L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 27.10.2016)

Appel générique 2017 :

  • La phase de soumission des pré-propositions et d’enregistrement pour les projets en collaboration internationale est close depuis le 27 octobre, 13h
  • Les pré-propositions sont en cours d’évaluation
  • Les coordinateurs des pré-propositions retenues à l’issue de l’étape 1 ainsi que des PRCI éligibles enregistrés seront invités à soumettre une proposition complète à la mi-février
  • Consulter le calendrier de l’appel générique

Retrouvez l’ensemble des appels ouverts et la prévision des appels spécifiques transnationaux pour 2017.

@AgenceRecherche

05/12 18:15 - Pour en savoir plus sur le projet REPAIRS - Réparations, Compensations et Indemnités au titre de l'esclavage… https://t.co/w3XpPAo4Tm

05/12 15:10 - Pour en savoir plus sur cet instrument de financement, voici notre plaquette dédiée https://t.co/Y7FbKhZxCZ #H2020https://t.co/3dybQUgdhP

05/12 12:33 - [AAP] Ouverture d'un appel à projets européens sur les approches thérapeutiques innovantes dans les #maladiesrares https://t.co/L5pTQYJ8hR

  • DIADEM DIAgnostic Dynamique et maintenance prévisionnelle des systèmes en station et EMmbarqués sur train

    DIAgnostic Dynamique et Maintenance Prévisionnelle de Systèmes EMbarqués sur Train
    L’objectif est de développer des outils de diagnostic et de pronostic de trois organes du matériel roulant ferroviaire (la climatisation, les freins et les portes) qui permettront de donner en temps réel leur potentiel d’utilisation avant défaillance, introduisant de fait une amélioration des conditions de réalisation de la maintenance. Il apportera en outre une connaissance du vieillissement du matériel ainsi que des éléments de réponse pour une optimisation des référentiels de maintenance.

    L’enjeu est la mise en place d’opérations de maintenance prévisionnelle et conditionnelle pour une meilleure disponibilité des trains
    Actuellement, la plupart des procédures de diagnostic des sous-systèmes embarqués dans le train sont essentiellement à base de règles. Pour ce qui est de la maintenance, celle-ci est plutôt un équilibre entre maintenance préventive systématique pour essayer de prévenir toute défaillance en remettant périodiquement à neuf le système et maintenance corrective pour corriger les défaillances résiduelles. En mettant au point des outils innovants pour le diagnostic et la maintenance de sous-systèmes embarqués, l’exploitant sera en mesure de planifier les opérations de maintenance (et donc d’optimiser la disponibilité et la qualité de service de son réseau) ainsi que l’approvisionnement des pièces nécessaires. Le fait de ne changer les pièces que quand cela est nécessaire et avéré induit également un gain significatif en termes de gestion des déchets.
    Les travaux menés dans le cadre du présent projet s’attacheront à deux volets :
    • Le premier est dédié au diagnostic dynamique par reconnaissance des formes. Il s’agira de définir une ou plusieurs méthodes de diagnostic qui permettent, à partir des mesures effectuées sur un sous-système embarqué, d’inférer sa classe (ou son mode) de fonctionnement courant et d’estimer sa vitesse de dégradation. Des mises en application sur les systèmes de freinage et l’ensemble de climatisation seront réalisées sous forme de démonstrateurs.
    • Le second est consacré à la maintenance préventive prévisionnelle (ou pronostic). La première amélioration porte sur l’exploitation de ces données de diagnostic pour mettre en place des actions de maintenance conditionnelle. Enfin, le développement de modèles de dégradations fins permet d’estimer le comportement à venir du système et donc de prévoir lorsque ce dernier franchira un état de dégradation redouté ou sera totalement défaillant. Les méthodologies développées seront appliquées sur les systèmes d’accès voyageurs (les portes).



