L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique : publications à venir

Appel à projets générique 2016 :

  • Les résultats pour les PRC, PRCE et JCJC sont en ligne.
  • Les résultats des projets PRCI seront mis en ligne à l'automne, au fur et à mesure des discussions bilatérales avec nos homologues étrangers.

Plan d’action et appel générique 2017 :

  • Le plan d’action 2017 est accessible dans la rubrique "Financer votre projet".
  • L’appel à projets générique 2017 sera publié à la fin du mois d’août 2016.

@AgenceRecherche

22/07 17:14 - #ANR2016 Résultats "Montage de réseaux scientifiques européens et internationaux" vague 3 https://t.co/3vH1UM67Pl

22/07 17:11 - #ANR2016 Résultats de l'appel à projets ASTRID2016 (recherche duale) https://t.co/HNNwrgTnlD

22/07 14:39 - [AAP] Liste des projets sélectionnés suite à l’appel à projet ERA-NET CHIST-ERA https://t.co/J4FVsOLlHd

  • PARTIPOL Les politiques à l’épreuve des partis, ou vice-versa? Visibilité des enjeux, arbitrages politiques et transformations des organisations partisanes en France

    Les politiques à l’épreuve des partis, ou vice-versa?
    Visibilité des enjeux, arbitrages politiques et transformations des organisations partisanes en France

    Un projet mobilisant des méthodes mixtes pour explorer l'influence des partis dans la fabrique des politiques publiques françaises
    Les liens entre partis et politiques publiques sont au cœur de l’exercice démocratique. Depuis plusieurs décennies, une série de discours politiques et scientifiques mettent pourtant en avant plusieurs types de contraintes, liées notamment aux interactions avec d’autres acteurs, à la compétition internationale, à l’intégration européenne, à la limitation des ressources énergétiques, etc. L’espace politique disponible pour se démarquer des partis concurrents serait toujours plus exigu. Les politiques sont-elles (de plus en plus) indépendantes de la politique ? Les joutes politiques se résument-elles désormais à une mise en scène ? PARTIPOL examine, à partir du cas français, ce décalage apparent entre, d’une part, théories normatives et discours de légitimation de la démocratie et, d’autre part, pratiques de représentation. La question de l’empreinte des partis sur les politiques est ancienne mais il semble toujours difficile de lui apporter une réponse empirique. Ce projet part de l’observation que le contexte français, marqué par des alternances régulières et récentes, offre un cas stimulant dont l’étude permettra de surmonter les conclusions mitigées du débat du « Do Parties Matter ».

    À cette fin, nous proposons de différencier la problématique pour nous concentrer sur les conditions favorisant l’adoption de politiques « partisanes », de tenir compte de la manière dont l’exercice du pouvoir peut également altérer les positions et discours partisans (les partis à l’épreuve des politiques ?) et d’opérationnaliser de manière fine les préférences partisanes et les choix de politique publique, analysés à partir du cas des lois françaises adoptées depuis mai 1981.

    Le protocole de recherche comparatif et mixte combine des analyses, enjeu par enjeu, des lois adoptées, des discours partisans et de la couverture médiatique, et des entretiens avec des élites partisanes et des acteurs de la fabrique des lois.



  • PLASTIZOME Etude de la plasticité physique et fonctionnelle des protéasomes.

    Que régule et qui régule la nanomachine de dégradation des protéines ?
    Des dysfonctionnements de la nanomachine de dégradation des protéines qu’est le protéasome participent à la pathogenèse de maladies telles que les cancers ou les maladies neurodégénératives. Il est donc important d’identifier i) les processus cellulaires dans lesquels le protéasome est impliqué, ii) les facteurs influençant son activité.

    Identification et caractérisation des partenaires du protéasome (PROTEA-ZOME).
    Le protéasome est une nanomachine qui dégrade les protéines. Il est présent dans toutes les cellules eucaryotes. Son activité est cruciale pour une large variété de processus cellulaires fondamentaux (régulation du cycle cellulaire, dégradation des protéines oxydées ou mal repliées, réponse au stress, réponse immunitaire…..). Il reste encore probablement à découvrir des processus cellulaires dans lesquels le protéasome est impliqué ainsi qu’à élucider les mécanismes moléculaires par lesquels il intervient dans ces processus. Des études récentes ont montré que de nombreuses et diverses protéines y sont associées et que l’association du protéasome à différents partenaires oriente les fonctions auxquelles il participe et peut moduler son activité.
    Dans ce projet, nous nous proposons d’identifier et caractériser les partenaires physiques et fonctionnels du protéasome (PROTEA-ZOME). Un niveau élevé de l’activité du protéasome semble associé à la tumorigenèse. De façon intéressante certaines cellules transformées sont plus sensibles à l’inhibition du protéasome que les cellules non malignes. Les inhibiteurs du protéasome sont utilisés dans le traitement de certains cancers. Il est donc important d’identifier les facteurs influençant le niveau d’expression et l’activité du protéasome et d’explorer les fonctions auxquelles il participe dans différentes conditions physiologiques.



