L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Nous suivre

  • TRAM L'héritage métallique sur le fonctionnement biogéochimique et écologique des écosystèmes aquatiques de montagne

    L'héritage métallique sur le fonctionnement biogéochimique et écologique des écosystèmes aquatiques de montagne
    Depuis le début de la révolution industrielle et l?utilisation des énergies fossiles, les humains sont désormais des agents géologiques majeurs. Actuellement, les flux d?origine anthropique de plus de 62 éléments chimiques surpassent les flux naturels correspondants. Du fait de leurs particularités géologiques, les montagnes ont été exploitées depuis les débuts de la métallurgie. Les Pyrénées ne font pas exception.

    l'héritage métallique
    L'héritage des stocks de métaux traces dans la zone critique de montagne reste à comprendre. Les Pyrénées offrent un terrain parfait pour des recherches scientifiques approfondies sur le devenir et l'impact de ces PHTE sur le
    Acronyme du projet : TRAM
    Page 3 sur 11
    fonctionnement écologique des bassins versants de montagne. En réponse à l'appel ANR 2015 pour une meilleure compréhension de la zone critique, des écosystèmes (Axe 1), et une amélioration de nos connaissances en écotoxicologie (Axe 2), TRAM est un projet interdisciplinaire et intégratif prometteur: 1) TRAM évaluera les changements dans l'introduction et le transfert des PHTE sur plusieurs millénaires en utilisant une combinaison innovante de traceurs géochimiques, 2) TRAM combinera en outre une approche géochimique avec des analyses écologiques pour définir l'impact des PHTE sur les services écosystémiques et la biodiversité, 3) TRAM va développer une série d'indicateurs pour rendre compte de l'impact des PHTE sur la zone critique de montagne pour les décideurs, en tenant compte de l?hydrologie, de la modélisation biogéochimique associée à une analyse SIG.



  • FOR-WIND Adaptation sylvicole et économique de l’aménagement forestier au risque vent

    Gérer des forêts dans le vent : biomécanique, économie et croissance des arbres pour simuler l'aménagement de massif
    Le vent est à la fois un risque de perte en forêt, un facteur du milieu qui impacte la croissance des arbres et un aléa climatique qui influe sur la décision du gestionnaire. Le projet FOR-WIND assemble ces points de vue dans des modèles de simulation de la valeur d'une forêt pour mieux les gérer.

    Comprendre le système forestier «vent - arbre - massif - aménagiste«
    L'enjeu est de mieux comprendre comment le vent impacte un massif forestier aménagé. La mécanique environnementale formalise des changements d’échelle dans la simulation du risque vent, de l’arbre au paysage fragmenté. Pour la mécanobiologie, les processus de réponse des plantes aux sollicitations mécaniques sont modélisés depuis peu à l’échelle cellulaire puis plante entière ; il reste à passer un nouveau cap vers le peuplement et l’écosystème. L'économie développe des modèles innovants d’économie du risque et de l’assurance, tenant compte des politiques publiques. La modélisation de la croissance des forêts prendra mieux en compte le risque et la prise en compte des incertitudes. Surtout, l'intégration de tous ces modèles dans un outil de simulation de l’aménagement produit une vision globale d'un système forestier utilisable par la R&D des gestionnaires de forêts et la formation des ingénieurs. Les systèmes abordés vont de la plantation de pin maritime à la hétraie mélangée.



  • PLAINSUDD PLAteformes numeriques INnovantes de Simulation Urbaines pour le Developpement Durable

    PLAINSUDD
    PLAteformes numériques INnovantes de Simulation Urbaine pour le Développement Durable

