L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 13.02.2017)

Appel générique 2017 : Résultats de la première phase d'évaluation

  • Fin de la 1ère phase d'évaluation : 7 260 pré-propositions éligibles ont été évaluées
  • L'ensemble des coordinateurs des pré-propositions a été contacté par mail
  • Les coordinateurs des 3052 pré-propositions retenues à l'issue de l'étape 1, ainsi que les 1101 PRCI éligibles enregistrés sont invités à soumettre une proposition complète au plus tard le 03 avril 2017, 13h (heure de Paris)
  • Le site de soumission des propositions détaillées est ouvert depuis le 28 février 2017
  • Consulter le calendrier de l’appel générique

@AgenceRecherche

23/03 10:51 - Des travaux réalisés dans le cadre du projet Capacity https://t.co/euKDH7QvHS https://t.co/9feFBJGqfx

23/03 10:26 - Un évènement lié au projet PatentLab https://t.co/w5QMHxgbQf https://t.co/odTtaMwCrL

23/03 10:04 - 2/2 des fiches pratiques destinées à faciliter la compréhension du #RF2017 sont également à votre disposition https://t.co/35MvN4HpuW

  • RED Les Risques Emergents de la mobilité Durable

    Les risques émergents de la mobilité durable
    L’hypothèse générale du projet RED est que la grandeur de la justification écologique relègue au rang d’impensés les dysfonctionnements induits par les politiques de mobilité durable.
    C'est pourquoi le projet RED vise à produire des connaissances sur les risques émergents des politiques de mobilité durable, à travailler la question de la représentation et de la modélisation de ces risques, à favoriser leur intégration dans l'action publique.

    Enjeux et objectifs
    Freiner le système automobile et promouvoir des alternatives pour s’orienter vers un système de transport et de déplacements moins émetteur de gaz à effet de serre est désormais une priorité politique affichée à toutes les échelles de gouvernement (local, national, international).
    La prise en charge de cet enjeu consensuel a d’ores et déjà produit des inflexions notables de politiques publiques : réduction de la place de l’automobile dans certains espaces urbains, promotion de la marche à pied et du vélo, renouveau des objets du transport public.
    Ces inflexions, légitimes au regard de la nécessaire transition énergétique et écologique de nos sociétés occidentales urbaines, peuvent cependant générer de nouveaux dysfonctionnements : difficulté de compréhension des espaces réaménagés et nouvelles catégories d’accidents de la circulation (couloirs de bus, tramway/piéton par exemple), restriction d’accès à certains espaces urbains (ZAPA, péage urbain) et développement induit de nouveaux usages (deux-roues motorisés), intensification de la spécialisation sociale intra-urbaine liée au développement spatialement sélectif des « quartiers verts » et autres « quartiers tranquilles ».

    Dans ce contexte, le projet RED est porteur d’une triple ambition :
    • Produire des connaissances sur les risques émergents et les nouvelles vulnérabilités, peu investigués, induites par les politiques publiques de mobilité durable (volet A).
    • Travailler la question de la perception des risques, des représentations et de la modélisation de ces nouveaux risques (volet B)
    • Identifier les verrous organisationnels et politiques qui freinent l’inscription des risques de la mobilité durable sur les agendas politiques et dans la gestion publique territoriale (volet C).
    Pour chacun de ces volets, des opérations de recherche spécifiques mais coordonnées sont programmées.



  • SEHPE Vers un histoire social et épistémologique de l'épidémiologie psychiatrique: étude de cas (Sénégal) et réseau international

    Vers une histoire sociale et épistémologique de l'épidémiologie psychiatrique: étude de cas (Sénégal) et réseau international
    L’épidémiologie psychiatrique n’a jamais été étudiée en tant qu’objet à part entière d’histoire ou d’anthropologie à cause (1) de sa consolidation tardive vis-à-vis de l’épidémiologie générale ; (2) de son objet problématique, lequel, en absence des bio-marqueurs, se montre réfractaire vis-à-vis de l’objectification et de la standardisation ; (3) des usages sociaux très variables dus à son instabilité conceptuelle et à sa variation contextuelle (disparité de revenus, histoires, cultures...).

