L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique : publications à venir

Appel à projets générique 2016 :

  • Les résultats pour les PRC, PRCE et JCJC sont en ligne.
  • Les résultats des projets PRCI seront mis en ligne à l'automne, au fur et à mesure des discussions bilatérales avec nos homologues étrangers.

Plan d’action et appel générique 2017 :

  • Le plan d’action 2017 est accessible dans la rubrique "Financer votre projet".
  • L’appel à projets générique 2017 sera publié à la fin du mois d’août 2016.

@AgenceRecherche

22/07 17:14 - #ANR2016 Résultats "Montage de réseaux scientifiques européens et internationaux" vague 3 https://t.co/3vH1UM67Pl

22/07 17:11 - #ANR2016 Résultats de l'appel à projets ASTRID2016 (recherche duale) https://t.co/HNNwrgTnlD

22/07 14:39 - [AAP] Liste des projets sélectionnés suite à l’appel à projet ERA-NET CHIST-ERA https://t.co/J4FVsOLlHd

  • iow Formes de la servitude dans l'Océan Indien: origines, structure et transformations.

    IOW
    Formes de l’asservissement dans l’Océan Indien : origines, structures et transformations.

    Ce projet étudie les relations entre les formes historiques et contemporaines de la servitude et du trafic d'êtres humains dans l'IOW (Indian Ocean Worlds, de la Chine jusqu'à l'Afrique orientale), dans leur contexte socio-économique, institutionnel et environnemental

    histoire de la servitude vs la lutte contre la servitude
    On estime actuellement qu'environ 27 millions de personnes vivent dans des conditions de servitude et dépendance extrême, la plupart dans le Monde de l'Océan Indien (IOW) une vaste région s'étendant de l'Afrique orientale, au proche orient, à l'Asie du sud et du Sud est jusqu'à la Chine. Comme les droits de l'homme sont la base de la démocratie, la perpétuation de la servitude dans l'IOW et sur une si vaste échelle pose un problème de stabilité économique et politique aussi bien dans cette région qu'à l'échelle globale.
    A partir de là, nous souhaitons:
    - clarifier les relations complexes et incertaines, dans le passé comme de nos jours, entre les facteurs politiques, économiques, sociaux et environnementaux, d'une part, les formes de la servitude et le trafic d'êtres humains, d'autres part.
    - avancer de nouveaux paradigmes interprétatifs de l'IOW dans son histoire et dynamiques actuelles.
    -contribuer à l'avancement des recherches sur la servitude dans d'autres régions du monde.
    -propulser la servitude dans l'IOW à l'avant des débats internationaux, aussi bien en histoire que dans les politiques publiques.
    - disséminer nos résultats et par là même contribuer à une meilleure compréhension des causes et des caractéristiques de la servitude actuelle dans l'IOW
    -aider les institutions et organisations locales et internationales à adopter les décisions les plus appropriées.



  • How myosin produces force Etudes structurales pour comprendre le mécanisme de production de force des moteurs myosines et identifier les interactions critiques qui régulent leur localisation cellulaire.

    Les moteurs de la cellule, comment savent-ils marcher vers la bonne destination
    Le but de ce projet de recherche est de mieux comprendre comment les moteurs moléculaires essentiels de la cellule produisent leur force, et comment chaque type de moteur reconnaît le chemin à parcourir pour transporter son cargo vers la bonne destination.

