L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 27.10.2016)

Appel générique 2017 :

  • La phase de soumission des pré-propositions et d’enregistrement pour les projets en collaboration internationale est close depuis le 27 octobre, 13h
  • Les pré-propositions sont en cours d’évaluation
  • Les coordinateurs des pré-propositions retenues à l’issue de l’étape 1 ainsi que des PRCI éligibles enregistrés seront invités à soumettre une proposition complète à la mi-février
  • Consulter le calendrier de l’appel générique

Retrouvez l’ensemble des appels ouverts et la prévision des appels spécifiques transnationaux pour 2017.

@AgenceRecherche

19/01 15:11 - [AAP] Ouverture de l'appel à projets Laboratoires communs #Labcom https://t.co/xoJnDkbP1J

19/01 14:38 - [AAP] Ouverture d'un appel à projets transnational sur les technologies marines et maritimes https://t.co/43jxACEY33

18/01 15:05 - [AAP] Ouverture d'un appel transnational @susfood_eranet Systèmes de production &#1591D0" target="_blank" >; consommation alimentaire #durables https://t.co/VPtg4U3ydI

Les projets financés

Dernières listes de projets sélectionnés

  • INSULa Rôles des Insulateurs et co-facteurs associés dans le Positionement des Nuclésomes et les Foyers Nucléaires

    Aux Frontières des Chromosomes
    Notre projet vise à identifier les facteurs qui définissent les Frontières des chromosomes et à disséquer leur mode opératoire, afin de préserver ces frontières essentielles à l‘identité des cellules et leur devenir/reprogrammation.

    Mécanismes et Facteurs des Barrières Chromosomiques
    La division des cellules est finement contrôlée par l’organisation du génome en chromatine. Deux concepts émergeants dans ce domaine de la biologie sont a) le positionnement spécifique des nucléosomes pour la régulation de l‘accessibilité à l’information génétique (1-3) et b) les ‘boucles’ d’ADN qui médient des contacts entre des sites situés à longue distances (4,5). Ces deux phénomènes sont à l’origine de mécanismes de contrôles essentiels pour la pluripotence des cellules, leur division, la protection contre les cassures chromosomiques et la stabilité génomique (6,7). Néanmoins, les mécanismes de contrôle de positionnement des nucléosomes et des boucles d’ADN restent très mal connus. Bien qu’il ait été suggéré que la séquence de l’ADN, ou la transcription, pourrait influencer ce positionnement, des données très récentes montrent que des facteurs se liant à des séquences spécifiques pourraient eux-même jouer un rôle clé dans ces niveaux d’organisation de la chromatine (2,3,8), mettant en évidence la nécessité de disséquer les mécanismes du positionnement des nucléosomes et des boucles d’ADN.
    Les protéines insulatrices telles que BEAF, sont les meilleurs candidats pour la régulation de ces mécanismes, via des facteurs qui apparaissent conservés chez tous les eukaryotes tels que CP190 (4,8,9). Nous avons ainsi pu montrer que BEAF, en interagissant avec ses sites de liaisons appelés ‘Nucleosome-Associated cis Regulatory Elements’(NACREs), communs à de nombreux facteurs (3) et où le positionnent des motifs de liaison de BEAF est très spécifique par rapport à celui des nucléosomes voisin. Aussi, nos résultats montrent que BEAF régule le positionnement de nucléosomes in vivo (unpublished), en amont de la liaison de la polymérase II censée être le facteur clé du positionnement. Ainsi, nos données suggèrent plutôt un nouveau mécanisme clé dans la régulation du positionnement des nucléosomes qui potentialiserait la chromatine pour sa transcription.



  • YeastIntrons Analyse globale de la régulation des ARN contenant des PTC par la voie du NMD et le complexe EJC-like chez des levures riches ou pauvres en introns

    Comment l’épissage et la rétention des introns sont régulés chez les levures
    Nous étudions la structure et la dynamique du transcriptome d’une levure riche en introns et d’une autre levure moins riche en introns. Nous sommes notamment intéressés par l’influence de la voie du NMD et d’un complexe ressemblant à un EJC dans la régulation de la rétention d’introns.

