L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 13.02.2017)

Appel générique 2017 : Résultats de la première phase d'évaluation

  • Fin de la 1ère phase d'évaluation : 7 260 pré-propositions éligibles ont été évaluées
  • L'ensemble des coordinateurs des pré-propositions a été contacté par mail
  • Les coordinateurs des 3052 pré-propositions retenues à l'issue de l'étape 1, ainsi que les 1101 PRCI éligibles enregistrés sont invités à soumettre une proposition complète au plus tard le 03 avril 2017, 13h (heure de Paris)
  • L'ouverture du site de soumission des propositions détaillées est prévue pour le 28 février 2017 (date prévisionnelle)
  • Consulter le calendrier de l’appel générique

Retrouvez l’ensemble des appels ouverts et la prévision des appels spécifiques transnationaux pour 2017.

@AgenceRecherche

16/02 12:07 - [AAP] Projets sélectionnés à l'appel "Au cœur des données numériques" @DiggingIntoData https://t.co/zt5P97Is1E

15/02 15:55 - Énergies Marines Renouvelables, 3e appel à projets ds le cadre de l’action Instituts pour la Transition Énergétique… https://t.co/MWboCa92t5

13/02 15:25 - 2/2 Les porteurs des pré-propositions retenues et des PRCI éligibles enregistrés sont invités à déposer une proposition complète d’ici avril

  • RAMACO Matériaux aléatoires à long temps de cohérence optique

    Matériaux aléatoires à long temps de cohérence optique
    L'objectif de RAMACO est le développement de matériaux à structure aléatoire possédant de longs temps de cohérence optique. Actuellement, ces derniers sont associés à l'ordre à longue distance des monocristaux massifs, ce qui limite la conception sur une échelle allant du nano- au macro-scopique. Pour dépasser ce problème, nous proposons d’élaborer des échantillons polycristallins dopés par des ions de terres rares et possédant des temps de cohérence comparables aux monocristaux.

    Nanoparticules et céramiques transparentes
    Ces nouveaux matériaux polycristallins seront produits sous forme de nanoparticules ou de céramiques transparentes. Ils pourraient remplacer les monocristaux dans les domaines de l'information quantique, de l'analyse de signaux radar, de la tomographie optique par ultra-sons ou des lasers ultra-stables. Les nanoparticules faciliteraient le calcul quantique sur ions uniques, le couplage avec des micro-cavités ou d'autres systèmes quantiques. D'autre part, les céramiques transparentes peuvent être utilisées pour produire des échantillons de grands volumes pour lesquels la croissance de monocristaux est très difficile. L'objectif prioritaire du projet est d’une part l'obtention de longs temps de cohérence dans les nanoparticules et les céramiques et d’autre part l'analyse des processus physiques à l'origine de la perte de cohérence. Ces nouveaux matériaux seront aussi utilisés dans RAMACO pour tester de façon plus avancée notre concept. Tout d'abord, nous testerons des céramiques transparentes pour réaliser l'asservissement d'un laser sur un trou spectral étroit et très stable. Les nanoparticules seront utilisées par ailleurs pour étudier la génération d'une cohérence atomique dans un milieu où la lumière se propage de façon désordonnée, un phénomène jusqu'alors inconnu qui pourrait conduire à des avancées fondamentales en physique de l'état solide.



  • AmphiNR Evolution de la capacité des récepteurs nucléaires d’hormones à fixer leur ligand : apport du modèle amphioxus

    Comment les récepteurs nucléaires d’hormones fixent-ils leurs ligands ?
    Comprendre de quelle façon l’affinité d’un récepteur nucléaire pour son/ses ligands s’est modifiée au cours de l’évolution est un pré requis à la mieux appréhender de la pharmacologie des récepteurs nucléaires d’hormones qui représentent actuellement des cibles thérapeutiques particulièrement intéressantes puisque 10% des médicaments vendus en pharmacie ciblent ces récepteurs.

