L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Missions

Agence française de financement de la recherche sur projets, l’ANR :

  • contribue au développement des sciences et technologies
  • mobilise les équipes au service d’enjeux stratégiques
  • accélère la production et le transfert de connaissances en partenariat
  • favorise les interactions pluridisciplinaires et le décloisonnement
  • facilite l’établissement de collaborations européennes et internationales

@AgenceRecherche

12/05 16:51 - [RDV] Retrouvez nous le 24/05 à @Innorobo pour les États généraux de la #Robotique https://t.co/4JMpGCa02E https://t.co/pcDfQnQ580

10/05 17:38 - [AAP] Projets sélectionnés à l'appel Belmont forum @BFE_Inf @JPIClimate Prédictibilité du climat https://t.co/iadX0IRQ7t

04/05 17:30 - Call for Applications - Scientific Evaluation Panel (CES) Chairmen Referees https://t.co/l00MgcBj5S

  • Groundwater ARENA Analyse de la résilience des nouvelles formes d'agricultures irriguées à partir des eaux souterraines au Maghreb

    Analyse de la vulnérabilité et de la capacité d’adaptation des nouvelles formes d’agricultures irriguées à partir des eaux souterraines au Maghreb
    Plus de 10% de la production alimentaire mondiale repose sur des ressources souterraines surexploitées par des millions d’agriculteurs. Ce projet analysera la vulnérabilité des agricultures basées sur ces eaux souterraines face aux changements environnementaux, économiques et sociaux, et développera des méthodes pour améliorer la gouvernance des territoires ruraux concernés par ces agricultures.

    Décrypter la nouvelle « groundwater economy » et développer des méthodes pour anticiper individuellement et collectivement la crise imminente des territoires concernés.
    A l’échelle mondiale, un tiers des superficies irriguées pour l’agriculture (113 millions d’hectares) est basé sur l’exploitation des ressources souterraines, grâce à un développement fulgurant de puits et forages (par exemple en Inde, on est passé de 87 000 en 1950 à 25 millions de forages aujourd’hui), générant plus de 210 milliards $ de valeur ajoutée. L’investissement est consenti par des agriculteurs individuels, ou en petits collectifs. Deux problèmes majeurs sont apparus depuis une vingtaine d’années par rapport à cette « groundwater economy » (Shah, 2009) : 1) une crise imminente de ces agricultures basées sur l’exploitation des eaux souterraines à cause de fortes baisses des niveaux piézométriques (0.5-5 m/an) et une dégradation de la qualité des eaux souterraines, 2) un problème de gouvernance, d’une part par le manque de légitimité des Etats à intervenir, les investissements étant d’ordre privée, et d’autre part par la nature atomistique de l’exploitation des eaux souterraines. L’objectif du projet est d’analyser les facteurs perturbateurs qui peuvent impacter négativement les capacités des systèmes aquifères ainsi que les sociétés et les territoires dont la richesse dépend de ces eaux souterraines, et de co-construire avec les différents acteurs de possibles adaptations aux changements environnementaux, économiques et sociaux. Nous allons également analyser les possibilités d’une mise en politique de ces problématiques dans un but de renforcement de l’action publique dans la gouvernance de la « groundwater economy ».



  • ENVIE-FIB Easy Nitrogen Vacancy Ion Engineering using Focused Ion Beams

    Easy Nitrogen-Vacancy Ion Engineering using Focused Ion Beams
    ENVIE-FIB a pour objectif la mise au point d’un instrument permettant la création d’atomes artificiels dans du diamant de haute pureté, au moyen à partir d’une colonne FIB basée sur une source plasma ECR pouvant fonctionner avec différents gaz. L’azote sera utilisé pour créer des centres colorés NV par implantation ionique, avec comme objectif d’atteindre une résolution spatiale de 10 nm des défauts ponctuels ainsi créés. Le xénon permettra de graver la couche de diamant.

    Création de défauts ponctuels avec une résolution manométrique en utilisant la technologie des faisceaux d'ions focalisés
    Le projet ENVIE-FIB a pour objectif la construction d’une colonne d’ions focalisés (FIB) qui permettra de créer des centres colorés NV du diamant, à partir d’une implantation d’atomes d’azote dans un échantillon de diamant de très grande pureté et avec une très bonne résolution spatiale. Les ions seront produits au moyen d’une une source ECR (electron cyclotron resonance) qui a été développée par Orsay Physics et qui est adaptée à des molécules de xénon (Xe) et d’azote (N). La brillance de la source sera optimisée, pour améliorer la résolution avec un courant d’ions de trè§s faible intensité, compatible avec une implantation au niveau de l’atome unique pendant le balayage du faisceau sur l’échantillon. L’objectif est de parvenir à focaliser le faisceau d’azote pour atteindre une résolution de l’ordre de 10 nm dans la création des défauts ponctuels. Cette position sera mesurée de façon relative grâce à une technique de microscopie optique super-résolue. La résolution au niveau de l’implantation sera optimisée au moyen d’un diaphragme placé sur l’échantillon implanté et qui sera intégré dans la chambre à vide.?
    La source ECR peut également fonctionner avec des atomes de Xe, beaucoup plus massifs et qui permettent de réaliser de façon très efficace des usinages d’échantillons. Nous testerons la possibilité de fabriquer des microstructures (lentilles solides à immersion, micropiliers) dont la géométrie augmente l’efficacité de collection de la luminescence des défauts.



