L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 04.04.2017)

Appel générique 2017 : début de la seconde phase d'évaluation

  • La phase de soumission des propositions détaillées est terminée
  • L’évaluation des propositions détaillées par les experts va se dérouler jusqu’à la mi-mai
  • Consulter le calendrier de l’appel générique
  • Résultats détaillés de la première étape

@AgenceRecherche

27/04 14:28 - [RDV] La 4e édition des Rencontres Recherche et Création se tiendra les 10 &#1591D0" target="_blank" >; 11 juillet à Avignon… https://t.co/Usn6kpQDEJ

27/04 10:14 - Le projet BIORARE- BIOelectrosynthèse pour le Raffinage des déchets Résiduels - présente ses résultats https://t.co/LibhjADe6a

27/04 10:09 - Des travaux réalisés dans le cadre du projet OSCAR https://t.co/OXO5kXoURT https://t.co/k2vLBxLbqI

  • NewRaP Nouveaux radicaux stabilisés pour de nouvelles applications

    Nouveaux radicaux stabilisés pour de nouvelles applications
    Le développement de nouveau aimant organique constitue un challenge.
    Notre approche vise à stabiliser des radicaux et induire des interactions magnétiques par leur auto-assemblage lors de la synthèse de matériaux.

    Nouveaux radicaux stabilisés pour de nouvelles applications
    Dans notre société industrialisée, de nombreuses applications sont basées sur des matériaux magnétiques. Ces produits ont une influence sur tous les secteurs de notre économie. Un des défis dans le domaine de la recherche sur les matériaux magnétiques reste la préparation d'aimants organiques. Ils sont plus légers, plus souple et peu consommateur d'énergie pour leur fabrication, que les métaux classiques et aimants en céramique. De plus, la croissance technologique incite au développement de nouveaux matériaux magnétiques actifs présentant de nouvelles combinaisons de propriétés physiques, jusque-là inconnues.
    Contrairement au «magnétisme classique», qui traite des interactions entre les atomes, ce type de magnétisme moléculaire est basé sur les interactions entre molécules. L'idée est d'établir un couplage magnétique inter et / ou intra-moléculaire, afin de développer des matériaux magnétiques (jusqu'à l'aimant moléculaire) avec des propriétés spécifiques aux composés organiques. Dans ce type de matériel, le magnétisme est introduit par des radicaux organiques. Le défi est de trouver de nouveaux radicaux organiques stables qui pourraient conduire à de nouvelles propriétés magnétiques ou couplage des propriétés physiques.



  • AGRIFIRME Caractérisation des formes d'organisations sociales et économiques associées à l'agriculture de "firme"

    Caractérisation des formes d’organisations sociales et économiques associées à l’agriculture de « firme »
    Comprendre l’émergence de nouvelles formes d’entrepreneuriat en agriculture

    Identifier et caractériser de nouvelles formes d’organisations sociales et économiques associées à l’agriculture de « firme »
    Le projet « AGRIFIRME » est un projet de recherche coordonné par François Purseigle. Le projet a débuté en janvier 2010 et a duré 36 mois. Il a bénéficié d’une aide ANR de 139 990 euros pour un coût global de l’ordre de 203 091 euros. Il avait pour objectif d’identifier et de caractériser ce qu’il convient d’appeler les « agricultures de firme » et plus particulièrement les formes d’exercice, d’organisation et de gestion du métier d’agriculteur qui y sont associées.
    Notre démarche visait à rendre compte de l’émergence d’une nouvelle forme d’agriculture impensée encore aujourd’hui par la « communauté » des ruralistes.
    Le développement d’une agriculture hautement capitaliste installée sur les marchés des matières premières, de nouvelles formes de propriété du capital agricole, et l’arrivée de nouveaux acteurs témoignaient de l’apparition de formes d’organisations sociales et économiques de l’agriculture en rupture avec les formes familiales jadis consacrées par les grandes politiques de la seconde moitié du vingtième.
    A l’échelle du globe et à côté d’une agriculture familiale « sociétaire et abstraite » aux logiques oscillant entre une approche strictement financière et patrimoniale apparaissent des agricultures de « firme » plus abouties portées par de nouveaux investisseurs qui souhaitent soit disposer d’une maîtrise totale de leur approvisionnement en matières premières agricoles et/ou de sécuriser de nouveaux placements financiers.
    Notre ambition était de confronter une analyse sociologique des mondes agricoles dans la globalisation aux approches développées par les économistes, les géographes et les gestionnaires. La mobilisation interdisciplinaire autour de ce projet tenait au souhait de caractériser, dans des contextes différents, le groupe des agriculteurs de firme selon les réponses qu’il apporte de manière identique ou contradictoire aux nouveaux systèmes de contraintes et d’opportunités qui s’impose à lui.



