L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english
  • Appel à projets générique 2018 - AAPG2018

    • Appel de la 1ère étape clos
       
    • Résultats de la 1ère étape et ouverture du site de soumission des propositions détaillées de la 2e étape : Février 2018

Nous suivre

  • Exo-Atmos Atmosphère et Evaporation des Exoplanètes

    Atmosphère et Evaporation des exoplanètes
    Le programme “Exo-Atmos” a pour but de contraindre les exosphères étendues des planètes en évaporation, et les atmosphères plus profondes d'une grande variété d'exoplanètes. Ces objectifs seront atteints par 1) L'observation avec les meilleurs télescopes disponibles : le Very Large Telescope (VLT) et le Hubble Space Telescope (HST); 2) Elargissement de l’échantillon de planètes pour lesquelles l’atmosphère est détectée et analysée; 3) Le développement de simulations numériques.

    Exploration observationnelle et théorique de l'atmosphère des exoplanètes.
    L'objectif du projet est de parvenir à une meilleure compréhension des atmosphères des exoplanètes. Nous souhaitons améliorer nos connaissances sur la diversité de l'atmosphère des exoplanètes, et mieux comprendre l'origine et les facteur clés de cette diversité. En outre, sachant que, sous l'effet de l'évaporation, les atmosphères d'exoplanètes évoluent sur de grandes échelles de temps, nous avons besoin de comprendre les mécanismes déclenchant l'échappement atmosphérique et son impact sur la structure des planètes.
    Les défis et les difficultés à surmonter sont les suivants:
    - Actuellement, nous avons très peu de détections atmosphériques et elles apportent qu'un petit nombre de contraintes observationnelles
    - Les quelques résultats disponibles sont surprenants (la découverte de l'évaporation n'était pas prévue), et ils sont difficiles à interpréter d'un point de vue théorique.
    Toutefois, ces difficultés peuvent être contournées en utilisant deux voies:
    1) l'obtention de nouvelles contraintes observationnelles
    2) l'obtention de nouveaux résultats théoriques obtenus à partir de simulations informatiques massives.



  • CYANOPROTECT L’Orange Carotenoid Protein : une protéine photoactive impliquée dans la photoprotection chez les cyanobactéries

    Une protéine photoactive impliquée dans la photoprotection chez les cyanobactéries.
    CYANOPROTECT: Étude sur le photocycle et le mécanisme d’action de l’Orange Carotenoid Protein, qui est une protéine photoactive attachant une molécule de caroténoïde et qui est impliquée dans un mécanisme de photoprotection chez les cyanobactéries.

    Objectifs de CYANOPROTECT
    L’ambition de ce projet est de créer un réseau multi-disciplinaire et international de laboratoires de tout premier rang mondial capable de résoudre le mécanisme de photoprotection chez les cyanobactéries, d’élucider le photocycle d’une nouvelle protéine photoactive et de comprendre plus profondément le rôle de la protéine dans les caractéristiques spectrales des caroténoïdes.
    En présence d’un excès de lumière, pour éviter les lésions photo-oxydatives, les organismes photosynthétiques dissipent une part de l’énergie qu’ils collectent sous forme de chaleur. Ce processus a été étudié en détail chez les plantes, mais est encore largement mal connu chez les cyanobactéries. Il n’a en effet été découvert que très récemment et son mécanisme doit être élucidé. Les éléments clé de ce mécanisme sont : le phycobilisome (l’antenne cyanobactérienne) ; l’OCP, une protéine photoactive avec un photocycle inconnu, qui attache une molécule de carotenoïde, qui est le détecteur de la forte lumière et l’inducteur de la dissipation thermale de l’énergie et la FRP, une protéine nécessaire pour diminuer la dissipation thermale. Nos principaux objectifs sont d’élucider 1) les composants du phycobilisome impliqués dans la photoprotection, 2) la nature du « quencher » d’énergie, 3) les interactions entre les différents éléments impliqués : OCP, phycobilisome et FRP.
    L'OCP sera aussi utilisée comme une protéine modèle pour étudier comment les protéines influencent les propriétés électroniques des caroténoïdes. L'OCP est un modèle idéal pour mener à bien un tel projet, car c'est une protéine soluble qui ne lie qu'un seul caroténoïde, et qui peut être aisément génétiquement modifiée dans Synechocystis 6803, l'organisme concerné par ce projet.
    Ce projet présente aussi un intérêt d'application majeur. En effet, la connaissance et les souches qui vont résulter de notre travail pourraient permettre une meilleure optimisation de la production de biomasse par les cyanobactéries.