    Visualiser les réarrangements nécessaires pour l’étape de production de force d’une myosine
    La cellule comprend de nombreux moteurs moléculaires essentiels non seulement à sa division et à sa migration mais également nécessaires pour le transport polarisé, le maintien des ultrastructures de la cellule ou pour l’ancrage de vésicules ou d’organelles en son sein.
    Le projet proposé dans cet ANR repose sur l’étude de moteurs myosines qui se déplacent le long de microfilaments de la cellule appelés F-actine. Nous cherchons à visualiser le moteur en le figeant dans différentes étapes de son cycle moteur afin de comprendre comment il fonctionne. Le moteur utilise la molécule d’énergie ATP et l’hydrolyse alors qu’il est détaché de l’actine ensuite la liaison avec le filament F-actine initie la production de force en facilitant le départ des produits d’hydrolyse trappé dans le moteur. Un premier objectif de cet ANR sera de caractériser au niveau atomique les changements nécessaires dans le moteur pour cette étape essentielle qui correspond à la première étape de production de force.
    Une autre question lié au rôle spécialisé des différents membres de la famille des myosines est de comprendre quelles adaptations sont nécessaires pour leur fonction spécifique et en particulier d’identifier les caractéristiques qui leur permettent de choisir leur chemin, c'est-à-dire qui leur permette de choisir certaines structures d’actine plutôt que d’autres pour transporter leur cargo.
    Les deux moteurs que nous avons choisi d’étudier, la myosine VI et la myosine X, jouent un rôle important pour la migration des cellules, y compris les cellules tumorales. Ce sont donc des cibles nouvelles pour inhiber la prolifération et la dissémination de cellules cancéreuses. Les études effectuées au cours de cet ANR ont pour objectif de caractériser la structure de ces moteurs et ceci facilitera grandement la découverte de nouvelles molécules qui inhiberaient l’activité de ces moteurs en vue de thérapie anti-cancéreuses innovantes.



  • MEDEA Cartographier les débats environnementaux sur l'adaptation

    La cartographie des controverses sur l’adaptation au changement climatique en France
    L’adaptation au changement climatique global et à ses impacts régionaux suscite divers débats à l’interface entre sciences et politiques. Le projet MEDEA propose d’en développer une « cartographie » dans le but d’éclairer les points de vue des acteurs publics et privés concernés, et ainsi favoriser l’émergence d’approches collectives de l’adaptation.

    Fournir aux acteurs concernés un outil pour comprendre les enjeux de l’adaptation
    Touchant à un grand nombre de secteurs, le défi de l’adaptation au changement climatique pose un ensemble de questions disparates qui suscitent des débats à l’interface entre sciences et politiques. Dans ce contexte, la question se pose de savoir quelles connaissances et informations sont nécessaires à la définition des meilleures stratégies d’adaptation. Par ailleurs, la mise en œuvre de l’adaptation implique un consensus autour du concept d’adaptation lui-même et par de nombreux acteurs dont les perceptions et les attentes sont nécessairement diverses. Dès lors, les solutions ne peuvent émerger que d’un profond travail de confrontation des points de vue et de recherche de compromis entre acteurs. MEDEA a pour objet la cartographie des débats sur l’adaptation, avec pour objectif de contribuer à faciliter une meilleure compréhension, par les acteurs politiques et privés, mais aussi par l’ensemble la société civile, des controverses liées à cet enjeu. Dans cette perspective, MEDEA rassemble des climatologues, des chercheurs en sciences sociales et politiques, et des experts en media design avec quatre objectifs principaux : 1/ recueillir un vaste corpus de discours scientifiques et média sur les débats autour de l’adaptation (en particulier en France, mais pas seulement) ; 2/ analyser ces corpus à l’aide des méthodes et outils conceptuels et numériques de la sociologie des sciences et de techniques ou « STS »; 3/ développer une plate-forme on-line interactive visant à présenter de manière originale ces débats complexes ; et 4/ diffuser cette plate-forme auprès des parties prenantes du débat. Ainsi, le projet entend explorer les potentialités d’équiper les acteurs concernés d'outils de cartographie de débats technoscientifiques dans le but de contribuer à la mise en ouvre de l’adaptation.



  • NUTRITION Développement de méthodes robustes pour l'évaluation de politiques économiques sur l'alimentation et la nutrition

    Développement de méthodes robustes pour l'évaluation de politiques économiques sur l'alimentation et la nutrition
    Notre objectif est de développer un ensemble d'outils et de modèles plus robustes, permettant d'estimer des modèles de demande alimentaire et de nutrition et de simuler l'effet de différents types d'interventions publiques ou de régulation.