  • CAPYROSIS Formation de cristaux de pyrophosphates de calcium et arthrose : études in vitro et in vivo

    Formation de cristaux de pyrophosphates de calcium et arthrose : études in vitro et in vivo
    L’ostéoarthrite OA est la forme la plus commune des maladies rhumatismales chroniques (37 millions d'européens). La présence de microcristaux calciques à base de pyrophosphates de calcium hydratés (CPP) ou d'orthophosphates de calcium dans l'articulation est un des facteurs aggravants de la maladie. Les traitements ciblent principalement les symptômes mais ne sont pas capables de dissoudre ou de prévenir la formation des cristaux de CPP et la pose d’une prothèse devient alors la solution ultime.

    Objectifs
    Il est donc indispensable de comprendre pourquoi les cristaux de CPP se forment et comment ils engendrent la destruction de l’articulation. Si la réactivité physico-chimique des orthophosphates de calcium synthétiques et biologiques est relativement bien connue et étudiée, les différentes phases de pyrophosphates de calcium CPP, leur formation, leur dissolution et même leur structure, elles, sont très peu connues.
    CAPYROSIS est un projet de recherche fondamentale basée sur une approche pluridisciplinaire incluant la science des matériaux, l’ingénierie (modélisation) ainsi que les sciences de la vie qui vise à déterminer in vitro les mécanismes de formation des cristaux de CPP et des arthropathies associées.
    Plusieurs étapes sont prévues afin de : i) mieux comprendre les relations de cause à effet entre l’apparition de ces phases minérales et l’éventuel rôle du vieillissement du cartilage et de l’OA dans ces processus, ii) développer de nouvelles méthodes pour le diagnostic précoce et fiable (identification de précurseur CPP amorphe in vivo) et, iii) proposer des voies de traitement ou de prévention des arthropathies associées à ces cristaux de CPP.
    Les principaux objectifs sont de :
    - synthétiser à l'aide d'une méthode simple et reproductible les différentes variétés cristallisées et amorphes de CPP et étudier leur évolution en milieu aqueux
    - déterminer les constantes thermodynamiques des CPP en solution et des transformations de phases.
    - étudier et modéliser les mécanismes de germination et croissance des CPP in vitro à l'aide de systèmes plus ou moins complexes
    - screening d'inhibiteurs et de promoteurs de la formation des CPP et les tester in vitro et in vivo
    - caractériser des microcristaux isolés à partir de spécimen humains (cartilages et fluide synoviaux) et leurs analogues synthétiques
    - améliorer la détection des CPP in vivo (même la phase amorphe)
    - déterminer les mécanismes de l'inflammation induite par les cristaux de CPP in vitro et in vivo



  • GLYCOMIME Glycomimes ciblant Pseudomonas aeruginosa: Synthèse, criblage par une technologie de micropuce à ADN et évaluation sur bactéries

    Molécules ciblant les facteurs de virulence de Pseudomonas aeruginosa
    Pseudomonas aeruginosa est la troisième bactérie impliqué dans les maladies nosocomiales et la principale cause de mortalité des patients atteint de la mucoviscidose. Elle se caractérise par sa capacité à développer des résistances aux anti-biotiques. Ce projet vise à découvrir de nouvelles molécules ciblant non pas des fonctions vitales de la bactérie mais ses facteurs de virulences

