L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Missions

Agence française de financement de la recherche sur projets, l’ANR :

  • contribue au développement des sciences et technologies
  • mobilise les équipes au service d’enjeux stratégiques
  • accélère la production et le transfert de connaissances en partenariat
  • favorise les interactions pluridisciplinaires et le décloisonnement
  • facilite l’établissement de collaborations européennes et internationales

@AgenceRecherche

24/06 17:42 - Le projet AlimaSSens cherche des volontaires. Aidez la recherche en #nutrition à avancer ! #alimentation #seniors https://t.co/JjMPsiTi0K

23/06 22:16 - #nuitagroecologie Découvrez notre cahier n°8 Emergence de l’agroécologie et perspectives pour le futur https://t.co/2pjpSditCe

23/06 16:08 - Envie d'en savoir plus sur les Investissements d'Avenir ? @CGI_PIAvenir vous explique tout dans cette vidéo https://t.co/MmxCuSc9dt 2/2

  • Campus AAR Campus « Archives Audiovisuelles de la Recherche » - le démonstrateur d’un environnement numérique pour la production, description/indexation et publication d’archives audiovisuelles. Domaine d’application : les humanités numériques.

    Archiver, analyser et diffuser des ressources audiovisuelles en sciences humaines et sociales.
    Campus AAR (Archives Audiovisuelles de la Recherche) - démonstrateur d’un environnement numérique pour la production, indexation et publication d’archives audiovisuelles. Domaine d’application : les humanités numériques.

    Une infrastructure logicielle déployable et des ressources terminologiques permettant à un détenteur d’archives d’analyser, de republier et de rendre interopérables des ressources audiovisuelles.
    Objectif 1 : Réalisation d’une plateforme logicielle (appelée Studio Campus AAR) offrant la possibilité aux acteurs des digital humanities de réaliser et de gérer d’une manière autonome leurs archives personnelles de ressources AV.

    Objectif 2 : Mise à la disposition à tout utilisateur de la plateforme Studio Campus AAR, des ressources conceptuelles communes, prêtes à l’emploi pour un projet d’archive personnelle :
    2.1) ontologie de base pour les SHS, thesaurus commun et modèles de base d’indexation de ressources AV ;
    2.2) interface de travail composée de « formulaires » interactifs personnalisables pour la constitution, description et (re-)publication de corpus AV ;
    2.3) possibilité d’utiliser des standards communs tels que OAI ou DCMI et de certains thesaurus (ex. : RAMEAU) grâce à la mise en œuvre de SKOS.

    Objectif 3 : Mise à disposition à tout utilisateur de la plateforme Studio Campus AAR d’une bibliothèque de templates pour la (re-)publication de corpus audiovisuels sous forme de portails, dossiers audiovisuels, mash up, etc.

    Objectif 4 : Mise en place du portail central Campus AAR qui offrira:
    4.1) un accès central à tous les autres portails de la même technologie et une recherche transversale simplifiée basé sur un niveau de catalogage commun intégrant le standard OAI ;
    4.2) un accès pérenne aux applications du Studio Campus AAR et aux ressources partageables pour tout utilisateur identifié et habilité.

    Objectif 5 : Travail d’expérimentation en étroite concertation avec les acteurs impliqués dans les digital humanities en France :
    5.1) les grands programmes institutionnels: côté enseignement supérieur, les UNT dont l’UOH et Canal-U ; côté recherche, le HAL du CNRS et la TGIR HumaNum ; côté gouvernance : Alliance Athéna, Campus Condorcet, réseau des MSH, …) ;
    5.2) les acteurs individuels (enseignants, chercheurs, doctorants, …) et acteurs collectifs (laboratoires de recherche, …) engagés dans des projets d’archives AV en SHS.



