L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 13.02.2017)

Appel générique 2017 : Résultats de la première phase d'évaluation

  • Fin de la 1ère phase d'évaluation : 7 260 pré-propositions éligibles ont été évaluées
  • L'ensemble des coordinateurs des pré-propositions a été contacté par mail
  • Les coordinateurs des 3052 pré-propositions retenues à l'issue de l'étape 1, ainsi que les 1101 PRCI éligibles enregistrés sont invités à soumettre une proposition complète au plus tard le 03 avril 2017, 13h (heure de Paris)
  • Le site de soumission des propositions détaillées est ouvert depuis le 28 février 2017
  • Consulter le calendrier de l’appel générique

@AgenceRecherche

23/03 10:51 - Des travaux réalisés dans le cadre du projet Capacity https://t.co/euKDH7QvHS https://t.co/9feFBJGqfx

23/03 10:26 - Un évènement lié au projet PatentLab https://t.co/w5QMHxgbQf https://t.co/odTtaMwCrL

23/03 10:04 - 2/2 des fiches pratiques destinées à faciliter la compréhension du #RF2017 sont également à votre disposition https://t.co/35MvN4HpuW

  • EROQUAKE Erosion et Séismes

    Erosion et Séismes
    Comprendre comment la tectonique, le climat et les processus surface interagissent pour façonner la surface de la Terre demeure un objectif majeur des sciences de la Terre. De nombreuses études ont abordé cette question en étudiant l'évolution des chaînes de montagnes sans prendre correctement en compte la physique de ces processus. Notre projet vise donc à mettre en évidence les rétroactions entre tectonique et processus de surface à l'échelle de temps du cycle sismique (< 1000 ans).

    Nos objectifs sont de simuler l'impact des tremblements de terre sur l'évolution des paysages et de démontrer comment les processus de surface peuvent influencer la sismicité des failles.
    L'idée de notre projet est motivée par des résultats récents montrant 1) que l'impact topographique des grands tremblements de terre (magnitude> 7) pouvait être négatif, à savoir que l'érosion induite par ces tremblements de terre pouvait être supérieure au le soulèvement co-sismique; et 2) que les processus de surface, y compris l'érosion et la sédimentation, pouvaient augmenter la vitesse de chargement des failles actives et déclencher des séismes proches de la surface. Pour aller au-delà de ces résultats, nous souhaitons aborder trois questions principales:
    1) Comment les paysages et les processus de surface (glissements de terrain, l'érosion et le transport fluviatile) répondent aux grands tremblements de terre.
    2) Comment les processus de surface influent le chargement des contraintes, la sismicité, et les déplacements des failles actives au cours des phases co- inter- et post-sismiques.
    3) Comment les interactions entre les processus de surface et la tectonique à l’échelle du cycle sismique influencent la formation des chaînes de montagnes.

    Ce projet de recherche fondamentale a trois tâches principales, mais une seule problématique, qui est de comprendre les rétroactions et les interactions entre les processus de surface et la déformation crustale au cours du cycle sismique dans les chaînes de montagnes actives.



  • FLUORCAT Fluoration catalytique d'aromatiques chlorés : synthèses d'intermédiaires fluorés pour l'industrie pharmaceutique et agrochimique

    Synthèse catalysée d'intermédiaires fluorés pour l'industrie pharmaceutique et agrochimique
    Ce projet s’inscrit dans le cadre de la recherche de nouvelles réactions de fluoration catalytique sélectives et de proposer des systèmes catalytiques originaux adaptés pour mettre en œuvre efficacement la réaction de substitution aromatique Cl/F en phase gaz en utilisant HF comme agent de fluoration.

