L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 13.02.2017)

Appel générique 2017 : Résultats de la première phase d'évaluation

  • Fin de la 1ère phase d'évaluation : 7 260 pré-propositions éligibles ont été évaluées
  • L'ensemble des coordinateurs des pré-propositions a été contacté par mail
  • Les coordinateurs des 3052 pré-propositions retenues à l'issue de l'étape 1, ainsi que les 1101 PRCI éligibles enregistrés sont invités à soumettre une proposition complète au plus tard le 03 avril 2017, 13h (heure de Paris)
  • Le site de soumission des propositions détaillées est ouvert depuis le 28 février 2017
  • Consulter le calendrier de l’appel générique

@AgenceRecherche

23/03 10:51 - Des travaux réalisés dans le cadre du projet Capacity https://t.co/euKDH7QvHS https://t.co/9feFBJGqfx

23/03 10:26 - Un évènement lié au projet PatentLab https://t.co/w5QMHxgbQf https://t.co/odTtaMwCrL

23/03 10:04 - 2/2 des fiches pratiques destinées à faciliter la compréhension du #RF2017 sont également à votre disposition https://t.co/35MvN4HpuW

  • IDDILiq Ionogels pour la libération contrôlée de liquides ioniques composés de principe actif

    Ionogels pour la libération contrôlée de principes actifs sous forme de liquide ionique
    Développement de nouveau matériaux biodégradables à base de silice ou de polymères pour la libération contrôlée de principes actifs sous forme de liquide ionique. Mise en évidence des interactions mises en jeu lors de la libération par des études expérimentales et des calculs de dynamiques moléculaires.

    Elaboration de matériaux à base de silice ou de polymères pour la libération contrôlée de principes actifs sous forme de liquide ionique.
    La communauté scientifique s’intéresse depuis plusieurs années à l’élaboration de systèmes alternatifs aux méthodes conventionnelles pour la libération contrôlée de principes actifs. L’un des points clé est de réussir à contrôler les propriétés physiques et chimiques du principe actif encapsulé afin d’en améliorer la biodisponibilité. En effet, la majorité des principes actifs commercialisés ou en développement sont très peu solubles dans les milieux physiologiques. L’objectif général de ce projet était de développer une méthode originale d’encapsulation de principes actifs basée sur l’utilisation (1) de liquides ioniques dont l’un des composants (ou les deux) est un principe actif, (2) d’une synthèse sol-gel en une étape pour encapsuler le liquide ionique dans une matrice de silice. Cette méthode présente l’avantage d’immobiliser le principe actif afin de contrôler sa libération selon les interactions paroi/liquide ionique. Parallèlement à ces études expérimentales, la force de ce projet repose sur des études théoriques de simulation de dynamique moléculaire. Une autre méthode d'immobilisation des liquides ioniques principes actifs dans des polymères biodégradables de type acide polylactique été testée.



  • SHARED Analyse et recalage des formes de personnes avec utilisation de données dynamiques

    Analyse et mise en correspondance de formes en utilisant les données de mouvement
    L’objectif du projet est de développer des méthodes pour l’analyse et la mise en correspondance de formes tridimensionnelles en mouvement. Ces méthodes exploitent la redondance importante qui existe dans les données de mouvement. Ces données sont celles de personnes dont les mouvements ont été capturés avec un scanner ou un appareil de capture de mouvements.

    Développement des nouvelles techniques pour analyser les formes en exploitant leur mouvement
    Grâce au développement récent des technologies d’imagerie, nous avons accès aux données de formes et de déformations de la peau ou des organes en utilisant soit un système optique de capture de mouvements ou soit un scanner pour l’imagerie médicale. Par rapport aux méthodes existantes qui sont essentiellement basées sur l’analyse des formes statiques, l’objectif du projet est d’exploiter les données de mouvements, c’est-à-dire, d’analyser les déformations et de les exploiter pour la mise en correspondance. Durant les 18 premiers mois du projet, nous avons travaillé pour les deux tâches suivantes :
    (1) Acquisition et analyse des données de mouvements d’une personne : nous avons enregistré les déformations de la peau à l’aide de marqueurs d’une façon à obtenir des données les plus précises possible. Nous avons ensuite développé une méthode d’analyse qui permet d’extraire les points caractéristiques. Les données en entrée sont un ensemble de maillages réguliers, relativement denses et composés de points couvrant la surface de la peau à analyser. Chaque maillage correspond à la forme de la peau à une certaine étape du mouvement. Notre méthode permet de calculer les contraintes de déformation : pour chaque point de la peau, nous obtenons la direction ou la contrainte est maximale ainsi que sa valeur.
    (2) Développement d’une méthode de recalage basée sur les données de mouvement et déformation. À partir d’un ensemble de champs vectoriels représentant les déformations de la peau, notre travail est de calculer automatiquement la correspondance entre ces champs vectoriels afin que les points en correspondance aient les mêmes valeurs de contrainte. Nous utilisons une méthode d’optimisation qui calcule les déplacements des points du champ vectoriel. L’objectif est de minimiser la différence des valeurs de contraintes des points en correspondance tout en gardant les distances géodésiques entre les points du même champ.



