L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 13.02.2017)

Appel générique 2017 : Résultats de la première phase d'évaluation

  • Fin de la 1ère phase d'évaluation : 7 260 pré-propositions éligibles ont été évaluées
  • L'ensemble des coordinateurs des pré-propositions a été contacté par mail
  • Les coordinateurs des 3052 pré-propositions retenues à l'issue de l'étape 1, ainsi que les 1101 PRCI éligibles enregistrés sont invités à soumettre une proposition complète au plus tard le 03 avril 2017, 13h (heure de Paris)
  • L'ouverture du site de soumission des propositions détaillées est prévue pour le 28 février 2017 (date prévisionnelle)
  • Consulter le calendrier de l’appel générique

Retrouvez l’ensemble des appels ouverts et la prévision des appels spécifiques transnationaux pour 2017.

@AgenceRecherche

21/02 15:53 - Et pour tout savoir sur notre instrument "Chaires industrielles" voici notre plaquette dédiée… https://t.co/Vq4Wx931ue

21/02 12:04 - Pour plus d'informations sur le projet VISUALL voici son résumé https://t.co/5WDGu1sAED https://t.co/dSemXcyw0W

16/02 12:07 - [AAP] Projets sélectionnés à l'appel "Au cœur des données numériques" @DiggingIntoData https://t.co/zt5P97Is1E

  • AFTER Après la fin : la reconstruction des communautés marines durant la rediversification du Trias inférieur.

    Après la fin : la reconstruction des communautés marines durant la rediversification du Trias inférieur
    Le projet AFTER fait suite à de nombreux travaux par
    notre équipe qui ont profondément remis en cause les scénarios post-extinction de masse qui faisaient autorité jusqu’à présent sur le Trias inférieur. Notre objectif principal est de tester le scénario d'«une récupération retardée« et ses paradigmes associés à une échelle locale et régionale (i.e. écologiquement fonctionnelle), tout en recherchant les mécanismes potentiels qui ont influencé les motifs et processus de la récupération biotique.

    Enjeux et objectifs
    La limite Permien-Trias (~252 Ma) est marquée par la plus sévère des extinctions de masse du Phanérozoïque. La rediversification qui suivit est habituellement considérée comme un processus très long, recouvrant au moins la totalité du Trias inférieur (~5 ma). En effet, l’intervalle post-crise est décrit comme une période de fort stress écologique caractérisée par des conditions marines délétères et des fluctuations globales du cycle du carbone. Associé au scénario d’une récupération retardée observés essentiellement sur les organismes benthiques, plusieurs paradigmes à grande échelle sur le Trias inférieur ont été admis par la communauté scientifique (e.g. «reef gap», «effet Lilliput»).
    Contrairement à ces paradigmes, les taxons necto-pélagiques comme les ammonoïdes montrent une rediversification explosive. De plus, des récifs à métazoaires qui semblaient se rétablir uniquement au Trias moyen, ont été récemment découverts dans le Trias inférieur de l’Ouest des USA, suggérant une reconstruction rapide des récifs lorsque les conditions environnementales le permettaient. Ces observations indiquent que le bassin ouest-américain est un contre-exemple régional des paradigmes globaux proposant une rediversification lente. L’enregistrement géologique de cette région montre aussi que la durée et les processus écologiques et évolutifs de récupération restent encore méconnus. Leur étude nécessite donc de nouvelles approches intégratives entre paléontologie, géo-/biochronologie, géochimie et sédimentologie, couplées avec des modèles écologiques et de rediversification, et ce à différentes échelles spatiales et temporelles.



  • RoME Rôle de la microglie dans l'épilepsie

    Les macrophages cérébraux et l'épilepsie
    Les cellules microgliales sont des macrophages résidant dans le cerveau. Au-delà de leur fonction immune, notre projet explore la possibilité qu'elles puissent réguler la mort neuronale et les modifications d'activité neuronale dans le du cerveau épileptique.