  • AuPd-Seg Structure, Ordre Chimique et Réactivité des Nano-Particules Or-Palladium: Du vide aux conditions de la réaction

    Changement structural et réactivité des nanoparticules en présence de gaz
    L’optimisation d’une réaction catalytique repose sur l’identification des sites actifs qui interviennent dans la réaction. Les nanoparticules métalliques Au-Pd sont des catalyseurs très prometteurs vis-à-vis de plusieurs réactions mais le phénomène de ségrégation superficielle du Pd en milieu réactionnel rend difficile l'optimisation de ces catalyseurs.

    comprendre et contrôler le phénomène de la ségrégation du Palladium dans l’alliage Au-Pd
    En catalyse hétérogène l’optimisation des catalyseurs sous forme de nanoparticules bimétalliques est conditionnée par la maîtrise de la répartition des constituants sur la surface de ceux-ci pendant l’élaboration et dans les conditions de la réaction. Ainsi, le phénomène de ségrégation superficielle, i.e. l’enrichissement de la surface par l’un des éléments de l’alliage, revêt une importance considérable. Il s’ajoute à cela, la compréhension des phénomènes de ségrégations induits par la présence de réactifs (ou de molécules de gaz adsorbées sur la surface), c'est-à-dire lors du déroulement de la réaction. Concernant le cas du système Au-Pd, où de point de vue thermodynamique, l’Or a tendance à ségréger sur la surface, la ségrégation inverse du Pd en présence de CO et O2 a été expérimentalement démontrée. Ce changement structural induit bien évidement à un changement de la réactivité de ces nanoparticules. Or si les phénomènes de ségrégation superficielle dans les nano-alliages, étudiés dans les conditions du vide, commencent à faire l’objet de plusieurs travaux théoriques, il n’en va pas de même pour les études dans les conditions réactionnelles.
    L’ambition de ce projet est donc, d’aboutir d’une part à l’identification de la structure et de l’ordre chimique de la surface des nanoparticules dans les conditions du vide et à leurs changements en présence d’adsorbants, et d’autre part, à l’étude de leurs réactivités en tenant compte du changement de la configuration de surface que ces nanoparticules ont subi lors de l’interaction avec le gaz.



  • PIChClassIII Application du PICh à la caractérisation du régulome de la transcription par l’ARN Polymérase III

    Caractérisation exhaustive des régulateurs de la transcription par l’ARN polymérase III
    Pour caractériser de manière exhaustive les régulateurs de la transcription par l’ARN polymérase III, un des processus majeur du contrôle de la croissance cellulaire, nous désirons mettre en place une technique de purification de l’ADN ribosomique 5S tout en conservant les protéines associées présentes sur ces gènes.

    Mise en place d’une méthode d’identification des protéines associées à un gène donné.
    Il semble bien établi maintenant que la régulation de la transcription par l’ARN polymérase III joue un rôle majeur sur l’adaptation des cellules aux changements physiologiques ou aux variations de leur environnement, notamment lorsqu’elles sont soumises à des stress. Nous cherchons à décrypter les réseaux (conservés de la levure à l’homme) impliqués dans la modulation de l’activité transcriptionnelle, de la perception du signal jusqu’aux composants de la machinerie de transcription. Pour cela, il apparaît important d’identifier et de caractériser fonctionnellement les protéines impliquées dans les cascades de régulation. Malgré les nombreux efforts réalisés depuis des décennies pour décrire au niveau moléculaire les divers processus nucléaires impliqués dans les transactions liées à l’ADN, Il n’y a que très peu d’informations sur le déroulement de ces processus au sein de la chromatine et sur la manière dont les diverses voies métaboliques interagissent pour réguler la transcription. Pour obtenir une vue globale de l’ensemble des évènements qui ont lieu sur les gènes de classe III, il serait très important de caractériser tous les acteurs présents, c’est-à-dire liés. Au cours de ce projet nous nous proposons dans un premier temps de mettre au point la méthode du PICh sur les gènes d’ARNr 5S chez la levure Saccharomyces cerevisiae et dans les cellules humaines. L’extension de cette technique devrait à terme contribuer à mettre en place une technique qui devrait intéresser l’ensemble de la communauté scientifique impliquée dans la biologie du génome.