    De nouveaux instruments pour simuler la ville et ses transports
    Aux Etats-Unis, les lois ISTEA de 1991 et TEA 21 de 1998 ont obligé les métropoles à prendre en compte les liens urbanisme – transport dans tout projet d’infrastructure ou de politique de transport. Il s’agit, en somme, de se soucier de la ville que l’on induit sur le long terme par une décision de politique de transport ou d’aménagement. Ainsi a-t-on vu au cours des 15 dernières années se développer une recherche prolifique sur les modèles intégrés transport – urbanisation dits modèles « LUTI » (Land Use Transport Interaction models), aux USA, au Japon et en Europe, la France aillant tardé à participer au mouvement.
    L’objet de cette recherche est de produire quelques développements méthodologiques qui débouchent sur des instruments opérationnels de simulation de la ville et de son système de transport. « Simuler la ville » signifie ici proposer une description de ce que peuvent devenir sur un long terme, d’une part, les localisations de l’habitat, des activités et des emplois et, d’autre part, les dimensions socio-économiques qui en résultent, qu’il s’agisse des marchés fonciers et immobiliers, de la ségrégation spatiale ou de l’étalement urbain et de ses conséquences. A titre illustratif, il s’agit par exemple de simuler en 2030 les conséquences essentielles sur la ville de la mise en place d’un projet lourd ou d’un péage urbain.



  • EMERGE Des évaluations compatibles de volumes, biomasses et minéralomasses en forêt : vers une gestion comptable et durable du bois énergie

    Vers une gestion comptable et durable du bois énergie en forêt
    .

    Des évaluations compatibles de volumes, biomasses et minéralomasses des arbres
    Si les forestiers savent depuis longtemps estimer le volume commercial de leurs arbres à l'aide des « tarifs de cubage », le premier objectif de ce projet est de pouvoir estimer le volume complémentaire de bois énergie que l'on trouve principalement dans le houppier (les branches). En effet, les coefficients de passage habituellement utilisés pour estimer ce foisonnement à partir du volume de la tige sont trop approximatifs et rigides, ne tenant pas compte des variations entre essences, tailles et contextes différents.
    L'idée est d'obtenir alors des prédictions de biomasse de bois énergie compatibles avec les estimations de volumes de bois d'industrie et de bois d'œuvre. À ces modèles seront associés des estimations de minéralomasse et de pouvoir calorifique afin d'étudier plus finement les exports en éléments minéraux et l’énergie récupérable.
    Ces tarifs doivent être assez robustes pour être utilisés dans différentes régions et pour les principales essences forestières afin de permettre des estimations cohérentes et comparables.
    Les gestionnaires ont besoin de ces outils partagés pour mobiliser le bois énergie, mais ces mêmes outils seront utilisés à l'échelle nationale pour les estimations de biomasse et de carbone.



  • VISAFIX Instabilité fonctionnelle durant la fixation oculaire : conséquences motrices et perceptives

    Jamais au repos : La dynamique des mouvements oculaires de fixation
    VISAFIX avait comme objectif d'étudier chez l'homme et chez le singe le contrôle et le rôle fonctionnel des mouvements miniatures des yeux pendant que l'on fixe une scène visuelle.

    La fixation oculaire : du bruit ou un mouvement contrôlé ?
    L’exploration oculaire d’une scène visuelle est un processus dynamique qui implique des mouvements oculaires rapides d’amplitude très variée. Même pendant la fixation d’une portion limitée de la scène, des microsaccades sont produites qui partagent beaucoup des propriétés des plus grandes. Ces mouvements miniatures ont pendant longtemps été considérés comme le résultat d’une activité stochastique dans le système oculomoteur. Plus récemment, il est apparu au niveau moteur qu’en fait saccades et microsaccades sont des mouvements dont l’amplitude et la direction sont contrôlées, selon de processus communs d’ajustement. Cependant, cette conception ne prenait pas en compte le rôle des processus visuels qui afférent au système oculomoteur. VISAFIX visait à mieux comprendre quelles sont ces signaux visuelles qui guident ces mouvements oculaires, leur impact sur les mécanismes corticaux de la perception visuelle et enfin leur substrat neuronal au niveau du tronc cérébral. Cette recherche a des conséquences importantes pour notre compréhension sur la nature de l’exploration visuelle où bruit, fluctuations stochastiques et informations pertinentes influent le comportement dans des proportions variables.



