L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 27.10.2016)

Appel générique 2017 :

  • La phase de soumission des pré-propositions et d’enregistrement pour les projets en collaboration internationale est close depuis le 27 octobre, 13h
  • Les pré-propositions sont en cours d’évaluation
  • Les coordinateurs des pré-propositions retenues à l’issue de l’étape 1 ainsi que des PRCI éligibles enregistrés seront invités à soumettre une proposition complète à la mi-février
  • Consulter le calendrier de l’appel générique

Retrouvez l’ensemble des appels ouverts et la prévision des appels spécifiques transnationaux pour 2017.

@AgenceRecherche

08/12 12:17 - [AAP] Projets sélectionnés à l'appel international FLAG-ERA édition 2016 https://t.co/Lam0JadW06

05/12 18:15 - Pour en savoir plus sur le projet REPAIRS - Réparations, Compensations et Indemnités au titre de l'esclavage… https://t.co/w3XpPAo4Tm

05/12 15:10 - Pour en savoir plus sur cet instrument de financement, voici notre plaquette dédiée https://t.co/Y7FbKhZxCZ #H2020https://t.co/3dybQUgdhP

  • LISP-Lab La Plate-forme LISP-Lab pour les Services de l'Internet du Futur

    LISP-Lab - construire aujourd'hui l'Internet de demain
    Projet de développement d'une plate-forme expérimentale du protocole LISP (Locator/Identifier Separation Protocol) - le protocole de référence de l'IETF pour supporter les services avancés de l'Internet du futur et sa croissance.

    Enrichir l’infrastructure d’Internet
    La croissance continue d'Internet notamment associée au formidable développement des usages mobiles impose de renforcer son infrastructure, de façon à la rendre plus robuste et plus performante. L’un des principaux freins à la croissance de l’Internet est lié à un espace d'adressage IP unique répondant simultanément aux besoins d'identification des terminaux raccordés à Internet et aux besoins de communication entre ces terminaux. En reposant sur une séparation du besoin d'identification des terminaux de celui de l'identification des équipements impliqués dans l’établissement de communication entre terminaux raccordés à Internet, le protocole LISP permet d’optimiser de manière significative l’usage des ressources de l’Internet et, partant, d’améliorer les performances liées à l’acheminement du trafic dans l’Internet. LISP peut être utilisé pour gérer la croissance actuelle des besoins de l'Internet tout en facilitant le déploiement de nouveaux services.

    Dans ce contexte, la création de la plate-forme d’expérimentation caractéristique du projet ANR LISP-Lab a pour objectifs de faciliter l’apprentissage du protocole LISP et de qualifier l’ingénierie et l’exploitation de réseaux LISP à grande échelle et selon différents cas d’usage (interconnexion de data centers, routage dans les infrastructures d’accès mobiles, etc.).
    Le projet LISP-Lab offre dès 2015 une plate-forme de grande qualité pour l'expérimentation scientifique ainsi que pour la conception de nouveaux services et produits.



  • StaRMIP Intercomparaisons de modèles statistiques de régionalisation et impacts hydrologiques

    Intercomparaisons de modèles statistiques de régionalisation et impacts hydrologiques
    Du climat global vers des données régionales pour les impacts hydrologiques

    Quelles données «régionalisées« pour étudier les impacts du changement climatique ?
    L’objectif est d’étudier les incertitudes des approches statistiques de régionalisation (downscaling) de précipitation (PR) et de température (T) à haute résolution (HR) dans la région «Européenne« (telle que définie dans Euro-CORDEX) et leurs impacts hydrologiques dans le bassin Méditerranéen. En effet, cette région possède des spécificités géographiques et environnementales rendant nécessaire mais complexe la régionalisation des précipitations. Ainsi, ce projet intercompare les principales approches statistiques de régionalisation des PR et T. Des ensembles de champs de PR et T régionalisés statistiquement à HR seront générés et intégrés dans des modèles hydrologiques pour évaluer leurs qualités via des analyses de sensibilité. A partir de ces évaluations, un nouveau modèle statistique de régionalisation sera développé pour combler certains manques des modèles de l’état-de-l’art. Les projections futures serviront à définir des scénarios futurs de disponibilité en eau sous contraintes climatiques. Ce projet va fournir:
    (i) Des ensembles de simulations statistiques de PR et T à HR pour des climats de contrôle (CTRL, 1989-2010) et futurs (2021-2050 et 2051-2080) selon différents modèles et scénarios sur la région Méditerranéenne ;
    (ii) Des guides pour leurs utilisations et interprétations ;
    (iii) Des indicateurs de qualité (spatiale, temporelle, représentation des extrêmes, etc.) des simulations ;
    (iv) Un modèle statistique de downscaling aussi générique que possible ;
    (v) Des scénarios hydrologiques rétrospectifs et prospectifs de disponibilité en eau sur plusieurs bassins versants Méditerranéens ;
    (vi) Des évaluations d’incertitudes des simulations climatiques et hydrologiques grâce à des modèles statistiques dédiés.
    Ces études insèreront une partie des simulations par RCM du projet Med-CORDEX. De plus, les algorithmes, les simulations statistiques à HR et les méthodes et indicateurs d’évaluation, seront fournis à la communauté scientifique.