    Implication de la microglie dans l'épilepsie: de nouvelles cibles thérapeutiques?
    Un pourcentage non négligeable des épilepsies du lobe temporal sont résistantes à tout traitement pharmacologique. De façon surprenante, malgré la mise sur le marché de différents anti-épileptiques, la proportion de patients pharmaco-résistants est stable depuis des décennies ; de nouvelles cibles thérapeutique doivent donc être identifiées. Par ailleurs, les traitements épileptiques actuels reposent uniquement sur l'utilisation de drogues agissant uniquement sur des protéines neuronales largement exprimées dans tout le cerveau et qui ont donc tendance à modifier l'ensemble de l'activité cérébrale et pas uniquement celle du foyer épileptique. Notre travail s'inscrit dans une nouvelle vision, moins neurocentrique, du fonctionnement cérébral mettant en avant les fonctions des cellules gliales dans la modulation de l'activité et la survie des neurones. Les cellules gliales et en particulier les cellules microgliales sont très plastiques et sont les premières à réagir en cas de disfonctionnement cérébral. Notre objectif est de mieux comprendre comment les cellules microgliales s'adaptent et modulent les neurones après l'apparition d'une crise d'épilepsie. Comprendre la spécificité de ces interactions dans les zones épileptiques c'est ouvrir la voie à la découvertes de nouvelles cibles thérapeutiques.



  • DynamIC Dynamique et interactions de complexes intranucléaires par microscopie.

    Dynamique et interactions de complexes intranucléaires par microscopie
    Le facteur positif d’élongation de la transcription (P-TEFb) est un modèle pertinent pour étudier la façon dont des évènements moléculaires indépendants se coordonnent et sont régulés au cours de la transcription. En combinant la création de mutants spécifiques, l’utilisation de techniques de biophotonique complémentaires et la simulation numérique nous étudierons les interactions de ce facteur avec ses différents partenaires..

    Dynamique et interactions de complexes intranucléaires
    Avec des techniques de biochimie, le laboratoire d’Olivier Bensaude (et d’autres) a montré l’existence de deux populations de complexes P-TEFb qui se distinguent par la taille, la composition en sous-unités et l’activité. Un « petit » complexe, actif est inactivé lorsqu’il s’associe avec la protéine HEXIM et la petite particule ribonucléique 7SK pour former un « grand » complexe. En réponse à des stimulations physiologiques ou lorsque la transcription est bloquée, le plus grand complexe P-TEFb se dissocie pour former le « petit » complexe actif. Dans ce projet, nous allons étudier l’existence et la dynamique de ces complexes au cours de l’activation de la transcription dans des cellules vivantes. répondre aux questions suivantes 1) Comment les interactions avec la RNA Polymérase et les composants du « grand complexe » P-TEFb/HEXIM/7SK/snRNP interfèrent avec la mobilité de P-TEFb ? 2) Quelle est la durée de vie de ce « grand complexe » ? 3) Est-ce que les petits et grands complexes P-TEFb ont le même accès à l’espace nucléaire ? 4) Est-ce que la fixation de HEXIM1/7SK affecte le recrutement et la libération de P-TEFb aux sites actifs de transcription ? Le manque de définition des espèces macromoléculaires observées a été une des limitations majeures de nos expériences préliminaires. Pour surmonter ce problème, nous allons utiliser la génétique. Des mutants perte et gain de fonction de P-TEFb pour l’assemblage avec HEXIM1/7SK seront construits et leur comportement sera étudié par une combinaison de techniques de photo blanchiment, de spectroscopies de corrélation et de suivi de protéine unique. De plus, un microscope bimodal qui associe le FCCS et le FLIM (FLCS) sera développé pour définir les paramètres de diffusion des complexes identifiés. Enfin l’interprétation des données obtenues dans différentes échelles de temps et d’espace fera appel à des techniques de simulation numérique.



  • CONVERGDENT A morphologie convergente, développement convergent? Apports de la transcriptomique comparative du développement des dents

    Evolution répétée: une ou plusieurs recettes pour fabriquer la même forme?
    La forme d'un organe comme la dent est le produit d'un programme de développement gouverné par l'expression des gènes. Quand des espèces acquièrent la même forme de dent au cours de leur évolution, convergent-elles aussi vers un même programme de développement de la dent, c.a.d utilisent-elles les mêmes gènes et de la même façon? Notre projet vise à répondre à cette question en comparant l'expression de l'ensemble des gènes (le transcriptome) pendant le développement de plusieurs espèces.