  • CHAIN Caracterisation des nuclei de glace atmospherique

    CHAIN - Characterisation of atmospheric ice nuclei
    Ice crystal formation and occurrence in high altitude clouds is still a large source of uncertainty in atmospheric models and is important to assess the radiative impact of clouds as well as predicting the intensity and frequency of precipitation events. The principal objectives of this project are to develop and construct a sampling chamber that is capable of replicating atmospheric conditions to form ice crystals.

    The general objective of this project is to construct a portable and robust ice nucleation chamber for use in both ground and airborne experiments
    The principal objectives of this project are to develop and construct a sampling chamber that is capable of replicating atmospheric conditions to form ice crystals. Ice crystal formation and occurrence in high altitude clouds is still a large source of uncertainty in atmospheric models and is important to assess the radiative impact of clouds as well as predicting the intensity and frequency of precipitation events. This chamber will allow us to improve our understanding on the chemical and physical properties of ice crystal residues, and better understand their formation in the atmosphere. We will achieve these objectives through collaboration with the atmospheric physics group at Eidgenössische Technische Hochschule, ETH) ETH in Zurich. We will deploy the newly constructed chamber at the puy de Dome research site alongside several online and offline instrumentation over extended periods of time, allowing us to characterise how different atmospheric environments, meteorological conditions, and anthropogenic aerosols influence ice crystal formation. Two additional objectives of this proposal are 1) to construct a mixing chamber to be used in front of the IN chamber so to understand how different atmospheric environments can influence the formation of ice crystals, and 2) to develop a detector that is capable of differentiating between ice crystals and cloud droplets. The results from ambient and laboratory environments will be implemented into the LaMP numerical models to better understand the ice nucleation processes.



  • DATGEN DATation GENétique à l’ère post-génomique

    Comment s’est formée la structure génétique des populations humaines ?
    L’enjeu du projet est de proposer des méthodes statistiques et des logiciels de pointe pour caractériser la structure génétique des populations et les processus d’adaptation biologique. Les applications concerneront principalement les populations humaines pour lesquelles on dispose de données génétiques massives qui sont en accès public.

    Développer des logiciels de pointe qui passent à l’échelle des données génétiques massives.
    L'avènement des techniques de génotypage et de séquençage à haut débit a révolutionné la biologie évolutive et la génétique. Ces disciplines sont aujourd'hui inondées par des quantités massives de données. Dans les années à venir, les projets de séquençage de génomes entiers à l’échelle des populations vont se multiplier. Ces données génomiques sont produites pour répondre à différents objectifs tels que la cartographie génétique des maladies, l’analyse des traits quantitatifs, ainsi que l’inférence de l'histoire évolutive de populations d’organismes vivants.

    Des logiciels ont été développés par des équipes de pointe, principalement anglaises et américaines, pour analyser ces données génétiques massives. Pour mieux comprendre l’histoire des populations d’organismes vivants, ces logiciels permettent principalement 1. de mettre en évidence les différences entre les populations et les individus et de 2. détecter les portions du génome qui ont joué un rôle majeur dans l’adaptation des populations à leur environnement. Notre projet vise principalement à développer des logiciels qui répondent à ces questions centrales de la biologie de l’évolution.



  • ORGAVOLT Prédiction par calcul numérique intensif du potentiel à circuit ouvert au sein de cellules photovoltaïques organiques.

