L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Missions

Agence française de financement de la recherche sur projets, l’ANR :

  • contribue au développement des sciences et technologies
  • mobilise les équipes au service d’enjeux stratégiques
  • accélère la production et le transfert de connaissances en partenariat
  • favorise les interactions pluridisciplinaires et le décloisonnement
  • facilite l’établissement de collaborations européennes et internationales

@AgenceRecherche

12/05 16:51 - [RDV] Retrouvez nous le 24/05 à @Innorobo pour les États généraux de la #Robotique https://t.co/4JMpGCa02E https://t.co/pcDfQnQ580

10/05 17:38 - [AAP] Projets sélectionnés à l'appel Belmont forum @BFE_Inf @JPIClimate Prédictibilité du climat https://t.co/iadX0IRQ7t

04/05 17:30 - Call for Applications - Scientific Evaluation Panel (CES) Chairmen Referees https://t.co/l00MgcBj5S

  • GB-3G Déchiffrer la biologie des génomes grâce à une combinaison unique de Génomique comparative, Génomique fonctionnelle et Génomique populationnelle (3G)

    La biologie des génomes
    Etude du fonctionnement des cellules et de l'évolution des génomes par des approches de génomique comparative, fonctionnelle et populationnelle appliquées à un groupe de levures peu étudié jusqu’à présent, les Lachancea

    Comprendre la biologie des génomes par la génomique
    La recherche fondamentale en biologie s’est développée autour d’organismes modèles représentant seulement quelques unes des innombrables espèces vivantes. Pour la plupart, ces organismes modèles sont évolutivement très éloignés les uns des autres et cette distance ne permet pas d’aborder de manière fine les mécanismes qui régissent l’évolution des grands processus cellulaires. Grâce aux techniques récentes de séquençage à haut débit de la totalité de l'ADN contenu dans les cellules, il est désormais possible de transformer virtuellement n’importe quelle espèce en nouvel organisme modèle ce qui permet d’éclairer les mécanismes d’évolution de processus biologiques majeurs. C’est ce que nous avons entrepris ici, avec l’étude d’un groupe d’espèces de levures, les Lachancea, choisi en fonction de ses caractéristiques évolutives remarquables. Dans un premier temps, ce travail aura des retombées purement fondamentales. Toutefois, il est important de remarquer que les mécanismes responsables de l’évolution des génomes sont équivalents aux mécanismes d’apparition de nombreuses maladies génétiques et de la transformation d’une cellule normale en cellule cancéreuse. Nos travaux présentent donc un enjeu potentiellement important en santé humaine.



  • KinBioFRET Biosenseurs FRET pour la dynamique spatio-temporelle d’activités kinase par FLIM rapide et anisotropie de fluorescence sous microscope

    Développement de biosenseurs FRET pour la dynamique spatio-temporelle d’activités kinase
    Nous proposons de développer de nouveau biosenseurs FRET pour mesurer l’activité de deux kinases mitotiques essentielles, MELK et Aurora A, dans le cadre de la régulation spatio-temporelle de ces kinases au cours de la division cellulaire sur organismes modèles vivants génétiquement manipulables.

    Une approche multidisciplinaire pour le suivi d’activités kinase sur échantillon vivant
    Le projet KinBioFRET repose sur une combinaison originale de partenaires multidisciplinaires : une équipe de développement technologique et méthodologique directement concerné par le développement des méthodologies associées aux biosenseurs FRET et trois partenaires biologistes directement intéressés par la dynamique des activités kinase dans différents champs de la biologie.
    Un des objectifs méthodologiques est de pouvoir suivre en même temps deux (ou plus) biosenseurs FRET en utilisant l’approche homoFRET. Nous l’effectuerons en mesurant simultanément dans l’embryon de Xénope l’activité de MELK et un senseur de tension Vinculin par une approche de biosenseurs homoFRET multicolores.
    Nous allons également développer de nouveau biosenseurs FRET pour étudier la régulation spatio-temporelle de la kinase mitotique Aurora A dans la Drosophile. En plus d’une sonde mesurant le changement de FRET entre deux protéines fluorescentes en N-ter et C-ter d’Aurora, nous proposons de développer un biosenseur FRET d’Aurora A constitué d’un domaine de liaison à la phosphorylation reconnaissant une séquence peptidique substrat d’Aurora A avec aux deux extrémités une protéine fluorescente. Ce dernier biosenseur FRET contiendra différentes séquences de localisation subcellulaire aux centrosomes, aux centromères ou à la membrane plasmique.