  • STOCKACTIF Stockage actif de la biomasse pour faciliter sa transformation industrielle

    Faciliter la transformation industrielle de la biomasse en pilotant son stockage
    Ce projet a pour objectif d’utiliser le temps de stockage de la biomasse, entre le champ et l’usine, pour mettre en oeuvre des processus naturels permettant de faciliter son traitement ultérieur. Cela nécessite cependant de savoir piloter ces processus pour ne pas perdre les caractéristiques attendues lors de la transformation finale (par exemple potentiel éthanol ou potentiel biogaz).

    Déconstruire la biomasse lignocellulosique en utilisant des champignons lignolytiques
    Les parties non alimentaires des plantes (paille, bois, etc…) sont constituées de lignocellulose qui est un assemblage particulièrement résistant qu’il faut « déconstruire » en tête d’usine dans la plupart des procédés de transformation de cette biomasse. Cette étape est fortement consommatrice d’énergie (broyage, cuisson, explosion à la vapeur, …) et en général consommatrice de réactifs chimiques (traitement acides, alcalins, organosolv, …) qu’il faut ensuite éliminer et qui dégradent le bilan environnemental. Une matière première pré-conditionnée qui permettrait de diminuer la sévérité du prétraitement ou de le supprimer serait donc un gain appréciable, du point de vue énergétique et environnemental.
    Or la Nature a mis au point des outils biologiques permettant de déconstruire naturellement la biomasse lignocellulosique : ce sont ceux qu’emploient par exemple les champignons lignolytiques. Par contre, ces systèmes nécessitent des temps d’action longs (plusieurs semaines), incompatibles avec des procédés industriels. D’où l’idée de profiter du temps de stockage pour les mettre en œuvre. Ce concept se rapproche de celui du « bio-pulping » papetier, qui date d’une dizaine d’année, mais qui n’a pas connu de succès dans cette industrie très traditionnelle.
    Il faut cependant que cette transformation naturelle conserve les caractéristiques valorisables de la biomasse : la principale question à résoudre est alors de contrôler la balance entre la transformation souhaitée de la lignine et celle non souhaitée des sucres durant un tel stockage, mais d’autres problèmes se posent comme la compétition entre les souches ajoutées et la flore endogène ou le pilotage du procédé pour orienter le métabolisme.



  • CAPCELL Capsules à cœur aqueux : un outil polyvalent pour la culture cellulaire parallélisée et confinée en 3D

    Capsules à cœur aqueux : un outil polyvalent pour la culture cellulaire parallélisée et confinée
    L’objectif global de ce projet est de développer une nouvelle technologie d’encapsulation de cellules et d’en faire un outil qui soit à la fois utilisable en routine dans les laboratoires de biologie pour la culture cellulaire à 3 dimensions et adapté pour explorer des propriétés mécaniques et biologiques d’agrégats cellulaires en croissance intrinsèques à la configuration 3D de tissus et à leur confinement.

    Vers un nouvel outil polyvalent pour la culture cellulaire
    Un des défis actuels importants de la biologie est d’amener les études faites actuellement en boîte de Pétri sur des monocouches de cellules à un niveau 3D, physiologiquement plus pertinent. L’objectif global de ce projet est de développer une nouvelle technologie d’encapsulation de cellules et d’en faire un outil qui soit à la fois, utilisable en routine dans les laboratoires de biologie pour la culture cellulaire à 3 dimensions, et adapté pour explorer des propriétés mécaniques et biologiques d’agrégats cellulaires en croissance intrinsèques à la configuration 3D de tissus et à leur confinement. Des applications biomédicales à plus long terme sont attendues comme par exemple le diagnostic du potentiel métastatique de tumeurs précoces ou bien l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques potentielles dans le traitement du cancer.



  • TaMaDi Dilemme du Fabricant de Tables

    TaMaDi: Le Dilemme du Fabricant de Tables
    Résoudre le Dilemme du Fabricant de Tables pour obtenir des fonctions plus précises.