    Comprendre et améliorer la mauvaise nutrition and l'alimentation excessive
    Il y a un intérêt croissant pour l'élaboration de politiques publiques susceptibles d'affecter la demande alimenatire des individus et leur nutrition. L'impact de ce spolitiques de régulation dépend essentiellement de la façon dont les consommateurs adaptent leur comportement d'achat à la politique , sur la façon dont les entreprises réagissent à leur tour en fonction des prix qu'ils fixent et des aliments qu'ils offrent, et sur ??la façon dont les aliments achetés sont répartis entre individus au sein des ménages. Il y a eu un certain nombre d' avancées méthodologiques récentes dans la modélisation de ces comportements , mais leur application à l'analyse des politiques publiques se sont basées sur des hypothèses restrictives , connues pour influencer fortement l' inférence . Nos objectifs sont de développer un meilleur ensemble d'outils et de mieux comprendre l'effet des interventions publiques potentielles sur la consommation et les comportements des entreprises, et ainsi de mieux comprendre l' impact nutritionnel.



  • DECCA Décision, Confiance, Actions Compulsives : les bases neurales de la métacognition et de ses dysfonctionnements dans le trouble obsessionnel compulsif

    Bases neurales de la confiance dans ses décisions et ses dysfonctionnements dans le trouble obsessionnel-compulsif (TOC)
    Ce projet explore les bases neurales de la métacognition (sentiment de confiance dans ses décisions) par des études comportementales, de neuroimagerie et d’électrophysiologie chez des humains sains et des primates non-humains ainsi que chez des patients souffrant de TOC avec l’objectif de mieux comprendre les mécanismes du doute pathologique et de la vérification compulsive et leur amélioration observée lors d’un traitement par stimulation cérébrale profonde.

    Approches multi-espèces et multi-modalités de la métacognition chez l’humain et l’animal
    Notre projet explore par des études expérimentales les bases neurales des processus psychologiques sous-tendant la métacognition, c’est-à-dire les processus d’introspection qui permettent d’évaluer le degré de confiance que l’on a dans nos décisions, lequel guide le besoin d’acquérir de l’information supplémentaire, par un comportement dit « de vérification ». Dans la maladie psychiatrique du trouble obsessionnel compulsif (TOC) ces processus sont dysfonctionnels et se manifestent par un doute pathologique et des vérifications compulsives. Notre projet vise à développer et exploiter des paradigmes comportementaux de discrimination visuelle pour évaluer la confiance dans ses décisions et le comportement de vérification à la fois chez des humains mais aussi chez des primates non humains (macaques). Nous chercherons a créer une situation expérimentale dans laquelle les sujets produisent spontanément des vérifications liées à leur degré d’incertitude. La première partie du projet vise à valider sur le plan comportemental ce paradigme expérimental et par la suite, à l’utiliser pour croiser les outils d’exploration fonctionnelle chez l’humain (IRMf) et l’animal (électrophysiologie) avec des méthodes d’intervention, respectivement : stimulation cérébrale profonde (SCP) via un projet indépendant de recherche clinique dans le TOC et inactivation pharmacologique de régions cérébrales candidates (cortex cingulaire antérieur et orbitofrontal). Cette démarche devrait nous permettre d’établir le rôle causal des circuits cérébraux impliquées dans la métacognition et dans la physiopathologie du TOC de vérification et d’éclairer le mécanisme thérapeutique de la SCP dans cette pathologie.