    Explorer comment la discipline de l’épidémiologie internationale évolua en tandem avec le passage de la santé et développement internationaux à la mondialisation de la santé.
    L’hypothèse selon laquelle le développement de l’épidémiologie psychiatrique internationale en tant que discipline dépendait (et vice-versa) du passage du régime de santé et développement internationaux au régime de la mondialisation de la santé sera explorée grâce à :
    1°Une étude de cas historique et anthropologique (1960-2012) ayant pour objectif d’examiner le développement, les usages sociaux et les caractéristiques de l’épidémiologie psychiatrique au Sénégal. Le Sénégal présente un exemple fécond à cause de la singularité de sa tradition psychiatrique, l'Ecole de Fann, influencée par la psychanalyse, l’anthropologie et la psychiatrie françaises, et fondée par un neuropsychiatre français. La mondialisation de la santé mentale, comme l’acceptation de la psychiatrie par la biomédecine, requérait néanmoins que le variabilité culturelle puisse être remplacée par les preuves d'universalité de catégories de la maladie mentale. Pour cela, l’altérité de « l’esprit de l’homme africain » de la psychiatre coloniale britannique et de « l’Œdipe africain » de l’ethnopsychiatrie française, devaient être surmontés. Sous le régime de santé internationale, la tradition ethno-psychiatrique avait déjà croisé la perspective plus quantitative des ambitions développementalistes, sous l’influence de l’OMS et de l’agence de développement français. Malgré la « méfiance des nombres » exprimée par les psychiatres français (Henckes 2014), l’Ecole de Fann collabora sur des recherches quantitatives concernant la santé mentale et l’épilepsie. Cependant le tournant de la santé mentale mondiale a vu se développer une épidémiologie locale de l’épilepsie, mais pas de la maladie mentale.
    2°La promotion de recherches comparatives sur l’histoire de l’épidémiologie psychiatrique, en consolidant un réseau international de chercheurs, en partenariat avec le Dr. G. Oppenheimer de Columbia University.



  • GENOMAC Analyse à grande échelle du positionnement des nucléosomes dans les noyaux de Paramecium tetraurelia

    Evaluation du rôle de l’empaquetage de l’ADN dans la cellule pour remanier le génome
    La paramécie est un modèle pour l’étude des mécanismes impliqués dans la reconnaissance de séquences éliminées du génome à chaque cycle sexuel. Le projet consiste à évaluer si ces séquences sont empaquetées dans la chromatine ou si elles sont dans des régions libres, éventuellement facilement accessibles aux machineries effectuant les réarrangements.

    Comment les séquences à réarranger sont empaquetées dans les noyaux de la paramécie
    Dans les noyaux des cellules, l’ADN est enroulé autour de complexes protéiques pour former les unités primaires de la chromatine appelées nucléosomes. De nombreuses études montrent que cet empaquetage ne se fait pas au hasard et que le positionnement des nucléosomes joue un rôle important, notamment pour le contrôle de l’expression des gènes.
    L’originalité de la paramécie est que cet organisme unicellulaire possède deux types de noyaux qui assurent des fonctions différentes : le macronoyau (MAC) est le siège de l’expression des gènes tandis que le micronoyau (MIC) est transmis à la descendance lors des processus sexuels. A chaque cycle sexuel, le MAC, pourtant essentiel à la survie de la cellule, est détruit et un nouveau MAC se développe à partir d’une copie du MIC. La formation du nouveau MAC s’accompagne de l’excision précise de dizaines de milliers de courtes séquences d’ADN qui interrompent les gènes dans le MIC et empêchent leur expression si elles ne sont pas éliminées du MAC. Ces séquences, appelées IES, ne possèdent aucun motif conservé qui puisse permettre leur reconnaissance et leur élimination. Elles sont de plus extrêmement courtes, la plupart étant de taille inférieure à la longueur d’ADN enroulée autour d’un nucléosome. Ceci pose la question d’un rôle éventuel de la chromatine pour leur reconnaissance : les IES sont-elles empaquetées dans des nucléosomes ou plutôt situées dans des régions vides de nucléosomes directement accessibles à la machinerie d’excision ?
    L’objectif du projet GENOMAC est de déterminer la position, à l’échelle du génome entier, des nucléosomes dans les différents noyaux de la paramécie : le MIC, le MAC mature et le MAC en cours de développement.