    Objectifs généraux du projet
    En arithmétique virgule flottante (VF), avoir des opérations complètement spécifiées est une exigence-clé, si on veut développer du logiciel portable au comportement prévisible. Depuis 1985, les quatre opérations arithmétiques sont spécifiées (elles doivent être correctement arrondies: le système doit renvoyer le nombre VF le plus proche du résultat exact). Ce n'est pas tout-à-fait le cas pour les fonctions mathématiques de base : la même fonction pourra renvoyer des résultats significativement différents suivant l'environnement, avec 2 conséquences pour les logiciels utilisant ces fonctions:
    • il est presque impossible d'estimer leur précision,
    • leur portabilité est délicate à garantir.
    Ce manque de spécification est dû à un problème appelé le Dilemme du fabricant de tables. Pour calculer f(x) dans un format donné, on calcule une approximation de f(x) dans un plus grand format, qu'on arrondit au nombre VF le plus proche. Le problème est: quelle doit être la précision de l'approximation pour que le résultat obtenu soit toujours égal à f(x) arrondi au plus proche nombre VF? Pour résoudre ce problème, on doit déterminer, pour chaque format et fonction considérés quel est le point le plus dur à arrondir (HR-point), i.e., le nombre VF tel que f(x) est le plus proche du milieu de 2 nombres VF consécutifs. La manière naïve de résoudre ce problème (recherche exhaustive) est impraticable. Ce projet visait à fournir:
    • pour les formats et fonctions les plus courants, des tables de HR-points, avec des preuves de leur correction,
    • du code open-source permettant de trouver les HR-points pour d'autres formats et fonctions.

    Obtenir ces points permet de construire des bibliothèques de fonctions très efficaces, permettant une spécification complète des fonctions usuelles en arithmétique VF, avec des conséquences à terme sur la portabilité et la qualité des logiciels numériques.



  • MEMOSTRESS Stabilité et potentiel adaptatif des variations épigénétiques induites par les stress

    Stabilité et potentiel adaptatif des variations épigénétiques induites par les stress
    Les changements d’état de la chromatine jouent un rôle clé dans la régulation de l’activité du génome des eucaryotes et sont parfois transmis au travers des générations indépendamment de toute mutation de l'ADN. MEMOSTRESS vise à déterminer l'impact de stress environnementaux sur l'apparition et la stabilité de ces « épimutations » chez la plante de référence Arabidopsis ainsi qu’à développer des modèles d'adaptabilité dynamique intégrant cette composante encore inexplorée de l’hérédité.

    Stabilité et potentiel adaptatif des variations épigénétiques induites par des stress environnementaux
    Jusqu’à récemment, les mutations de la séquence de l’ADN étaient considérées comme la seule source possible de variation phénotypique héritable. Ainsi donc, la sélection ne pouvait être envisagée qu’entre individus présentant des génotypes distincts. Cependant, cette vision de la génétique est depuis peu mise à mal par l’observation que les changements d’états de la chromatine, dont nous savons dorénavant qu’ils jouent un rôle primordial dans la régulation de l’expression génique chez les eucaryotes, peuvent être « verouillés » puis transmis sur plusieurs générations sans que la séquence du génome soit changée d’aucune façon. Cet héritage, dit épigénétique, est particulièrement bien documenté chez les plantes et semble impliquer le plus souvent un gain ou une perte de la méthylation des cytosines des éléments transposables et d’autres séquences répétées. Néanmoins, il n’existe à ce jour que peu d’études systématiques visant à déterminer expérimentalement la prévalence, la stabilité et les conséquences phénotypiques des variations épigénétiques induites par l’environnement et à tester leur impact tant en écologie que pour l’évolution, qui pourrait différer de celui des mutations, étant potentiellement plus fréquentes mais aussi moins stables. Nous proposons ici une telle étude, en combinant de manière unique un ensemble de ressources et d’expertise en épigénomique, phénotypage et modélisation.



  • WHEAFI Evaluation des propriétés anti-inflammatoires de différentes sources de fibres alimentaires du grain de blé

    LES FIBRES ALIMENTAIRES DES CEREALES ET L’INFLAMMATION
    Les maladies cardio-vasculaires, les maladies chroniques dégénératives (diabète, maladie d’Alzheimer) ou d’autres pathologies chroniques comme le syndrome métabolique ou l’obésité sont des enjeux de santé publique. Les processus inflammatoires sont de plus en plus reconnus comme les principaux médiateurs de ces maladies. Une alimentation riche en fibres alimentaires peut diminuer le risque de développement de ces pathologies.

    Le rôle des fibres dans l’alimentation
    La consommation de 25g à 35g de fibres par jour chez l’adulte est recommandée dans la plupart des pays. Cet objectif est loin d’être atteint en particulier en France où la consommation moyenne est de l’ordre de 17g/jour. Les produits céréaliers peuvent contribuer à augmenter la consommation de fibres alimentaires à condition d’en accroître la teneur en fibres en utilisant des farines moins raffinées, en incorporant plus de grains entiers ou en utilisant des variétés plus riches en fibres.
    Toutefois, en fonction de leur origine dans le grain, les fibres présentent des propriétés nutritionnelles différentes et il est important de pouvoir sélectionner les fibres selon des critères qualitatifs et non seulement quantitatifs. L’hypothèse principale de ce projet repose sur la capacité de différentes sources de fibres du grain de blé à être fermentées et sur leur aptitude à moduler la flore intestinale pour le contrôle des processus inflammatoires.



Rechercher un projet ANR