  • C2R-BioNut Chimie du Carbone Renouvelable pour la Bio-Fertilisation & Nutrition des Plantes

    LabCom C2R BioNut
    Chimie du carbone renouvelable pour la bio-fertilisation et nutrition des plantes

    Problématique en adjuvantation - complexation - vectorisation
    La croissance démographique mondiale est galopante : 7 milliards d’habitants en 2012, il est prévu 9,5 milliards en 2050 selon le scénario moyen de l’ONU. C’est un défi majeur pour l’agriculture que de remplir et de sécuriser les besoins alimentaires croissants en quantité et en qualité. Une des approches privilégie l’intensification de l’agriculture. Mais se posent les questions de la disponibilité, accessibilité et répartition des terres arables, cultivables par habitant et par an. A cela, s’ajoutent la destruction des écosystèmes et de l’environnement par l’apport des pesticides, des engrais azotés et adjuvants polluants (nitrates, adjuvants fossiles, composés organiques volatils COV,…) et la consommation d’eau par irrigation non contrôlée. La pollution chimique des écosystèmes, la raréfaction de l’eau par sa forme de circulation en agriculture (eau verte d’irrigation), les gaz à effet de serre GES (CO2, NO2, NH3, O3…) et la criticité et disponibilité des principaux éléments nutritifs notamment minéraux soumis à la volatilité des prix sont des facteurs limitant qui pèsent énormément sur la production agricole. Ce qui sous-entend que la Nutrition des Plantes d’Aujourd’hui et de Demain est à repenser pour augmenter la biodisponibilté des éléments nutritifs « essentiels ».
    L’objectif principal du C2R-BioNut est de concevoir des solutions innovantes en BioFertilisation et Nutrition des Plantes pour les besoins de l’agriculture de demain : l’enjeu est de maintenir un niveau de production agricole élevé, tout en limitant l’impact environnemental dans un contexte de changement climatique Trois stratégies sont mises en œuvre : deux stratégies de type dual : chimie verte/agronomie, Biotechnologie/agronomie et une stratégie selon le tryptique chimie verte/biotechnologie/agronomie. De par leur multidisciplinarité, ces approches visent un effet synergique.



  • APImiR Interference de Toxoplasma et Plasmodium avec les microARNs de la cellule hote et developpement parasitaire

    Interference de Toxoplasma et Plasmodium avec les microARNs de la cellule hote et developpement parasitaire
    APImiR propose d’étudier comment deux parasites pathogènes de l’Homme, Toxoplasma et Plasmodium, interfèrent avec la voie du RNA silencing en modulant le profil d’expression des microARNs de leur cellule hôte. Notre hypothèse de travail, étayée par de nombreux résultats préliminaires, est que ces parasites utilisent les microARNs comme des interrupteurs pour moduler à leur profit et ce, de manière rapide, le protéome de leur cellule hôte ; par exemple en diminuant la réponse inflammatoire.

    Analyse du microRNome de la cellule hôte infectée avec Toxoplasma ou Plasmodium berghei
    L'embranchement des Apicomplexa reunit de nombreux parasites animaux et humains; comme ceux du genre Plasmodium, agents pathogenes de la malaria et Toxoplasma gondii. T. gondii provoque des avortements et est à l’origine d’infections chroniques et silencieuses, en particulier cerebrales, qui sont une menace permanente pour l’hote dans les cas d’immunosuppression. Ces parasites ont developpe des fonctions biologiques nouvelles pour subsister dans le compartiment cellulaire de leur hote. Or, si les alterations de la cellule hote par ces parasites ont ete intensivement etudiees au niveau cellulaire, les mecanismes moleculaires restent encore inconnus, a l’exception de quelque-uns impliques dans l’invasion. Des etudes montrent clairement que T. gondii et P. berghei agissent sur l’expression genique de leur cellule hote en induisant des changements profonds des voies metaboliques ou en interferant avec la reponse immune et l’apoptose.
    Le projet a été conçu pour i) identifier de manière exhaustive les microARNs dont l’expression est altérée par chacun des parasites, ii) découvrir les voies métaboliques impliquées (via les gène cibles des microARNs), iii) analyser l’impact de la surexpression ou de la suppression de ces microARNs sur le développement intracellulaire de nos parasites et enfin iv) identifier les effecteurs parasitaires interférant avec la machinerie de RNA silencing.