  • MIRODE Micro-résonateurs organiques pour la détection d'éléments chimiques et biologiques sans label en milieu micro-fluidique

    Capteur chimique et biologique sans marqueur à haute sensibilité et à faible temps de réponsee
    Ce projet a pour objectif de concevoir, fabriquer et valider un nouveau type de capteur micro-fluidique sans marqueur à base de matériaux organiques qui sera adapté à des applications chimiques et biologiques, notamment d’une part pour des études en temps réel de la dynamique de protéines particulières et d’autre part pour la détection de faibles concentrations d’ions lourds dans l’eau.

    Mettre au point un capteur multifonctions, ultrasensible et ultra-rapide
    Il s’agit ici de développer un capteur à hautes performances et à bas coût de fabrication, susceptible de détecter de très faibles quantités d’espèces chimiques (notamment des polluants de type ions lourds) et biologiques (protéine, ADN,…).
    La biologie impose en effet des contraintes expérimentales jusque là non intégrées dans les technologies de pointe existant dans d’autres domaines. Les quantités de matériau disponible dans les applications biologiques sont extrêmement faibles, avec des composants très diversifiés. Les techniques utilisées doivent donc à la fois progresser en termes de sensibilité lors des mesures, mais aussi de sélectivité et de reproductibilité. Elles doivent également limiter au minimum leur effet sur le matériel observé. D’où le développement de technologies sans marqueurs (label-free), permettant ainsi d’observer l’interaction de molécules sans marqueur fluorescent.
    Parmi les technologies en compétition, c’est principalement la SPR (pour Surface Plasmon Resonance) qui a conquis le marché jusqu’à maintenant. Cependant, ces technologies restent confrontées à des problèmes de sensibilité, liés à des bruits d’acquisition importants, ce qui limite leur progression, en particulier pour les applications intéressantes comme le diagnostic.
    Le dispositif proposé dans ce projet possède des performances hors pair par rapport à l’état de l’art, notamment une limite de détection extrêmement faible (de l’ordre de la centaine de molécules) et un temps de réponse en dessous de la milliseconde. Ces performances ouvrent des perspectives extrêmement importantes pour toutes sortes d’applications (détection de polluants), et en particulier dans la compréhension des mécanismes de reconnaissance et d’action des objets biologiques impliqués dans la régulation de l’expression des gènes



  • HYGRO-BAT Vers une méthode de conception HYGRO-thermique des BATiments performants

    Vers une méthode de conception HYGRO-thermique des BATiments performants
    Nous mettons au point des outils et des méthodes fiables permettant de qualifier et de quantifier des solutions techniques innovantes exploitant les transferts d'humidité au travers des matériaux.
    La cible est le cas concret de la construction bois et plus globalement des matériaux à base végétale, qui par leurs propriétés hygroscopiques maximales sont les configurations qui nous semblent les plus délicates à traiter et qui en outre semblent positionnées sur un marché porteur.

    Problématique des transferts couplés de masse et de chaleur en régime dynamique et de leurs effets sur le comportement énergétique du bâtiment
    Depuis quelques années, la problématique des transferts couplés de masse et de chaleur fait l’objet d’un surcroît d’intérêt de la part de la communauté scientifique en charge de la thermique et de l’énergétique du bâtiment. La raison principale de cette évolution est le rôle, peu à peu révélé, des transferts de masse sur le comportement énergétique réel du bâtiment, soumis aux sollicitations de son environnement.
    Malgré les développements récents dans ce domaine, des zones d’ombre persistent. En particulier des écarts entre les mesures et les simulations numériques dans le cas des sollicitations dynamiques des matériaux à forte hygroscopicité ont été constatés dans différents projets français et internationaux (Annexes 24 et 41 de l’Agence Internationale de l’Energie, ANR PREBAT OPTI-MOB). L’origine de ces écarts n’est pas véritablement connue : la métrologie, les caractéristiques des matériaux, les modèles thermo-hygriques eux-mêmes ? Les projets passés et en cours mettent en évidence la complexité de la problématique, mais n’ont pas permis d’élucider l’origine de ces écarts ni de mettre en place des outils adaptés. Or, la réponse à cette problématique est fondamentale, car des gisements énergétiques sont précisément attendus dans l’étude des comportements dynamiques. En effet, le peu de travaux abordant cette thématique révèlent des économies potentielles d’énergie dépassant 30 %.