    «ORGAVOLT« - Optimisation par calcul prédictif du photovoltaïque organique
    L'électronique organique et les cellules solaires sont en forte croissance, mais leur optimisation reste empirique. Une modélisation prédictive permettrait alors de les optimiser plus vite. Des calculs sans paramètres ajustables donnent les bandes des semi conducteurs inorganiques, mais leur temps CPU augmente comme N4, avec N=100 ... 1000 pour les semi conducteurs organiques.

    Un de nos buts est une extension de notre algorithme N³ GW des molécules aux semi conducteurs organiques.

    Calcul prédictif des propriétés en bulk des semi conducteurs organiques et étude semi-empirique du mécanisme du photo courant à l'interface donneur-accepteur.
    La spectroscopie d'émission (PSE ) confirme l'existence de bandes dans les cristaux des semi conducteurs organiques, quoique modifiées par les vibrations du cristal.

    Dans une image simple, les photons incidents sur l'interface entre donneur (D) et accepteur (A ) «pompent» des électrons de la bande de valence du donneur (D) vers la bande de conduction de l'accepteur (A). Cette image ignore, dans une première approche, l'énergie de liaison de l'exciton et l'alignement des bandes à l'interface.

    En simplifiant encore plus, on peut considérer la création, par un photon, d'un état excité de taille finie (exciton) qui diffuse vers l'interface D/A où l'exciton est séparé en un électron dans l'accepteur A et un trou dans le donneur D. Ces derniers seraient alors responsables du photo courant observé.

    Ce mécanisme a été critiqué par Alan Heeger comme étant trop lent pour donner la réponse ultra rapide observée expérimentalement. Mais sa vitesse est compatible avec les temps caractéristiques vus en photo chimie et qui sont de l'ordre de 100 fs.

    Une modélisation de l'idée de Heeger nécessite une description de la création d'un exciton à l'interface et de sa séparation. En présence d'électrodes extérieurs, un traitement de ce processus est légèrement au-delà de l'état de l'art actuel et notre collègue Rémi Avriller à Bordeaux travaille sur cette question.

    Selon Mark E. Casida, notre collègue à Grenoble, la séparation de charge à l'interface conduirait à une accumulation d'états excités localement liés (excimères) qui se désagrègent ensuite en états de conduction délocalisés en passant par des intersections coniques de leurs surfaces Born-Oppenheimer.

    Avec une telle perspective, il faudra identifier des voies photo chimiques possibles. Une foie trouvée, ces dernières pourraient alors être étudiées, de manière plus détaillée, par des calculs de premiers principes qui sont nettement plus exigeants en ressources.



  • CAPFEIN réseau de CAPteurs de FormaldEhyde intelligents pour la surveillance de l'air INtérieur

    réseau de CAPteurs de FormaldEhyde intelligents pour la surveillance de la qualité de l'air Intérieur (CAPFEIN)
    Ce projet visait à développer d’une part une méthode analytique quantifiant le formaldéhyde dans l’air en temps réel et in fine un instrument portable et d’autre part une stratégie pour la mise en réseau de ces instruments pour l’évaluation de la qualité de l’air et de l’exposition des occupants.

    Un instrument de mesure du formaldéhyde dans l’air pour la surveillance de la qualité de l'air Intérieur.
    Le formaldéhyde est un polluant classé comme « hautement prioritaire » dans l’air intérieur. En raison de ses effets sur la santé, la réglementation française émergente (action 7 du PNSE2) vise à mesurer le formaldéhyde dans les lieux publics (écoles, crèches etc.) à partir de 2018. Si l’ICPEES a précédemment développé un l’analyseur de formaldéhyde reposant sur le couplage de 3 étapes, à savoir le piégeage du formaldéhyde gazeux en solution, sa dérivation sélective et sa détection par fluorimétrie, aucun appareil commercial n’est capable de répondre à ces besoins en termes de mesures de précision du formaldéhyde en temps réel, à faible coût et « à grande échelle ».
    L’objectif du projet consiste donc à réaliser les avancées scientifiques et techniques nécessaires à l’obtention d’un « capteur intelligent » de formaldéhyde, associant précision, sélectivité au formaldéhyde, rapidité, traitement et communication de l’information, dans un seul appareil de toute petite dimension. Ceci constitue une réelle innovation technologique du fait d’une part de la miniaturisation du précédent instrument et d’autre part de la mise en réseau.