  • SYRACUSE Symbioses réticulaires adaptées à des contextes urbains soutenables

    Symbiose entre réseaux et décentralisation des infrastructures: des pistes pour la ville durable de demain?
    Le but de ce programme est d'analyser les solutions les plus prometteuses quant à la recherche d'un rapport plus durable entre la ville et les infrastructures en réseau. Les pistes examinées sont celles de la symbiose entre réseaux (l'usage comme ressource pour un service des déchets ou productions annexes d'un autre, par exemple la chaleur des égouts pour un réseau de chauffage urbain) et des possibilités de décentralisation des services afin de rapprocher la production de l'usager.

    Enjeux de la recherche: repérer les solution généralisables et trouver la bonne échelle de mise en œuvre des techniques innovantes
    L'objectif de ce projet est d'analyser, à la lumière d'une coopération entre chercheurs en sciences sociales et bureaux d'études relevant de la sphère d'un grand groupe de services environnementaux (eau, énergie, déchets), certaines configurations techniques visant à augmenter la durabilité urbaine. Il s'agit, à partir d'une lecture fine des processus de conception de divers dispositifs technologiques visant à améliorer la performance environnementale et énergétique des cycles urbains majeurs, ainsi que des conditions pratiques de leur mise en œuvre, et que d'une contextualisation critique, de tenter de construire des indicateurs susceptibles de mettre en lumière les configurations les plus prometteuses ainsi que les facteurs déterminants dans la mise en place d'un rapport plus durable de la ville aux ressources. Sont ainsi examinés, pour une série de cas d'études formant l'armature d'une possible typologie, les cycles de l'eau et des déchets, et les diverses consommations énergétiques attachées à ces cycles. Dans ces conditions, l'objectif est de tenter de déterminer les configurations dans lesquelles une conception décentralisée des réseaux peut prévaloir en termes de durabilité ainsi que les conditions dans lesquelles une application de dispositifs innovants serait susceptible de contribuer significativement à une plus grande durabilité urbaine. L'originalité de ce projet tient notamment dans le travail commun de chercheurs en sciences sociales spécialisés dans l'évaluation des politiques de durabilité urbaine et d'ingénieurs apportant aux réflexions des éléments quantitatifs susceptibles de rendre les instruments créés pertinents en terme d'aide à la décision. De ce programme sont attendus des résultats aussi bien sous forme d'études thématiques et monographiques sur les cas d'étude et les dispositifs techniques ou les configuration de décentralisation, que sous forme de plate-forme informatique destinée à fournir une expertise adaptée à un usage généralisable.



  • ANTIMOINE Anthropologie des territoires – Lecture du patrimoine

    Anthropologie des territoires - lecture du patrimoine
    La contribution du projet ANTIMOINE concerne les «Humanités numériques« puisqu'il cherche à étudier des outils innovants destinés à créer des connaissances relatives au patrimoine et à diffuser ces connaissances. La conception de tels outils repose sur une approche transdisciplinaire réunissant trois domaines : la linguistique, la science des données et la réalité virtuelle.

    Enjeux et objectifs
    Le projet ANTIMOINE propose une vision novatrice des outils nécessaires à la constitution de savoirs relatifs aux activités humaines situées (anthropologie des territoires) , savoirs élaborés à partir d'objets du patrimoine et de leur interprétation (lecture). Le patrimoine forme un système complexe dans le sens où la compréhension d'un élément nécessite celle de nombreux autres éléments. Lire un patrimoine et répondre au questionnement d'un utilisateur ne peut donc se faire qu'en construisant un contexte de lecture constitué d'objets en rapport avec ce questionnement et liés les uns aux autres. Cette construction se traduit par le parcours d'une base de données patrimoniale (au cours duquel le questionnement, souvent flou, se précise peu à peu).

    Actuellement les systèmes d'informations patrimoniaux fonctionnent essentiellement à partir de mots-clés avec une prise en compte très limitée d'une sémantique pré-définie. Par ailleurs leurs bases de données ne sont pas enrichies automatiquement ni même semi-automatiquement.

