L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 16.06.2017)

Appel générique 2017 : évaluation des propositions détaillées

  • La phase d'évaluation des propositions par les experts extérieurs et la phase de droit de réponse aux experts sont closes depuis la fin mai
  • Depuis début juin, les 41 comités d'évaluation scientifiques se réunissent afin de débattre des projets et déterminer collégialement un classement des propositions.
  • Les résultats pour les projets soumis aux instruments PRC / PRCE / JCJC seront connus à partir de mi-juillet
     
  • Consulter le calendrier de l’appel générique
  • Résultats détaillés de la première étape
     
  • Retrouvez l’ensemble des appels ouverts et la prévision des appels spécifiques transnationaux pour 2017.

@AgenceRecherche

22/06 10:38 - Pour en savoir plus sur le Labcom RISCA Recherche en Informatique et en Statistique pour l’Analyse de Cohortes ?… https://t.co/KmkUL8I5lf

19/06 15:56 - #calendrier #aapgénérique Les résultats pour les projets soumis aux instruments PRC / PRCE / JCJC seront connus à partir de mi-juillet 3/3

19/06 15:56 - #calendrier #aapgénérique Depuis début juin, les 41 CES se réunissent pour débattre des projets &#1591D0" target="_blank" >; déterminer collégialement 1 classement 2/3

  • ACLASOLV Solvatation d'actinides et lanthanides

    Du comportement des métaux lourds en solution par simulations moléculaires
    Coordination des ions lanthanides et actinides par des solvants et des complexants en phase liquide en couplant les simulations de dynamique moléculaire et des expériences. Informations sur les interactions ion-ligand pour améliorer la compréhension des complexes stables en phases aqueuse et organique, et pour concevoir des nouvelles stratégies de récupération des polluants liées au cycle nucléaire.

    Compréhension du comportement des lanthanides et actinides en solution
    Le but de ce projet est de décrire la solvatation des actinides (An) et des lanthanides (Ln) à l'échelle microscopique. A cette fin, de simulations novatrices de dynamique moléculaire ont été couplées à des études de chimie quantique ainsi qu'à des expériences. Certaines de ces expériences ont été effectuées dans le contexte de ce projet afin d'aller au delà des données expérimentales déjà disponibles dans la littérature. Nos simulations ont permis une meilleure interprétation de celles-ci. La connaissance des propriétés chimiques des actinides (et indirectement aussi celle des lanthanides) a un fort impact social dans le cadre du recours à l'énergie nucléaire. Alors que les lanthanides sont essentiellement au degré d’oxydation III, les actinides ont des degrés d’oxydation divers, particulièrement au début de la série. Dans ce projet, nous nous sommes intéressées en particulier aux degrés d’oxydation III, mais nous avons aussi étendu notre étude à d’autres états d’oxydation, i.e. Th(IV). Le but principale a été de mettre en évidence les analogies et différences entre ces deux séries. En particulier, nous avons étudiée la solvatation dans l’eau, la formation de complexes avec des ions carbonates et silicates, et la solvatation dans deux solvants non aqueux, dimethylformamide et dimethylsulfoxide. Pour réaliser ce projet, nous avons développé des potentiels d’interaction polarisables originaux. Ces simulations classiques sont comparées à des simulations ab initio et à différentes techniques expérimentales: absorption de rayons X pour les propriétés structurales, mesures de solubilité et spectrométrie de masse à ionisation électrospray pour caractériser la complexation.
    A la fin du projet, nous avons une compréhension très détaillée de la coordination de ces ions et pourront servir pour envisager des nouvelles stratégies de récupération sélective dans le cas de mélanges de lanthanides et d'actinides.