    Une convergence de forme chez deux espèces éloignées implique-t-elle (ou pas) une convergence du programme de développement qui produit cette forme?
    Il existe de nombreux exemples d'évolution convergente, où des espèces acquièrent une même caractéristique chacune de façon indépendante au cours de leur évolution. L'étude de ces exemples peut nous renseigner sur la répétabilité de l'évolution, dans notre cas l'évolution du programme de développement de la dent, un modèle bien établi en évo-devo. Les mêmes options ont-elles été retenues au cours de l'évolution ou des options différentes permettent-elles de réaliser la même morphologie?
    De façon plus générale, malgré les avancées de la biologie du développement, on comprend encore relativement mal comment l'information contenue dans le génome permet d'orienter le programme de développement d'un organe vers une morphologie finale particulière, spécifique de l'espèce, et différente de celle d'une espèce voisine. Comment évoluent les programmes de développement?
    Notre projet utilise comme modèle la morphologie de la première molaire supérieure des rongeurs comme la souris et la souris épineuse, qui sont très ressemblantes bien que l'ancêtre commun à ces deux espèces ait eu une morphologie différente. Nous utilisons aussi deux espèces «contrôle«, dont la morphologie est restée plus ancestrale (le hamster et la gerbille), et la molaire inférieure dont la morphologie est plus conservée que celle de la molaire supérieure chez ces quatre espèces. Nous comparons le programme de développement de ces dents chez les quatre espèces, notamment en suivant les changements d'expression de l'ensemble des gènes (le transcriptome) au cours du temps. Nous cherchons à comprendre ce qui distingue les programmes de développement (divergence des programmes de développement) de ces espèces ou au contraire ce qui les rassemble toutes (conservation), en enfin ce qui rassemble plus spécifiquement les espèces convergentes mais pas les espèces contrôles (convergence).



  • Coclico COllaboration, CLassification, Incrémentalité et COnnaissances

    COllaboration, CLassification, Incrémentalité et COnnaissances
    Coclico est un projet de recherche visant à étudier et proposer une méthode générique innovante permettant une analyse multi-échelle de grands volumes de données spatio-temporelles fournies en continue de qualité très variable, mettant en œuvre une approche multistratégie incrémentale guidée par des connaissances. Elle garantira un objectif de qualité finale prenant en compte la qualité des données et celles des connaissances.

    Une méthode d'extraction de connaissances adaptées à la complexité et à l’évolution rapide de grandes masses de données spatio-temporelles multisources
    Le projet Coclico vise à développer des méthodes automatiques ou semi-automatiques adaptées à la complexité et à l’évolution rapide de grandes masses de données spatio-temporelles multisources, en s’appuyant sur des méthodes avancées issues de la fouille des données et de l’apprentissage artificiel pour l’analyse et le suivi de phénomènes complexes. Il se doit donc de répondre à nombreux défis dont entre autres :
    Les données constituent d’énormes volumes et le problème du passage à l’échelle des algorithmes est primordial notamment pour le développement des approches incrémentales permettant une mise à jour continue des modèles.
    Les données peuvent contenir des aberrations ou des erreurs dont la détection et la prise en compte dans le processus d’analyse sont complexes.
    Les processus naturels et anthropiques sont complexes et en constante évolution, les données utilisées sont dynamiques.
    L’analyse se fait à plusieurs niveaux sémantiques : il faut en effet être en mesure de mener une analyse à un niveau global autant que local et d’articuler ces niveaux.
    Les connaissances à la fois sur les phénomènes et processus à étudier et sur les méthodes à mettre en œuvre dans ce but sont complexes et peu formalisées.



  • SPIDERMAN Etude de la décomposition spinodale dans les aciers martensitiques Fe-X-C

    SpiDeRMan
    Etude de la décomposition spinodale dans les aciers martensitiques Fe-X-C

    Etude à l'échelle atomique des mécanismes de vieillissement des martensites ferreuses vierges à basse température (T<150°C)