    Inhiber les facteurs de virulence : une alternative aux anti-biotiques ?
    Pseudomonas aeruginosa (PA) est une bactérie opportuniste gram négative, inoffensive pour les individus en bonne santé, mais dangereuse chez les individus immuno-déprimés. Elle est la troisième cause de maladie nosocomiale après le Staphyllocoque doré et E. coli. Elle est la principale cause de morbidité et de mortalité chez les patients atteints de la mucoviscidose. La colonisation des voies respiratoires aboutit souvent à une pneumonie chronique malgré l’utilisation d’antibiotiques. Il est très difficile de l’éradiquer lors de ces infections chroniques du fait de l’apparition de souches résistantes et de l’avantage sélectif que lui procure la formation du biofilm.
    PA possède tout un arsenal moléculaire de facteur de virulence qui joue un rôle fondamentale dans l’infection. Pour les bactéries, les facteurs de virulence sont des molécules qui sont nécessaires ou qui potentialisent leurs capacités. L’inhibition de ces facteurs par des molécules de synthèse ouvre la voie à des thérapies alternatives à l’utilisation des antibiotiques. Parmi les cibles potentielles, il y a celles impliquées dans l’adhésion de PA aux mucines et aux cellules épithéliales. Cette adhésion implique souvent l’interaction de lectines bactériennes du flagelle (FliD, FliC), des Pili (type IV Pili, Cup B pili) ou solubles (PA-IL, PA-IIL). Même si d’autres groupes de recherche font états de molécules ciblant ces facteurs de virulence (notamment PA-IL et PA-IIL), à ce jour, leur sélectivité et leurs mécanismes d’action in-vitro et in-vivo restent à éclaircir.
    Ce projet vise à synthétiser et à sélectionner des ligands de haute affinités pour les sept lectines de PA et d’évaluer in-vitro et in-vivo leurs efficacités comme agent anti-microbien ainsi que de déterminer leurs sélectivités et leurs mécanismes d’action. Un deuxième aspect du travail à potentiel plus risqué visera à découvrir de nouveaux oligosaccharides et lectines impliqués dans l’adhésion et la colonisation des voies respiratoires.



  • DROSOGUT Homéostasie de l'épithélium intestinal au cours d'une infection bacterienne par Serratia marcescens chez la drosophile

    Comment l'intestin se répare-t-il après une attaque microbienne?
    La défense de l'hôte contre les infections microbiennes se fait selon deux dimensions complémentaires: la résistance, c'est-à-dire l'attaque du pathogène par le système immunitaire, et l'endurance/tolérance, qui est la capacité de l'hôte à subir et réparer dans une certaine mesure les dommages provoqués par le pathogène, ou la propre réponse immunitaire de l'hôte. Nous étudions cette problématique dans un modèle d'infection intestinale d'un organisme génétique-modèle, la drosophile.

    L'approche génétique pour comprendre les mécanismes de régulation de l'intégrité intestinale.
    Nous utilisons la mouche du vinaigre Drosophila melanogaster comme un organisme génétique modèle pour comprendre la défense de l'hôte contre les infections. La réponse immunitaire humorale systémique a été étudiée en détail à l'aide de microorganismes non pathogènes. Au contraire, nous avons développé un modèle d'infection intestinale avec la bactérie entomopathogène Serratia marcescens. Le tube digestif est soumis à de multiples attaques par cette bactérie pathogène, dont une toxine capable de percer des trous dans les membranes qui délimitent les cellules de l'intestin. Dans un contrat ANR précédent, nous avons montré que les défenses de l'hôte contre de telles infections prennent place à au moins deux niveaux : 1) une réponse immunitaire locale au niveau de l'épithélium intestinal qui fait intervenir une des voies qui contrôle l'expression de peptides antimicrobiens lors de la réponse systémique, 2) la phagocytose par des hémocytes des bactéries qui ont réussi à traverser la barrière intestinale. Nous avons réalisé le premier crible à l'échelle d'un génome entier dans lequel nous avons identifié les gènes requis pour une survie améliorée ou diminuée. Nous avons identifié ainsi près de 160 gènes qui interviennent au niveau de l'épithélium intestinal, sans que leur fonction exacte dans ce processus soit comprise. Nous avons aussi découvert que l'apoptose massive des entérocytes induite par l'infection est compensée par la prolifération de cellules-souches intestinales (CSI). La défense de l'hôte ne se limite donc pas aux voies classiques de la réponse immunitaire mais implique également l'homéostasie de l'épithélium intestinal, un mécanisme de «tolérance«. Il est vraisemblable que des dysfonctionnements à ce niveau puissent être à l'origine de maladies coliques.
    Les objectifs sont d'identifier et d'étudier les fonctions de certains gènes dans ces processus de maintien de l'intégrité du fonctionnement du tube digestif.