  • CBOD Design Organisationnel Basé sur le Cloud

    CBOD - Cloud Based Organisational Design
    Approche technique, économique et organisationnelle du Cloud

    Comment modéliser et évaluer les pratiques des entreprises relativement au Cloud et leur niveau de maturité ?
    Le projet CBOD -Cloud Based Organizational Designs (Design Organisationnel Basé sur le Cloud) a été sélectionné pour l’édition 2013 du programme ‘Sociétés Innovantes » de l’ANR
    L’objectif de ce projet pluridisciplinaire est d’approfondir le champ de connaissances du phénomène du “cloud computing” et consiste en l’élaboration d’un ensemble d’analyses socio-technico-économiques qui contribueront à mieux comprendre le « cloud computing » selon des dimensions techniques, organisationnelles, et économiques. Il tentera notamment d’avancer notre compréhension des différents aspects liés au Cloud Computing tels que les nouveaux modèles d’affaires , les problématiques d’adoption du Cloud dans les organisations et leurs conséquences sur la transformation de ces organisations, ainsi que des outils d’aide à la décision et à la simulation, relatifs au dimensionnement des systèmes de type Cloud.
    Le consortium participant à ce projet comprend l’Université de Paris-Sud (laboratoire RITM) qui coordonne le projet, Telecom ParisTech (département «Economie & Gestion«) et l’INRIA.
    Ce projet est conduit par Ahmed Bounfour, professeur à l’Université Paris-Sud, directeur de l’axe Réseaux-Innovation du laboratoire RITM (Réseaux, Innovation, Territoires & Mondialisation : http://www.ritm.u-psud.fr/) , et titulaire de la Chaire européenne sur le management de l’immatériel (www.chairedelimmateriel.u-psud.fr).
    Ce projet s’inscrit par ailleurs dans le cadre du programme de l’Institut de la Société Numériques (ISN), de l'Université Paris-Saclay et plus particulièrement dans le cadre des travaux de l’axe Business Models de l’ISN, codirigé par le professeur Ahmed Bounfour.



  • GLAM Altération des verres de vitraux et des pierres calcaires: une méthodologie innovante pour étudier les mécanismes et les cinétiques

    Comprendre et prévoir l'altération des matériaux du patrimoine: cas des vitraux et des pierres calcaires
    Dans le contexte de la préservaton du patrimoine culturel et du changement climatique, le projet GLAM vise à étudier l'altération de deux matériaux utilisés dans le patrimoine bâti et exposés à un environnement urbain en perpétuelle évolution.

    Comprendre l'altération des verres de vitraux et des pierres calcaires pour proposer une meilleure gestion du patrimoine bâti
    Les matériaux exposés à un environnement urbain sont soumis à des processus d’altération, qui dépendent de l’évolution des conditions environnementales (urbanisation densifiée, changements environnementaux). Dans ce contexte, les recherches axées autour du développement durable sont devenues un enjeu majeur. De plus, le bâti n’est pas limité à des constructions récentes, mais concerne également des constructions anciennes que l’on a souhaité préserver dans un but culturel et touristique. Leur conservation constitue donc un défi environnemental, économique et culturel. Ainsi, le projet GLAM vise à modéliser les processus d’altération de deux matériaux (les verres de vitraux et les pierres calcaires) utilisés dans des monuments historiques exposés à une zone urbaine. Ce projet interdisciplinaire rassemble des scientifiques de différentes communautés (patrimoine culturel, sciences de l'environnement, des matériaux, de la physique et de la géochimie) afin de proposer une méthodologie innovante visant à comprendre l'altération des matériaux du patrimoine bâti et à développer des modèles d'altération permettant d'évaluer l'impact des changements climatiques et de la pollution sur leur altération. Ainsi, les résultats du projet GLAM auront des retombées majeures dans la communauté des sciences de l'environnement et de la conservation. Ce projet permettra d’élaborer des stratégies plus adaptées pour la préservation du patrimoine culturel. De plus, il fournira des outils d’évaluation de l'impact de la pollution sur le bâti, cet axe étant devenu un critère dans les politiques de réduction et de prévention de la pollution.