  • SANTINELLES SANTé, INEgalités, viLLES : une approche comparative des constructions socio-territoriales des inégalités de santé dans des villes secondaires d’Afrique de l’Ouest, Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) et Saint-Louis-du-Sénégal

    SANTINELLES
    SANTé, INEgalités, viLLES : une approche comparative des constructions socio-territoriales des inégalités de santé dans des villes secondaires d’Afrique de l’Ouest, Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) et Saint-Louis-du-Sénégal

    Enjeux et objectifs
    Depuis 2007, plus d’un habitant sur deux de la planète vit en ville, résultat d’un puissant phénomène d’urbanisation qui touche tous les continents, y compris l’Afrique où la croissance urbaine annuelle serait supérieure à 3%, avec un taux d’urbanisation de près de 60% d'ici 2030. Si les grandes villes sont au cœur des préoccupations politiques, près de 50% des urbains vivent dans des villes moyennes. En Afrique , elles sont souvent le lieu d’une forte croissance mais, en l’absence de réelle politique urbaine, elles souffriraient à la fois des maux des campagnes et des maux des villes, et ne profiteraient pas de « l’avantage urbain », notamment pour la santé.
    Au Nord comme au Sud, les questions de santé urbaine restent finalement mal connues. Il est significatif qu’aucune référence à la santé urbaine n’ait été faite en 1978 lors de la Conférence Mondiale d’Alma Ata dédiée aux Soins de Santé Primaires, et qu’elles n’aient été que vaguement soulevées en 1991 lors de l’Initiative de Bamako. Or, de nombreux travaux, au Nord comme au Sud, montrent que l’agencement d’un espace joue sur la santé, comme la santé joue sur les dynamiques territoriales.
    En nous appuyant sur une équipe de recherche pluridisciplinaire, nous souhaitons conduire une analyse des processus (politiques, sociaux, culturels, territoriaux) à l’origine des traits sanitaires urbains.
    Nous proposons un triple éclairage des inégalités de santé dans deux villes moyennes, Bobo-Dioulasso (Burkina) et Saint-Louis-du-Sénégal par rapport à l’exposition aux risques, aux inégalités socio-spatiales et aux besoins de soins.
    La confrontation de ces éclairages permettra de mieux évaluer les liens entre risques, vulnérabilités et inégalités, et de comprendre les constructions socio-territoriales de la santé.



  • TIES Les liens sociaux en économie: expérimentation et théorie

    Regarder et connaître les autres : études expérimentales des liens sociaux en économie
    Au cours des dernières années, l'idée de capital social a reçu une attention accrue en économie. Le capital social étend l'idée de l'importance des formes physiques de capital, aux relations et réseaux. Ce projet visait à étudier la création de liens sociaux et l'impact des liens sociaux existants. Nous avons étudié l'impact des liens sociaux sur la confiance et la coopération avec des études expérimentales en utilisant le jeu de la confiance, le jeu de bien public et des jeux de coordination.

    Étude des dilemmes sociaux pour des joueurs ayant des informations les uns sur les autres
    Les études des dilemmes sociaux en économie supposent normalement des interactions anonymes et non-répétées. Cependant il se peut qu'on connaisse quelque chose sur le partenaire avec lequel on interagit, au-delà de sa réputation liée à ses actions lors de l'interaction. En effet ce partenaire peut être ‘identifiable’ (i.e. on peut le voir ou on dispose de quelques informations sur lui) ou bien ce peut être une ‘connaissance’ (i.e. un ami, voisin ou collègue). Le but de ce projet scientifique était d’observer lors d'expériences économiques l’impact de ces différentes sortes de ‘liens sociaux’ dans des décisions économiques. Dans les différentes études de ce projet, les participants étaient engagés dans des interactions abstraites et anonymes avec autrui. Néanmoins dans chaque cas, ils avaient quelques informations sur leurs partenaires : une photo, des informations socio-économiques, ou s’ils avaient déjà rencontré cette personne auparavant. Les résultats de ce projet nous aident à comprendre comment les êtres humains prennent en compte ces types d'informations, ce qui permet d'adapter les institutions ayant pour but de renforcer certaines normes ou comportements désirables pour la société.