  • URBANTURB Analyse du couplage dynamique entre la canopée urbaine et la couche limite atmosphérique

    Turbulence dans et au-dessus de la canopée urbaine : analyse et modélisation
    Comprendre et modéliser la dynamique des écoulements à l'interface entre la canopée urbaine et la basse atmosphère représente encore un défi scientifique afin d'anticiper la gestion de la ville et les problèmes environnementaux et de santé publique associés, dans la perspective de l'augmentation de la population urbaine. Le projet URBANTURB vise à identifier les mécanismes d'interactions entre la basse-atmosphère et la canopée urbaine et à en développer de nouvelles stratégies de modélisation.

    Répondre aux questions de la gestion d'énergie, de la qualité de l'air ou du confort de l'habitant pour faire face à la densification des villes.
    Plus de 50% de la population mondiale réside aujourd'hui dans des régions urbaines et cette proportion va continuer à augmenter dans les prochaines décennies (World Urbanization Prospects, The 2011 Revision Highlights, United Nations, NY –http://esa.un.org/unup/Documentation/highlights.htm). Afin d'assurer une qualité de vie satisfaisante dans les zones urbaines (qualité de l'air, confort du piéton, ou gestion des énergies de manière durable), il est crucial d'être capable de mettre en oeuvre des stratégies efficaces de conception et de gestion de la ville. De plus, les régions urbaines sont des environnements très complexes de par leur forte hétérogénéité spatiale et la complexité et la diversité des processus physiques qui y ont lieu. Ainsi, la compréhension du micro-climat urbain et le développement d'outils de prévision pour l'aide à la gestion des villes, tout en prenant en compte le changement climatique global, nécessitent le développement de modèles et de méthodologies conçues spécifiquement pour prendre en compte le caractère multi-échelles et multi-processus des environnements urbains. Capables de rendre compte de l'évolution à la fois dans le temps et l'espace des écoulements atmosphériques sur une large gamme d'échelles, les stratégies de modélisation basées sur le concept des simulations des grandes échelles (LES) sont prometteuses. Cependant, elles reposent sur l'utilisation de modèles pour rendre compte des phénomènes turbulents non simulés et de la présence du milieu urbain dont la prise en compte est hors de portée des capacités de calculs actuelles. Pour cette raison, la représentation du milieu urbain repose souvent sur des modèles simplifiés. Il apparaît donc que la compréhension des processus physiques clefs qui pilotent les échanges entre la canopée urbaine et la basse atmosphère est un verrou aux progrès nécessaires pour répondre au challenges environnementaux et sociétaux auxquels nous faisons face aujourd'hui.



  • AMETHYST évolution conjointe des ressources et des usages de l'eau en Méditerranée

    Evolution conjointe des ressources et des usages de l'eau dans le Sud méditerranéen
    * Comparer deux situations (régions de Merguellil et Tensift) emblématiques de l'extrême tension sur les ressources en eau en Méditerranée du fait d'une anthropisation ancienne et multiforme de l'environnement, de la forte variabilité climatique et de sa possible évolution.
    * Intégrer les approches biophysiques et socio-économiques dans les analyses simultanées des changements passés, de la situation actuelle et des scénarios possibles pour les prochaines décennies.