    Apport du modèle amphioxus dans la compréhension de l’évolution du couple récepteur/ligand
    Les récepteurs nucléaires (NR) représentent une importante famille de facteurs de transcription dont l’activation dépend de la liaison de petites molécules comme certaines hormones. Un dysfonctionnement des voies intracellulaires dépendantes des NR induit des maladies prolifératives, reproductives ou métaboliques. Actuellement, les NR offrent de vastes perspectives dans l’élaboration de traitements ciblant ces maladies. Cependant la compréhension de la pharmacologie de ces récepteurs favoriserait l’élaboration de tels traitements. Notre projet a pour objectif d’étudier de quelle façon la liaison et l’affinité d’un ligand à son récepteur s’est modifiée au cours de l’évolution. Pour cela, nous utilisons un modèle original et pertinent pour ce type d’étude : l’amphioxus. Cet invertébré marin est l’organisme qui se rapproche le plus de l’ancêtre commun des vertébrés. Le génome de l’amphioxus offre trois exemples particulièrement intéressants pour l’étude de la plasticité des NR : 1) le récepteur de l’hormone thyroïdienne d’amphioxus est un cas d’adaptation d’un couple ligand-recepteur à une divergence de séquence ; 2) les 10 NR1H d’amphioxus permettent d’étudier l’impact d’une duplication massive sur la liaison des ligands et sur la fonction de récepteurs dupliqués ; 3) Le récepteur NR7 identifié récemment chez l’amphioxus serait, selon nos hypothèses, un représentant d’une ancienne famille de NR. Sa caractérisation nous permettra de mieux comprendre les premières étapes de la diversification des NR au cours de l’évolution.



  • BECASIM Simulation numérique avancée pour les condensats de Bose-Einstein : Modèles numériques déterministes et stochastiques, Calcul haute performance, Simulation d'expériences physiques

    Comprendre par la simulation numérique la matière condensée à très basse température
    La formidable cohérence de la matière condensée à des températures proches de zéro absolu laisse présager des applications qui pourront révolutionner la technologie de demain. Le projet vise l’exploration numérique de ce type de systèmes (comme le condensat de Bose-Einstein) pour comprendre des configurations difficiles à étudier expérimentalement.

    Etablir un nouvel état de l'art pour la simulation de condensats de Bose-Einstein.
    L'objectif de notre projet est d'établir un nouvel état de l'art dans le domaine des méthodes numériques et du calcul haute performance pour la simulation de condensats de Bose-Einstein. Il répond à trois besoins importants dans ce domaine, formulés aussi bien par les physiciens que les mathématiciens théoriciens : d'analyser mathématiquement les méthodes existantes, de développer de nouvelles méthodes d'ordre élevé et de les mettre en œuvre dans des codes de calcul fiables et flexibles, exploitant les architectures parallèles modernes.
    Comme il existe actuellement très peu de codes dans ce domaine, capables de simuler des configurations tridimensionnelles (3D) et de vraies expériences physiques, notre projet est unique en France et, certainement, dans le monde entier. La finalité du projet sera de fournir aux physiciens et aux mathématiciens des codes de calcul numérique 3D haute performance pour étudier différentes configurations dans la condensation de Bose-Einstein.



  • TB GlycoPrOmics Impact de la O-glycosylation des proteines de Mtb sur la virulence du bacille: Définition structurale et fonctionnelle du glycoprotéome de Mycobacterium tuberculosis

    Evaluation de la mannosylation des protéines comme cibles thérapeutique contre la tuberculose.
    Impact de la O-glycosylation des proteines de Mtb sur la virulence du bacille: Définition structurale et fonctionnelle du glycoprotéome de Mycobacterium tuberculosis