  • GIGAS Identification au gigahertz des grandes gerbes atmosphériques

    GIGAS : Identification au gigahertz des grandes gerbes atmosphériques
    Les rayons cosmiques d'ultra haute énergie (RCUHE) constituent un moyen unique pour étudier la physique et l'astrophysique fondamentale à des énergies considérables (> 1 Joule), très largement supérieures à celles disponibles après des accélérateurs terrestres. Cependant, ces études sont extrêmement difficiles. En effet, le «faisceau« est très mal connu, le flux est très faible (moins d'un événement par km2 et par an) et nous n'observons pas directement l'interaction primaire.

    Mesure de la composition des RCUHE
    L’objectif du projet GIGAS est de démontrer la possibilité de mesurer l’évolution temporelle de la cascade électromagnétique avec un cycle utile de 100% pour des RCUHE d’énergies au delà de 1 J. Notre démonstrateur est basé sur la mesure de l’émission micro-onde générée par les électrons et les positrons de la cascade. Cette mesure est faite grâce à des récepteurs micro-ondes connectée à chacun des détecteur de surface d’Auger. Ces instruments fourniront une estimation calorimétrique de l’énergie et permettront une excellente identification de la particule primaire et ce, événement par événement. Notons que l'identification individuelle des RCUHE constitue en soit une avancé considérable puisque la séparation des primaires n'est aujourd'hui possible que sur une base statistique. Notre approche est à la fois novatrice et conservatrice. Elle conjugue l'exploitation du signal micro-ondes des EAS et les capacités de détection et de reconstruction d'un réseau de détecteurs de particules classique. Nos équipes sont les seules au monde à utiliser cette approche en symbiose. Par ailleurs, un prototype de 7 capteurs que nous avons installé sur Auger en 2011 pour tester notre technique d'intégration a, pour la première fois, détecté un signal provenant d'une EAS dans la bande 3,4- 4,2 GHz démontrant ainsi la justesse de notre approche. Cependant beaucoup reste à faire pour comprendre toutes les caractéristiques de ce signal.



  • AxonGuidOR Guidage axonal dépendant des récepteurs de molécules odorantes dans le système olfactif de la souris

    Récepteurs de molécules odorantes et guidage axonal dans le système olfactif
    L'objectif majeur de ce projet était de caractériser, sur un système modèle, des mécanismes moléculaires et cellulaires nouveaux impliqués dans le développement et la plasticité des réseaux neuronaux.

    Analyse de nouveaux mécanismes moléculaires et cellulaires du guidage axonal
    L'organisation du système nerveux est extrêmement complexe. Sa mise en place se fait par étapes, avec notamment une phase embryonnaire cruciale, au cours de laquelle les neurones émettent des prolongements axonaux qui poussent dans le système nerveux jusqu'à établir des connexions avec d'autres neurones. Elle est suivie par des phases de maturations post-natales, au cours desquelles les réseaux sont réarrangés de manière cohérente avec le fonctionnement des systèmes. Dans certains systèmes, comme le système olfactif, il existe une neurogénèse continue tout au long de la vie de l'animal, impliquant l'insertion fonctionnelle de nouveaux neurones dans des réseaux pré-existants. L'objectif majeur de ce projet était de caractériser, sur un système modèle, des mécanismes moléculaires et cellulaires nouveaux impliqués dans la mise en place initiale des réseaux, et dans l'insertion de néo-neurones dans des réseaux déjà fonctionnels. La connaissance de ces mécanismes est d'une très haute importance puisque l'on sait que des défauts de développement ou de plasticité des réseaux neuronaux sont à l'origine de troubles chez l'Homme, comme les troubles autistiques et les retards mentaux.