  • BIOPOLYCAT Systèmes catalytiques pour la polymérisation par ouverture de cycle de nouveaux monomères issus de la biomasse par un concept de polymérisation original - Catalytic systems for the ring-opening polymerization of novel monomers derived from the biomass v

    Concept de polymérisation original pour la synthèse de polymères bio-ressourcés
    -

    Nouveaux systèmes catalytiques pour la polymérisation par ouverture de cycle (ROP) de nouveaux monomères issus de la biomasse par un concept de polymérisation original
    Le premier objectif a été l’élaboration de nouveaux monomères hétérocycliques via la transformation de bio-ressources (biomasse) selon une chimie durable. Par la suite, des systèmes catalytiques –organiques, organométalliques– originaux, actifs et productifs, et satisfaisant les critères d’une polymérisation par ouverture de cycle (ROP) de monomères (esters et carbonates cycliques) traditionnels et nouvellement développés, ont été établis. Ces systèmes ont ensuite été transposés au nouveau concept de « ROP dual » organique/organométallique, nouvellement établi lors de ce projet, qui constitue le point fort de ces travaux. En parallèle, des investigations théoriques ont corroboré ces différents aspects synthétiques/expérimentaux apportant des informations sur la polymérisabilité des monomères envisagés et sur les mécanismes de la polymérisation.
    L’ambition de ces systèmes catalytiques –spécialement des nouveaux systèmes « dual »– est de combler le gap actuel entre la ROP par voie monomère activé et par voie coordination-insertion, et de combiner tous les avantages propres à chaque mécanisme en une approche “deux-en-un”. Des résultats valorisants incluent une meilleure économie d’atomes, des apports énergétiques moindres, des cinétiques de réaction plus économiques, l’usage de substances peu ou non toxiques pour l’environnement et la santé humaine, et de nouveaux matériaux polymères.



  • TITUS Critères d’optimisation des alliages de TITane pour améliorer leur USinabilité

    TITUS
    Critères d’optimisation des alliages de TITane pour améliorer leur USinabilité

    Productivité des opérations d'usinage des alliages de titane
    L’introduction massive des composites a impacté les opérations d’assemblages, et notamment de perçage, qui consistaient jusqu’alors majoritairement à percer des alliages d’Aluminium entre eux. Aujourd’hui, les cas d’assemblage les plus courants sont des empilages hybrides composite/métal. Le coût du perçage d’un assemblage hybride est 10 fois plus élevé que celui d’un assemblage métal/métal, voire plus avec l’augmentation du diamètre. L’optimisation du perçage des empilages composites/titane passe nécessairement par une parfaite maîtrise du perçage des alliages de titane. Ce projet s’inscrit dans une démarche globale de maîtrise des coûts d’usinage des alliages de titane, en se concentrant sur l’opération de perçage avec pour objectif d’améliorer l’usinabilité des alliages de titane.
    Pour l’usineur, une usinabilité améliorée s’évalue par la combinaison simultanée des plusieurs critères tels que la durée de vie outil augmentée, les paramètres de coupe augmentés et la qualité de surface respectant les spécifications. En s'appuyant sur ces critères, le projet a pour objectifs de contribuer à l’optimisation des paramètres de coupe et à l‘optimisation du matériau pour trois nuances d’alliage de titane, en s’attachant à développer une analyse fine des phénomènes physiques mis en jeu dans le procédé d’usinage des alliages de titane. S’il est maintenant établi que suivant leur composition chimique et leurs traitements thermo-mécaniques, les alliages de titane présentent de fortes variations de capacités d’usinage, la compréhension des phénomènes reste un axe clé à approfondir en vue d’optimiser les conditions d’usinage en fonction des propriétés du matériau. Le but est d’améliorer la compréhension de base du phénomène d’usinage, d’identifier les propriétés matériaux (mécaniques, thermiques, métallurgiques) mises en jeux lors de cette opération, et d’optimiser les conditions d’usinage en fonction de ces propriétés.



  • Ln23 Complexes de lanthanide comme nouveaux chevaux de Troie pour la détermination structurale de protéines

    Ln23 ou Complexes de lanthanide comme chevaux de Troie pour la détermination structurale de protéines.
    Le projet Ln23 propose d’utiliser les [Ln] ainsi que leur propriétés physiques intrinsèques comme cheval de Troie pour la détermination structurale de protéines en développant une méthodologie intégrative, efficace et utilisable pour trois techniques structurales complémentaires : la cristallographie, la diffusion aux petits angles et la RMN. L’objectif est de faire connaitre cet outil dans la communauté de la biologie structurale et de remplacer les méthodes anciennes basées sur le Sélénium.