  • VIRAPHIPLANT Dialogue tripartite entre polérovirus, plante hôte et puceron vecteur

    Vers l’identification de cibles pour lutter contre la transmission des polérovirus par les pucerons
    Les virus transmis par insectes sont parmi les plus dommageables pour l'agriculture mondiale. Pour limiter les dégâts causés par ces virus, l’emploi d’insecticides est largement développé. Ces pesticides sont responsables de pathologies humaines graves et il est donc nécessaire de diversifier les stratégies de lutte ne reposant plus sur des traitements phytosanitaires. L’identification de cibles permettant de réduire la dissémination des virus par leur vecteur est à l'étude dans ce projet.

    Dialogue tripartite entre polérovirus, plante hôte et puceron
    Le Projet VIRAPHIPLANT propose d’identifier les régulations qui se mettent en place au sein d’une plante suite à une infection virale et une infestation par puceron. Ces modifications peuvent (i) impacter l’accumulation ou la répartition du virus dans les plantes et/ou (ii) modifier le comportement alimentaire et la fitness des pucerons. L’ensemble de ces changements peuvent, in fine, favoriser la dispersion des virus par les pucerons vecteurs. Différentes techniques sont mises en œuvre afin d’explorer un concept révolutionnaire et fondamental : (i) les virus peuvent-ils modifier les réactions de défense de la plante dans le but d’attirer leurs vecteurs et faciliter leur acquisition ? (ii) Les virus peuvent-ils détecter la présence de l’insecte et modifier leur distribution dans la plante de façon à favoriser leur acquisition par le vecteur ?



  • ArtTransForm II Formations artistiques transnationales entre la France et l’Allemagne 1843-1870

    Formations artistiques transnationales : un enjeu central pour une histoire de l’art connectée
    Retracer les trajectoires de formation des peintres allemands en France au XIXe siècle ou comment déconstruire le fantasme des écoles nationales
    Ce projet est consacré à l’étude des conditions de formation artistique en Europe au XIXe siècle dans une perspective transnationale. Cette problématique permet d’interroger des catégories fondamentales de l’histoire de l’art, en particulier les catégories nationales qui structurent profondément le discours scientifique.

    Enjeux & objectifs
    Ce projet est consacré à l’étude des conditions de formation artistique en Europe au XIXe siècle dans une perspective transnationale. Cette problématique permet d’interroger des catégories fondamentales de l’histoire de l’art, en particulier les catégories nationales qui structurent profondément le discours scientifique. Avec leurs travaux portant sur la circulation des œuvres d’art et des acteurs du monde artistique et savant dans l’Europe du XIXe siècle, les porteuses du projet ont remis en question les limites épistémologiques de leur discipline, l’histoire de l’art, dont les grands récits négligent pour la plupart les caractéristiques transnationales des pratiques artistiques. S’intéresser aux trajectoires de formation des artistes, c’est-à-dire à la période de construction individuelle, de socialisation professionnelle et d’expérimentation artistique, permet de faire apparaître l’importance des expériences partagées en Europe au XIXe siècle. Le parcours des peintres allemands qui se rendirent à Paris pour étudier la peinture s’avère particulièrement intéressant pour saisir tous les enjeux qui motivaient une telle expatriation (de courte ou de longue durée). A partir de sources inédites, il s’agit de reconstruire ici les raisons artistiques, économiques, idéologiques ou professionnelles de ces choix de carrière. L’intérêt se porte aussi sur les expériences vécues à Paris et le regard porté a posteriori sur cette période. En étudiant de plus près l’expérience des peintres allemands à Paris au XIXe siècle, le projet éclaire donc la multiplicité des zones de contact et d’échange qui fondent les pratiques et usages de l’art.



  • PROMOMY comprendre et promouvoir la remyelinysation chez la souris.

    Etude de la régénération de la gaine de myéline dans le cerveau de souris adulte
    Le manque d’outils permettant la caractérisation, du vivant de l’animal, de l’extension des lésions et de la remyélinisation limite la progression de la recherche tant fondamentale qu’appliquée dans le domaine des pathologies de la myéline.