    Construction d’une approche transdisciplinaire pour caractériser l’évolution des ressources en eau Méditerranéenne en identifiant les facteurs anthropiques et environnementaux les plus pertinents.
    La gestion de l’eau est un enjeu stratégique majeur dans la région méditerranéenne. Alors que les ressources réellement exploitables diminuent en quantité et/ou qualité, la forte croissance de la demande ne ralentit pas. Le projet AMETHYST a pour objectif principal d’analyser l’évolution conjointe des ressources en eau et de leurs usages sous l’influence des changements climatiques et anthropiques dans deux sites emblématiques de l'Afrique du Nord, le bassin du Merguellil, en Tunisie, et le bassin du Tensift, au Maroc.
    L’évolution des ressources en eau en conséquence des changements globaux est au cœur de notre projet. Quels en sont les principaux moteurs dans les décennies passées et aujourd'hui ? Ces mêmes moteurs seront-ils aussi importants dans le futur ? Comment intégrer dans une même approche les facteurs majeurs (climat, utilisateurs, dynamiques sociales, économiques, politiques...) pour une analyse de l’évolution des ressources en eau dans le futur ? Quels indices régionaux sont adaptés à l’estimation et quantification des conditions de sécheresse ? Toutes ces questions vont être discutées dans le projet afin d’aider les décideurs à anticiper la situation future des ressources en eau. L’objectif final de notre projet est de proposer des scénarii basés sur les changements globaux et modéliser l’évolution des ressources en eau pour les cinquante prochaines années.
    Un premier enjeu est d'approfondir le dialogue entre sciences environnementales et humaines afin de construire ensemble une vision partagée de l’évolution des ressources en eau et des sociétés dans le passé, et proposer des scénarii réalistes pour le futur.
    Le deuxième enjeu est de créer et valider des modèles intégrés conceptuels et/ou physiques, à la fois pour l'analyse et l'anticipation de l’évolution des ressources et usages de l'eau.
    Le dernier enjeu est de préciser les similitudes et différences des deux sites proposés et leur apport dans une vision large des questions de gestion de l'eau.



  • MetalHel Dérivés hélicéniques multifonctionnels à base de métaux

    Dérivés hélicéniques multifonctionnels à base de métaux
    L’ingénierie moléculaire d’hélicènes utilisant la chimie de coordination, organométallique ou supramoléculaire, consititue une façon simple de moduler les propriétés optiques et électroniques de ces ligands pi-conjugués.

    Ingénierie Moléculaire d'hélicènes par des ions métalliques
    Dans le projet MetalHel nous proposons de préparer une grande variété de ligands [n]hélicènes possédant l’unité fonctionnelle adaptée qui servira de site de coordination à l’ion métallique.
    i) Des hélicènes possédant des unités chélatantes phényl-pyridines permettront de préparer des hélicènes mono-platinés(iridiés) et bis-platinatés(iridiés) de longueurs différentes, ainsi que des polymères de coordination à base d’hélicènes. Des hélicènes possédant des unités de type bipyridines constitueront des bons modèles de ligands bipyridines hélicoïdaux, et devraient donner lieu à une grande variété de complexes hélicoïdaux après coordination sur des ions rhénium(I), lanthanide(III), ruthénium(III),…. Des nouvelles propriétés telles que la luminescence polarisée circulairement (CPL) seront étudiées.
    ii) Des hélicènes décorés par des unités alcynes permettront d’obtenir des hélicène-vinyl-ruthénium(osmium) or hélicène-alcynyl- ruthénium(osmium) électroactifs dont les propriétés rédox devraient donner naissance à des nouveaux commutateurs rédox chiroptiques. De tels systèmes permettront de préparer par simple oxydation/réduction des hélicènes chargés avec la charge répartie sur l’hélice et le centre métallique, ce qui altèrera leurs propriétés chiroptiques.
    iii) Des ligands multitopiques de type pyridyl-phosphole-azahélicène seront préparés et la formation d’hélicates étudiée, par complexation au Cu(I); l’impact sur les propriétés chiroptiques (OR and CD) sera étudié. Enfin, la complexation d’hélicènes décorés d’unités cyano à des clips moléculaires en U à base de Cu(I) et leur assemblage supramoléculaire par pi-pi stacking seront examinés.



  • TICUPS Interactions temporelles entre les flux perceptuels conscient et inconscient.

    Aux portes de la perception consciente
    Interactions temporelles entres les flux perceptuels conscients et inconscients. Une investigation fondée sur l’illusion de cécité induite par le mouvement.