  • ASFALDA Analyse Sémantique en Frames : Annotation, Lexique, Discours et Automatisation

    Analyse sémantique automatique pour un accès intelligent aux documents électroniques
    En fournissant des ressources et des outils pour le repérage automatique de situations prototypiques (comme des communications, des déplacements, des transactions...), le projet contribuera à améliorer l'accès automatique au sens des textes disponibles électroniquement, utilisable en résumé automatique, classification de documents, recherche d'information.

    Repérage de situations prototypiques pour un accès intelligent aux contenus électroniques
    Etant donné le volume croissant d'information disponible sur Internet, il est nécessaire de développer des outils de plus en plus sophistiqués d'accès au contenu des documents. Actuellement les moteurs de recherche sur Internet fonctionnent avec des algorithmes très sophistiqués, mais une représentation des textes extrêmement simple : des mots-clés. La technologie d'analyse sémantique vise à fournir non seulement le sens des mots en contexte de leur utilisation, mais également à expliciter le sens de phrases ou documents entiers.
    Le projet ASFALDA a pour but de fournir des ressources et un outil pour le repérage automatique de situations prototypiques. L'analyse visée peut être caractérisée comme l'explicitation de «qui fait quoi, quand et où«, en faisant abstraction de l'ordre des mots et des structures syntaxiques, ainsi que de la variabilité lexicale inhérente à la langue.
    Le projet contribuera ainsi aux défis liés au traitement de l'information dans les contenus électroniques, notamment pour des outils dédiés à:
    - l'accès aux contenus (recherche d'information, résumé automatique, classification de documents, traduction automatique, extraction d'informations),
    - l'inférence à partir de contenus annotés.
    L'enjeu est d'améliorer l'accès au contenu tant pour le grand public, pour un meilleur accès à des contenus culturels, éducationnel ou d'information, que pour le monde industriel, en permettant une meilleure analyse des tendances des marchés, des attentes des consommateurs, des évolutions technologiques.



  • DRACO Contrôle d’instabilités de combustion thermo-acoustiques par décharges plasma

    Contrôle d’instabilités de combustion thermo-acoustiques par décharges plasma
    Evaluation et caractérisation des plasmas nanosecondes hors-équilibres utilisés pour le contrôle actif des instabilités de combustion thermo-acoustiques, telles que celles rencontrées dans les moteurs d’avions et les turbines à gaz.

    Compréhension fondamentale du couplage entre la dynamique de combustion et les décharges plasmas hors-équilibre
    Les instabilités de combustion, également appelées instabilités thermo-acoustiques, peuvent générer des pics de pression si intenses qu’ils sont susceptibles d’endommager, voire de détruire, les chambres de combustion de nombreux systèmes industriels. Il s’agit d’un problème majeur pour la conception des futurs moteurs d’avion ou des prochaines générations de turbines à gaz utilisées dans les centrales thermiques. Une approche prometteuse pour s’affranchir de ce problème est basée sur le contrôle actif de ces systèmes dynamiques. Des études antérieures ont démontré le potentiel de nombreuses méthodes telles que le forçage acoustique ou la modulation de l’injection de carburant. Cependant, l’application de telles méthodes de contrôle à des moteurs réels reste limitée, principalement à cause des technologies employées et des performances obtenues.

    En 2012, les deux partenaires impliqués dans le projet DRACO, le laboratoire EM2C (France) et TU Berlin (Allemagne), ont testé avec succès l’utilisation de décharges plasma hors-équilibre pour contrôler la dynamique de combustion. Cette première preuve de faisabilité a montré que les décharges plasma nanosecondes répétitives pulsées (NRP) pouvaient être utilisées efficacement pour contrôler les instabilités de flamme, sans les inconvénients des dispositifs traditionnellement utilisés. Cependant, alors que les premiers résultats étaient très prometteurs, le processus de couplage entre le plasma et la flamme reste mal compris.

    Les objectifs principaux du projet DRACO sont (1) d’augmenter la compréhension fondamentale des interactions plasma / acoustique et plasma / flamme, dans un contexte adapté au contrôle de dynamique de combustion, et (2) de développer des stratégies de contrôle actif pour la réduction des instabilités de combustions en utilisant des décharges plasma hors-équilibre.