    Quel est le mécanisme qui régule la rétention d’introns chez les levures
    Le rôle des introns et de la régulation de leur épissage ont été principalement étudiés chez les métazoaires avec les limitations techniques attenantes à l’étude des ces organismes. Nous étudions l’épissage des introns chez les champignons pour lesquels cette thématique de recherche a été de façon surprenante peu abordée. Nous avons choisi un organisme très riche en introns (Cryptococcus neoformans) et un organisme dans lequel les introns sont plus rares (Yarrowia lipolytica)
    Cinq grands objectifs ont été définis au début de ce programme de recherche :
    1) Identifier tous les introns chez ces deux organismes.
    2) Evaluer l’épissabilité de chaque intron
    3) Construire un « pipe line » informatique pour l’analyse de l’épissage des introns
    4) Construire une collection de souches dans lesquelles les gènes nécessaires au NMD ou ressemblant aux gènes codant des protéines de l’EJC ont été mutés.
    5) Evaluer l’importance de ces gènes sur l’épissage des gènes et la biologie de ces champignons.



  • QUASIMODO QUAlité de ServIce pour réseaux de capteurs sans fil et objets MObiles – aDaptatiOn des paramètres

    B.1.1 NOUVEAUX ALGORITHMES ET PROTOCOLES POUR FOURNIR LA QOS ET L’EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LES RESEAUX DE CAPTEURS SANS FIL
    La technologie des réseaux de capteurs et l’internet des objets constituent des éléments clés pour la construction des systèmes cyber-physiques. Jusqu’à présent, la plupart des travaux se focalisent sur l’aspect faible consommation. Comment supporter les besoins temps réel et la mobilité est un aspect encore peu investigué. Fournir la QoS sous contraintes strictes de ressources (énergie, mémoire et calcul) dans un réseau de capteurs hautement dynamique est un challenge.

    L’objective principal est la conception des algorithmes et protocoles supportant la QoS pour des applications temps réel, tout en préservant l’efficacité énergétique, dans des systèmes cyber-physiques
    Dans ce projet, nous nous focalisons sur le développement des algorithmes et protocoles auto-adaptatifs dans et au-dessus des réseaux de capteurs sans fil afin de fournir la QoS. L’un des scénarii consiste la détection de l’intrusion qui implique la détection en temps réel d’événements, la poursuite de cible et la collaboration multi-robots. Nos travaux portent sur deux thèmes :
    • Algorithmes de poursuite de cibles multiples sous contraintes de réseau (délai, perte de paquets et énergie limitée)
    • Conception de protocoles supportant la QoS tout en minimisant la consommation d’énergie



  • CITiES Calibrage et valIdation de modèles Transport – usagE des Sols

    Calibrage et validation de modèles pour la planification urbaine
    Calibrage et validation de modèles intégrés transport usage du sol pour la planification urbaine

    Promouvoir l’utilisation de modèles intégrés transport usage du sol pour la conception et l’évaluation de politiques de transport et d’aménagement
    Dans un contexte associant changement climatique, raréfaction des ressources fossiles et faible croissance économique, faire la ville durable est devenu un enjeu majeur. Au vu de la complexité des villes modernes, la conception de telles politiques ne saurait s’appuyer exclusivement sur des dires d’expert. Ceci est particulièrement vrai dans le cas de projets de transport ou d’aménagement, du fait des interactions entre système de transport et système d’usage du sol. Des mesures ou projets paraissant de bon sens à première vue peuvent in fine avoir des effets indésirables du fait de ces interactions difficiles à appréhender sans recourir à des simulations numériques. Dans ce sens, les modèles intégrés transport usage du sol (LUTI pour Land Use Transport Integrated) constituent des outils précieux d’aide à la décision pour la planification de projet de transports ou d’aménagement. Pourtant, les collectivités locales et agences d’urbanisme se saisissent peu de ces modèles. Ceci peut s’expliquer en premier lieu par la difficulté à calibrer un modèle LUTI, et en second lieu par un manque de confiance dans les résultats du modèle, fait état de l’absence de procédure de validation suffisamment claire et bien établie.
    Notre projet vise à promouvoir l’utilisation de modèles LUTI pour la conception et l’évaluation de politiques de transport et d’aménagement, en cherchant à résoudre les deux difficultés susmentionnées.



  • EVIDEN Exploration et VIsualisation de Données rElationnelles dyNamiques

    EVIDEN : Exploration et VIsualisation de Données rElationnelles dyNamiques
    Nous nous intéressons dans le projet EVIDEN à un axe de recherche émergeant de la visualisation d'information, l'exploration visuelle de données relationnelles dynamiques que nous représentons par des graphes. Notre objectif est d'avancer tant sur les plans conceptuels que méthodologiques pour concevoir des méthodes et algorithmes pour la représentation et la navigation dans de telles données.