  • Head direction Les cellules "de la direction de la tête" du Présubiculum - propriétés cellulaires et connectivité synaptique

    Réseaux neuronaux : Cellules et circuits impliqués dans la signalisation de l’orientation.
    Le cortex présubiculaire fait partie d’un réseau neuronal codant l’information spatiale. Nous disséquons la neuro-anatomie et la physiologie de ce circuit - les courants intrinsèques et les patrons de décharge des neurones du présubiculum, ainsi que l’organisation des connexions synaptiques excitatrices et inhibitrices, qui assurent et conditionnent son rôle fonctionnel.

    Neurones et réseaux codant l’information spatiale.
    Une meilleure compréhension des fonctions cognitives est un défi majeur en neuroscience. Le cortex parahippocampique et notamment le présubiculum codent pour l’information spatiale et en particulier l’orientation de la tête. Ce circuit est une des premières régions du cerveau affectées dans la maladie d’Alzheimer. Notre recherche vise à élucider le traitement de l’information par ce petit réseau neuronal. Une meilleure compréhension du fonctionnement du réseau pourra donner des outils pour un diagnostic précoce ou pour le traitement de la pathologie neurologique.
    Le présubiculum est une région corticale de transition, entre hippocampe et néocortex, et mon but sera d’identifier les éléments cellulaires et leur connectivité. La connaissance des courants ioniques, des patrons de décharge et de la morphologie des neurones sera la base pour comprendre le mode opératoire du circuit. L’architecture des connexions synaptiques excitatrices et inhibitrices entre différents neurones conditionne la fonction. C’est pourquoi nous nous attelons à caractériser l’anatomie du réseau, à découvrir son organisation possible en terme de couches et de colonnes verticales. Spécifiquement nous étudions le traitement des afférences dans le présubiculum, l’intégration synaptique et le boosting des inputs par le courant TTX-insensible. L’inhibition pourrait aider à préciser le signal de la direction de la tête, et nous examinerons l’impact de différentes sous-populations d’interneurones.



  • MEDUSE Métrologie pour la Détection des Ondes Acoustiques

    Fibres optiques et holographie pour le monitorage sous-marin et la protection côtière
    La détection des ondes acoustiques en milieu sous-marin constitue un des enjeux majeurs en termes de protection civile et défense. Le problème est de réaliser des capteurs à la fois sensibles, robustes et faciles à déployer. Dans le projet on propose l’utilisation des fibres optiques en association avec des méthodes de détection basées sur l’holographie dynamique.

    Amélioration des capteurs acoustiques sous-marins
    La détection des ondes sonores sous-marines est d'une importance fondamentale pour la surveillance des zones côtières, et comprend des applications civiles, comme la bioacoustique, la surveillance de l’activité sismique sous-marine, la détection du bruit environnemental, ainsi que des applications militaires, comme la détection de sous-marins et navires de surface, de plongeurs ou de drones sous-marins. À cet effet, les capteurs en fibre optique constituent une avancée technologique importante par rapport aux technologies plus conventionnelles comme celles basées sur les capteurs piézoélectriques. En effet, le capteurs en fibre faits du matériel diélectriques, notamment du verre, permettent d’éviter tous les problèmes de corrosion liée à la salinité de l’eau marine et réalisent en même temps une grande facilité de déploiement, soit local à partir d’un bateau soit en réseaux côtiers. La facilité de déploiement permettra de réaliser des maillages de surveillance étendue sur grande surface, avec des bénéfices importants, par exemple, au niveau de détection séismique, des études des modes de communication des cétacés, du contrôle du bruit côtier et, en général, des perturbations environnementales.



  • MERCURIUS Biogéochimie du mercure : Relations entre spéciation, bioaccumulation et écotoxicité

    Mercurius
    Biogéochimie du mercure : Relations entre spéciation, bioaccumulation et écotoxicité.