  • IngECOST-DMA Ingénierie écologique appliquée à la gestion intégrée de stériles et drainages miniers acides riches en arsenic

    Gestion intégrée de stériles et drainages miniers acides riches en arsenic
    L’extraction minière produit des déchets riches en sulfures contenant des éléments toxiques comme l’arsenic ainsi que des métaux valorisables. Ceux-ci sont disséminés vers le milieu aquatique par le phénomène de drainage minier acide (DMA). Il est essentiel de développer des méthodes capables de traiter ces exhaures et d'en récupérer les éléments de valeur.

    Optimisation d’un traitement biologique des DMA combinant élimination des toxiques et récupération d’éléments de valeur.
    Le projet IngECOST-DMA a pour objectif le développement d’un traitement biologique passif des drainages miniers acides contaminés par l’arsenic. Il s’agit d’un procédé en deux étapes permettant à la fois l’élimination de l’arsenic et la récupération d’éléments de valeurs. Il combine un module aérobie, où s’effectuent l’oxydation biologique et la précipitation de l’arsenic et du fer et un module anaérobie où ont lieu la réduction des sulfates et la précipitation sélective de sulfures de métaux potentiellement valorisables. Le procédé est basé sur les capacités naturelles de microorganismes issus de DMA à oxyder ou réduire le fer, l’arsenic et les sulfates. Le fonctionnement de ces communautés est toutefois encore mal connu et l’un des objectifs du projet est de définir les facteurs clés responsables des variations d’activités, permettant à terme une amélioration du rendement de ces systèmes. Ces traitements biologiques sont étudiés en laboratoire, et seront testés sur le site de l’ancienne mine de Carnoulès dans le Gard. L'interaction entre modélisation biogéochimique et expérimentation permettra d’optimiser la configuration et le couplage des deux modules aérobie/anaérobie. Une stratégie de gestion optimisée des différents déchets solides générés lors de ces traitements (boues arséniées et boues riches en éléments de valeur) sera proposée, intégrant les déchets « primaires », issus des opérations de traitement du minerai (stériles et résidus de flottation) entreposés sur les sites d’extraction. Cette stratégie prévoie la stabilisation des boues arséniées et la valorisation des boues et déchets miniers riches en éléments d’intérêt économique.



  • FT-ICR 2D Spectrométrie de Masse à transformée de Fourier (FT-ICR): acquisition et traitements de données bi et multidimensionnelle pour l'obtention rapide et parallèle de l'ensemble des spectres MS/MS d'un spectre MS

    Spectrométrie de Masse à transformée de Fourier (FT-ICR): acquisition et traitements de données bi- et multidimensionnelle pour l'obtention parallèle de l'ensemble des spectres MS/MS d'un spectre MS
    La FT-ICR/MS 2D n'est pas encore devenue une méthode viable d’analyse chimique, mais est très prometteuse et est améliorable en explorant les méthodes développées pour la spectroscopie RMN 2D. En effet les progrès technologiques en informatique permettent d'appliquer les méthodes développées pour des données de taille relativement faibles de RMN 2D à la spectrométrie de masse afin d'obtenir spectres de masse 2D qui peuvent fournir des informations structurelles sur des échantillons complexes.

    Ce projet vise de nouvelles méthodes bidimensionnelles pour la spectrométrie de masse à résonance cyclotronique ionique afin d'améliorer l'analyse structurale d’échantillons complexes.
    La spectrométrie de masse à résonance cyclotronique ionique (FT-ICR MS) fournit une haute résolution et une grande précision de masse, ce qui permet l'identification de la formule chimique brute des ions dans des échantillons complexes. En utilisant l'isolement et la fragmentation d'ions (MS / MS), nous pouvons obtenir plus d'informations structurelles, mais les techniques MS/MS sont consommatrices de temps et d’échantillon parce que chaque ion doit être isolé avant la fragmentation. En 1987, Pfändler et al. ont proposé une expérience de FT-ICR MS à deux dimensions afin de fragmenter les ions sans les isoler et de visualiser les fragmentations d'échantillons complexes dans un spectre de masse bidimensionnel unique, comme la RMN 2D. En raison des limitations de l'électronique et des ordinateurs, peu d'études ont été réalisées avec cette technique. Grâce à l'amélioration des ordinateurs modernes et l'utilisation de l'électronique numérique sur les spectromètres FT-ICR récents, il est désormais possible d'acquérir des spectres de masse 2D sur une large plage de masse. L’expérience originale a utilisé la dissociation CID (dissociation induite par collision) dans la cellule ce qui a causé une perte de résolution. Les modes de fragmentation sans gaz comme l’IRMPD et l’ECD permettent de mesurer à haute résolution des spectres de masse 2D. Par conséquent, il ya un regain d'intérêt pour amener les techniques 2D FT-ICR MS à devenir une méthode efficace d'analyse. Les améliorations apportées dans les RMN 2D peuvent également être transposées à la 2D FT-ICR MS.