  • PEP-FOR-HD Amélioration de l'activité d'un peptide actif P42 contre la maladie de Huntington et développment d'une approche combinée de traitement contre cette maladie

    Amélioration de la bioactivité d’un peptide thérapeutique
    Le projet est de mieux caractériser les modes d’action du peptide P42, dans le but de son utilisation dans des bithérapies contre la maladie de Huntington

    Préparation d’outils performants pour une bitherapie contre la maladie de Huntington
    La maladie de Huntington est une maladie neurodégénérative rare, mais pour laquelle aucune médication permettant de ralentir ou stopper la maladie n’existe. L’expression d’une protéine Huntingtine (Htt) mutante contenant une expansion anormale du domaine polyQ est responsable de cette maladie très dévastatrice. L’expression de protéines mutantes va induire la formation d’agrégats, mais va aussi conduire à un déficit du facteur neurotrophique BDNF dont la fonction est cruciale pour l’activité des neurones du striatum. Ce déficit est probablement responsable de la dégénérescence des neurones du striatum et rend compte des différents symptômes moteurs, cognitifs et psychiatriques associés à cette maladie. Enfin outre les agrégats, la quantité de protéine polyQ-Htt soluble pourrait aussi présenter une certaine toxicité.
    Le projet proposé est donc de développer des stratégies en combinant 2 peptides présentant un potentiel thérapeutique contre la maladie de Huntington. Ces peptides auront des actions complémentaires puisqu’ils agissent à des niveaux différents, soit en inhibant les agrégats formés par la protéine mutante polyQ-Htt, grâce au peptide P42 (23aa), soit en modulant la transcription des ARNm et donc la quantité de protéine mutante polyQ-Htt et en diminuant la toxicité induite par l’ARNm mutant, grâce au peptide P3 (13aa).
    Les objectifs sont donc d’une part de mieux déterminer l’action de P42 non seulement sur le processus d’agrégation mais aussi sur les autres phénotypes défectueux dans la maladie. Enfin nous avons aussi comme but de développer les technologies qui nous permettront de mesurer l’avantage thérapeutique des effets combinés de P42 et P3.



  • Animots Animaux et animalité dans la littérature de langue française (XXe-XXIe siècles)

    Animots
    ANIMAUX ET ANIMALITE DANS LA LITTERATURE DE LANGUE FRANÇAISE (XXE-XXIE SIECLES)
    Fondé sur un partenariat entre le CRAL (Centre de recherches sur les arts et le langage, CNRS/EHESS) et l’EA « Écritures de la modernité » (Université Paris 3), le projet « Animots » (2010-2014), constitué de huit chercheurs et une coordinatrice, vise à pallier le manque d’une recherche organisée à moyen et long terme sur les animaux et l’animalité dans la littérature de langue française des XXe-XXIe siècles.

    ACTUALITE DE LA QUESTION DE L’ANIMALITE : UN CARREFOUR DE DISCIPLINES
    Dans le concert intellectuel contemporain sur l'animalité, les discours et représentations propres à la création littéraire sont rarement pris en compte par une critique académique qui aborde l’animalité selon des axes traditionnels restrictifs (analyses allégoriques ou symbolistes, études régionalistes, cantonnement à certains genres dits mineurs). Or depuis le début du XXe siècle, les écrivains sont légion à inscrire leur production dans les enjeux sociaux et épistémologiques les plus contemporains. Il devient donc crucial de légitimer la question de l’animalité en études littéraires et de renouveler celles-ci par l’établissement de transversales avec d’autres disciplines (philosophie, éthique, éthologie de terrain, histoire, anthropologie…). En outre, via des collaborations dans les deux langues, un dialogue est établi entre chercheurs appartenant à des sphères académiques françaises et anglo-saxonnes, afin de tenir compte des apports des Animal Studies et de l’Ecocriticism, et de créer une impulsion pour dialectiser et institutionnaliser en France de nouveaux champs de recherche : zoopoétique, écocritique, études animales notamment.



  • HTDS Dictionnaire historique et théologique de la Septante

    Historical and Theological Lexicon of the Septuagint
    Il s’agit de fournir un nouvel outil de recherche dans l’approche de la première traduction en grec de la Bible, la Septante. Cette traduction remontant à l’Antiquité est un marqueur des conditions d’interculturalité régnant à cette époque.