    Contexte général et objectif du projet
    Ce travail s’inscrit dans le cadre du développement de réactions de fluoration catalysées de chloropyridines en phase gaz en utilisant des fluorures métalliques comme catalyseurs et HF comme agent de fluoration. En effet, jusqu’à présent, ces molécules fluorées qui entrent dans la synthèse de molécules plus élaborées ayant des applications à visée thérapeutique et/ou phytosanitaire, sont préparées en phase liquide en présence d’agent fluorant tel que KF. Ces procédés non catalytiques
    conduisent à des rejets salins non valorisables. En revanche, très peu de travaux dans la littérature décrivent de telles réactions. Dans ce contexte, à partir d’une recherche à caractère fondamental, ces travaux ont pour objectif de constituer une banque de données permettant d’établir des relations entre les propriétés du catalyseur et la réactivité du substrat chloré. Ceci a pour but de mettre au point de nouvelles réactions de fluoration par substitution nucléophile aromatique dans des conditions
    sélectives. Par conséquent, il est nécessaire d’établir les règles de base déterminant les conditions de fonctionnement et la formulation de catalyseurs pour l’adapter en fonction de la réactivité des substrats
    chlorés.



  • MISTRAL Impuretés magnétiques dans les supraconducteurs: de l'atome au réseau d'impuretés

    Impuretés magnétiques dans les supraconducteurs: des atomes isolés aux réseaux Magnetic Impurities in SuperconducToRs: from single Atoms to Lattices
    L'objectif principal de cette proposition est de fournir une meilleure compréhension expérimentale et théorique d'une impureté magnétique dans un supraconducteur. Une attention particulière sera accordée à la dépendance spatiale des états liés età leur signature spectrale mesurée par spectroscopie tunnel . Nous examinerons ensuite la question cruciale de l'interaction magnétique entre deux spins séparés par une distance r avant d'aller vers la limite de réseaux d'impuretés magnétiques .

    La fabrique de la supraconductivité topologique à partir d'atoems magnétiques
    Nous prévoyons d'abord de revoir en détail l'interaction entre un atome magnétique unique encapsulé dans une matrice supraconductrice en prêtant attention à la dépendance spatiale et l'extension des états Shiba liés qui seront caractérisés par spectroscopie tunnel. Une telle cartographie dans l'espace réel des états liés de Shiba est l'un des aspect les plus novateur du projet et repose sur la préparation de l'échantillon et la résolution spatiale de notre cartographie de la densité locale d'états autour des impuretés magnétiques.

    Quand une impureté magnétique unique est immergée dans un supraconducteur de type s, un e'tat lié est attendu. Lorsque l'impureté se comporte classiquement (pour un spin S grand ), ces états liés sont de type Shiba. Toutefois, lorsque le spin se comporte quantiquement (pour S petit), la physique est beaucoup plus complexe, surtout parce que nous avons à gérer un problème à plusieurs corps.

    Les états liés de Majorana liés (MBS) ont été prédits dans une nano-structure électroniques à 1D(un ano-fil) en proximité avec un supraconducteur mnormal. Une telle plate-forme est actuellement explorée intensivement théoriquement et expérimentalement. Sous un réglage approprié, ces nano-fils peuvent localiser des MBS très robustes aux deux extrémités du fil. La motivation derrière ces MBS est de les utiliser comme bloc élémentaire pour construire un ordinateur quantique topologique.
    Toutefois, une configuration alternative plus simple, basée sur des chaînes d'atomes magnétiques sur la surface d'un supraconducteur en couche mince a été récemment proposé comme une plate-forme alternative. Le but de cette proposition est de réaliser expérimentalement et d'étudier une chaîne1D d'atomes magnétiques et d'analyser théoriquement le réseau de adatomes magnétiques classiques et quantiques.