  • SEXSEAWEED Déterministe génétique du sexe et évolution du dimorphisme sexuel chez les algues brunes

    éterminisme génétique du sexe et évolution du dimorphisme sexuel chez les algues brunes
    La différenciation génétique entre mâle et femelle est apparu à plusieurs reprises et de manière indépendante au cours de l’évolution. La structure/fonction/évolution des régions déterminant le sexe ont été étudiées chez les animaux, plantes et champignons, mais les connaissances dans les autres eucaryotes restent limitées. Nous étudions l’évolution du déterminisme du sexe chez les algues brunes, un groupe d’eucaryotes très distant des animaux, plantes et champignons.

    Pourquoi étudier la détermination du sexe et les chromosomes sexuels des algues brunes ?
    La grande diversité de caractéristiques sexuelles que l’on peut trouver chez les algues brunes (isogamie/anisogamie, expression du sexe en phase haploïde ou diploïde, différents niveaux de dimorphismes sexuels, etc.) rend l’étude du sexe au sein de ce groupe particulièrement intéressante. De ce point de vue l’algue brune filamenteuse Ectocarpus est fascinante : elle présente un système sexuel primitif, avec très peu de différences morphologiques entre les individus mâle et femelle. De plus le sexe est, chez Ectocarpus, exprimé durant la phase gamétophytique haploïde (chromosomes sexuels UV), ayant d’importantes conséquences sur l’évolution de la RDS. Cette dernière a été récemment identifiée grâce au génome d’Ectocarpus et l’objectif de ce projet est d’étudier l’histoire évolutive de cette région chromosomique et de comprendre comment elle gouverne la différenciation entre mâle et femelle. Plus précisément nos objectifs sont 1) Effectuer des analyses génomiques et évolutives de la RDS d’Ectocarpus, 2) Identifier le(s) gène clé qui permet la mise en place du sexe mais aussi caractériser les gènes effecteurs ayant un rôle dans le dimorphisme sexuel et finalement 3) Comprendre les liens entre déterminisme du sexe et certaines caractéristiques du cycle de vie telles que la parthénogénèse et la taille de gamètes.



  • VOIESUR Vehicule Occupant Infrastructure Etudes de la Sécurité des Usagers de la Route

    VOIESUR - Vehicule Occupant Infrastructure Etudes de la Sécurité des Usagers de la Route - pour progresser encore dans la sécurité routière en France.
    Projet dont l'ambition est de créer un système d'information à partir de l'analyse détaillée des procès verbaux d'accidents corporels et mortels de la circulation en France pour l'année 2011. Ce système ou base de données permettra de traiter les multiples questions de sécurité routière qui se poserons jusqu'en 2020. Ce projet est en adéquation avec les problématiques actuelles concernant les usagers vulnérables et la création d'un observatoire Européen de sécurité routière.

    Obtenir une image la plus détaillée possible de la sécurité routière en France en 2011.
    Les accidents de la route sont toujours au centre de nos principales préoccupations. 2011-2020 déclarée « décennie d’actions pour la sécurité routière » au niveau Mondial et Européen. La forte baisse du nombre des tués sur les routes de France constatée au début des années 2000 tend à se faire plus lente ces dernières années. Par ailleurs, nous remarquons l’augmentation relative de l’implication en accidents de certains usagers comme les piétons et les 2-roues.

    Les objectifs de ce projet sont multiples :
    1] Réaliser un diagnostic de sécurité routière au niveau national grâce à l’analyse détaillée de tous les Procès-Verbaux d'accidents Mortels (PVM) et d’un échantillon représentatif des Procès Verbaux d'accidents Corporels (PV) .

    2] Mettre en place une base de données exhaustive de référence réalisée à partir de l’ensemble des PV du département du Rhône. Elle associe la description précise des bilans médicaux et les détails sur les circonstances de l’accident.

    3] Faire une évaluation critique des données de l’accidentologie de terrain à partir desquelles sont basées nos connaissances actuelles.

    4] Tester une méthodologie de redressement des données afin de proposer une correction des données nationales et obtenir les enjeux réels de sécurité routière.