    L’objectif du projet est la publication d’un nouvel outil pour la recherche sur la Septante, sur la Bible en général et sur la littérature hellénistique et chrétienne.
    Ce projet collectif et interdisciplinaire de grande ampleur a pour objet de créer un nouvel outil de recherche : un dictionnaire multivolume proposant, pour chaque mot ou groupe de mots de la Septante, un article de 2 à 10 pages (au total environ 500 articles). Ce dictionnaire reposera sur une recherche originale du plus haut niveau scientifique. Il comblera un manque important dans les domaines de la philologie ancienne et des sciences des religions. La Bible Hébraïque a joué un rôle important dans le développement de la culture européenne. Néanmoins, ses principes fondamentaux doivent être extraits de leur environnement national et linguistique originel pour devenir utilisables à plus large échelle. Ils ont également dû être rendus attractifs à des esprits qui ont évolué sous l'influence de la révolution scientifique et rationaliste apportée par les Grecs. La Septante est la première étape de ce processus d'appropriation culturelle. L'objectif du projet est de proposer une analyse du vocabulaire typique de la Septante. Pour chacun des mots ou des groupes de mots, un article sera écrit, qui précisera: 1) le contexte du mot en Grec classique et hellénistique: signification, usage, connotations; 2) sa présence et sa signification dans les ouvrages bibliques ; 3) les développements suivants du mot dans les écritures juives de la période hellénistique, dans le Nouveau Testament et la première littérature chrétienne. Comme le vocabulaire de la Septante sera replacé dans un plus large contexte, le dictionnaire intéressera non seulement les chercheurs du domaine biblique, mais aussi les érudits classiques, les linguistes, les historiens de la religion et des Pères de l'Eglise. Ainsi, le dictionnaire pourra combler une lacune importante.



  • CEMES Cultures émergentes et médiations sémiotiques

    Cultures émergentes et médiations sémiotiques
    L’ANR CEMES a pour ambition de décrire d’un point de vue sémiotique la façon dont les transformations médiatiques de l’ère numérique sont susceptibles de faire émerger de nouvelles cultures, manifestées par le biais de nouvelles pratiques signifiantes.

    Enjeux
    Dans le premier axe « Une culture de l’intermédialité : les pratiques » on passe de la description des catégories les plus élémentaires impliquées dans l’intermédialité : l’évolution des formats et des fonctions, et le rôle de l’analogie dans les différents types de supports et de médias actuels, à une enquête sur la possibilité de prévoir les contraintes accompagnant les déclinaisons informatisées d’un même texte source. Fait suite l’analyse sémiotique des interfaces numériques, où est examinée notamment la conversion intermédiale fondamentale qui consiste à passer de l’interface logicielle à l’interface matérielle. Le parcours des pratiques s’achève sur une enquête portant sur le jeu des transpositions médiatiques exploitées par la communication dans les espaces géographiques catégorisés comme « non-lieux ». Le deuxième axe « Une culture de l’intermédialité : les œuvres » commence par mettre en regard les potentialités médiatiques des supports numériques et les prescriptions génériques littéraires, associées aux genres existants, tels que les albums pour enfant ou les romans d’autofictions.

    La seconde recherche explore l’incidence de l’intermédialité sur des productions culturelles hybrides, intégrant d’une manière ou d’une autre le média « cinéma », telles que Histoire(s) du cinéma (J.-L. Godard, 1998-2006) ou le récent Game of Thrones (1999-2013). L’analyse s’enrichit enfin d’une réflexion générale sur le rapport entre invariants culturels et variations médiatiques.



  • MathObRe L'objectivité en mathématiques par la représentation

    L'objectivité en mathématiques par la représentation
    Le tournant pratique en philosophie des mathématiques peut-il contribuer à clarifier le rôle des représentations pour l’ontologie et le raisonnement mathématique ? est la question principale du projet.
    Nous analyserons dans quel sens des stipulations déterminent des objets en faisant appel à des représentations, dans quel sens la rigueur déductive peut dépendre de ces stipulations et dans quel sens il est possible de caractériser néanmoins la prouvabilité informelle par des moyens formels.

    Représentation, constitution d'objets et raisonnement
    Le but de notre projet est de plaider en faveur d'un double (hypo-)thèse:
    (a) des représentations mathématiques établies par des stipulations contribuent à la constitution de l'ontologie mathématique et à la mise en forme du raisonnement mathématique.
    (b) La constitution d’objets mathématiques est analogue à la constitution d’objets scientifiques.
    Les enjeux sont à la fois méthodologiques — il s’agit de repenser les fondements des mathématiques — et ontologiques ; car on pourra en effet tester une position intermédiaire entre le platonisme et le nominalisme, d'une part (concernant les objets mathématiques), et entre le formalisme et l'intuitionnisme, d'autre part (concernant raisonnement mathématique). Les arguments que nous discutons sont à la fois historiques et systématiques.

