude doit être rapide ce qui ne permet plus de prélever les échantillons puis de les ramener au laboratoire pour une analyse complète.
    Des exemples récents de l’actualité permettent d’illustrer ce besoin comme par exemple le cas des douaniers et des dockers exposés aux produits chimiques présents à l’ouverture des conteneurs.
    Dans la majorité des cas, les composés recherchés ne sont pas connus et ils sont présents en très faible quantité dans une matrice qui peut être très complexe, rendant l’identification et l’interprétation difficile. Dans ces conditions l’utilisation de détecteurs généralistes plutôt que des capteurs dédiés devient incontournable.
    L’objectif du projet est de valider le concept d’un analyseur portable destiné aux mesures sur site capable de détecter une grande variété de composés chimiques en se focalisant particulièrement sur la détection des traces de composés peu volatils (narcotiques, explosifs) laissées sur les surfaces. Le dispositif permettra à fortiori la détection dans l'air de composés plus volatils (composés organiques volatils, toxiques chimiques).
    Ce projet est un projet de recherche industrielle qui comprend une large part de recherche fondamentale. Il s’inscrit dans cette thématique : le développement d’un appareil portable ou transportable capable d’opérer dans une station fixe par exemple pour une problématique de surveillance ou encore d’être transporté sur site pour un diagnostic, une cartographie rapide.



  • YeastIntrons Analyse globale de la régulation des ARN contenant des PTC par la voie du NMD et le complexe EJC-like chez des levures riches ou pauvres en introns

    Comment l’épissage et la rétention des introns sont régulés chez les levures
    Nous étudions la structure et la dynamique du transcriptome d’une levure riche en introns et d’une autre levure moins riche en introns. Nous sommes notamment intéressés par l’influence de la voie du NMD et d’un complexe ressemblant à un EJC dans la régulation de la rétention d’introns.

    Quel est le mécanisme qui régule la rétention d’introns chez les levures
    Le rôle des introns et de la régulation de leur épissage ont été principalement étudiés chez les métazoaires avec les limitations techniques attenantes à l’étude des ces organismes. Nous étudions l’épissage des introns chez les champignons pour lesquels cette thématique de recherche a été de façon surprenante peu abordée. Nous avons choisi un organisme très riche en introns (Cryptococcus neoformans) et un organisme dans lequel les introns sont plus rares (Yarrowia lipolytica)
    Cinq grands objectifs ont été définis au début de ce programme de recherche :
    1) Identifier tous les introns chez ces deux organismes.
    2) Evaluer l’épissabilité de chaque intron
    3) Construire un « pipe line » informatique pour l’analyse de l’épissage des introns
    4) Construire une collection de souches dans lesquelles les gènes nécessaires au NMD ou ressemblant aux gènes codant des protéines de l’EJC ont été mutés.
    5) Evaluer l’importance de ces gènes sur l’épissage des gènes et la biologie de ces champignons.



  • MOSAIC MesOscopic Scale durAbility Investigations for Concrete

    MesOscopic Scale durAbility Investigations for Concrete
    Le vieillissement des structures de génie civil conduit nécessairement à des préoccupations économiques importantes, principalement liées au choix entre leur remplacement ou l'extension de leur durée de vie. Développer une compréhension générale du comportement des matériaux à base cimentaire et des mécanismes associés à leurs comportements à long terme est donc du plus grand intérêt, à la fois d'un point de vue environnemental et financier.

    Mise en place d’une méthodologie de développement durable associée au domaine de l'industrie des matériaux à base cimentaire
    Mettre en place une méthodologie de développement durable associée au domaine de l'industrie des matériaux à base cimentaire nécessite une compréhension de leurs comportements au cours des nombreuses conditions environnementales qui peuvent survenir. Etant au carrefour de plusieurs domaines scientifiques tels que la mécanique des milieux continus non linéaire, la chimie, les transferts de masse ou la simulation numérique, ce problème scientifique est hautement interdisciplinaire.
    En ce qui concerne les structures en béton, il est maintenant clairement établi que la plupart des phénomènes de dégradation observés à l'échelle macroscopique (dont les comportements pathologiques, tels que le séchage ou la formation ettringite qui sont ici notre principale source de préoccupation car ils peuvent fortement diminuer la durabilité de la structure) trouve leurs origines dans un ensemble de phénomènes physiques et chimiques spécifiques. Bien que ceux-ci aient lieu à l'échelle fine, leurs conséquences à l'échelle macroscopique peuvent être très importantes, avec un fort impact sur la durabilité des structures en béton et donc leur espérance de vie. Cette constatation est la pierre angulaire du projet MOSAIC. Notre objectif est d'améliorer les liens entre les mécanismes de fine échelle et leurs conséquences macroscopiques.