  • CORNiPS Production de cornée à partir de cellules souches pluripotentes humaines: nouveau modèle cellulaire comme alternative aux tests de cytotoxicité et à la thérapie cellulaire

    Production de cornée à partir de cellules souches pluripotentes humaines (hiPS).
    L’exploitation de la technologie des cellules souches pluripotentes va permettre d’établir un modèle de cornée standardisé pour (i) remplacer les tests de cytotoxicité faites sur animaux et (ii) proposer une alternative tissulaire en thérapie des déficiences limbiques.

    Innovation pour les tests de cytotoxicité en cosmétologie et greffes de cornée.
    45 millions de personnes dans le monde présentent une cécité bilatérale due dans 4,9 millions des cas à une déficience de la cornée. Les troubles de la cornée résultent de maladies congénitales ou d’accidents environnementaux. Les transplantations de cornée sont couramment réalisées mais limitée par le manque de cornée post mortem. Le projet CORNiPS vise à développer des cornées « prêtes à l’emploi » qui pourront être transplantées dans l’œil blessé comme allogreffe. Pour les patients présentant des problèmes connus de rejets immunitaires, des cornées autologues pourront être produites à partir de leurs propres cellules. Ce modèle cellulaire servira de produit fiable et totalement standardisé pour tester la cytotoxicité éventuelle de produits cosmétologiques et pharmacologiques. Un tel produit est devenu essentiel depuis que la Communauté européenne a interdit l'utilisation d'animaux pour tester les produits destinés à la cosmétologie.



  • ELISE Interaction émotion-cognition à travers l’étude du langage littéral et figuré dans les troubles schizophréniques et bipolaires: approche comportementale et électrophysiologique

    Compréhension des émotions « langagières » dans le trouble bipolaire et la schizophrénie
    Rôle des variables émotionnelles sur la compréhension du langage littéral et figuré
    Identification des indices cognitifs marqueurs des symptômes psychotiques communs aux troubles bipolaires et à la schizophrénie

    Marqueurs neurophysiologiques pour le diagnostic ou le pronostic des troubles schizophréniques et des troubles bipolaires
    Appréhender les troubles de la compréhension des émotions « langagières » et leurs relations avec les troubles de la communication et de l’adaptation sociale des patients schizophrènes et des patients bipolaires est l’un des enjeux du projet. Nous parlons d’émotions « langagières » en référence aux émotions véhiculées par le langage à travers, d’une part, la valence émotionnelle des mots et des expressions et, d’autre part, la prosodie émotionnelle. Ces deux populations psychiatriques partagent un certain nombre de symptômes, notamment ceux qui touchent la sphère émotionnelle, à tel point que régulièrement se pose, d’un point de vue clinique et étiopathogénique, la question d’un continuum entre ces troubles. La comparaison du fonctionnement cognitivo-émotionnel de ces deux populations permettra d’identifier les indices cognitifs marqueurs des symptômes psychotiques communs aux deux pathologies. Une bonne description des anomalies cognitives chez les patients schizophrènes et bipolaires permettrait de mieux déterminer les cibles cognitives et cérébrales des actions thérapeutiques et de rechercher les indices prédictifs de l’efficacité des pratiques. En termes d'impact, ce projet de recherche devrait permettre d'identifier des marqueurs neurophysiologiques pour le diagnostic ou le pronostic des troubles schizophréniques et des troubles bipolaires. Les résultats devraient permettre une amélioration du diagnostic fonctionnel des patients schizophrènes et des patients ayant un trouble bipolaire, ainsi que de mieux comprendre les anomalies associées en termes de comorbidités cliniques. Ces données pourront être mises en lien avec celles des recherches en génétique, et en particulier celles sur les liens physiopathogéniques entre le trouble bipolaire et la schizophrénie.



  • METIS ModElisation Tridimensionnelle de maquettes numériques par l’Intégration de données géométriques et de connaissances hétérogèneS

    Rétro conception de produits industriels à partir de données hétérogènes
    Reconstruction d’une maquette numérique exploitable d’un grand ensemble ou d’un produit industriel à partir de données hétérogènes (photos, points scannés, notes de maintenances, nomenclature, …).