    Enjeux et objectif
    Le mercure est un polluant neurotoxique persistant et bioamplifié le long des réseaux trophiques du fait principalement de son affinité pour les groupements thiolates (-RSH) présents en abondance dans de nombreuses protéines. Selon une étude récente réalisée par l'un des partenaires, l'ion Hg(II) forme avec les groupements cystéiques de la matière organique dissoute (MOD) détritique (substances humiques) des clusters HgxSy du type de ceux décrits dans les métalloprotéines (métallothionéines, MT) de détoxification du cadmium, du cuivre et du zinc par les organismes vivants. La question se pose alors de savoir si ces formes organiques abiotiques sont aussi biodisponibles et provoquent les mêmes réponses géniques et cytologiques que les espèces libres en solution (telles que CH3Hg+ et CH3HgCl), sont dégradées lors de la biomagnification dans les organes d'accumulation des animaux, et sont semblables aux formes de détoxification de Hg. Ces questions seront traitées par des mesures sur des échantillons prélevés dans le milieu naturel (poissons et cheveux humains) et des expérimentations en laboratoire sur le poisson zèbre (Danio rerio).
    Les résultats des recherches sur le vivant déboucheront sur une meilleure compréhension des relations entre spéciation, biodisponibilité et détoxification du mercure, et fourniront des pistes de réflexion pour améliorer les tests actuels d'évaluation de sa toxicité par une meilleure prise en compte des formes d'exposition. Les connaissances fondamentales acquises sur les mécanismes de fixation du mercure dans la matière organique permettront en outre d'améliorer l'efficacité de certains procédés de traitement des eaux et effluents actuellement utilisés, comme la bio-filtration dans des casiers à tourbe ou dans des zones humides végétalisées.



  • LIPKO Knockout photoinduit de protéines

    Knock-out photoinduit de protéines
    développement de méthodes de photocontrole dela dégradation d'une protéine cible dans le but de réguler spatiotemporellement des processus cellulaires et physiologiques dans des organismes multicellulaires

    Enjeux et objectifs
    La compréhension des mécanismes contrôlant les systèmes vivants dépend du développement d’outils permettant d’étudier et de contrôler des réseaux cellulaires intrinsèquement complexes. Pour atteindre une connaissance approfondie de l’organisation spatiale et temporelle de tels réseaux, des nouveaux outils de perturbations sont nécessaires. Dans ce contexte, les méthodes optiques utilisant la lumière comme mode d’actuation sont particulièrement prometteuses à cause de leur grande résolution spatiotemporelle. Les chimistes et les biologistes ont conçu des méthodes optiques pour contrôler la fonction des protéines en ciblant de nombreux mécanismes cellulaires impliqués dans la régulation des gènes. Cependant, de manière surprenante, la dégradation des protéines, qui est un mécanisme important de la régulation de l’expression génétique a été laissée de coté. La découverte de la cascade complexe de la voie ubiquitine/proteasome a révolutionné la façon dont on pense la dégradation des protéines, et il est maintenant bien accepté que la dégradation protéique est un processus complexe, spécifique, régulé et contrôlé. Dans ce contexte, le contrôle spatiotemporel de la dégradation protéique par la lumière peut être une méthode générale pour réguler localement l’activité d’une protéine. Le but principal de ce projet est d’évaluer cette approche encore inexplorée pour photo-contrôler un réseau cellulaire. Nous proposons de concevoir des voies de dégradation artificielles contrôlées par la lumière afin de réguler spatiotemporellement le niveau d’une protéine. Ces voies artificielles ont le potentiel de permettre la dégradation d’une large gamme de protéines, indépendamment de leur fonction et de leur structure. Le but à long terme est de fournir des méthodes optiques permettant d’interroger, de disséquer et de comprendre des réseaux cellulaires et des processus physiologiques dans des organismes multicellulaires.