    Visualisation, exploration et interaction avec des données relationnelles dynamiques modélisées par des graphes
    Nous avons pour identifié trois aspects liés au dynamisme des données sur lesquels nous souhaitons contribuer. Le premier porte sur l'évolution de la topologie des réseaux. Le deuxième est sur l'évolution d'attributs associés aux éléments et relations de ces réseaux. Ces deux premiers aspects portent plus particulièrement sur l'évolution non prédictible de ces réseaux. A l'opposé, le troisième aspect auquel nous nous sommes intéressés porte sur des évolutions prédictibles (quelles soient topologiques ou sur les attributs) car résultantes de l'interaction utilisateur.
    Le domaine d'application cible de nos travaux de recherche est la bioinformatique et la biologie des systèmes. Nous avons proposé des prototypes permettant l'exploration visuelles de plusieurs types de réseaux issus de ce domaine, que ce soit les réseaux métaboliques (modélisant les réactions biochimiques d'un organisme), les réseaux d'interaction de protéines ou encore les réseaux d'interaction entre petits ARN non-codants. Nous avons aussi à la fin du projet entamé un travail sur l'analyse de réseaux sociaux.



  • MeLiBo Liaisons métal / ligand inusuelles supportées par des points d'ancrage

    Nouvelles interactions métal/ligand pour de nouvelles applications des complexes de métaux de transition
    Grâce à une approche conjointe expérience / théorie, il est possible d’identifier et d’étudier de nouveaux modes de liaison métal / ligand. Les complexes ainsi obtenus possèdent des propriétés originales que l’on cherchera à exploiter, notamment en catalyse.

    Identifier de nouvelles interactions M/L, étudier leur influence sur les propriétés des complexes
    Grâce aux travaux réalisés ces dernières années avec les éléments du groupe 13 (B, Al, Ga…) et 14 (Si, Sn), la capacité des acides de Lewis à se lier comme ligands Z (accepteurs à 2 électrons) sur les métaux de transition semble beaucoup plus générale que supposé initialement. Si ce concept ouvre des perspectives intéressantes, notre connaissance des ligands sigma-accepteurs reste encore très superficielle. En particulier, nous n’avons encore qu’une idée très grossière de la variété de ces interactions M->Z, ainsi que de leur influence sur les propriétés des complexes métalliques. Dans ce projet, nous cherchons à déterminer jusqu’à quel point on peut réduire l’acidité de Lewis tout en conservant le comportement de ligand sigma-accepteur et nous étudions l’influence des ligands sigma-accepteurs sur les propriétés optiques des complexes (peut-on les moduler en jouant sur la nature du ligand Z utilisé ?). Par ailleurs, nous cherchons à étendre l’approche qui consiste à utiliser des points d’ancrage (typiquement des phosphines) pour supporter d’autres types d’interactions inusuelles métal/ligand que M->Z. Dans ce cadre, nous étudierons la coordination sigma de diboranes et de disilanes. Un seul complexe de ce type est connu jusqu’à présent alors que ce sont des intermédiaires clés dans les réactions de diboration & disilylation catalytiques. La caractérisation de tels complexes fournira des informations précieuses sur les interactions mises en jeu. De plus, l’addition oxydante de liaisons sigma-SiSi donnera accès à des complexes originaux de haut degré d’oxydation [Au(III)]. Un objectif important de ce projet consiste également à développer des méthodes théoriques pour traduire les propriétés des complexes.



  • AGRIFIRME Caractérisation des formes d'organisations sociales et économiques associées à l'agriculture de "firme"

    Caractérisation des formes d’organisations sociales et économiques associées à l’agriculture de « firme »
    Comprendre l’émergence de nouvelles formes d’entrepreneuriat en agriculture

    Identifier et caractériser de nouvelles formes d’organisations sociales et économiques associées à l’agriculture de « firme »
    Le projet « AGRIFIRME » est un projet de recherche coordonné par François Purseigle. Le projet a débuté en janvier 2010 et a duré 36 mois. Il a bénéficié d’une aide ANR de 139 990 euros pour un coût global de l’ordre de 203 091 euros. Il avait pour objectif d’identifier et de caractériser ce qu’il convient d’appeler les « agricultures de firme » et plus particulièrement les formes d’exercice, d’organisation et de gestion du métier d’agriculteur qui y sont associées.
    Notre démarche visait à rendre compte de l’émergence d’une nouvelle forme d’agriculture impensée encore aujourd’hui par la « communauté » des ruralistes.
    Le développement d’une agriculture hautement capitaliste installée sur les marchés des matières premières, de nouvelles formes de propriété du capital agricole, et l’arrivée de nouveaux acteurs témoignaient de l’apparition de formes d’organisations sociales et économiques de l’agriculture en rupture avec les formes familiales jadis consacrées par les grandes politiques de la seconde moitié du vingtième.
    A l’échelle du globe et à côté d’une agriculture familiale « sociétaire et abstraite » aux logiques oscillant entre une approche strictement financière et patrimoniale apparaissent des agricultures de « firme » plus abouties portées par de nouveaux investisseurs qui souhaitent soit disposer d’une maîtrise totale de leur approvisionnement en matières premières agricoles et/ou de sécuriser de nouveaux placements financiers.
    Notre ambition était de confronter une analyse sociologique des mondes agricoles dans la globalisation aux approches développées par les économistes, les géographes et les gestionnaires. La mobilisation interdisciplinaire autour de ce projet tenait au souhait de caractériser, dans des contextes différents, le groupe des agriculteurs de firme selon les réponses qu’il apporte de manière identique ou contradictoire aux nouveaux systèmes de contraintes et d’opportunités qui s’impose à lui.