  • GAG-Sorting Exploration des mécanismes de bifurcation des GAGs par synthèse chimique de substrats/inhibiteurs des glycosaminyltransférases

    Synthèse de nouvelles molécules complexes à visée thérapeutique : étude des enzymes impliquées dans la biosynthèse des protéoglycanes
    Les protéoglycanes sont des macromolécules impliquées dans de nombreux processus biologiques naturels mais également dans la pathogénèse de plusieurs maladies tels que l’arthrose, la maladie d’Alzheimer et le cancer. Nous nous proposons de synthétiser de nouvelles molécules afin de mieux comprendre les enzymes et plus particulièrement les glycosaminyltransférases impliquées dans la biosynthèse des protéoglycanes.

    Synthèse d'une large collection d'oligosaccharides en tant que substrats potentiels des deux enzymes EXTL3 et CSGalNAcT-1
    Bien que la plupart des enzymes impliquées dans la biosynthèse des protéoglycanes aient été identifiées, leur mécanisme d’action moléculaire reste obscure. Nous allons cibler notre étude sur deux glycosaminyltransférases humaines qui interviennent dans la biosynthèse : EXTL3 et CSGalNAcT-1. A cette fin, nous proposons de mettre au point de nouvelles méthodes de synthèse efficaces afin d'accéder à de nouveaux oligosaccharides sulfatés ou non comme substrats potentiels des enzymes ciblées. De plus, une large collection d'oligosaccharides diversement substitués sera synthétisée comme inhibiteurs spécifiques potentiels de EXTL3 et CSGalNAcT-1. Les nouveaux composés obtenus seront ensuite testés par nos partenaires biologistes. Une meilleure compréhension des mécanismes d'action des enzymes permettra non seulement de fournir un aperçu du processus biologique fondamental mais constituera également un pas en avant vers le développement de nouvelles thérapies à base d’oligosaccharides.



  • MOLADCEL Bases moléculaires et évolutives des fonctions d’adhésion cellulaire des alpha/beta-hydrolases non-catalytiques

    Des molécules d’adhésion cellulaire qui ressemblent à des enzymes.
    Comprendre pourquoi certaines macromolécules qui ressemblent à des enzymes de la famille des alpha/beta-hydrolases sont des molécules d’adhésion cellulaire, et comment elles fonctionnent. Utiliser ces informations pour prédire la fonction (enzyme ou adhésion?) de nouveaux membres de la famille.

    Trouver et caractériser de nouvelles protéines d’adhésion cellulaire de type alpha/beta-hydrolase.
    Nos travaux antérieurs ont porté sur (i) la définition de la superfamille des protéines organisées selon une structure 3D de type alpha/beta-hydrolase, et les relations évolutives de ces protéines à l’intérieur de la base de données ESTHER, (ii) la caractérisation structurale et fonctionnelle de deux membres distincts de cette famille, l’enzyme acétylcholinestérase et la molécule d’adhésion cellulaire neuroligine. Notre nouvel objectif est de caractériser les autres molécules d’adhésion connues de cette famille, en définir les relations structure-fonction, et trouver et caractériser d’autres molécules apparentées. La fabrication de formes artificielles des molécules déjà connues et de celles que nous identifierons nous permettra de rechercher et identifier/caractériser leurs partenaires d’adhésion cellulaire via une combinaison de méthodes complémentaires. Cette démarche permettra de comprendre pourquoi certaines macromolécules qui ressemblent à des enzymes sont des molécules d’adhésion cellulaire, et comment elles fonctionnent. Elle conduira également à rassembler de nouvelles informations que la base de données ESTHER pourra exploiter pour tenter de prédire une fonction d’enzyme ou d’adhésion cellulaire à de nouvelles protéines de type alpha/beta-hydrolase de fonction encore non caractérisée.



