L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Nous suivre

  • ASCE Attraction et Sélection dans l’évolution culturelle

    L'évolution culturelle est-elle Darwinienne?
    Un grand défi actuel de la biologie de l'évolution porte sur l'existence de l’héritabilité non-génétique et sur son importance adaptative. Plus précisément, la relation entre l'évolution biologique et l'évolution culturelle est devenue un sujet essentiel en biologie et dans les sciences sociales. Le but de ce projet de recherche fondamentale est de répondre à certaines de ces questions en développant une nouvelle méthode d'étude de l'évolution culturelle.

    Penser autrement l'étude de l'évolution culturelle
    Ces dernières années, d'importantes avancées théoriques ont permis de clarifier la relation entre évolution biologique et évolution culturelle. Ces recherches ont montré que la question de l'équilibre entre sélection naturelle et transformations dirigées survenant lors de la transmission est fondamentale. Idéalement, les chaînes de transmission, dans lesquelles les résultats de l'action d'un individu sont transmis à un autre, devraient permettre une estimation précise de la sélection et de des transformations. Malheureusement, jusqu’à ce jour ces expériences sont restées fortement limitées pour les raisons suivantes. D’abord ces expériences emploient un nombre faible d’étapes de transmission, ensuite elles restreignent fortement le nombre de comportements possible et enfin, elles ne permettent pas de quantifier les changements de manière précise. Il n’existe donc pas, à notre connaissance, de paradigme expérimental convaincant pour étudier ces propriétés fondamentales de l'évolution culturelle.
    Pour avancer sur ce sujet nous devons changer de manière radicale la manière dont nous faisons les expériences de transmission culturelle en introduisant de nouvelles méthodes expérimentales, similaires à celles ayant court en biologie de l’évolution. Nos buts sont donc d’abord de développer une nouvelle méthode inspirée des principes d’étude de l’évolution en biologie pour étudier l’évolution culturelle, ensuite de créer des taches non verbales permettant d’étudier aussi bien les primates non-humains que les jeunes enfants et enfin de développer les outils théoriques et statistiques pour quantifier le rôle des transformations et de la sélection dans l’évolution culturelle.



  • TOLLREG Régulation de l’activité des protéases Tolloïdes au cours du remodelage tissulaire: étude structurale des mécanismes impliqués, conception d’inhibiteurs innovants et de sondes de type "activity-based probes"

    Vers de nouveaux inhibiteurs des protéases Tolloïdes pour traiter les fibroses
    Etude des mécanismes de régulation des protéases Tolloïdes par leurs protéines régulatrices endogènes et application au développement d’inhibiteurs synthétiques

    Vers de nouveaux inhibiteurs des protéases Tolloïdes pour traiter les fibroses
    Les métalloprotéases Tolloïdes jouent un rôle majeur au cours du développement embryonnaire et de la réparation tissulaire en synchronisant la synthèse de la matrice extracellulaire avec l’activation de certains facteurs de croissance. Le dépôt excessif de matrice extracellulaire, constitué majoritairement de collagènes, est la caractéristique la plus invalidante des pathologies de type fibroses qui constituent l’une des causes majeures de handicap et de mortalité dans le monde. Il paraît donc important de comprendre comment l’activité des Tolloïdes est régulée, au niveau mécanistique et structural, pour proposer de nouvelles voies thérapeutiques.
    Ce projet est centré sur les molécules régulatrices des protéases Tolloïdes susceptibles d’affecter le dépôt des collagènes fibrillaires, c’est-à-dire les Procollagen C-Proteinase Enhancers (PCPEs) et les protéines de la famille des secreted Frizzled-Related proteins (sFRPs, sizzled). Il propose, par des études structurales et mécanistiques, de caractériser en détail les complexes impliquant les protéines régulatrices, la protéase Tolloïde nommée BMP-1 et/ou les molécules précurseurs des collagènes (procollagènes). Par ailleurs, il propose de concevoir et de développer de nouveaux inhibiteurs synthétiques des protéases Tolloïdes pour les étudier en complexe avec le domaine catalytique de BMP-1, compléter les études in vivo visant à caractériser les rôles des protéases Tolloïdes au cours de la réparation tissulaire et proposer, à terme, de nouvelles stratégies thérapeutiques.