  • STILISM Structure du Milieu Interstellaire Local par Inversion

    STILISM
    Structure du Milieu Interstellaire Local par Inversion

    Constuire une carte réaliste de la distribution 3D du milieu interstellaire local
    Nous proposons une reconstitution en trois dimensions, réaliste et détaillée de la matière interstellaire (MIS) au voisinage du soleil, dans un kiloparsec-cube environ. Cette distribution de gaz et poussières, basée sur l’inversion de mesures limitées en distance et leur combinaison avec les mesures intégrées des cartes 2D, serait un nouvel outil utile à l’analyse de diverses observations astronomiques et pourrait être intégrée dans les modèles Galactiques à plus grande échelle de gaz, poussières et champ de radiation qui manquent de positionnement précis des nuages au voisinage du Soleil.
    Cette distribution 3D du MIS représenterait une étape préparatoire vers la carte galactique 3D complète qui sera rendue possible grâce à la mission Gaia de l'ESA et ses relevés sol complémentaires. Une carte 3D détaillée du MIS augmentera fortement le retour scientifique de Gaia en fournissant les histoires combinées des étoiles et du MIS et est par ailleurs indispensable pour briser les dégénérescences température-rougissement dans le cas des objets faibles et distants. Le travail que nous proposons permettrait de développer et tester de nouvelles méthodes d'analyse spectrale, de techniques d'inversion et de combinaison de données 3D et 2D qui seraient directement applicables aux cartographies futures à plus grande échelle. Il bénéficierait opportunément des nouvelles mesures du relevé spectroscopique Gaia-ESO et du projet ESO-AMBRE, en complément d'autres archives.



  • HYCOFOL_BV Production d'HYdrogène par COuplage de procédés de Fermentation à l'Obscurité et à la Lumière appliqué à la Biomasse Végétale

    Bioproduction d’hydrogène à partir d’un déchet agricole, la paille de blé
    La paille de blé est produite à raison de 18,5 millions de tonnes par an en France. Sa conversion en biohydrogène, un vecteur énergétique propre, permettrait de valoriser ce déchet (source d’énergie renouvelable) et représenterait une alternative au bioéthanol.

    Proposer un procédé biologique pour la production d’H2 à partir de la biomasse végétale
    L'objectif de ce projet est de proposer un bioprocédé de production d’hydrogène à partir de paille de blé, un déchet agricole. Après un traitement enzymatique de la paille, un effluent riche en sucres C5 (xylose) et C6 (glucose) est généré. Cet effluent est ensuite transformé en H2 suivant 2 étapes de fermentation. La première, effectuée à haute température (70-80°C), est réalisée par des bactéries hyperthermophiles de l’ordre des Thermotogales, fermentant les sucres C5 et C6 en acétate, CO2 et H2. La seconde étape est réalisée à la lumière par photofermentation de l’acétate en H2 et CO2, avec des bactéries photohétérotrophes du genre Rhodobacter. Le couplage de ces deux procédés de fermentation pourrait conduire à une conversion complète des sucres en H2, avec un rendement théorique de 12 mol H2 par mol de glucose. Chaque étape du procédé sera optimisée par rapport à l’efficacité de conversion des composés organiques en H2. De plus, la stabilité microbiologique sera contrôlée au cours de chaque étape de la fermentation. L’ensemble des données obtenues permettra, à terme, d’intégrer les deux étapes dans un procédé couplé qui servira à produire de l’hydrogène.



  • ORCA Etude des mécanismes de régulation de l'anhydrase carbonique et des flux de COS et CO18O dans les écosystèmes terrestres

    Etude des mécanismes de régulation de l’anhydrase carbonique et des flux de COS et CO18O dans les écosystèmes terrestres
    Quantifier les bilans de CO2 et prévoir la sensibilité des écosystèmes au changement climatique nécessite de pouvoir estimer les flux de photosynthèse et de respiration à large échelle spatiale. Actuellement, ces estimations sont incertaines et principalement le résultat de modèles. Nous proposons ici une approche multi-traceurs permettant de contraindre nos estimations de la photosynthèse et de la respiration à large échelle et mieux représenter ces processus dans les modèles de végétation.