    5] Améliorer les connaissances en accidentologie avec un focus particulier sur certains usagers de la route : piétons, deux-roues motorisés, enfants et séniors.

    Les retombées attendues au niveau technique permettront la mise en pratique de méthodes de redressement et d’extrapolation à un niveau national. Elles aideront à la réalisation du comparatif entre BAAC et PV ce qui permettra l’amélioration des remontées statistiques en sécurité routière. Au niveau sociétal, ce projet participera à sauver de nouvelles vies.



  • DyPLCA Evaluation environnementale des procédés en fonctionnement dynamique – prise en compte du temps dans la méthode d’Analyse du Cycle de Vie

    Evaluation environnementale des procédés en fonctionnement dynamique – prise en compte du temps dans la méthode d’Analyse du Cycle de Vie
    L’Analyse du Cycle de Vie est la méthodologie la plus utilisée pour l’évaluation de la durabilité des systèmes économiques. Dans la méthode conventionnelle ACV les systèmes sont considérés en conditions stationnaires, négligeant la dimension temporelle. Les modèles de calcul des impacts environnementaux utilisent les inventaires statiques et des modèles quasi statiques. DyPLCA va introduire la dimension temps dans la méthode ACV pour permettre des évaluations plus réalistes.

    Objectifs et enjeux du projet
    L’objectif majeur du DyPLCA est de développer une approche compréhensive et opérationnelle (méthodologie et outils) pour la prise en compte effective de la dimension temporelle dans l’ACV, avec une attention particulière pour le développement d’une modélisation intégrée pour l’inventaire du cycle de vie (LCI au niveau foreground et background) et le calcul des impacts (LCIA). Les résultats à la fin du projet seront une méthodologie, modèles et outils informatiques pour l’ACV dynamique, bien au-delà des pratiques courantes basées sur des scénarios, et dans une forme accessible aux utilisateurs de l’ACV. Le modèle sera testé et appliqué sur 3 cas d’études pertinents : 1) biotechnologies (fonctionnement complexes, dynamiques, voire cyclique), 2) le bâtiment (dynamique, long terme), 3) le bruit généré par les transports (dynamique, stochastique). Ces systèmes ont été choisis pour leur contribution importante aux impacts générés et aussi pour la pertinence de l’échelle temporelle dans leur évaluation. DyPLCA va produire des nouvelles connaissances, au-delà de l’état actuel de la science de la durabilité, se focalisant sur 1) l’approfondissement et élargissement des frontières de l’ACV , et modélisant l’ACV dans un mode générique par la combinaison et l’harmonisation des comportements temporels de systèmes de taille très différente. 2) implémentation de la modélisation dans trois cas d’études d’intérêt sociétal. En plus de la dissémination par promotion scientifique et technique, l’enseignement supérieur va bénéficier des résultats du projet grâce aux partenaires académiques impliqués, et les laboratoires respectifs vont bénéficier des répercussions sur leurs stratégies de recherche.



  • ILLA Interfaces liquide-liquide actives

    Interfaces liquide-liquide actives
    Le projet ILLA regroupe trois équipes complémentaires pour étudier en synergie les interfaces liquide / liquide «LL« impliquées dans l'extraction LL d'ions. Ce processus biphasique est à la base d'applications hydrométallurgiques de la plus haute importance, comme l'extraction d'ions métalliques ou le recyclage de métaux critiques. En couplant des expériences spécifiques de surface et des simulations moléculaires, nous étudions les caractéristiques physico-chimiques de ces interfaces.

    sonder une interface enfouie et fluide à l'échelle nanométrique
    ILLA est un projet fondamental combinant pour la première fois la synthèse d'un agent d'extraction de référence, la spectroscopie optique non linéaire (SHG), des mesures de tension interfaciale et les simulations sur les mêmes systèmes liquide/liquide biphasique. Au-delà des études sur les interfaces planes et courbes «statiques» nous allons étudierdes interfaces LL «en action», c'est à dire suivre la cinétique et la signature spectroscopique des procédés d'extraction en plusieurs étapes. Ces études impliquent des développements expérimentaux et théoriques. Les résultats devraient servir de base pour mieux comprendre le mécanisme d'extraction, pour améliorer l'efficacité et la cinétique des processus existants et en développer de nouveaux. Les développements méthodologiques et l'interprétation des signatures SHG permettront également d'étudier d'autres interfaces liquide (par exemple, dans des systèmes catalytiques de transfert de phase).



Rechercher un projet ANR
  

Voir toutes nos actualités