    Recherche de nouvelles cibles thérapeutiques contre la tuberculose.
    Avec 1/3 de la population infectée par Mtb et 2 millions de morts par an (1 mort toutes les 16 secondes) la tuberculose demeure encore aujourd’hui un problème de santé publique majeur. En outre l’aggravation inquiétante de cette situation par l’émergence de souches de M. tuberculosis multi-resistantes ou pratiquement totalement réfractaires à la plupart des traitements actuels souligne la faiblesse de l’arsenal thérapeutique disponible pour lutter contre cette infection. Une des raisons de cet inquiétant constat est qu’en dépit de décennies d'effort de recherche, les bases moléculaires de la pathogénicité de Mtb est encore mal comprise. Récemment les manno-protéines de Mtb ont émergé comme une nouvelle classe de molécules bactériennes de surface ou sécrétées capables d’interagir avec des éléments et en particulier des lectines du système immunitaire de l’hôte infecté (SP-A, SP-D, DC-SIGN, MR) et ainsi déclencher une réponse spécifique pouvant contribuer à l'infection par Mtb. Récemment l’implication de ces glycoprotéines dans les processus mis en place par Mtb pour persister et se développer chez l’hôte a été mise en évidence au laboratoire. Toutefois à ce jour seules trois glycoprotéines ont été formellement décrites chez Mtb, qui sont de plus totalement non-indispensables pour la survie de Mtb. Ces observations suggèrent donc clairement l'existence des glycoprotéines encore inconnues chez Mtb qui pourraient contribuer à sa capacité de survivre in vivo. Ces glycoprotéines constituent par conséquent des cibles potentielles pour la recherche de nouveaux antituberculeux. Notre projet vise à identifier ces glycoprotéines et à définir leurs rôles dans la survie et la virulence de Mtb.



  • DYSther Dystrophines Dans Le Système Nerveux : De la Neurophysiologie à la Thérapie Moléculaire

    Des outils moléculaires pour la thérapie génique dans le système nerveux central et pour la myopathie
    Les atteintes centrales dans la myopathie impliquent plusieurs produits du gène de la dystrophine s’exprimant dans les neurones et/ou dans la glie. Le développement d’outils moléculaires spécifiques est nécessaire pour étudier les mécanismes physiopathologiques et envisager des traitements ciblant le système nerveux central.

    Comprendre et corriger les altérations neuronales et gliales dans la myopathie
    Les biotechnologies ont ouvert des perspectives majeures pour le traitement de la myopathie de Duchenne, mais peu de travaux ont évalué la capacité de ces traitements à corriger les atteintes centrales de cette maladie, alors qu’elles peuvent conduire à des troubles intellectuels et neuropsychiatriques sévères. Pour cibler les atteintes centrales dans ce syndrome, deux défis majeurs doivent être relevés : (1) Mieux comprendre les mécanismes responsables de l’hétérogénéité des symptômes, qui dépend de la variété des mutations associée à l’altération de plusieurs formes de dystrophine jouant des rôles distincts dans les neurones et/ou les cellules gliales et, (2) Concevoir des outils moléculaires capables de cibler ces types cellulaires spécifiques et/ou de traiter plus largement les différents organes affectés.
    Pour atteindre ces objectifs, nous proposons une analyse pluridisciplinaire, du gène au comportement, des mécanismes physiopathologiques chez des souris génétiquement modifiées présentant une perte spécifique de la forme neuronale ou gliale de dystrophine. Les approches thérapeutiques reposent sur l’administration d’oligonucléotides antisens capables de supprimer la mutation ou de transgènes assurant l’apport exogène de la protéine manquante, véhiculés par des vecteurs spécifiques conçus pour cibler les neurones ou la glie, ou bien couplés à des chimies spécifiques favorisant le passage vers le cerveau suite à une administration dans la circulation générale. L’identification de nouveaux mécanismes neuropathologiques et d’outils moléculaires performants pour la thérapie génique permettra l’émergence de stratégies thérapeutiques innovantes et valorisables, et de nouvelles offres de soin pour de nombreuses maladies génétiques affectant le système nerveux central



Rechercher un projet ANR