  • So-FragileX Rôle du complexe SoSLIP/FMRP (Fragile X Mental Retardation Protein) dans la régulation de la traduction.

    Le rôle du complexe SoSLIP/FMRP (Fragile X Mental Retardation Protein) dans la régulation de la traduction
    Le syndrome de l’X Fragile est la forme la plus commune de retard mental héréditaire. Ce syndrome est causé par l’absence de FMRP, une protéine qui lie l’ARN et est impliquée dans plusieurs étapes du métabolisme de l’ARN. On propose ici d’étudier le rôle du complexe FMRP/SoSLIP dans la régulation de la traduction.

    Déchiffrer le rôle of FMRP comme régulateur de la traduction
    i) Comprendre la régulation de l’expression de la Sod1 (dont l’ARNm contienne la structure SoSLIP) dans le cerveau pour avoir plus d’informations sur la physiopathologie du Syndrome de l’X Fragile
    ii) La recherche d’autres ARNm contenants des éléments SoSLIP ou SoSLIP-like qui va permettre de comprendre le rôle de cette structure dans la régulation de la traduction ;
    iii) L’identification de facteurs qui se lient à SoSLIP qui va aussi permettre de mieux comprendre certains aspects de régulation de la traduction ;
    iv) La compréhension de la thermodynamique de l’interaction FMRP/SoSLIP ;
    v) Déterminer la structure par cristallographie du complexe FMRP/SoSLIP ;
    vi) Comprendre le mécanisme de reconnaissance (et discrimination) de FMRP pour les différentes structures ARN (SoSLIP, G-quadruplex) qu’il lie. Surtout que ces structures, bien que différentes, sont liées par le même domaine : le RGG box.



  • COPHOTOFE COuplage PHOTOcatalyseurs supportés- oxydation par les FErrates : vers une solution innovante pour le traitement des effluents aqueux

    Vers une solution innovante pour le traitement d’effluents aqueux associant deux procédés d’oxydation
    Les objectifs de ce projet visent à développer de nouveaux photocatalyseurs supportés 3D à base de semi-conducteurs/photosensibilisateurs et de les associer à un oxydant chimique (ferrate) permettant une synergie d’action pour la dépollution d’effluents aqueux.

    La lumière et le fer pour une eau toujours plus propre
    La mise en place d’outils réglementaires dans le domaine de la gestion de l’eau au niveau européen (Directive Cadre sur l’eau, Directive cadre stratégie pour le Milieu Marin) va rendre obligatoire non seulement le suivi de plus en plus de substances polluantes mais également l’élimination de ces dernières des milieux aquatiques. Leur élimination à la source via la réglementation (pesticides, produits réglementés) ne suffit parfois pas et il est nécessaire de disposer de procédés de traitement permettant une approche curative du problème. Parmi les procédés disponibles, les procédés d’oxydation avancés occupent une place privilégiée. Pour améliorer les performances, une solution est d’associer des procédés de façon à obtenir une synergie d’effets augmentant ainsi l’efficacité. Un certain nombre de procédés sont déjà sur le marché (UV/eau oxygénée), (O3/eau oxygénée, peracides organiques/eau oxygénée,…). Cependant, il n’existe pas de procédé universel permettant de traiter efficacement tous les polluants à éliminer.
    L’objectif de ce projet est donc de proposer une nouvelle approche associant un procédé utilisant la lumière comme source d’activation et l’oxygène comme oxydant, la photocatalyse avec des matériaux originaux, avec un oxydant chimique, facile à produire, peu cher à base d’un composé oxydé de fer, le sulfatoferrate de potassium.