  • AlpArray-FR Voir et comprendre les Alpes en 3D, de la croûte au manteau

    Voir et comprendre les Alpes en 3D, de la croûte au manteau
    Alors que la plupart des concepts qui sous-tendent les recherches actuelles sur la dynamique les chaînes de montagne sont nés dans les Alpes, la structure profonde de la chaîne reste mal connue. L’ambition du projet européen AlpArray est de combler ce manque par l’acquisition de données sismologiques de qualité qui, soumises aux techniques d’analyse les plus modernes lèveront les incertitudes actuelles sur les structures profondes de l’arc alpin.

    Le projet international AlpArray: réévaluer les structures de la lithosphère alpine et les processus en jeu en utilisant les méthodes les plus innovantes de l'imagerie géophysique
    Des millions d’Européens vivent dans les régions alpines et sont affectés par l’orogène, que ce soit par sa topographie, sa géologie ou les risques naturels qu’elle engendre. Les géologues ont étudié la chaîne alpine depuis plus de 100 ans, ce qui en fait un laboratoire naturel unique pour produire de la connaissance sur l’orogenèse et ses relations avec la dynamique mantellique passée et présente. Mais, alors que la plupart des concepts qui sous-tendent les recherches actuelles sur les chaînes de montagne et la dynamique de la convergence sont nés dans les Alpes, le fossé est grand entre la connaissance très complète de la géologie de surface, et les données géophysiques comparativement limitées sur les structures mantelliques. Le projet AlpArray, qui regroupe près de 45 instituts dans 18 pays européens, a pour ambition de combler ce hiatus. Cet objectif sera atteint grâce au déploiement pendant 2 à 3 ans (2016-2019) d'une antenne sismologique terre-mer dense et homogène (maille ~50 km), à une échelle jamais vue en Europe. Cette antenne fournira des données de haute qualité qui, soumises aux techniques d’analyse les plus modernes, permettront de lever les incertitudes actuelles sur les structures profondes de l’arc alpin. La base de données AlpArray offrira l'opportunité de tester sur un cas particulièrement ardu (structures tridimensionnelles) de nouvelles méthodes d'imagerie telles que l'inversion de formes d'ondes complètes rarement utilisée à cette échelle. L'enjeu ultime du projet est l'intégration des données géologiques et géophysiques dans un modèle géodynamique 4D de la chaîne permettant de décrypter la géométrie actuelle de l'orogène et reconstituer sa dynamique passée. Il passera par une collaboration étroite entre géologues et géophysiciens.



  • RegImDep Régulation de la réponse anti-bactérienne dans les épithélia respiratoires et intestinaux chez l’insecte modèle Drosophila melanogaster

    Utilisation de l’insecte modèle drosophile pour étudier les interactions entre les bactéries et les épithélia respiratoires et intestinaux
    Nos épithélia sont en contact permanent avec des bactéries. Certaines sont bénéfiques, d’autres néfastes. Le système immunitaire doit préserver les « bonnes » bactéries et éliminer les « mauvaises ». Nous cherchons les mécanismes moléculaires impliqués dans cette reconnaissance et cette réponse différentielle en fonction de la nature de la bactérie.