  • CO2-DISSOLVED Système d'injection et de stockage de CO2 sûr et optimisé pour la valorisation locale de l'énergie géothermique produite

    Stocker les émissions de CO2 industrielles tout en produisant de l’énergie propre et renouvelable utilisable localement
    Associer le captage du CO2 contenu dans les fumées industrielles, puis son stockage local sous forme dissoute dans la saumure d’un aquifère salin profond, et la récupération d’énergie géothermique : une nouvelle approche proposée par le projet CO2-DISSOLVED qui pourrait permettre d’ouvrir une nouvelle voie à la filière « captage et stockage du CO2 »

    Une approche innovante, différente mais complémentaire de la filière « classique »
    Les projets de stockage géologique du CO2 prévoient généralement une injection sous forme supercritique (état intermédiaire entre gaz et liquide) permettant de maximiser les quantités stockées (plusieurs millions de tonnes par an). En l’absence de site répondant aux critères de sécurité et de pérennité du stockage à proximité des gros émetteurs industriels, on doit prévoir de transporter le CO2 jusqu’à son lieu d’injection, d’où des coûts induits très élevés.
    Le projet CO2-DISSOLVED étudie une option différente consistant à injecter du CO2 dissous dans la saumure, à proximité immédiate de la source émettrice. L’infrastructure à mettre en place (cf. figure) repose sur un ensemble de puits producteur et injecteur, permettant respectivement de pomper la saumure du réservoir puis de la réinjecter après l’avoir saturée en CO2 dissous. Avec ce procédé, on s’affranchirait des problèmes inhérents à l’approche « classique » : montée en pression et migration de la saumure initialement en place, risques de remontée du CO2 vers les formations géologiques supérieures (vu qu’il n’y a plus de phase légère gazeuse ou supercritique). De plus, il est prévu de récupérer la chaleur de la saumure pompée au puits de production afin de l’utiliser localement pour les besoins propres de l’industriel émetteur de CO2 et/ou pour alimenter un réseau de chaleur. L’inconvénient majeur de cette approche réside dans la quantité de CO2 injectable qui est physiquement limitée par la solubilité du CO2 dans la saumure. Des taux d’injection de l’ordre de 100 000 tonnes de CO2 par an pourraient toutefois être atteints. Le projet CO2-DISSOLVED étudiera donc la faisabilité technico-économique de la mise en œuvre de cette technologie à proximité immédiate d’émetteurs industriels faibles à moyens (10 000-150 000 tonnes de CO2 par an).



  • PARCS Réactivité des PAH en matrices cryogéniques et sur la glace

    Explorer l’espace dans un laboratoire de chimie
    Les énormes quantités de données obtenues grâce aux missions spatiales requièrent des travaux d’interprétation et de modélisation pour être exploitées. Nous étudions des réactions chimiques à basse température (10-50K) et basse pression et comparons les données obtenues à celles recueillies dans l’espace pour proposer des modèles d’astrochimie.

    Comprendre la réactivité des molécules carbonées du milieu interstellaire
    Les PAH sont des polycycles aromatiques constitués de carbone et d’hydrogène, soupçonnés d’être à l’origine des bandes d’émission infrarouge AIB (Aromatic Interstellar Bands) et des bandes d’absorption UV-visible DIB (Diffuse Interstellar Bands) observées dans l’espace interstellaire (MIS). L’enjeu du projet PARCS est d’apporter des éléments nouveaux de compréhension à ces attributions en étudiant:
    1) la réactivité des PAH avec le fer, car l’association Fe/PAH a été proposée pour expliquer le déficit de fer mesuré dans la phase gazeuse du MIS.
    2) l’agrégation des PAH sur les glaces interstellaires. En effet, au sein des nuages moléculaires, les espèces gazeuses se condensent sur les grains de poussière et de glace où elles évoluent par des processus thermiques et/ou photochimiques pour former des molécules plus complexes, dont certaines d’intérêt astrobiologique.
    L’enjeu de l’approche expérimentale est de reproduire ces réactions dans les conditions les plus proches du MIS. Dans l’approche théorique, l’enjeu est de décrire les processus dynamiques qui gouvernent la réactivité : caractériser les produits de réaction au moyen de leurs spectres infrarouge et UV-visible, décrire les mécanismes de réaction à l'état fondamental et excité par des simulations de dynamique moléculaire (MD).
    Les retombées d’un tel projet sont une meilleure compréhension des processus physico-chimiques du milieu interstellaire, en particulier le rôle de la glace d’eau dans les réactions de photochimie des PAH à l’état solide, et une contribution à l’identification des bandes AIB et DIB.