    Etudier la remyélinisation chez la souris pour mieux comprendre et favoriser le processus d’autoréparation de la myéline
    La sclérose en plaques (SEP) est une maladie dégénérative du système nerveux central caractérisée par de l'inflammation et de la mort des oligodendrocytes, cellules qui produisent la gaine de myéline indispensable à la conduction efficace de l’influx nerveux. Les seules options thérapeutiques sont les traitements modulant l’inflammation qui diminuent la fréquence et l’intensité des crises mais sont inefficaces contre la dégénérescence des cellules neurales et l’invalidité progressive des malades. De nouvelles stratégies thérapeutiques ciblant spécifiquement la régénération de la gaine de myéline (ou remyélinisation) sont indispensables. La remyélinisation spontanée existe chez certains patients atteints de SEP. La compréhension des mécanismes régulant ce processus d’auto-réparation dans les modèles murins de SEP est un préalable à la conception de nouvelles thérapies.
    Nous avons montré que la prolifération, la migration et la différenciation des cellules souches ou progéniteurs du cerveau adulte qui participent à la réparation peuvent être contrôlées afin d’améliorer le processus de remplacement cellulaire. Cependant, nous nous heurtons au manque évident d’outils pour objectiver, du vivant de l’animal, le développement et la réparation des lésions de démyélinisation, ainsi que de tests comportementaux permettant de relier cette perte cellulaire à des déficits fonctionnels. Dans ce contexte, notre projet a pour but 1) de dévoiler les mécanismes cellulaires et moléculaires sous-tendant la mobilisation des cellules endogènes afin de comprendre et favoriser l’auto-réparation et 2) de mieux caractériser in vivo et au cours du temps les processus de régénération de la myéline dans les modèles murins de SEP.



  • CEDAR Contraintes et Evènements Dirigeant l’Automatisation du Raisonnement

    Le projet CEDAR consite en une étude experimentale de représentation de connaissances qui soit une alternative aux méthodes prévalentes à ce jour.
    Les deux défis les plus importants pour le Web Sémantique sont le passage à l'échelle et la distribution. Le passage à l'échelle pour un système de base de connaissance orienté « web » bien conçu le rend capable de traiter des volumes croissants de connaissances sans dégradation inacceptable de performance. La distribution est aussi complexe puisque cela signifie qu'on doit pouvoir traiter efficacement et sans faille des connaissances résidant sur tout le réseau dans des conditions « réelles ».

    Nous sommes convaincus que la solution aux deux défis est offerte par le formalisme de contraintes de graphes à traits à sortes ordonnées
    Les objectifs du projet CEDAR sont : (1) développer, implémenter, et tester une approche par contraintes à la représentation des connaissances et le raisonnement automatique, où toutes les connaissances sont exprimées dans une représentation graphique universelle telle que RDF (ou Linked Data), de la même façon que les données le sont par des tables dans le modèle relationnel ; (2) rendre un tel système de raisonnement par contraintes capable de prendre en compte des contraintes temporelles pour le calcul évènementiel utilisant des sources multiples de connaissances distribuées où l'environnement évolue en temps réel (par ex., des moniteurs adaptifs pour la qualité de service, le maintien de l'évolution de bases de connaissances, la reconciliation des connaissances distribuées, etc.). Atteindre ces objectifs constituera une contribution dans un domaine essentiel, avec des résultats originaux et innovants dont le potentiel est important - la possibilité d'un Web sémantique supportant la montée en charge sur des bases de connaissances distribuées - et cela, grâce à une base formelle différente de la majorité des poursuites similaires, et testée sur des benchmarks réalistes.