    Découvrir les mécanismes de reconnaissance et de tolérance des cellules épithéliales vis-à-vis des bactéries
    Notre tube digestif contient plus de bactéries que notre corps contient de cellules. Ces bactéries qui persistent en nous ont des répercutions essentielles sur de nombreuses fonctions de notre organisme. Cet ensemble bactérien est aujourd’hui considéré comme un organe à
    part entière. Pour connaître son rôle, les organismes dits modèles sont essentiels. Alors que 500 à 1000 espèces bactériennes cohabitent dans notre intestin, celui de la mouche drosophile n’en héberge qu’une vingtaine ce qui rend les études bien plus simples. Notre objectif est d’utiliser cet organisme relativement simple pour découvrir les molécules et les
    mécanismes qui permettent d’établir un dialogue entre ces bactéries et le reste de l’animal. Le but à long terme est de voir si les mêmes molécules et mécanismes opèrent chez l’homme et si des anomalies dans ces mécanismes peuvent être à la base de pathologies



  • BIRDS Réseaux biologiques, Radiothérapie et Structures

    BIRDS
    BIological networks, RaDiotherapy and Structures

    Comment rendre compte et prendre en compte la mobilité du patient lors de traitements par proton-thérapie ?
    La proton-thérapie est une variante de la radiothérapie externe basée sur l'utilisation de faisceaux de protons. L'avantage majeur de cette technique réside dans le fait que tous les protons d'une certaine énergie partagent une distance de pénétration dans le patient calculable (aucun proton ne pénètre derrière cette distance). Cette propriété permet d'éviter l'irradiation de part en part du patient (ce qui est le cas avec les photons). De plus, contrairement à la photon-thérapie, la dose délivrée au tissu est maximale juste sur les derniers millimètres de cette profondeur (appelé pic de Bragg). Cette profondeur dépend de l'énergie à laquelle les particules ont été accélérées par l'accélérateur de protons. Ces bénéfices dosimétriques sont cependant grandement dégradés par, d’une part, le coût et la taille des installations nécessaires et, d'autre part, à la mobilité (e.g., respiration, battement du cœur) et la variabilité (e.g., prise/perte de poids) physiques du patient. Dans le cadre de ce projet, nous étudions la prise en compte de la mobilité du patient dans l'élaboration du traitement. L'objectif principal est de proposer un logiciel permettant, dans un premier temps, de présenter à l'oncologue les effets de la mobilité du patient sur le traitement initialement prévu. Dans un deuxième temps, il s'agit de proposer une modification du traitement permettant de «compenser« les erreurs induites par la mobilité du patient.



  • Deep-in-Size Les déterminismes du volume cellulaire, un caractère complexe au croisement entre métabolisme et cycle cellulaire

    Comment une cellule maintient elle sa taille constante ?
    Au sein du monde vivant, la taille des cellules est très variable mais pour un type cellulaire donné, dans un environnement donné, elle est sensiblement constante. Cette homéostasie de taille implique l’existence de mécanismes permettant d’estimer le volume cellulaire et donc de coordonner la croissance (augmentation de volume) et la prolifération (augmentation du nombre de cellules).

    Identifier les déterminismes génétiques du volume cellulaire, un caractère complexe au croisement entre métabolisme et cycle cellulaire
    Du fait de leur relative simplicité, les eucaryotes unicellulaires comme la levure ont été des outils précurseurs pour l’étude du contrôle de la taille des cellules. Chez cet organisme, des études génétiques ont permis l’identification de nombreux mutants plus petits (whi) ou plus gros (lge) que les cellules sauvages. En effet, la délétion d’environ 500 gènes (8% des gènes de levure) conduit à une taille médiane divergeant de la souche isogénique sauvage de plus de 10%. Ces travaux ont de plus révélé que le contrôle de la taille cellulaire impliquait notamment la voie de biogenèse des ribosomes et plusieurs voies majeures de signalisation nutritionnelle (RAS, TOR). Les premières études d’épistasie suggèrent que ces cascades de « sensing » nutritionnel affectent le contrôle de la taille cellulaire par des voies différentes. Il apparaît donc clair que le contrôle de la taille cellulaire n’est pas le résultat d’une voie linéaire mais plutôt celui d’un réseau d’interactions très intriquées. Or à ce jour, la très grande majorité des mutants de taille n’ont pas été placés dans des voies de signalisation définies. Le contrôle de la taille cellulaire chez la levure est donc un exemple pour lequel de nombreux gènes contribuant à un caractère quantitatif complexe ont été identifiés, mais leur organisation en voies de signalisation dinstinctes et leur contribution phénotypique spécifique restent à établir.