  • ProteinDisorder Base structurale de la reconnaissance moléculaire dans les protéines intrinsèquement désordonnés

    Réexaminer le paradigme structure-fonction des protéines
    Caractérisation des protéines désordonnées et des transitions structurales associées à la formation de complexes par résonance magnétique nucléaire

    Est-il possible de relier la séquence primaire à la fonction biologique de la protéine?
    L’inexorable entrelacement liant structure et fonction d’une protéine, a motivé un investissement colossal dans les projets de génomique structurale, reposant sur l’hypothèse que la résolution de la structure tridimensionnelle d’une protéine permet d’en déduire la fonction moléculaire. Cependant, au cours de la dernière décennie, il est devenu de plus en plus clair qu'une fraction importante (jusqu'à 40%) des protéines codées par le génome humain sont intrinsèquement désordonnées ou contiennent des régions désordonnées de longueur importante (> 50 acide aminée). Ces protéines intrinsèquement désordonnées (PIDs) sont fonctionnelles en dépit d'une absence de structure stable et le paradigme structure-fonction classique ne peut donc plus leur être appliqué. Il devient alors essentiel d’élaborer une méthodologie entièrement renouvelée pour comprendre la relation entre la séquence primaire d’une PID et sa fonction. Ce projet de recherche vise à améliorer notre compréhension du comportement conformationnel, de la structure et de la dynamique des PIDs et en particulier leurs interactions avec les partenaires physiologiques. Nous avons identifié quelques questions clefs actuellement sans réponse concernent les mécanismes permettant aux PIDs d’être reconnues par leurs partenaires protéiques, les transitions entre états dépliés et repliés, et la présence et l’importance d’éléments de structure transitoires. Une meilleure compréhension de la structure et de la dynamique des PIDs permettra non seulement d'améliorer notre compréhension des aspects fondamentaux de la biologie moléculaire, mais pourrait conduire à la découverte de médicaments plus efficaces ciblant les interactions protéine-protéine impliquant des PIDs.



  • CAVISOFT Cavitation et dynamique de bulles : des plantes à la matière molle.

    Cavitation et dynamique de bulles : des plantes à la matière molle.
    Le but est l'étude de phénomènes de dynamique de bulles en dépression (nucléation, croissance, déformation) dans un liquide. Les systèmes étudiés concernent à la fois des systèmes naturels, biologiques, mais aussi des systèmes artificiels en hydrogels ou constitués de fluides complexes.

    Etude de la dynamique de croissance de bulles dans des liquides en dépression : systèmes naturels végétaux et systèmes microfabriqués en gels.
    Le contexte du projet est l’étude de phénomènes de dynamique de bulles en dépression (nucléation, croissance, déformation) dans un liquide à la fois dans des systèmes naturels, biologiques mais aussi dans des systèmes artificiels, issus du domaine de la physique de la matière molle. Sur les trois thèmes (sporanges de fougères, réseaux de cavités en hydrogels et fluides complexes), les aspects expérimentaux et de modélisation (théorique et/ou numérique) ont été développés. Les dynamiques de bulles traités regroupent deux phénomènes. i) La nucléation violente de bulles de cavitation dans des liquides placés en pressions hautement négatives (-100 bars pour les sporanges de fougères, jusqu’à -250 bars pour les dispositifs biomimétiques en hydrogels). ii) La nucléation et la croissance de bulles de gaz dissous dans un fluide complexe dépressurisé, mais à pression positive. Les retombées au niveau techniques sont une meilleure compréhension de l’utilisation de l’évaporation pour générer des déformations (MEMS). Les nouveaux mécanismes de propagation de la cavitation identifiés peuvent s’avérer être d’importance capitale pour les arbres et la compréhension des mécanismes de résistance à la sécheresse.



Rechercher un projet ANR