    La perception consciente en différé de 100ms : pourquoi et comment ?
    La perception consciente nous apparait à la fois facile et instantanée. Pourtant, elle est le résultat de traitements neuronaux intensifs et coûteux en temps. Il n'est donc pas surprenant que le cerveau s'active souvent plusieurs dixièmes de seconde après l'évènement externe qui cause cette réponse. Nous avons récemment révélé que, par-delà ces délais de traitement inhérents à tout système sensoriel, le flux perceptuel de la conscience est encore décalé de 100ms supplémentaires (Wu, Busch, Fabre-Thorpe & VanRullen, 2009). Cette découverte provient de l'utilisation de la cécité induite par le mouvement (MIB en anglais), une technique rendant invisible à la perception consciente un stimulus (par ex. un anneau jaune) qui est néanmoins présent sur la rétine. Une manipulation spécifique (un flash) nous a permis d'induire le retour quasi-immédiat de ce stimulus à la conscience; à notre surprise, les participants voyaient systématiquement l'anneau réapparaître ~100ms avant le flash qui causait cette réapparition. En d'autres termes, le «rechargement« conscient d'une représentation neuronale précédemment établie (celle de l'anneau) prend au moins 100ms de moins que le «chargement« normal d'un nouveau stimulus (le flash). Ceci implique que le flux de la conscience se passe normalement «en différé« de 100ms par rapport à un flux de représentations neuronales déjà traitées mais encore inconscientes. Quelle est la cause, et surtout la fonction de ce délai supplémentaire? Le but de ce projet est d'explorer minutieusement ce délai de 100ms et ses corrélats neuronaux grâce aux dernières techniques neuroscientifiques (analyse EEG temps-fréquence, TMS, IRM fonctionnelle), afin d'appréhender les relations temporelles précises entre les flux perceptuels conscient et inconscient. Ces résultats pourraient engendrer des avancées considérables dans l'exploration des corrélats neuronaux de la conscience.



  • FAON Réseau d'Accès Optique Agile en Longueur d'Onde

    Réseau d’accès optique 1Gbps par utilisateur basé sur le partage d’accès en fréquence.
    Le partage optique d’accès en fréquence permet d’agréger de façon flexible sur une même longueur d’onde une capacité très importante (20-40Gbps) tout en conservant un module client peu onéreux et économe en énergie par la limitation de son débit crête (par exemple 1Gbps) et une forte intégration optique RF sur Silicium.

    Double enjeux : flexibilité de l’allocation de ressource et intégration sur Silicium
    Les objectifs du projet sont de démontrer la faisabilité d'un réseau d'accès large bande optique passif (PON) utilisant un partage d'accès en fréquence appelé «Frequency Division Multiplexing« (FDM – sens descendant) et «Frequency Division Multiple Access« (FDMA – sens montant). Une solution de PON basée sur ces mécanismes devrait permettre au module client appelé «Optical Network Unit« (ONU) d'être significativement moins onéreux et plus efficace énergétiquement que des solutions alternatives plus classiques proposées car, d’une part la capacité du réseau pourra être partagée de façon plus souple en amenant un gain d'efficacité du multiplexage statistique des clients et d’autre part, les ONU n'auront pas besoin d'émettre à un débit bien supérieur au débit requis (ou moyen). L'adoption du FDM/FDMA pour les PON pourrait représenter une rupture permettant aux réseaux d'accès de continuer leur développement tout en maintenant des coûts de production très bas. Mais le passage au FDM/FDMA nécessite la résolution des deux verrous majeurs décrits ci-dessous:
    • démontrer la fabrication d’un composant bas coût permettant la modulation réflective à suppression de porteuse d'un signal optique et ceci de façon indépendante de la polarisation. Celui-ci sera spécifié et prototypé sur une plateforme photonique CMOS, pour démontrer la possibilité de fabrication à grande échelle et à bas coût, par rapport à une technologie plus couteuse et réservée aux réseaux de communications très longues distances (LiNbO3).
    • créer un algorithme efficace de partage dynamique de l'accès aux ressources du réseau (bande passante) qui tiendra compte des besoins individuels de connectivité des différents clients (débit, qualité de service, priorité) et de la qualité de la transmission (budget optique, éloignement). Un tel algorithme sera conçu puis implémenté et validé expérimentalement.