    Exploiter des données hétérogènes afin de recréer ou mettre à jour une maquette numérique.
    Ce projet s’intègre dans le domaine de la rétro-conception, qui est largement utilisée dans l’industrie manufacturière afin de capitaliser des connaissances qui ne l’ont pas été jusque-là et qui deviennent aujourd’hui cruciales pour faire évoluer les produits. Les applications sont diverses, comme par exemple, la rétro-conception de produits existants en vue d’en modifier/combiner des composantes (cas de la rétro-conception de moteurs ou de grands systèmes « as-built ») ou alors la maintenance des systèmes à très longue durée de vie (avions, navires, centrales nucléaires, plateformes pétrolières, trains…), lorsqu’il faut reconcevoir et refabriquer un composant dont on ne dispose pas des informations de conceptions d’origines (sous-traitance, évolution temporelle, …).

    Une hypothèse forte portée par le projet METIS est que, pour la rétro-conception d’un grand ensemble complexe, les informations purement géométriques sont insuffisantes. METIS vise à proposer une solution pour intégrer l’ensemble des informations (nuage de points, photos, documentations techniques textuelles, nomenclature…) disponibles sur l’ensemble étudié afin de les traiter et d’en extraire une maquette numérique, en s’appuyant sur une base de connaissances. L’un des enjeux clés de la démarche repose sur les concepts de signature et d’identification, qui doivent fournir les moyens de lier les données hétérogènes avec les connaissances afin de les exploiter pour reconstruire un modèle adapté à l’exploitation souhaitée.

    L’évolution globale des industries amène à l’émergence de nouveaux besoins en termes d’approches d’ingénierie et présente un potentiel de nouveaux modèles économiques pour des entreprises qui seront en mesure d’innover sur ces axes. C’est dans ce cadre que s’inscrivent les perspectives de retombées techniques et sociétales de METIS, en fournissant des méthodologies et outils innovants supportant ces nouveaux modèles et permettant d’accroître la compétitivité des offres.



  • VISA La vie savante. Vers un renouvellement du genre biographique dans les science studies (Anthropologie - Ethnologie, XIXe - XXIe siècle)

    La vie savante
    Vers un renouvellement du genre biographique dans les sciences studies (Anthropologie - Ethnologie, XIXe - XXIe siècles)

    Ce que la science fait à la vie de celui qui la produit
    Le programme de recherche VISA se situe à la croisée de deux problèmes bien identifiés dans le domaine des science studies (plus particulièrement en histoire et sociologie des sciences) : celui de la création scientifique d’une part, et d’autre part celui, très ancien (mais récemment rajeuni par l’intérêt pour la dimension matérielle des idées, le corps du savant, son environnement ; cf. les travaux d’A. Collinot, de S. Shapin ou encore de T. Söderqvist), du rapport entre la vie et l’œuvre des savants. Deux problèmes classiques qui partagent, entre autres, une façon ordinaire et très employée, quoique non exclusive, d’être traités : le recours au genre biographique. Longtemps tenue à l’écart des moyens légitimes, et non amateurs, d’appréhender le social ou le culturel (comme si ces deux catégories se déduisaient exclusivement du collectif), la biographie a connu un regain d’intérêt à partir de la fin des années 1970 en histoire, en sociologie et en anthropologie. Et son empire s’est naturellement étendu aux territoires neufs qui combinaient ces disciplines telles que les science studies où le partage du monde (du champ) s’est peu à peu cristallisé entre le côté de « la-vie-de-laboratoire » et le côté de « la-vie-et-l’œuvre ».

    VISA propose de renverser les perspectives selon lesquelles les deux problèmes évoqués sont habituellement saisis et, ce faisant, de contribuer au renouvellement du genre biographique comme moyen d’appréhender le réel de l’activité scientifique.



Rechercher un projet ANR