  • MAGIC CARPET Dispositifs à magnétorésistance tunnel basés sur les propriétés de films ultra-minces de NaCl

    Etude ab initio, synthèse et mesure du transport polarisé en spin dans des jonctions tunnel originales pour la spintronique : utilisation du NaCl comme barrière.
    Ce projet a pour finalité (i) l'étude préalable, puis (ii) la réalisation d'un nouveau type de jonction tunnel magnétique. L'idée directrice consiste à remplacer le MgO généralement utilisé comme barrière entre les électrodes ferromagnétiques par un halogénure d'alcalin.

    Barrières tunnel d'halogénure d'alcalin : un matériau prometteur pour les JTM du futur ?
    Ces dernières années, les Jonctions tunnel magnétiques (JTM) ont suscité un intérêt croissant dans le domaine des nanosciences, depuis qu’elles sont devenues l’un des dispositifs clefs d’une discipline émergente : l’électronique de spin. Ces hétérostructures sont constituées de deux électrodes métalliques ferromagnétiques (FM) séparées par une fine couche isolante non magnétique (la barrière tunnel). Ces dispositifs présentent des effets de magnétorésistance tunnel (TMR) basés sur un transport cohérent des électrons et ont été intégrés avec succès dans les dispositifs électroniques tels que : têtes de lectures magnéto-résistives à TMR, mémoires magnétiques à accès aléatoire (MRAMs), etc.
    Jusqu’à maintenant les JTMs à TMR les plus performantes sont basées sur des barrières de MgO cristallin. Toutefois, en dépit de leurs propriétés prometteuses, les effets de TMR mesurés expérimentalement restent encore inférieurs aux prédictions théoriques. Ces désaccords sont généralement attribués à la mauvaise qualité structurale et/ou chimique des interfaces FM/MgO (par exemple : l’oxydation de l’interface, la mauvaise coïncidence entre paramètres cristallins à l'interface) ainsi qu'à la présence de dislocations dans la couche de MgO, qui réduisent la TMR de façon draconienne.

    Nous proposons une solution originale à ces problèmes techniques en remplaçant la barrière d'oxyde par un matériau (i) isolant, (ii) composé d'éléments suffisament légers pour réduire le couplage spin-orbite, (iii) ne comportant pas d'oxygène de manière à s'affranchir de toute pollution chimique de l'interface et enfin (iv) présentant des propriétés mécaniques moins raides que le MgO de façon à réduire le risque de dislocations dues aux différences des paramètres cristallins.

    Une classe de matériaux obéit à ce cahier des charges : les halogénures d'alcalins.



  • DynamIC Dynamique et interactions de complexes intranucléaires par microscopie.

    Dynamique et interactions de complexes intranucléaires par microscopie
    Le facteur positif d’élongation de la transcription (P-TEFb) est un modèle pertinent pour étudier la façon dont des évènements moléculaires indépendants se coordonnent et sont régulés au cours de la transcription. En combinant la création de mutants spécifiques, l’utilisation de techniques de biophotonique complémentaires et la simulation numérique nous étudierons les interactions de ce facteur avec ses différents partenaires..