    La rupture proposée par le projet ANTIMOINE par rapport à l'état de l'art est double : il propose d'une part de faire coopérer la linguistique, la science des données et la réalité virtuelle pour structurer la base de données patrimoniale et créer de nouvelles relations entre ces données. Il entend d'autre part participer à la création de nouveaux modèles formels du patrimoine afin de contrôler efficacement ces structurations et créations. Cette dernière ambition repose en particulier sur la possibilité donnée aux utilisateurs d'interagir avec ces données et ces modèles.

    La thèse défendue par le projet ANTIMOINE est que cela ne peut se faire que par l'introduction du sens dans les systèmes d'information patrimoniaux. Celui-ci rendant plus aisée la lecture du patrimoine.
    L'originalité d'ANTIMOINE est de chercher à faire coopérer trois niveaux sémantiques distincts à travers l'analyse de textes, de données et des actions des utilisateurs.



  • COCON Etude d’une COhorte de CONtrats de valorisation et de transfert de technologie, pour l’identification, et l’analyse des facteurs explicatifs de leurs résultats

    Etude d’une COhorte de CONtrats de valorisation et de transfert de technologie, pour l’identification, et l’analyse des facteurs explicatifs de leurs résultats
    Le projet COCON propose d’analyser une COhorte de CONtrats comme un corpus « d’objets » de valorisation des résultats de la recherche (accords, contrats, services) issus de l’expérience de deux universités (Grenoble et Strasbourg)

    Produire des indicateurs pour comprendre les stratégies de valorisation des acteurs de la recherche, les facteurs de réussite ou d’échec et leur impact socioéconomique en terme d’innovation
    Le projet COCON propose d’analyser une COhorte de CONtrats comme un corpus « d’objets » de valorisation des résultats de la recherche (accords, contrats, services) issus de l’expérience de deux universités (Grenoble et Strasbourg) afin de produire des indicateurs permettant de comprendre les stratégies de valorisation des acteurs de la recherche, les facteurs de réussite ou d’échec des différents objets et leur impact socioéconomique en terme d’innovation (résultats de la valorisation pour les acteurs académiques, création d’emplois, d’entreprises, effets induits dans les entreprises existantes, impact sociétal, etc.)
    Les chercheurs en Sciences de Gestion, en Droit et en Economie appliquée étudieront donc les données fournies par les acteurs de la valorisation de la recherche de l’université de Grenoble et de Strasbourg concernant les « objets » de valorisation et en particulier la manière dont les contrats ou accords traitent l’exploitation des résultats obtenus (licences, brevets etc.), les accords de coopération ou de partenariat sur les projets de recherche (PI, règles d’exploitation des résultats, etc.) et les contrats de prestations de services.



  • CyDiPepS Etude des synthases de cyclodipeptides (CDPS), une nouvelle famille d'enzymes utilisant des ARNt aminoacylés pour former des liaisons peptidiques

    Etude des synthases de cyclodipeptides (CDPS), une nouvelle famille d’enzymes utilisant des ARNt aminoacylés pour former des liaisons peptidiques
    Les CDPS constituent une nouvelle famille d’enzymes qui détournent des ARNt aminoacylés pour les utiliser comme substrats et former les liaisons peptidiques de cyclodipeptides variés

    Bases Moléculaires de l’interaction des CDPS avec les ARNt aminoacylés et mécanisme catalytique emprunté par ces enzymes
    Les CDPS détournent les ARNt aminoacylés, des molécules dévolues à la synthèse protéique ribosomale, pour les utiliser comme substrats et catalyser la formation des liaisons peptidiques de différents cyclodipeptides. Ce sont des enzymes originales qui ne sont apparentées ni aux aminoacyl-ARNt protéine transférases et aux aminoacyl-transférases de type Fem qui utilisent également des ARNt aminoacylés comme substrats, ni à des synthétases non ribosomales de peptides (NRPS), la seule autre famille d’enzymes qui synthétise des cyclodipeptides.
    Le projet consiste à comprendre les bases moléculaires de l’interaction des CDPS avec leurs substrats et à élucider le mécanisme que ces enzymes empruntent pour former des cyclodipeptides. Les retombées attendues de ce projet sont d’accroître nos connaissances fondamentales sur les CDPS, connaissances indispensables à acquérir avant d’envisager d’utiliser ces enzymes pour générer de nouvelles molécules biologiquement actives.