  • PRESHINE Pressions sur la ressource en eau et en sols dans l'Himalaya népalais

    L'impact du réchauffement climatique sur la ressource en eau et les activités humaines dans le bassin-versant de la Dudh Koshi (région de l'Everest, Népal)
    Cette recherche pluridisciplinaire (géographie, hydrologie, glaciologie, climatologie) vise à confronter les données du climat (fonte des neige et des glaciers, variations des précitations) avec les discours, les usages et les modes de gestion de la ressources en eau par des sociétés locales dont les besoins s'accroissent (consommation domestique, nouvelles cultures irriguées,développement de la micro hydroélectricité) sur un territoire commandé par l'économie touristique.

    Changement climatique ou changements socio-économiques : quel impact sur la disponibilité et les usages de l'eau dans une économie commandée par le tourisme?
    L’enjeu est de comprendre comment les sociétés himalayennes disposent des ressources et s’adaptent aux changements environnementaux induits ou non par les activités humaines. Il s'agit de mesurer, à différentes échelles de temps et d’espace, les effets concrets sur l' environnement, des stratégies et des pratiques socio-spatiales visant à exploiter/gérer/préserver la ressource en eau et en sol dans un contexte de changement climatique ; et de confronter les représentations des différents acteurs aux processus environnementaux et sociaux à l’œuvre. Au Népal, de nombreux auteurs s'alarment de la fonte des glaciers et de ses conséquences catastrophiques pour les sociétés locales. Pourtant, dans la région de l’Everest, les glaciers ne participent que partiellement au débit des rivières, la majeure partie provenant des précipitations de mousson. Les paysanneries sont davantage affectées par la variations saisonnière de ces dernières et par la régression du couvert neigeux que par la fonte des glaces. Dans un contexte où le tourisme a suscité l'essor de cultures maraîchères gourmandes en eau et de micro centrales hydro-électriques captant l'eau des torrents secondaires afin d'alimenter habitations et lodges destinés aux touristes, les besoins s'accroissent. Il s'agit de confronter ces besoins économiques et ces aménagements nouveaux avec la disponibilité saisonnière en eau des torrents. Cela implique de déterminer la part des précipitations pluvieuses, neigeuses et de la fonte des glaciers dans le bilan hydrologique ; d'analyser dans le temps et dans l'espace l'impact des variations de la disponibilité en eau sur les activités économiques ; d'analyser les modes de gestion de l'eau et l'inégal accès des habitants à la ressource, afin de mieux situer la part des facteurs environnementaux et des facteurs socio-économiques sur les changements observés ; d'évaluer les modes possibles d'adaptation des sociétés locales à ces changements.



  • CEMES Cultures émergentes et médiations sémiotiques

    Cultures émergentes et médiations sémiotiques
    L’ANR CEMES a pour ambition de décrire d’un point de vue sémiotique la façon dont les transformations médiatiques de l’ère numérique sont susceptibles de faire émerger de nouvelles cultures, manifestées par le biais de nouvelles pratiques signifiantes.

    Enjeux
    Dans le premier axe « Une culture de l’intermédialité : les pratiques » on passe de la description des catégories les plus élémentaires impliquées dans l’intermédialité : l’évolution des formats et des fonctions, et le rôle de l’analogie dans les différents types de supports et de médias actuels, à une enquête sur la possibilité de prévoir les contraintes accompagnant les déclinaisons informatisées d’un même texte source. Fait suite l’analyse sémiotique des interfaces numériques, où est examinée notamment la conversion intermédiale fondamentale qui consiste à passer de l’interface logicielle à l’interface matérielle. Le parcours des pratiques s’achève sur une enquête portant sur le jeu des transpositions médiatiques exploitées par la communication dans les espaces géographiques catégorisés comme « non-lieux ». Le deuxième axe « Une culture de l’intermédialité : les œuvres » commence par mettre en regard les potentialités médiatiques des supports numériques et les prescriptions génériques littéraires, associées aux genres existants, tels que les albums pour enfant ou les romans d’autofictions.