  • photopaysage Photographie et paysage. Savoirs, pratiques, projets.

    Photographie et paysage. Savoirs, pratiques, projets.
    Le paysage est l’enjeu de pratiques professionnelles et artistiques qui questionnent ses représentations. La photographie n’est pas un simple enregistrement ; elle commande un nouvel ordre du regard, des usages et de l’aménagement du territoire. Nous étudierons la photographie selon la double optique du projet de paysage et de la genèse des pratiques photographiques.


    Confronter pratiques photographiques,projets de paysage et acteurs

    Ce projet de recherche fait le choix de mettre le paysage au centre pour ce qu’il fait converger de manière constitutive territoire et représentation. Notre stratégie consiste à partir des pratiques, tant de l’espace que du regard, afin de mieux comprendre en quoi les paysages relèvent de constructions scientifiques, professionnelles, sociales, artistiques. Nous interrogeons le statut du paysage ainsi que le rôle du visuel dans la construction des savoirs et nous étudions la production photographique des territoires à partir des démarches photographiques elles-mêmes, et non de la seule commande institutionnelle.

    Quatre objectifs sont privilégiés, liés à des questionnements et des méthodes innovantes que nous souhaitons mettre en œuvre.
    - Confronter les pratiques photographiques aux projets de paysage et aux acteurs.
    - Mettre au jour la construction culturelle du paysage par l’acte photographique.
    - Construire des corpus photographiques stratégiques, à travers trois ensembles cohérents qui permettront d’interroger la valeur de l’acte photographique dans les savoirs et l’action sur le paysage.
    - Réinvestir les dispositifs de représentation et en faire un objet de débat des mutations urbaines.




  • AARDECO Aérornautique, Automobile Regroupement pour le DEveloppememnt des Caloducs Oscillants

    Aéronautique Automobile Regroupement pour le DEveloppement des Caloducs Oscillants
    L’augmentation de la densité de puissance est un des enjeux cruciaux industriels et sociétaux. Le transport se trouve en profonde mutation énergétique sous l'effet de miniaturisation du véhicule et de ses composants ainsi que l’électrification progressive qui concourent à l’augmentation des flux énergétiques. Le caloduc oscillant est un appareil à la fois simple et efficace permettant de transférer la chaleur entre des points chauds et froids en optimisant ainsi le bilan énergétique.

    L’étude et développement de caloduc oscillant pour répondre aux attentes du transport : miniaturisation et électrification.
    Face à un enjeu sociétal primordial (réduction des gaz à effet de serre, raréfaction des énergies fossiles), l'industrie des transports doit opérer une mutation profonde assurant une économie des ressources pour le respect des générations futures. Cette transformation passe par la réduction des pertes énergétiques. Si cet objectif est commun aux domaines aéronautique et automobile, le premier a opté depuis longtemps pour la voie vertueuse de l'allègement alors que le second montrait jusqu'à récemment une tendance contraire pour des raisons de sécurité et de confort des passagers. Cette tendance n'est plus possible dans le contexte actuel d'électrification du véhicule qui conduit vers la miniaturisation des composants pour des contraintes d'encombrement et de réduction de la consommation.
    En ce sens, les caloducs oscillants (PHP) semblent particulièrement adaptés à cet objectif. En effet, l’augmentation des flux énergétiques dans les véhicules (miniaturisation + électrification) ne peut plus être maitrisée par les moyens de refroidissement traditionnels pour des raisons d'encombrement, efficacité, masse et cout. Parmi les nombreux types de caloducs (technologie attractive mais limitée à des densités de puissance autour de 100 W/cm2), les PHPs représentent une technologie prometteuse pour l’extraction des calories : forts transferts thermiques, système passif (pas de pompe) associé à une technologie très simple (faible cout et masse). Une compréhension des mécanismes physiques mis en jeu permettant la maîtrise du fonctionnement du PHP reste encore à franchir pour répondre à un besoin de robustesse industrielle.
    Pour atteindre ce but, le projet compte sur l’association de 3 laboratoires pionniers avec une longue expérience de collaboration sur le sujet et de 2 industriels issus de secteurs différents du transport. Du fait des attentes et des enjeux scientifiques associés, les livrables de ce projet auront une retombée internationale.