    Caractérisation et compréhension des phénomènes de vieillissement à basse température des martensites ferreuses
    L'acier est le matériau structural de loin le plus utilisé par l'homme et son importance dans l'économie mondiale est primordiale. Parmi ses formes diverses, la martensite est celle qui présente la plus haute résistance. Cependant, la martensite n'est pas stable à température ambiante et se décompose en une structure inhomogène, constituée de Fe et nanodomaines riches en C. Cette décomposition est accompagnée d’une évolution des propriétés mécaniques de la martensite. Jusqu'à présent, aucune étude complète de ce mécanisme de transformation de phase n’a été menée.
    L'objectif principal de ce projet est de combler ce manque de connaissances de base sur le vieillisseent à basse température de la martensite (T<150°C). Ce vieillissement se produit très probablement par décomposition spinodale. Nous proposons d'examiner dans des détails le(s) mécanisme(s) de transformation de phase impliqué(s), aussi bien que la phase finale produite. L'approche choisie est de modéliser les mécanismes physiques, principalement par champ de phase cristallin (PFC), et de confronter ces simulations avec des résultats obtenus par des techniques de nanoanalyse à l'échelle atomique, comme la tomographie atomique (APT) et la microscopie électronique en transmission (TEM). Les paramètres d'entrée du modèle (interaction de paire principalement, et énergies élastiques), seront obtenus par simulation ab initio. Les analyses microstructurales valideront les simulations de vieillissements isothermes.
    Le but ultime est d'établir un diagramme de phase à basse température (T<150°C) pour le système Fe-C, comprenant la nature de la (ou des) phase(s) finale(s) et les limites de leur(s) domaine(s) existant, en termes de température et de composition.



  • CHROMADAM Régulation de la compaction de la chromatine et de la dynamique des histones en réponse aux dommages de l’ADN dans les cellules de mammifères

    Perturbations de l’organisation du génome en réponse aux lésions de l’ADN
    Nous proposons d’exploiter des techniques d’imagerie de pointe pour analyser la dynamique de l’organisation du génome en chromatine dans des cellules exposées au stress génotoxique. Nous en déterminerons les mécanismes, les facteurs mis en jeu et leur importance fonctionnelle pour la signalisation et la réparation des dommages de l’ADN.

    Dynamique de la chromatine en réponse aux dommages de l’ADN
    L’organisation de l’ADN avec des protéines histones en chromatine dans le noyau cellulaire module la détection et la réparation des lésions de l’ADN.
    Ce projet vise à analyser la dynamique de la chromatine dans des cellules exposées au stress génotoxique en examinant les altérations induites par les dommages de l’ADN à différents niveaux d’organisation de la chromatine. Nous souhaitons en déterminer les facteurs mis en jeu et leur importance fonctionnelle pour la signalisation et la réparation des dommages de l’ADN.
    Cette étude permet de mieux comprendre les mécanismes cellulaires assurant le maintien de l’intégrité du génome et de son organisation en chromatine, qui sont mises à mal au cours du vieillissement et dans les pathologies tumorales. Les facteurs que nous avons identifiés dans ce projet constituent des cibles privilégiées dans la recherche thérapeutique contre le cancer et le vieillissement.



  • MOB-AIR Maîtriser les transferts d’AIR et leur impact sur le comportement hygrothermique des Maisons à Ossature Bois

    Modélisation multiéchelle des transferts d'air dans une enveloppe de bâtiment à ossature bois contenant des défauts
    Le projet aborde l’étanchéité à l’air des constructions à ossature bois, en développant des outils numériques adaptés et des expérimentations en vraie grandeur.
    Les expérimentations utiliseront la cellule du CSTB Grenoble, des bancs à l’échelle paroi au CSTB, au FCBA et au LOCIE.
    Les simulations à l’échelle de la paroi seront développée en 3D et en multiphysique.
    L’outil de simulation à l’échelle du bâtiment prendra en compte les bilans thermo-hygro-aérauliques des parois et des zones d’air.

    Comprendre, évaluer l'impact et classifier les défauts d'étanchéité à l'air des constructions à ossature bois
    Les objectifs du projet MOB-AIR sont de comprendre, analyser et classifier les défauts d'étanchéité à l'air des constructions à ossatures bois. Ces constructions constituent un axe important de développement de la construction, en particulier au niveau des maisons individuelles. Pour atteindre cet objectif, le projet se déploie dans plusieurs directions : une analyse des défauts en se basant sur l'expérience des professionnels, un ensemble d'expérimentations en accord avec les défauts détectés et des simulations à diverses échelles visant à les comprendre. L'objectif final est de proposer des modifications des processus de construction qui permettraient de limiter les risques de défauts, tout en conservant une maîtrise de la qualité de l'air dans ces bâtiments. Enfin, une analyse de cycle de vie permettra d'évaluer la pertinence des modifications envisagées.