    Objectifs généraux Ln23
    L’objectif du projet est de concevoir des complexes de coordination à base de lanthanide pour la détermination de structures de protéine en utilisant trois techniques complémentaires: la diffraction des rayons X, le SAXS (Small Angle X-rays Scattering) et la RMN. Pour cela il convient de trouver une famille de complexes de lanthanide (i) stables, (ii) solubles, (iii) capables d’interagir avec des protéines et (iii) luminescents afin de tirer profit de leurs propriétés de diffusion anomale pour la diffraction et de paramagnétisme pour la RMN.
    Le projet était initialement divisé en trois tâches :
    La Tâche A est le cœur du projet : elle consiste à découvrir une famille de complexes remplissant le cahier des charges mentionné ci-dessus, à obtenir une quantité suffisante de structures de protéines modèles afin d’identifier les interactions complexe-protéine et à quantifier ces interactions en utilisant de petites molécules modèles de complexité croissante.
    La Tâche B est méthodologique. Elle consiste à utiliser le système complexes-protéine pour plusieurs méthodes analytiques : la diffraction des rayons X bien-sûr mais aussi, les techniques de diffusion (SANS et SAXS), de RMN et à tenter de comprendre voire favoriser les mécanismes de cristallisation.
    La Tâche C concerne les applications de cette méthodologie originale pour la détermination de structure de protéines inconnues de complexité croissante : (i) protéines inconnues d’intérêt biologique, (ii) protéines membranaires et (iii) grands assemblages protéiques.



  • asSUPYCO Régulation de la maturation et de la dégradation de l'ARN par les ARN antisens

    Rôles et mécanismes d’action des petits ARNs chez les bactéries
    Mécanismes de régulation de l’expression génétique par des petits ARN bactériens

    Caractérisation fonctionnelle de petits ARN bactériens
    Les petits ARN non codants jouent des rôles essentiels dans la régulation de l’expression génétique chez tous les organismes vivants. Chez les bactéries, ces petits ARNs sont impliqués dans l’adaptation aux changements environnementaux, la réponse aux stress ou encore la virulence. Ils agissent le plus souvent en se fixant à leur ARN messagers cibles par appariement de bases pour moduler leur traduction et leur dégradation. Ces dernières années, les nouvelles techniques de séquençage à haut débit ont permis d’explorer le répertoire complet des petits ARN chez de nombreuses bactéries et ont révélé l’existence d’une pléthore de petits ARNs potentiellement régulateurs. Ces études soulèvent de nombreuses questions, en particulier: quel est le rôle physiologique de ces ARNs? Comment agissent-ils ? Est-ce que les différentes bactéries utilisent les mêmes mécanismes de régulation ? Dans ce projet, nous proposons de déterminer le rôle et le mécanisme d’action de nouveaux petits ARNs récemment découverts dans trois bactéries phylogénétiquement distantes: les organismes modèles représentatifs des bactéries à Gram-négatif et à Gram-positif Escherichia coli et Bacillus subtilis et la bactérie pathogène pour l’homme, Helicobacter pylori. Nous nous attendons à découvrir de nouvelles fonctions pour les petits ARNs et de nouveaux mécanismes de régulation. La bactérie H. pylori peut provoquer des ulcères gastro-duodénaux ou des cancers gastriques, tandis que B. subtilis et E. coli sont d'excellents modèles pour des bactéries pathogènes apparentées. Une meilleure compréhension des mécanismes de régulation dans ces organismes pourrait conduire à la découverte de cibles potentielles pour de nouveaux médicaments.




  • IMULE Imagerie de Mueller Endoscopique

    Nouvelle technique d'imagerie endoscopique pour le diagnostic de pathologies cancéreuses
    Le projet a pour but d'associer, pour la première fois, une technique d'imagerie capable de déceler, à un stade précoce, la présence d'une pathologie cancéreuse sur un tissu biologique (polarimétrie de Mueller), et l'imagerie d'organes profonds grâce à un dispositif endoscopique à fibre optique. Le recours aux biopsies, douloureuses et coûteuses, pourra ainsi être réduit.