  • E-PIGRAMME Epigraphie et Muséographie : Edition numérique et valorisation de la collection des inscriptions grecques du Louvre

    La Collection des Inscriptions grecques du Louvre : édition savante électronique, médiation numérique et nouvelle muséographie
    Pour cette collection patrimoniale de première importance, il s'agit d'élaborer une publication numérique de référence en libre accès conforme aux standards internationaux. Grâce aux outils numériques, l'originalité consiste à analyser les inscriptions en leur restituant toute leur complexité : écrits et écritures ostentatoires, « dispositifs de communication » faits pour être vus tout autant que lus, placés dans un contexte d’exposition publique choisi à dessein.

    Elaborer une édition numérique de référence en libre accès enrichie par la contextualisation des textes
    Le cœur du programme vise à réaliser deux publications conjointes, l’une pour la diffusion sur internet, l’autre imprimée sur papier, résultant d’un processus de production numérique unique. Sur un plan épistémologique, le recours au numérique permet enfin d’analyser les inscriptions dans toutes leurs dimensions, dans une approche qui ne dissocie plus le texte de son support ni des lieux d’exposition, restituant ainsi à ces documents toute leur complexité : écrits/écritures ostentatoires, ouvrages d’art, « dispositifs de communication » faits pour être vus tout autant que lus, placés dans un contexte d’exposition publique choisi à dessein. Par conséquent, au rebours d’une tradition éditoriale qui a dissocié les textes de leur support matériel et dont on saisit désormais à quel point, depuis le XVIIe siècle, elle dérive des contraintes de l’impression sur papier, la publication numérique permet de reconsidérer les inscriptions comme des objets archéologiques complexes. Fabriquées pour être des éléments visuels autant que sémantiques, les inscriptions méritent pleinement cette analyse totale qui ne sépare pas le message/le texte de sa matérialisation ni des représentations figurées auxquelles il est souvent associé, l’interaction texte/image/contexte s’avérant seule apte à produire le sens tout autant que la valeur esthétique. Consacré à des documents archéologiques conservés dans un Musée, ce programme oblige en outre à réfléchir concrètement à l’articulation entre édition savante/exposition réelle et exposition en ligne, car les frontières traditionnelles entre les formes éditoriales sont en train de se modifier, musées et universités se rejoignant sur ce terrain commun de réflexion.



  • THASER Thapsigargine et analogues : Synthèse et hémisynthèse d’inhibiteurs de la SERCA à profil thérapeutique spécifique

    Traitement du cancer de la prostate non hormonodépendant : analogues de la thapsigargine
    Conception et synthèse d’analogues de la thapsigargine, produit naturel potentiellement actif dans le cancer de la prostate non hormono-dépendant.

    Traitement du cancer de la prostate non hormono-résistant par des analogues de thapsigargine
    La thapsigargine (Tg) est un produit naturel de structure complexe isolé d’espèces méditerranéennes du genre Thapsia. Ce composé est un inhibiteur puissant (subnM) des Ca2+ ATPases du reticulum sarco-endoplasmique (SERCA), avec induction d’apoptose cellulaire. Il a été montré que cette molécule, de par son activité cytotoxique indépendante de la phase du cycle cellulaire, était très active sur les cellules cancéreuses de prostate à développement lent, contrairement aux antimitotiques classiques. Pour augmenter la sélectivité, des prodrogues ont été synthétisées et sont actuellement en développement clinique dans le traitement du cancer de la prostate non-hormono-dépendant. A ce jour, seules des études de Relation Structure Activité succinctes ont été réalisées ainsi qu’une synthèse totale. Des progrès importants restent à accomplir pour élaborer efficacement des analogues de Tg, surtout à squelette modifié. Nous proposons un programme de recherche « multifacettes » pour élaborer des analogues de Tg de façon la plus diversifiée possible. Ces molécules devraient contribuer à une meilleure compréhension du mécanisme d’action des Tgs et donc permettre in fine de définir des molécules mieux ciblées pharmacologiquement.



Rechercher un projet ANR