  • ARCHPOL ADN polymérases et acides nucléiques endommagés chez les archaea: Maintenance génomique et Biotechnologie

    Synthèse de l’ADN à haute température
    Isoler et caractériser des ADN polymérases thermostables en présence de lésions génomiques chez l’archaea hyperthermophile, P. abyssi. Examiner les mécanismes conventionnels ou non conventionnels de maintenance génomique dans les environnements extrêmes.

    Identifier et caractériser de nouvelles activités polymérasiques chez les archaea hyperthermophiles en présence d’acides nucléiques endommagés.
    ARCHPOL a pour objectif d’identifier le spectre des dommages des acides nucléiques susceptibles d’être générés dans l’ADN de P. abyssi en réponse ou non à des agressions génotoxiques. L’identification et la quantification des dommages concernent l’ADN génomique et ses précurseurs. De la même façon, il est prévu de capturer de nouvelles activités polymérasiques induites ou non par un stress. Cet objectif est motivé par l’absence de polymérases spécialisées et du nombre limité d’ADN polymérases conventionnelles dans le génome de P. abyssi. Le comportement de ces nouvelles ADN polymérases ainsi que celles conventionnelles (familles B et D) en présence de dommages sera étudié. Ainsi, ARCHPOL permet d’appréhender les questions de tolérance aux dommages dans les environnements extrêmes via le concept de diversité fonctionnelle des ADN polymérases thermostables. Outre l’aspect fondamental que comporte ce projet, il intègre également la composante biotechnologique. L’obtention d’ADN polymérases thermostables capables d’amplifier par PCR de l’ADN endommagé correspond à une demande récurrente en recherche clinique et biologique, ou encore en paléontologie et criminologie. Ainsi, l’enjeu d’ARCHPOL est d’abonder le répertoire de telles enzymes, étant donné que la seule ADN polymérase thermostable disponible au catalogue possède un spectre de lésions réduit.



  • SCALE-UP Innovations dans la conception et extrapolation de la technologie pour la production de revêtements à base de latex

    Scale-up pour procédés chimiques
    L’argumentaire de base du projet SCALE-UP est que l’utilisation de la CFD va nous permettre de mieux comprendre le lien entre échelles de temps, de taille et qualité de mélange. Ces informations, combinées aux bilans de population qui permettent de caractériser le comportement local des particules (génération, croissance, coagulation), nous donneront accès à l’influence des échelles de temps et de taille sur la qualité du produit final.

    MFN et bilans de population, couplé à des expériences ciblées pour mieux extrapoler des réacteurs et coagulateurs
    La capacité de création de nouveaux produits et leur mise rapide sur le marché sont intimement liées aux possibilités d’extrapolation de la production, que l’on considère le cas de l’extrapolation de l’échelle pilote à l’échelle de production, ou une extension d’une production existante à une unité plus grande ou à un procédé intensifié. L’extrapolation est généralement réalisée de manière heuristique, en s’appuyant sur les résultats obtenus aux échelles de production. Si nous souhaitons rompre avec cette manière peu satisfaisante car peu efficace de procéder, nous devons nous baser sur une approche pluridisciplinaire et multi-échelles :
    - échelle moléculaire (1-100Å): a une influence sur la stabilité des particules et sur la thermodynamique,
    - échelle de la particule (10-1000nm): gouverne des propriétés telles que la stabilité et la viscosité globale
    - échelle macroscopique (0.1-10 m): dont dépendent le temps de mélange et l’efficacité du système ; valeurs également liées à la viscosité.



Rechercher un projet ANR