  • SURICATE SUrveillance de Réseaux et d'InfrastruCtures (transport et énergie), de milieux, par des systèmes AéroporTés Endurants

    SURICATE
    SUrveillance de Réseaux et d'InfrastruCtures (transport et énergie), de milieux, par des systèmes AéroporTés Endurants

    Objectifs de SURICATE
    L’objectif du projet est d’analyser l’emploi de systèmes de drones pour des applications civiles, et plus particulièrement pour:
    • La surveillance et l’inspection des voies ferrées au profit de missions de maintenance mais aussi de lutte contre des actes de malveillance ou de vols de câbles.
    • La surveillance et l’inspection des lignes électriques HT ou THT (Haute Tension ou Très Haute Tension)

    L’utilisation de systèmes de drones sur un marché civil nécessite de disposer de solutions techniquement réalisables, rentables, efficaces et offrant une alternative opérationnelle et financière plus intéressante que les moyens classiques utilisés actuellement. Pour répondre à ces besoins, plusieurs thèmes seront explorés au cours du projet Suricate, notamment :
    • Chaîne de mission : type de senseurs, algorithmes de détection et de tracking d’objets d’intérêt, compression vidéo
    • Moyens de communication LOS et BLOS (Satcom), en utilisant des bandes de fréquence civiles pour des largeurs de bandes de type medium.
    • Contraintes d’intégration dans l’espace aérien civil

    L’objectif final du projet est de proposer une roadmap (avec des horizons court/moyen/long termes) pour l’emploi de systèmes de drones endurants pour des applications civiles, intégrant les aspects techniques, financiers, et réglementation.



  • ODORSCAPE Effets du changement climatique sur les émissions de composés volatils par les plantes et leurs impacts sur l’olfaction de l’insecte

    Effets du changement climatique sur les émissions de composés volatils par les plantes et leurs impacts sur l’olfaction de l’insecte
    Les composés organiques volatils émis par les plantes jouent un rôle majeur de signalisation entre organismes. Ainsi les insectes extraient de leur environnement les signaux essentiels à leur reproduction. Les futurs paysages odorants et les services écosystémiques associés vont dépendre de la sensibilité des plantes aux facteurs du changement global. Notre projet vise à : 1) évaluer les changements d' émission de volatils par la plante 2) analyser l'impact sur l’olfaction chez l’insecte.

    Des paysages odorants en evolution
    Face aux changements rapides de l’environnement dus à l’émission de gaz à effet de serre d’origine anthropique, les futurs paysages odorants des agro-écosystèmes vont dépendre très largement de la sensibilité des voies de production de VPCs par les plantes vis-à-vis des facteurs de changement global, agissant individuellement ou combinés. Les impacts des modifications prévisibles des odorscapes sur l’insecte n’ont jamais été évalués en détail. Dans ce contexte, notre projet vise 1) à évaluer quantitativement et qualitativement les effets des facteurs de changement global sur les voies métaboliques et les émissions de VPCs dans deux types d’agro-écosystèmes; 2) à analyser les effets de ces nouveaux environnements sensoriels sur la communication olfactive chez l’insecte phytophage au niveau des gènes olfactifs, du codage neuronal et du comportement d’orientation



  • ForkRepair Tolérance des lésions de l'ADN

    Les mutations génétiques : comment elles sont générées ? peut-on diminuer leur fréquence ?
    Les mutations génétiques s’induisent lors de la réplication du génome ; il existe plusieurs mécanismes, certains sont mutagènes d’autres sont fidèles ; comment ces mécanismes sont-ils contrôlés ?