  • TELOLOOP Rôle de la protéine TRF2 et de ses partenaires dans la formation et la stabilité de la t-loop des télomères humains

    Connaître et comprendre la structure de l’extrémité des chromosomes humains pour élucider son rôle dans la genèse et la progression des cancers
    Le but de notre étude est de comprendre comment la protéine TRF2 contrôle la structure des extrémités des chromosomes humains (les télomères), la nature de ces structures et leur modification dans les cellules cancéreuses.

    La structure en boucle des télomères humains, formation, stabilité et rôle de la protéine TRF2
    L’extrémité des chromosomes humains porte une structure appelée Télomère qui joue un rôle crucial dans le cancer et dans le vieillissement. En effet, cette structure est un des garants de la stabilité du génome. Or, les télomères raccourcissent à chaque division de la cellule jusqu’à une taille critique à laquelle ils ne sont plus fonctionnels, entraînant un arrêt de la division des cellules (vieillissement) ou des altérations du génome (formation de tumeurs). De plus, l’allongement des télomères dans les cellules cancéreuses par l’enzyme télomérase (ou de façon minoritaire par recombinaison) est une des étapes clef dans la progression tumorale. L’accès de la télomérase aux télomères, leur protection et donc la vitesse à laquelle ils raccourcissent sont régis par des interactions complexes entre différents acteurs: des protéines spécifiques et un ADN de séquence répétitive. Il a été proposé qu’un des paramètres importants soit la capacité de cet ADN de se replier sous la forme d’une boucle appelée T-loop. Cette boucle permettrait de protéger l’extrémité des chromosomes et de réguler l’accès de la télomérase. Elle serait produite par l’action d’une des protéines des télomères, la protéine TRF2. Le but de notre recherche est de comprendre par quels mécanismes TRF2 est capable de produire cette boucle, quels sont les partenaires de TRF2 qui aident ou inhibent cette propriété, quelle est la stabilité de cette boucle dans les noyaux et quels processus permettent de les éliminer. Nous espérons ainsi pouvoir déterminer les étapes et les acteurs clefs de ce processus de repliement, nous permettant de décrire plus précisément l’organisation et la dynamique des télomères et, peut-être, de définir de nouvelles cibles pour des thérapie anti-cancéreuses futures.



  • IMULE Imagerie de Mueller Endoscopique

    Nouvelle technique d'imagerie endoscopique pour le diagnostic de pathologies cancéreuses
    Le projet a pour but d'associer, pour la première fois, une technique d'imagerie capable de déceler, à un stade précoce, la présence d'une pathologie cancéreuse sur un tissu biologique (polarimétrie de Mueller), et l'imagerie d'organes profonds grâce à un dispositif endoscopique à fibre optique. Le recours aux biopsies, douloureuses et coûteuses, pourra ainsi être réduit.

    Améliorer le diagnostic et mieux cibler les sites suspects pour diminuer le recours aux biopsies
    Depuis les années 1990, les techniques optiques pour le diagnostic médical ont connu un engouement considérable, motivé par leur caractère non destructif, minimalement invasif et sans contact. Parmi elles, celles relevant de la polarimétrie peuvent révéler des contrastes imperceptibles par d'autres moyens, qui permettent d'identifier des régions possiblement cancéreuses. C'est le cas en particulier de la polarimétrie de Mueller qui est la technique polarimétrique la plus complète. Mais à ce jour, on ne peut l'utiliser pour caractériser des organes profonds ou difficiles d'accès in vivo in situ car elle est réputée incompatible avec les techniques endoscopiques nécessaires (déport de la lumière par fibre optique). Ceci est du au fait que les fibres utilisées pour véhiculer le faisceau sonde jusqu'au tissu cible et pour rapatrier le faisceau diffusé jusqu'à la station d'analyse sont des objets biréfringents qui modifient fortement la polarisation de la lumière (grandeur à mesurer), d'une manière incontrôlable et variable au cours du temps. Le projet a précisément pour objet de faire sauter ce verrou en proposant une solution originale pour s'affranchir de la contribution indésirable de la fibre en vue de réaliser, pour la première fois, une caractérisation de Mueller complète d'un tissu biologique à travers une fibre optique. Le succès de l'entreprise ouvrira la voie à un élargissement considérable des potentialités de l'imagerie de Mueller dans le domaine de l'aide au diagnostic biomédical, puisque la caractérisation en polarisation de tissus uniquement accessibles par voie endoscopique deviendra possible, diminuant ainsi la fréquence du recours aux prélèvements par biopsie.



Rechercher un projet ANR