  • asSUPYCO Régulation de la maturation et de la dégradation de l'ARN par les ARN antisens

    Rôles et mécanismes d’action des petits ARNs chez les bactéries
    Mécanismes de régulation de l’expression génétique par des petits ARN bactériens

    Caractérisation fonctionnelle de petits ARN bactériens
    Les petits ARN non codants jouent des rôles essentiels dans la régulation de l’expression génétique chez tous les organismes vivants. Chez les bactéries, ces petits ARNs sont impliqués dans l’adaptation aux changements environnementaux, la réponse aux stress ou encore la virulence. Ils agissent le plus souvent en se fixant à leur ARN messagers cibles par appariement de bases pour moduler leur traduction et leur dégradation. Ces dernières années, les nouvelles techniques de séquençage à haut débit ont permis d’explorer le répertoire complet des petits ARN chez de nombreuses bactéries et ont révélé l’existence d’une pléthore de petits ARNs potentiellement régulateurs. Ces études soulèvent de nombreuses questions, en particulier: quel est le rôle physiologique de ces ARNs? Comment agissent-ils ? Est-ce que les différentes bactéries utilisent les mêmes mécanismes de régulation ? Dans ce projet, nous proposons de déterminer le rôle et le mécanisme d’action de nouveaux petits ARNs récemment découverts dans trois bactéries phylogénétiquement distantes: les organismes modèles représentatifs des bactéries à Gram-négatif et à Gram-positif Escherichia coli et Bacillus subtilis et la bactérie pathogène pour l’homme, Helicobacter pylori. Nous nous attendons à découvrir de nouvelles fonctions pour les petits ARNs et de nouveaux mécanismes de régulation. La bactérie H. pylori peut provoquer des ulcères gastro-duodénaux ou des cancers gastriques, tandis que B. subtilis et E. coli sont d'excellents modèles pour des bactéries pathogènes apparentées. Une meilleure compréhension des mécanismes de régulation dans ces organismes pourrait conduire à la découverte de cibles potentielles pour de nouveaux médicaments.




  • FlyBrainImaging Imagerie cérébrale fonctionnelle de l’activité spontanée dans les Corps Pédonculés, et de leur régulation circadienne, chez la Drosophile.

    Imagerie cérébrale des Corps Pédonculés, en relation avec la mémoire et le sommeil.
    Caractérisation par imagerie cérébrale fonctionnelle, in-vivo, en bioluminescence des Corps Pédonculés (une structure impliquée dans l’apprentissage, la mémoire, et le sommeil) et de leur régulation circadienne, chez la Drosophile.

    Elucider, au niveau génétique, moléculaire, cellulaire et des réseaux neuronaux, les mécanismes neurophysiologiques du sommeil, de la mémoire et de leur régulation circadienne.
    Ce projet consiste à étudier le rôle physiologique de l’activité cérébrale (calcique) survenant dans certaines structures cérébrales, comme les Corps Pédonculés, chez la Drosophile. En effet, à partir d’une nouvelle technique d’imagerie cérébrale in-vivo, que nous avons développé dans mon laboratoire, nous pouvons visualiser, en continue, sur de longue périodes (plusieurs heures) de façon fonctionnelle et en temps réel, l’activité cérébrale. Entre-autres, cette nouvelle technique nous a permis de révéler des pics d’activité très particuliers dans ces structures au cours de la nuit.
    Les Corps Pédonculés sont des structures majeures dans le cerveau de la Drosophile, impliqués dans l’apprentissage, la mémoire et dans le sommeil. De plus, plusieurs études effectuées sur différents organismes ont suggéré qu’il y aurait une relation entre le sommeil et la consolidation de la mémoire.

    Par conséquent, l’étude de ce phénomène chez un organisme modèle comme la Drosophile, pour lequel nous disposons de multiples outils génétiques, devrait nous permettre de mieux comprendre les mécanismes génétiques, moléculaires, cellulaires, et ce jusqu’aux circuits neuronaux, impliqués vraisemblablement dans le sommeil, voire possiblement dans la consolidation de la mémoire. Nous étudions également la relation de ces pics d’activité avec les neurones contrôlant les rythmes circadiens.
    Bref, une meilleure compréhension des mécanismes neuronaux contrôlant le sommeil et/ou la mémoire représente sans équivoque, un intérêt sociétal majeur.



Rechercher un projet ANR