    Comment réduire l’impact des mutations induites par les génotoxiques ?
    Le génome de tout organisme vivant est continuellement endommagé par des agents endogènes (mécanismes oxydatifs,…) ou par des agents exogènes chimiques (fumée de cigarette,….) ou physique (rayonnement solaire). Les mutations sont des changements irréversibles du message génétique qui s’induisent lors de la réplication d’un génome contenant des dommages (ou lésions). Ces mutations sont à l’origine du déclenchement de la majorité des Cancer. Pourtant lors de la réplication du génome endommagé, à côté des mécanismes d’induction des mutations, il existe des mécanismes fidèles, dit de « contournement des dommages ». Ces mécanismes fidèles, comme ils ne laissent pas de « trace génétique », sont plus difficiles à étudier par manque d’une méthodologie d’étude appropriée. L’enjeu de notre projet est de mettre en œuvre une telle méthodologie pour suivre le devenir des lésions du génome et pour comprendre comment s’opère le partage des tâches entre les mécanismes mutagènes et les mécanismes fidèles. L’ultime but serait de pouvoir contrôler cet équilibre afin de réduire l’impact négatif des mutations.



  • PLASTIZOME Etude de la plasticité physique et fonctionnelle des protéasomes.

    Que régule et qui régule la nanomachine de dégradation des protéines ?
    Des dysfonctionnements de la nanomachine de dégradation des protéines qu’est le protéasome participent à la pathogenèse de maladies telles que les cancers ou les maladies neurodégénératives. Il est donc important d’identifier i) les processus cellulaires dans lesquels le protéasome est impliqué, ii) les facteurs influençant son activité.

    Identification et caractérisation des partenaires du protéasome (PROTEA-ZOME).
    Le protéasome est une nanomachine qui dégrade les protéines. Il est présent dans toutes les cellules eucaryotes. Son activité est cruciale pour une large variété de processus cellulaires fondamentaux (régulation du cycle cellulaire, dégradation des protéines oxydées ou mal repliées, réponse au stress, réponse immunitaire…..). Il reste encore probablement à découvrir des processus cellulaires dans lesquels le protéasome est impliqué ainsi qu’à élucider les mécanismes moléculaires par lesquels il intervient dans ces processus. Des études récentes ont montré que de nombreuses et diverses protéines y sont associées et que l’association du protéasome à différents partenaires oriente les fonctions auxquelles il participe et peut moduler son activité.
    Dans ce projet, nous nous proposons d’identifier et caractériser les partenaires physiques et fonctionnels du protéasome (PROTEA-ZOME). Un niveau élevé de l’activité du protéasome semble associé à la tumorigenèse. De façon intéressante certaines cellules transformées sont plus sensibles à l’inhibition du protéasome que les cellules non malignes. Les inhibiteurs du protéasome sont utilisés dans le traitement de certains cancers. Il est donc important d’identifier les facteurs influençant le niveau d’expression et l’activité du protéasome et d’explorer les fonctions auxquelles il participe dans différentes conditions physiologiques.



  • FlowMatAc Etudes expérimentale et numérique de matériaux acoustiques innovants pour l'attenuation du bruit dans les écoulements industriels et urbains

    Métamatériaux pour la réduction du bruit : Est ce qu'un écoulement rasant détruit ou amplifie leurs effets ?
    Le projet FlowMatAc étudie des matériaux innovants destinés à réduire le bruit dans des conduites (système de ventilation, réacteur d'avion …). Ces métamatériaux, de faible encombrement, sont soumis à un écoulement d'air rasant. Ce projet vise à déterminer si cet écoulement va empêcher le métamatériau d'assurer sa fonction de réduction du bruit ou s'il va au contraire permettre une plus grande efficacité.

    Métamatériaux acoustiques sous écoulement rasant
    Le comportement acoustique des matériaux acoustiques en présence d'un écoulement rasant est un sujet difficile en raison de la complexité de l'interaction entre le son et l'écoulement turbulent dans la couche limite. Ainsi, ce projet vise à approfondir la compréhension des mécanismes physiques qui apparaissent dans l'interaction entre le son et l'écoulement dans la couche limite juste au-dessus d'un matériau acoustique.
    Pour ce faire, on comparera les résultats expérimentaux avec les résultats analytiques et les résultats numériques basés sur la simulation aéroacoustique directe (DAS) sur des traitements acoustiques classiques et innovants. Cette comparaison donnera les lignes directrices qui permettront aux utilisateurs de distinguer quand il est pertinent d'utiliser des codes non visqueux et quand l'effet de la viscosité et de la turbulence est important. C'est une question cruciale pour les industriels qui effectuent des calculs très importants (comme dans le secteur aéronautique) car les temps de calcul sont très différents si la viscosité et la turbulence sont prises en compte ou non.
    Le second objectif du projet est de développer des solutions acoustiques innovantes faisant appel à des métamatériaux utilisés en tant qu'absorbeurs de bruit et capables de faire face aux contraintes spatiales résultant d'applications réelles (des turbo-propulseurs à la ventilation dans les immeubles de grande hauteur). Les mécanismes d'absorption acoustique de ces nouvelles solutions acoustiques et leurs performances en présence d'écoulement rasant seront étudiés.