    Améliorer le diagnostic et mieux cibler les sites suspects pour diminuer le recours aux biopsies
    Depuis les années 1990, les techniques optiques pour le diagnostic médical ont connu un engouement considérable, motivé par leur caractère non destructif, minimalement invasif et sans contact. Parmi elles, celles relevant de la polarimétrie peuvent révéler des contrastes imperceptibles par d'autres moyens, qui permettent d'identifier des régions possiblement cancéreuses. C'est le cas en particulier de la polarimétrie de Mueller qui est la technique polarimétrique la plus complète. Mais à ce jour, on ne peut l'utiliser pour caractériser des organes profonds ou difficiles d'accès in vivo in situ car elle est réputée incompatible avec les techniques endoscopiques nécessaires (déport de la lumière par fibre optique). Ceci est du au fait que les fibres utilisées pour véhiculer le faisceau sonde jusqu'au tissu cible et pour rapatrier le faisceau diffusé jusqu'à la station d'analyse sont des objets biréfringents qui modifient fortement la polarisation de la lumière (grandeur à mesurer), d'une manière incontrôlable et variable au cours du temps. Le projet a précisément pour objet de faire sauter ce verrou en proposant une solution originale pour s'affranchir de la contribution indésirable de la fibre en vue de réaliser, pour la première fois, une caractérisation de Mueller complète d'un tissu biologique à travers une fibre optique. Le succès de l'entreprise ouvrira la voie à un élargissement considérable des potentialités de l'imagerie de Mueller dans le domaine de l'aide au diagnostic biomédical, puisque la caractérisation en polarisation de tissus uniquement accessibles par voie endoscopique deviendra possible, diminuant ainsi la fréquence du recours aux prélèvements par biopsie.



  • DyPLCA Evaluation environnementale des procédés en fonctionnement dynamique – prise en compte du temps dans la méthode d’Analyse du Cycle de Vie

    Evaluation environnementale des procédés en fonctionnement dynamique – prise en compte du temps dans la méthode d’Analyse du Cycle de Vie
    L’Analyse du Cycle de Vie est la méthodologie la plus utilisée pour l’évaluation de la durabilité des systèmes économiques. Dans la méthode conventionnelle ACV les systèmes sont considérés en conditions stationnaires, négligeant la dimension temporelle. Les modèles de calcul des impacts environnementaux utilisent les inventaires statiques et des modèles quasi statiques. DyPLCA va introduire la dimension temps dans la méthode ACV pour permettre des évaluations plus réalistes.

    Objectifs et enjeux du projet
    L’objectif majeur du DyPLCA est de développer une approche compréhensive et opérationnelle (méthodologie et outils) pour la prise en compte effective de la dimension temporelle dans l’ACV, avec une attention particulière pour le développement d’une modélisation intégrée pour l’inventaire du cycle de vie (LCI au niveau foreground et background) et le calcul des impacts (LCIA). Les résultats à la fin du projet seront une méthodologie, modèles et outils informatiques pour l’ACV dynamique, bien au-delà des pratiques courantes basées sur des scénarios, et dans une forme accessible aux utilisateurs de l’ACV. Le modèle sera testé et appliqué sur 3 cas d’études pertinents : 1) biotechnologies (fonctionnement complexes, dynamiques, voire cyclique), 2) le bâtiment (dynamique, long terme), 3) le bruit généré par les transports (dynamique, stochastique). Ces systèmes ont été choisis pour leur contribution importante aux impacts générés et aussi pour la pertinence de l’échelle temporelle dans leur évaluation. DyPLCA va produire des nouvelles connaissances, au-delà de l’état actuel de la science de la durabilité, se focalisant sur 1) l’approfondissement et élargissement des frontières de l’ACV , et modélisant l’ACV dans un mode générique par la combinaison et l’harmonisation des comportements temporels de systèmes de taille très différente. 2) implémentation de la modélisation dans trois cas d’études d’intérêt sociétal. En plus de la dissémination par promotion scientifique et technique, l’enseignement supérieur va bénéficier des résultats du projet grâce aux partenaires académiques impliqués, et les laboratoires respectifs vont bénéficier des répercussions sur leurs stratégies de recherche.



Rechercher un projet ANR