  • GAMMATOLERANS Exploration des mécanismes de radiotolérance de l’archée Thermococcus gammatolerans par des approches génomiques et protéomiques innovantes

    Exploration des mécanismes moléculaires de l’archée Thermococcus gammatolerans, l’être vivant le plus radiorésistant connu à ce jour sur Terre.
    Des approches innovantes alliant intimement génomique et protéomique sont déployées afin de caractériser les mécanismes de radiotolérance passifs et actifs de l’archée Thermococcus gammatolerans, notamment après des stress endommageant fortement son patrimoine génétique.

    Caractériser le rôle des protéines de réparation de l’ADN et de tolérance aux dommages
    Thermococcus gammatolerans a été isolée d’une source hydrothermale sous-marine. Cette archée est l’organisme le plus radiorésistant qui soit connu. Elle supporte une dose de 30 kGy de radiolyse pulsée sans aucune létalité. Caractériser les mécanismes impliqués dans sa radiotolérance extrême permet de documenter et comprendre la diversité des mécanismes de tolérance et réponses aux stress mis en place par le monde vivant. En complet contraste avec le monde bactérien où plusieurs modèles ont été étudiés sur plusieurs décennies (Escherichia coli, Deinococcus radiodurans), le monde archéen est resté pour l’heure relativement inexploré. Le projet a pour objectif de lever le voile sur les mécanismes « passifs/préventifs » (structuration du patrimoine génétique, réponse métabolique) et « actifs/curatifs » (mécanismes de détoxification, mécanismes de réparation de l’ADN).



  • cospin Invariants spectraux de contact

    Invariants spectraux et rigidité globale en topologie de contact
    Généraliser à la topologie de contact la théorie des invariants spectraux symplectiques, avec pour but d'explorer les phénomènes de rigidité globale des transformations de contact et des sous-variétés legendriennes.

    Phénomènes de rigidité globale
    En 1985, Gromov a découvert qu'on ne peut tasser, via plongement symplectique, une boule de l'espace euclidien dans un cylindre de rayon plus petit. Ce résultat a montré pour la première fois l'existence de contraintes plus fortes que la simple préservation du volume satisfaites par les transformations symplectiques, et est souvent vu comme le point de départ de la topologie symplectique moderne. L'étude d'autres phénomènes de rigidité globale, mis en évidence par l'existence de la métrique de Hofer et la conjecture d'Arnold pour les points fixes des difféomorphismes hamiltoniens, ont profondément marqué le développement du sujet. La topologie de contact est l'analogue en dimension impaire de la topologie symplectique, mais ce n'est que récemment que des phénomènes de rigidité similaires ont été exhibés. En 2006, Eliashberg, Kim et Polterovich ont découvert un théorème de non-tassement en topologie de contact, résultat profondément lié à la notion d'ordonnabilité (introduite précédemment par Eliashberg et Polterovich), l'existence de métriques bi-invariantes sur le groupe des contactomorphismes (découverte en 2009 par Sandon) et un analogue de contact (proposé en 2011 par Sandon) de la conjecture d'Arnold. Ces phénomènes ressemblent à leurs analogues symplectiques mais présentent aussi des spécificités qui les rendent particulièrement intéressants et encore mystérieux. Le premier but de notre projet est d'étendre au cas de contact certaines des techniques qui ont été utilisées pour étudier les phénomènes de rigidité symplectique (en particulier, les invariants spectraux) pour mieux comprendre la rigidité dans le cas de contact. Le deuxième but est de trouver de nouvelles interactions entre rigidité des contactomorphismes et rigidité des legendriennes, en particulier en relation avec des problèmes liés à leur classification et à l'existence entre eux de cobordismes lagrangiens (ce qui est aussi une direction de recherche récente est encore largement inexplorée).



Rechercher un projet ANR