  • NITRODEP Nouvelle exploration du tropisme et de la dissémination des Paramyxoviridae encephalitogènes

    «Nouvelles explorations des tropismes et dissémination des virus encephalitogènes«
    Ce projet vise à étudier comparativement le tropisme et la dissémination des virus de la rougeole et Nipah dans des cultures organotypiques cérébrales pour mieux comprendre quels facteurs cellulaires et moléculaires régissent l'entrée et propagation de ces virus encéphalitogènes dans le SNC .

    Comment les virus ARN neurotropes envahissent le système nerveux central?
    «Les virus de la rougeole et Nipah (NiV) peuvent infecter les cellules neuronales et causer des encéphalites mortelles parfois tardives ainsi que des rechutes jusqu'à des années après l'infection. La plupart des données provenant d’analyses post-mortem, la neuropathogenèse associée à ces virus reste peu comprise. De plus, le manque d'outils existant limite la compréhension des facteurs clés gouvernant l'invasion virale du SNC. Enfin, NiV n’est manipulable que dans un laboratoire de BSL4 réduisant les possibilités pour les études de sa pathogénèse.
    Les cultures organotypiques servent ici à analyser la diffusion de ces deux virus dans l’idée que cette comparaison apporte de nouvelles informations pour chacun. Comparé aux cultures cellulaires primaires, l'utilisation d’explants cérébraux permet d’étudier la neuropathogenèse des virus dans un contexte plus pertinent en présence des différentes populations cellulaires organisées dans une architecture tridimensionnelle conservée du SNC.«



  • PRIMSOC Enfances de classe et de genre : primes socialisations sous contraintes multiples d’enfants âgés de 5-6 ans

    Enfances de classe et inégalités sociales
    Primes socialisations d’enfants scolarisés en grande section de maternelle / Notre recherche porte sur les socialisations socialement différenciées durant la petite enfance. Les temps des primes socialisations sont, en effet, des temps particulièrement importants dans le façonnage social des individus, des temps constitutifs des premières dispositions mentales et comportementales (dispositions à croire, apprécier, sentir, penser, agir) qui marquent durablement les individus.

    Comprendre la constitution précoce des inégalités sociales
    En s’intéressant aux socialisations d’enfants scolarisés en Grande Section de maternelle, la recherche s’efforce de saisir les processus de constitution précoce des inégalités sociales de classe. Connaître les enfances de classe, c’est pouvoir objectiver les écarts, souvent considérables, entre des mondes au sein desquels se construisent les enfants (i. e. au sein desquels ils construisent leurs compétences et leurs appétences, leurs dispositions mentales et comportementales, et structurent au fond ce que l’on a coutume d’appeler leur « personnalité »).
    Le temps de l’enfance est un temps de socialisations multiples, où se font sentir les influences conjointes, et parfois contradictoires, de la famille (et, à l’intérieur de celle-ci, des parents et parfois beaux-parents, de la fratrie, voire des membres de la famille élargie), de la nourrice ou des agents chargés des gardes d’enfant, de l’institution scolaire maternelle et élémentaire, des professionnels de l’enfance (pédiatres, orthophonistes, psychologues, etc.), du groupe des pairs (camarades de classe, de voisinage, enfants d’amis des parents), et des industries culturelles, des médias audio-visuels et des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Pour penser sociologiquement les enfants, la recherche vise donc à saisir leur place et leur « traitement » au sein des configurations de relations d’interdépendance que forment l’ensemble de ces acteurs



Rechercher un projet ANR