  • EUROPOLIX La décision politique dans l'Union européenne

    La décision politique dans l’Union européenne
    Les nombreux changements institutionnels qui ont affecté l’Union européenne depuis vingt ans semblent avoir accru l’incertitude autour des logiques du decision-making. Qu’en est-il réellement ? Comment les logiques partisanes, nationales ou sectorielles impactent-elles la décision dans l’Union européenne ?

    Comprendre la décision politique dans l’Union européenne
    Le projet Europolix entend mieux saisir les logiques politiques à l’œuvre dans le processus décisionnel de l’Union européenne. La nature des liens entre les trois pôles du triangle décisionnel n’a en effet jamais l’œuvre d’études empiriques systématiques sur une période longue.
    Le projet Europolix entend remédier à cette lacune, à trois niveaux :
    - D’abord, il s’agit de comprendre le processus politique par la constitution d’une base de données d’une ampleur inédite. Les données sur le processus politique dans l’Union européenne et dans les systèmes politiques nationaux sur une période allant de 1993-2014 seront ainsi collectées.
    - Ensuite, le projet Europolix s’inscrit dans une démarche résolument comparative. La base de données Europolix permettra ainsi d’isoler des logiques politiques propres à chaque secteur de politique publique. A terme, ces analyses comparatives permettront de déterminer l’impact des grands changements politiques connus par l’Union européenne ces dernières décennies telles que les Traités, les réformes procédurales, les crises économiques, sur chaque secteur d’intervention de l’Union européenne. C’est en définitive l’Union européenne comme acteur de politique publique qui sera appréhendée.
    - Enfin, le projet entend donner une vision circonstanciée et complète du processus décisionnel dans l’Union européenne en s’appuyant sur une dimension qualitative : les institutions politiques de l’Union européenne se caractérisent entre autres par le poids des règles informelles qui peuvent être saisies au mieux par des séries d’entretiens avec les acteurs politiques concernés.



  • LAPIN LAPIN: LAbelliser Pour INnover

    Labelliser pour innover dans le secteur de la construction
    L’objectif du projet est d’analyser la manière dont les labels sont mobilisés, par les acteurs économiques et par la puissance publique, pour orienter, coordonner et stimuler l’innovation dans le secteur de la construction face aux enjeux du développement durable.

    Analyse du rôle des labels dans l’innovation durable dans le secteur du bâtiment
    Avec la montée des injonctions au développement durable dans le secteur du bâtiment, les dynamiques collectives de l’innovation se reconfigurent. La place accordée aux « labels » dans la coordination des activités d’innovation, à l’échelle d’un secteur économique ou industriel, représente une tendance majeure caractérisant ces transformations. La labellisation dans le bâtiment se pose ainsi en nouveau vecteur de diffusion et d’acceptabilité de l’innovation à l’échelle de l’ensemble de la filière : en marquant des produits, des processus, des pratiques et des organisations, le label (au sens large de marque de qualité) garantit la conformité à des bonnes pratiques professionnelles, à des réglementations, des normes et ou des standards élaborés afin de promouvoir une certaine idée de la qualité et partant de l’innovation. L’objectif du projet LAPIN est d’analyser la manière dont la labellisation contribue à mettre en forme des dynamiques d’innovation spécifiques au secteur du bâtiment et à articuler logiques économiques et politiques dans des environnements complexes et soumis aux objectifs du développement durable.



Rechercher un projet ANR
  

Voir toutes nos actualités