    La seconde recherche explore l’incidence de l’intermédialité sur des productions culturelles hybrides, intégrant d’une manière ou d’une autre le média « cinéma », telles que Histoire(s) du cinéma (J.-L. Godard, 1998-2006) ou le récent Game of Thrones (1999-2013). L’analyse s’enrichit enfin d’une réflexion générale sur le rapport entre invariants culturels et variations médiatiques.



  • NewRaP Nouveaux radicaux stabilisés pour de nouvelles applications

    Nouveaux radicaux stabilisés pour de nouvelles applications
    Le développement de nouveau aimant organique constitue un challenge.
    Notre approche vise à stabiliser des radicaux et induire des interactions magnétiques par leur auto-assemblage lors de la synthèse de matériaux.

    Nouveaux radicaux stabilisés pour de nouvelles applications
    Dans notre société industrialisée, de nombreuses applications sont basées sur des matériaux magnétiques. Ces produits ont une influence sur tous les secteurs de notre économie. Un des défis dans le domaine de la recherche sur les matériaux magnétiques reste la préparation d'aimants organiques. Ils sont plus légers, plus souple et peu consommateur d'énergie pour leur fabrication, que les métaux classiques et aimants en céramique. De plus, la croissance technologique incite au développement de nouveaux matériaux magnétiques actifs présentant de nouvelles combinaisons de propriétés physiques, jusque-là inconnues.
    Contrairement au «magnétisme classique», qui traite des interactions entre les atomes, ce type de magnétisme moléculaire est basé sur les interactions entre molécules. L'idée est d'établir un couplage magnétique inter et / ou intra-moléculaire, afin de développer des matériaux magnétiques (jusqu'à l'aimant moléculaire) avec des propriétés spécifiques aux composés organiques. Dans ce type de matériel, le magnétisme est introduit par des radicaux organiques. Le défi est de trouver de nouveaux radicaux organiques stables qui pourraient conduire à de nouvelles propriétés magnétiques ou couplage des propriétés physiques.



  • MOSAIC MesOscopic Scale durAbility Investigations for Concrete

    MesOscopic Scale durAbility Investigations for Concrete
    Le vieillissement des structures de génie civil conduit nécessairement à des préoccupations économiques importantes, principalement liées au choix entre leur remplacement ou l'extension de leur durée de vie. Développer une compréhension générale du comportement des matériaux à base cimentaire et des mécanismes associés à leurs comportements à long terme est donc du plus grand intérêt, à la fois d'un point de vue environnemental et financier.

    Mise en place d’une méthodologie de développement durable associée au domaine de l'industrie des matériaux à base cimentaire
    Mettre en place une méthodologie de développement durable associée au domaine de l'industrie des matériaux à base cimentaire nécessite une compréhension de leurs comportements au cours des nombreuses conditions environnementales qui peuvent survenir. Etant au carrefour de plusieurs domaines scientifiques tels que la mécanique des milieux continus non linéaire, la chimie, les transferts de masse ou la simulation numérique, ce problème scientifique est hautement interdisciplinaire.
    En ce qui concerne les structures en béton, il est maintenant clairement établi que la plupart des phénomènes de dégradation observés à l'échelle macroscopique (dont les comportements pathologiques, tels que le séchage ou la formation ettringite qui sont ici notre principale source de préoccupation car ils peuvent fortement diminuer la durabilité de la structure) trouve leurs origines dans un ensemble de phénomènes physiques et chimiques spécifiques. Bien que ceux-ci aient lieu à l'échelle fine, leurs conséquences à l'échelle macroscopique peuvent être très importantes, avec un fort impact sur la durabilité des structures en béton et donc leur espérance de vie. Cette constatation est la pierre angulaire du projet MOSAIC. Notre objectif est d'améliorer les liens entre les mécanismes de fine échelle et leurs conséquences macroscopiques.



Rechercher un projet ANR