    Dynamique et interactions de complexes intranucléaires
    Avec des techniques de biochimie, le laboratoire d’Olivier Bensaude (et d’autres) a montré l’existence de deux populations de complexes P-TEFb qui se distinguent par la taille, la composition en sous-unités et l’activité. Un « petit » complexe, actif est inactivé lorsqu’il s’associe avec la protéine HEXIM et la petite particule ribonucléique 7SK pour former un « grand » complexe. En réponse à des stimulations physiologiques ou lorsque la transcription est bloquée, le plus grand complexe P-TEFb se dissocie pour former le « petit » complexe actif. Dans ce projet, nous allons étudier l’existence et la dynamique de ces complexes au cours de l’activation de la transcription dans des cellules vivantes. répondre aux questions suivantes 1) Comment les interactions avec la RNA Polymérase et les composants du « grand complexe » P-TEFb/HEXIM/7SK/snRNP interfèrent avec la mobilité de P-TEFb ? 2) Quelle est la durée de vie de ce « grand complexe » ? 3) Est-ce que les petits et grands complexes P-TEFb ont le même accès à l’espace nucléaire ? 4) Est-ce que la fixation de HEXIM1/7SK affecte le recrutement et la libération de P-TEFb aux sites actifs de transcription ? Le manque de définition des espèces macromoléculaires observées a été une des limitations majeures de nos expériences préliminaires. Pour surmonter ce problème, nous allons utiliser la génétique. Des mutants perte et gain de fonction de P-TEFb pour l’assemblage avec HEXIM1/7SK seront construits et leur comportement sera étudié par une combinaison de techniques de photo blanchiment, de spectroscopies de corrélation et de suivi de protéine unique. De plus, un microscope bimodal qui associe le FCCS et le FLIM (FLCS) sera développé pour définir les paramètres de diffusion des complexes identifiés. Enfin l’interprétation des données obtenues dans différentes échelles de temps et d’espace fera appel à des techniques de simulation numérique.



  • ALTER Histoires orales alternatives dans la Caraïbe (XIXe-XXIe siècles)

    Le projet porte sur les histoires orales alternatives de figures, de lieux et d’événements en marge des historiographies et des dispositifs autorisés, dans et à partir de la Caraïbe (XIXe - XXIe s.)
    Travailler les marges caribéennes à partir des sources orales.
    L’espace de la Caraïbe est marqué par un élément central : une histoire alternative où les discours officiels sont constamment questionnés par les acteurs qui produisent de la défiance, sinon de la méfiance à leur égard. Cela est en partie lié aux situations de coercition, d’infériorisation et de domination qui ont marqué l’entrée des sociétés caribéennes dans le monde moderne.

    Reconstruire les connaissances historiques des acteurs par l'examen d'histoires orales témoignant de la construction de figures de référence et de la perception de moments de rupture
    La problématique centrale interroge la construction de figures de référence et la perception de moments de rupture, dont la particularité passée instruit la compréhension de situations sociopolitiques actuelles. Comment, à leur tour, ces situations influencent la reconfiguration discursive d’événements et de personnages à la marge des historiographies ? Ce questionnement est au coeur de ce projet interdisciplinaire, consacré à une région qui reste à investir au regard de l’acuité des questions qu’elle pose.
    ALTER se donne comme objectifs de :
    - Saisir la dimension alternative de ces histoires orales quand elles sont édifiées en contrepoint des dispositifs autorisés, quand elles témoignent de la construction de figures de référence et de moments de rupture, et quand leur singularité nourrit la lecture de situations contemporaines ;
    - Examiner, du 19ème au 21ème siècle et à partir d'Haïti, des Antilles françaises et de la Jamaïque, les situations de coercition, de domination et de résistance par le recueil d'histoires orales consacrées à des figures, des lieux et des événements ;
    - Développer une approche prenant en compte les savoirs et les contre-narrations qui révèlent un positionnement critique par rapport aux enjeux contemporains et une réappropriation de figures et d'événements du passé ; envisager ces savoirs, ces contre-narrations et ces positionnements comme formant des patrimoines locaux et pluriels combinant des mémoires singulières et performatives ;
    - Réintroduire l'individu comme acteur central de la fabrication de l'histoire par le biais d'histoires orales alternatives en interrogeant l'élaboration de système de sens, de normes et de valeurs dans des conjonctures historiques et contemporaines précises à partir de la circulation des sujets, des idées et des savoirs.
    - Faire entrer dans le champ scientifique l'analyse des savoirs et des pratiques qu'ils orientent à partir de leur capacité à construire, à transmettre et à mobiliser des récits mémoriels.