  • MARCHxIRAP Rôle de l’ubiquitination dans la régulation du trafic intracellulaire des molécules de classe I du CMH et la présentation croisée

    MARCHXIRAP
    Rôle de l’ubiquitination dans la régulation du trafic intracellulaire des molécules de CMH I et la présentation croisée

    Role de MARCH 9 dans la présentation antigénique
    Pour obtenir une réponse immunitaire efficace et induire des cellules T CD8 + effectrices, un amorçage par les cellules dendritiques (DCs) est nécessaire. Dans le cas des agents pathogènes qui n’infectent pas directement les DCs, une voie de présentation alternative appelée «présentation croisée» est requise pour internaliser les antigènes exogènes circulant et permettre leur présentation par les molécules de CMH I. Bien qu'une grande attention ait été accordée aux mécanismes cellulaires régissant la rencontre entre la machinerie de chargement des CMH I et les antigènes internalisés, peu d'informations sont disponibles sur le contrôle du transport des molécules de CMH I elles même vers les compartiments d'endocytose. L'équipe 1 a récemment caractérisé une nouvelle famille de ligases E3 de l’ubiquitine, appelés MARCH (pour Membrane-Associated RING-CH) et leurs rôles dans la régulation du transport intracellulaire du CMH dans les DCs. En particulier, l'équipe 1 a démontré le rôle de la ligase MARCH 9 dans une nouvelle voie de transport permettant aux molécules de CMH I de rejoindre un sous-type d’endosome contenant la syntaxine 6. L'équipe 2 a démontré que dans les DCs, l'aminopeptidase régulée par l’insuline (IRAP) est localisée dans un compartiment endosomal, qui contient la petite GTPase Rab 14 et la syntaxine 6. De plus, IRAP a été démontré par l’équipe de 2, comme étant nécessaire à la présentation croisée. Les deux équipes proposent d'associer leurs expertises pour étudier la coordination spatio-temporelle de la présentation croisée et comprendre comment les DCs régulent le transport intracellulaire du CMH I en réponse aux stimuli microbiens.



  • CBVC Concurrence et négociations dans les relations verticales

    Concurrence et Négociations dans les Relations Verticales
    Les « relations verticales » désignent les liens entre les fournisseurs (firmes amont) et leurs clients (firmes aval) au sein d’une industrie. La concurrence est en général imparfaite à chaque niveau d’une relation verticale et firmes amont et aval négocient entre elles.

    Enjeux et Objectifs.
    L’objectif de ce projet est de comprendre les stratégies des entreprises verticalement reliées au sein d’une industrie, en termes de concurrence ou de négociation, et d’analyser les conséquences de leurs stratégies sur les prix, la variété, et la qualité des produits offerts aux consommateurs.
    Cette question est essentielle tant pour comprendre les stratégies industrielle des entreprises que pour répondre aux questions actuelles auxquelles les autorités de la concurrence sont confrontées.
    Le projet comporte quatre axes. Le premier se concentre sur l’impact de la concurrence et des négociations sur les incitations des firmes amont et aval à investir. Nous étudierons divers types d’investissements tels que ceux visant à réduire les coûts de production, à améliorer la qualité des produits, à certifier un produit ou encore les investissements socialement responsables. Dans le second axe, nos projets s’attachent à intégrer la diversité des formats de distribution dans l’analyse des relations entre producteurs et distributeurs. La diversité des formats de distribution répond à une hétérogénéité des comportements de consommation et est à l’origine de nouvelles stratégies des distributeurs en termes de tarifications et de négociation avec leurs fournisseurs. Le troisième axe s’intéresse à l’intégration verticale et aux contrats verticaux et à leurs effets anticoncurrentiels potentiels dans un cadre statique. Le dernier axe du projet se concentre sur les stratégies des firmes verticalement reliées dans un cadre dynamique. Les stratégies de collusion, de réputation ou encore les stratégies des firmes dans un cadre d ‘incertitude y seront étudiées.



Rechercher un projet ANR