    Enjeux et objectifs
    Dans les écosystèmes terrestres, le CO2 dissous dans les réservoirs d’eau foliaire et du sol rentre rapidement en équilibre isotopique avec les atomes d’oxygène de l’eau du milieu [CO2+H218O<->H2O+CO18O]. Dans les feuilles, riches en anhydrase carbonique (AC), cet équilibre isotopique est atteint presque instantanément. Ainsi, et parce que les réservoirs d’eau foliaire et du sol ont des compositions isotopiques en oxygène 18 (d18O) qui diffèrent, les flux de CO2 foliaire et du sol présentent des signatures isotopiques très distinctes et peuvent être quantifiés à partir des variations de d18O du CO2 atmosphérique. Des études récentes suggèrent que le sulfure de carbonyle (COS) est également un bon traceur du transfert de CO2 dans le feuillage car le COS diffuse comme le CO2 à travers les pores stomatiques et réagit aussi avec l’AC dans les cellules du mésophylle. Cependant, tandis que le CO2 interagit réversiblement avec l’AC et peut rétro-diffuser vers l’atmosphère, le COS subit une réaction d’hydrolyse irréversible [COS+H2O->H2S+CO2]. Etant donnée l’hétérogénéité de l’AC dans les cellules du mésophylle, la relation précise entre les flux foliaires de COS, CO18O et CO2 reste à élucider. De plus, l’AC est une enzyme largement répandue, aussi présente dans divers micro-organismes du sol (algues, bactéries, archébactéries). Un rapide échange isotopique CO2-H2O et une hydrolyse totale du COS peuvent donc également avoir lieu à la surface du sol. L’activité AC des sols était négligée dans les bilans globaux de CO18O jusqu’à ce que des études récentes démontrent qu’il était nécessaire de la prendre en compte puisque que cela affectait fortement les bilans globaux de CO18O et les estimations de photosynthèse globale à l’aide de ce traceur. Comprendre la régulation de l’AC dans les écosystèmes terrestres est donc essentiel à l’utilisation des bilans de COS et de CO18O comme contraintes pour estimer la photosynthèse et la respiration à large échelle spatiale.



  • présencedesprits Présence d'esprits: Modalités de présentification des entités invisibles dans l'aire himalayenne

    Présence d'esprits. Modalités de présentification des puissances invisibles dans l'Himalaya
    Notre projet s’inscrit dans une recherche fondamentale en anthropologie. Il veut contribuer au renouvellement de l’étude des phénomènes de possession en général (incluant le chamanisme) à partir de 1) l’étude des procédés de présentification des puissances spirituelles incluant leurs différentes formes matérielles (artefacts, langage rituel, manifestations naturelles) et 2) l’étude comparée des variations et des transformations de ces procédés dans les sociétés himalayennes.

    Modélisation des phénomènes chamaniques et de possession à partir du traitement des micro-transformations régionales
    Contrairement à d’autres domaines régionaux, comme l’ethnologie amérindienne par exemple, les études himalayennes n’ont guère de visibilité en tant que telles, comme si, située entre l’Inde et le Tibet, la région n’était pas parvenue à se forger une identité ni à se constituer en source d’inspiration ethnographique dans l'élaboration des débats anthropologiques. Un premier objectif de notre projet est de contribuer à sortir les études himalayennes et plus généralement notre discipline anthropologique de l’éclatement qu’elles traversent dans une période qui a rejeté les grandes théories généralisantes afin de proposer une réflexion collective commune pour surmonter les problèmes d’hyper-spécialisation, tout en profitant des compétences qu’elle génère. Notre projet a pour ambition de parvenir à modéliser les phénomènes chamaniques et de possession à partir du traitement des micro-transformations régionales, une recherche que seul un travail collectif peut mener à bien.
    Les premiers ethnographes dans la région se sont attachés à identifier les spécialistes rituels qu’ils rencontraient et à définir les catégories auxquelles ils pouvaient rattacher leurs descriptions (Hitchcock, J et Jones, R. L. 1976). Dans un second temps, ils ont sociologisé leurs analyses, en inscrivant les phénomènes religieux qu’ils observaient dans l’histoire politique et dans les rapports de forces entre groupes (Lecomte-Tilouine 2009). Cependant, l'approche ne cherchait alors pas à étudier ces phénomènes pour eux-mêmes. Les remises en question récentes de la dichotomie entre sujet et objet inspirées de la philosophie (Latour, B. 1999), les études sur l’agentivité des objets (Gell, A. 1998) ou les réflexions sur la matérialité (Miller, D. 2005) et celles sur les modes de présence des acteurs sociaux (Piette , A. 1999), fournissent les questionnements théoriques et méthodologiques nécessaires à renouveler notre approche des phénomènes de possession.



Rechercher un projet ANR