  • IRIDOTI Dopage par Irradiation des IsolantsTopologiques

    Dopage par irradiation des isolants topologiques
    Le fil conducteur de projet est l'utilisation d'irradiation par particules énergétiques comme méthode de dopage finement contrôlée des isolants topologiques. Finalité de cette méthode est la suppression de conductivité de volume et émergence de conduction par les canaux de surface protégées topologiquement

    Suppresion de conductivite de volume des isolants topologiques par irradiation
    Détermination de l'effet de divers types d'endommagement sur les propriétés électriques et spectroscopiques des isolants topologiques est la condition préalable du projet. Nous utilisons différents types de projectiles, de électrons a basé température pour création d'irradiation défauts ponctuels, aux ions lourds rapides pour former de défauts massifs. Dans les premières expériences, nous avons constaté que l'action principale de ces deux types de défauts est le dopage, de type de donneur pour les deux cas. La prochaine question centrale est la détermination de la stabilité des défauts d'irradiation. Nous avons constaté que les défauts ponctuels introduits à 20K en Bi2Te3, recuit en deux stages principaux. Un autour de 100 ° K, un autre au delà de la température ambiante. Nous avons associés le stage basé température à la migration interstitielle et la stage à haute température avec le mouvement des lacunes. L'énergie d'activation de stage haute température a été déterminée. Mode d'opération pour approcher le point de neutralité, avec suppression de concentration des porteurs dans le volume, par la succession irradiation et recuit a été établi. Des expériences sur des échantillons près de la neutralité, ont révélé contribution importante de conduction de surface, manifestée par magnéto résistance positive linéaire en H.
    La croissance des nanofils d'isolateurs topologiques par la méthode de dépôt électrolytique dans la moule a été le deuxième axe du projet. Corrélation de la structure cristalline des nanofils avec leurs propriétés électriques est actuellement étudiée par microscopie électronique en transmission à haute résolution. Cela se fait en parallèle avec l'identification d'endommages crées par les ions lourds de haute énergie.
    ARPES expériences ont porté sur la recherche de la fluctuation des états de charge de surface, le concept soulevé par des mesures de susceptibilité de spin réalisées par le partenaire américain.



  • PICASSO Auto-organisation et optimisation de la génération de charges dans des co-oligomères à blocs donneur-accepteur pour des applications photovoltaïques

    Optimisation de cellules solaires «plastiques«
    Les cellules solaires «plastiques« présentent de nombreux avantages (coût, légèreté, flexibilité) mais des efforts doivent encore être menés pour résoudre certains verrous. Dans cette démarche, le projet vise l'optimisation de la couche active des dispositifs (un matériau organique) dans le but de convertir efficacement la puissance lumineuse en puissance électrique.

    Optimisation de la couche active des cellules solaires plastiques pour un meilleur rendement de conversion
    Les matériaux organiques présentent un fort potentiel dans le développement de cellules solaires dites «plastiques«. Par rapport à la technologie à base de silicium, les modules photovoltaïques sont plus légers, flexibles et surtout permettent une mise en œuvre plus simple et moins couteuse. Bien que des avancées considérables aient été obtenues ces dernières années, des recherches doivent encore être menées pour lever certains verrous qui freinent encore l'essor des matériaux organiques pour le photovoltaïque.

    Dans les cellules solaires «plastiques«, les matériaux organiques ont un rôle essentiel puisqu’ils constituent la couche active responsable de l'absorption de la lumière et de sa conversion en courant électrique. La couche active organique est habituellement constituée d'un mélange de composés, appelés donneurs (D) et accepteurs (A), qui se ségrégent pour former des domaines interpénétrés de «D« et «A«. La morphologie de ce réseau est de grande importance car elle détermine notamment les interfaces D/A (sièges de la création des charges) et les canaux de conduction pour le transport des charges jusqu'aux bornes de la cellule. Le manque de contrôle de la morphologie de ce réseau (taille, orientation...) constitue donc une limitation majeure dans la performance des cellules solaires «plastiques«.

    Le projet PICASSO vise l'amélioration de l'efficacité de cellules photovoltaïques «plastiques« par l'optimisation de la couche active organique. Plus particulièrement; il s'agit de contrôler à la fois la morphologie de cette couche active et le processus de photo-génération des charges libres.



Rechercher un projet ANR