  • TuMOR TAG Ciblage de la télomérase et/ou des G-quadruplexes pour un diagnostic tumorospécifique

    Le ciblage des structures inhabituelles d’ADN pour des applications anticancéreuses
    Etudes in extenso de tétrades de guanines synthétiques hydrosolubles comme agents thérapeutiques à très fort potentiel : conception et synthèse des premiers prototypes de ligands de quadruplexe biomimétiques & études de leur propriétés anticancéreuses spécifiques.

    La chimiothérapie s’appuie sur des molécules interagissant avec l’ADN des cellules cancéreuses, mais de façon peu sélective; une nouvelle perspective de sélectivité ? Les structures non-duplexes d’ADN
    L'ADN est une cible anti-cancéreuse aussi connue que perfectible. Un nombre important de petites molécules capables de se lier fortement à l’ADN (appelés ligands ou plus souvent intercalants d’ADN) est actuellement utilisé en clinique. Cependant, ces molécules ne peuvent créer avec le duplexe d’ADN qu’un nombre limité de contacts, elles sont donc incapables de reconnaître des séquences d’ADN spécifiques ; ainsi, étant peu sélectives, elles sont responsables d’effets secondaires non désirés (alopécie, etc.). Ceci explique pourquoi l'intérêt pour l’ADN en tant que cible chimiothérapeutique s'est progressivement estompé. Très récemment, ce domaine a connu un nouvel essor avec la découverte que l'ADN n'existe pas seulement sous la forme de double-hélice (ou duplexe) dans la cellule, mais qu'il peut revêtir une grande variété de structures alternatives (triplexe, quadruplexe, etc.,) qui jouent des rôles clés dans un contexte tumoral. Cette découverte a offert aux chimistes un champ d’investigation sans précédent dans la conception et la synthèse de molécules originales qui, dans l’idéal, sont capables de reconnaître efficacement ces nouvelles cibles d’ADN (affinité) sans interagir avec le duplexe d’ADN (sélectivité). C’est dans ce contexte que notre laboratoire a décidé d’étudier une classe de composés spécifiques pour les quadruplexes d’ADN, dans le but d’établir une stratégie anticancéreuse plus efficace et sélective.



  • IronPath Specificités et complexicité des voies d’acquisition du fer chez Pseudomonas aeruginosa.

    IronPath
    Ce projet fait partie du réseau « Dynamics of Bacterial Membrane Proteins » regroupant sept laboratoires allemand, un groupe suisse et notre équipe . La dynamique des protéines membranaires bactériennes est le centre d’intérêt de tous. Au sein de ce consortium, notre groupe se focalisera sur l’étude du transport membranaire du fer chez Pseudomonas aeruginosa, et plus particulièrement sur l'acquisition du fer par les sidérophores pyoverdine (Pvd) et pyochéline (Pch).

    Spécificités et complexité des voies d'acquisition du fer chez Pseudomonas aeruginosa
    Avec IronPath, nous proposons de nous intéresser à d’autres aspects de ce transport impliquant plutôt des protéines de membrane interne, plus difficiles à manipuler que les protéines de membrane externe. Notre équipe a ces derniers mois identifié un complexe de 4 protéines de membrane interne, FpvGHJK, intervenant dans l’étape de dissociation du métal de la Pvd. Nous avons également identifié un transporteur ABC, FpvCDEF, probablement impliqué dans le transport du fer du périplasme vers le cytoplasme pour la voie Pvd. La particularité de ce transporteur ABC est d’avoir deux protéines périplasmiques associées. Le projet que nous présentons s’intéressera à ces deux nouveaux complexes membranaires. Nous essayerons de comprendre par des études in vivo et in vitro, les mécanismes moléculaires impliqués dans leur fonction biologique.
    Dans ce projet, nous étudierons également la localisation et distribution cellulaires d’autres enzymes impliquées dans la biosynthèse de la Pvd et la Pch, ainsi que des protéines impliquées dans l’acquisition du complexe ferrisidérophore. Nous étudierons la dynamique des protéines impliquées dans l’assimilation du fer par les voies Pvd et Pch et la dynamique des interactions protéiques par des approches de microscopie de fluorescence à haute résolution (protéines de fusion fluorescentes, FRET et FRAP). L’ensemble de cette étude permettra de cartographier toutes les interactions entre les différentes protéines impliquées dans le transport du fer, leur organisation et leur distribution dans la paroi et le long de la paroi bactérienne. Une étude de ce type n’a jamais été réalisée même chez E. coli.