    Étant donné la façon dont nous admettons les objets mathématiques constitués par des stipulations, nous allons étudier différents cas où les objets furent constitués historiquement de cette manière, et ceci en isolant certains artéfacts empiriques, en les prenant comme représentations concrètes d'objets abstraits qui sont identifiés, à leur tour, en fixant leurs relations avec ces représentations. Les objets mathématiques admettant des représentations concrètes peuvent être considérés comme réels, par opposition à celles, idéaux qui n’admettent pas de telles représentations.
    Concernant le raisonnement mathématique, notre objectif est de clarifier deux possibilités pour interpréter la situation: concevoir un raisonnement mathématique qui se réfère à la représentation mathématique ou utiliser une nouvelle logique dont les inférences sont pourvues d'un « contenu«.
    Une fois obtenue une solution de ce problème, notre recherche sera consacrée à une comparaison entre les reconstructions logiques bien connues des termes théoriques et des entités de la philosophie des sciences et la reconstruction logique des termes et entités mathématiques dans les fondements des mathématiques.



  • OxyDeep Etat redox de la Terre profonde au cours de son evolution

    Etat redox de la Terre profonde au cours de son évolution
    Nous cherchons à reproduire et à caractériser les transformations de phases telles qu'elles se sont produites dans la Terre primitive, et telles qu'elles se produisent encore à l'heure actuelle dans la Terre profonde. Les transformations majeures sont l'évolution de l'état d'oxydoréduction, les réactions chimiques et la fusion partielle.

    Enjeux et Objectifs
    L'oxygène est l'élément clé qui régule la dynamique de la Terre, car il permet à d’abondants éléments tels que (Fe, Si, S, H) de changer de valence et donc contrôle leur répartition entre les grands réservoirs (noyau, manteau, croûte, hydrosphère). Le rôle du fer, en particulier, est important car celui-ci peut changer son état d'oxydation de Fe0 en Fe2+ et Fe3+. Une stratification verticale de la concentration en oxygène est héritée de la ségrégation noyau-manteau, de la différenciation après cristallisation de l'océan de magma primitif, de la formation de la croûte, etc. En relation avec leurs propres contenus minéralogiques, chaque réservoir possède un état redox et une fugacité d’oxygène caractéristiques. La Terre étant une planète tectoniquement active, son matériel est recyclé au cours des temps géologiques: les matériaux oxydés de la surface s'enfouissent dans le manteau au niveau des zones de subduction, éventuellement jusqu'à la frontière noyau-manteau, et du matériel profond refait surface à la faveur de la convection. Ce mélange favorise les réactions d'oxydo-réduction entre les réservoirs qui, cependant, ne sont pas bien établies et dont les conséquences demeurent largement inconnues. Une meilleure compréhension de l'état redox de la Terre profonde est pourtant essentielle pour notre compréhension de l'histoire de notre planète.



  • BIOXICAT Catalyseurs d’oxydation bio-inspirés pour une chimie plus respectueuse de l’environnement

    Catalyseurs d'oxydation bio-inspirés pour une chimie plus respectueuse de l'environnement
    Les procédés de catalyse d'oxydation sont d'une importance fondamentale pour l'industrie chimique, et le développement de nouveaux catalyseurs d'oxydation bio-inspirés capable d'utiliser directement le dioxygène de l'air dans des conditions douces est donc un enjeux majeur. Ce projet propose de développer de nouveaux catalyseurs d'oxydation macromoléculaires inspirés des monooxygénases à fer et capables d'activer O2 pour réaliser diverses catalyses d'oxydation dans l'eau.