  • SIMILA Etude des données de sismique marine pour la compréhension des processus engendrant des structures en fines couches et du mélange dans l’océan intérieur.

    Etude des processus de fine échelle et du mélange dans l'océan intérieur par l'exploitation des données de très haute résolution de sismique marine.
    Depuis plusieurs décennies, des perturbations de fine échelle ont été observées au pourtour de tourbillons chauds ou froids. Des progrès dans la compréhension de leur formation et leur transferts d'énergie sont aujourd'hui possibles grâce aux développements majeurs que connaît l'observation à haute résolution de l'intérieur des océans, et ce notamment grâce à l'adaptation et l'utilisation de techniques nouvelles comme la sismique réflexion marine dans la colonne d'eau.

    Adaptation et exploitation de la sismique marine pour l'étude des processus de fine échelle.
    De part leur longueur et leur détail, les sections de sismique réflexion marine ont mis en évidence des structures spatialement intermittentes se présentant sous la forme de fines couches de grande extension horizontale, superposées sur la verticale et localisées autour des tourbillons océaniques. Plus généralement, cette nouvelle imagerie pour l'océan intérieur a révélé la présence récurrente de structures de fine échelle en périphérie de structures de moyenne échelle. La dynamique de ces structures de fine échelle est encore mal connue bien qu'elle assure la transition entre le régime de turbulence géostrophique et le régime de turbulence tridimensionnelle isotrope. Aussi, il est envisagé que ces structures jouent un rôle potentiellement important dans la dissipation des structures de moyenne échelle. Pour aller plus loin, il est nécessaire d'adapter et d'exploiter la technique de sismique réflexion marine pour l'étude des processus de fine échelle. Il est nécessaire aussi de coupler ce travail avec des études numériques à très haute résolution. Conjointement, la haute résolution des observations et des simulations permettra d'explorer les interactions d'échelles dans des régimes turbulents peu explorés et dont l'importance peut s'avérer importante dans le bilan énergétique de l'océan et la fermeture turbulente.



  • HuLiver Foie humanisé chez le rat

    Bioproduction d’hépatocytes humains in vivo par repeuplement de foies de rats
    Produire des hépatocytes humains en masse est au cœur d’un enjeu économique, biotechnologique et de recherche biomédicale. Les études sur des modèles animaux sont trompeuses, car la spécificité et les métabolites intermédiaires produits par les enzymes hépatiques sont souvent différents de leurs homologues humains. Les hépatocytes isolés à partir de foies humains sont le modèle in vitro «idéal« mais leur obtention est limitée et en plus leur amplification in vitro est impossible.

    Création d’un modèle de rat avec un foie humanisé
    Le programme Labcom vise à développer un système robuste capable d’amplifier en masse des hépatocytes humains. Le foie a la capacité extraordinaire de régénérer et la singularité de le faire à partir des hépatocytes déjà présents dans le foie. A l’heure actuelle, il n’est pas possible de reconstruire in vitro l’architecture complexe du foie pour reproduire des hépatocytes. Nous développerons une technologie innovatrice basée sur la régénération hépatique pour produire rapidement et en masse les hépatocytes humains in vivo dans le foie de rat qui a la taille idéale comme bioréacteur de laboratoire. Nous développerons une méthode de purification des hépatocytes humains issus des foies humanisés. Nous constituerons de grandes banques d’hépatocytes humains de différents donneurs prêtes à l’emploi pour leur commercialisation. De plus, un second objectif est de proposer un modèle animal avec un foie humanisé capable de modéliser la fibrose/cirrhose hépatique humaine. Ce projet associe l’unité INSERM UMR1064 (Nantes) et la société Biopredic (Rennes).



Rechercher un projet ANR