    Activation réductrice du dioxygène et procédés d’oxydation éco-compatibles
    Dans le contexte actuel d’un développement soutenable, l’industrie chimique fait face au défis majeur de remplacer l’ensemble de ses procédés actuels par de nouvelles méthodes plus respectueuses de l’environnement. Ainsi, les procédés d’oxydation, qui utilisent des oxydants puissants, dans des solvants organique et dans des conditions particulièrement énergivores, doivent être remplacés par des procédés plus doux, qui pourraient s’inspirer des processus biologiques. En effet, la nature a déjà développé des métallo-enzymes capables d’activer le dioxygène de l’air et de catalyser des réactions d’oxydation sélectives dans des conditions douces. Parmi ces monooxygénases, on retrouve les cythochromes P450 possédant un cofacteur héminique au sein de leur site actif, mais aussi d’autres enzymes binucléaires à fer comme la méthane monooxygénase, ou mononucléaires à fer comme les Rieske dioxygénases. Même si certains catalyseurs bio-inspirés fonctionnent avec H2O2 à la place du dioxygène, il s’avère encore impossible de les faire fonctionner avec O2 à cause de l’impossibilité de leur fournir les électrons nécessaires à son activation réductrice. Ce problème constitue un verrou scientifique majeur, et le développement de systèmes artificiels capables de fournir un tel flux d’électrons aux catalyseurs, pourrait permettre une avancée majeur dans le développement de procédés d’oxydation éco-compatibles.



  • SURICATE SUrveillance de Réseaux et d'InfrastruCtures (transport et énergie), de milieux, par des systèmes AéroporTés Endurants

    SURICATE
    SUrveillance de Réseaux et d'InfrastruCtures (transport et énergie), de milieux, par des systèmes AéroporTés Endurants

    Objectifs de SURICATE
    L’objectif du projet est d’analyser l’emploi de systèmes de drones pour des applications civiles, et plus particulièrement pour:
    • La surveillance et l’inspection des voies ferrées au profit de missions de maintenance mais aussi de lutte contre des actes de malveillance ou de vols de câbles.
    • La surveillance et l’inspection des lignes électriques HT ou THT (Haute Tension ou Très Haute Tension)

    L’utilisation de systèmes de drones sur un marché civil nécessite de disposer de solutions techniquement réalisables, rentables, efficaces et offrant une alternative opérationnelle et financière plus intéressante que les moyens classiques utilisés actuellement. Pour répondre à ces besoins, plusieurs thèmes seront explorés au cours du projet Suricate, notamment :
    • Chaîne de mission : type de senseurs, algorithmes de détection et de tracking d’objets d’intérêt, compression vidéo
    • Moyens de communication LOS et BLOS (Satcom), en utilisant des bandes de fréquence civiles pour des largeurs de bandes de type medium.
    • Contraintes d’intégration dans l’espace aérien civil

    L’objectif final du projet est de proposer une roadmap (avec des horizons court/moyen/long termes) pour l’emploi de systèmes de drones endurants pour des applications civiles, intégrant les aspects techniques, financiers, et réglementation.



  • RESICAT Résorcinarènes pour la catalyse intra-cavité

    Résorcinarènes pour la catalyse intra-cavité
    Ce projet repose sur l’utilisation de résorcin[4]arènes. Ces récepteurs peuvent être rigidifiés afin d’obtenir une cavité moléculaire élargie permettant d'y héberger un centre catalytique lié de manière covalente à la cavité. A ce jour, il existe peu d’études décrivant le déroulement d’une réaction catalytique à l'intérieur d'un espace fermé (sphère et capsule).

    Comment une cavité peut influer sur les produits d’une réaction catalytique
    L’objectif de ce projet est de réaliser des réactions catalytiques se déroulant à l’intérieur de cavités moléculaires. Ce projet repose sur l’utilisation d’une classe spécifique de macrocycles, les résorcin[4]arènes. Ces récepteurs peuvent être rigidifiés afin d’obtenir une cavité moléculaire élargie permettant d'y héberger un centre catalytique lié de manière covalente à la cavité. A ce jour, il n'existe aucune étude décrivant le déroulement d’une réaction catalytique à l'intérieur d'un espace fermé (sphère et capsule). Dans ce projet, l’élément coordinant a été greffé au grand col d'un résorcinarène. On peut anticiper que la présence d'une cavité autour du centre catalytique soit de nature à favoriser la reconnaissance des substrats en fonction de leur taille et de leur forme. Par ailleurs, le squelette rigide sur lequel sont bâtis ces ligands peut créer des contraintes stériques dans la première sphère de coordination du métal, et ainsi modifier les (régio)sélectivités de la réaction étudiée. Les complexes obtenus à l’aide de ces ligands ont été évalués dans des réactions de formation de liaison carbone-carbone et d’hydrogénation d’a-oléfines.



Rechercher un projet ANR