L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Missions

Agence française de financement de la recherche sur projets, l’ANR :

  • contribue au développement des sciences et technologies
  • mobilise les équipes au service d’enjeux stratégiques
  • accélère la production et le transfert de connaissances en partenariat
  • favorise les interactions pluridisciplinaires et le décloisonnement
  • facilite l’établissement de collaborations européennes et internationales

@AgenceRecherche

24/06 17:42 - Le projet AlimaSSens cherche des volontaires. Aidez la recherche en #nutrition à avancer ! #alimentation #seniors https://t.co/JjMPsiTi0K

23/06 22:16 - #nuitagroecologie Découvrez notre cahier n°8 Emergence de l’agroécologie et perspectives pour le futur https://t.co/2pjpSditCe

23/06 16:08 - Envie d'en savoir plus sur les Investissements d'Avenir ? @CGI_PIAvenir vous explique tout dans cette vidéo https://t.co/MmxCuSc9dt 2/2

  • LiqHyd Liquéfaction Hydrothermale de la biomasse

    L’eau en pression pour la valorisation de la biomasse industrielle
    Ce projet de recherche industrielle coordonné par l’entreprise A3i (Drôme) associe le CEA (LITEN - Grenoble), IRCELYON (ING -Lyon) et la CCI de la Drôme. Il vise à développer une technologie de valorisation de la biomasse humide par un procédé de liquéfaction hydrothermal.

    Développer un procédé de valorisation des résidus organiques humides et très humides
    Il existe de multiples usages aux technologies en eau pressurisées. Les plus connues sont l’oxydation pour la dépollution des effluents à forte charge organique, la dépolymérisation des plastiques thermodurcis et l’utilisation de l’eau comme solvant pour l’extraction des composés organiques.

    Le projet LiqHyd consiste à investiguer l’industrialisation d’un nouvel emploi de l’eau pressurisée. Il s’agit d’utiliser la teneur en eau des déchets organiques afin d’en permettre la liquéfaction dans des conditions de fortes pression et température.
    Le projet vise à déterminer les substrats les plus abondants et les plus prometteurs ainsi que les paramètres de fonctionnement optimaux pour permettre une valorisation performante des déchets

    Le marché des énergies alternatives est en pleine expansion, et tout particulièrement celui de la production d’énergie à partir de déchets. Cependant, toutes ces alternatives sont souvent difficile à optimiser : elles génèrent une énergie de mauvaise qualité (chaleur) ; des déchets secondaires (boue de méthanisation) et consomment une quantité importante d’énergie (séchage), etc.

    La technologie étudiée dans le cadre du projet LiqHyd permettra d’obtenir une énergie de bonne qualité (huile, gaz) à partir d’un déchet tout en minimisant au maximum la production de résidus de réaction et en s’appuyant sur le contenu en eau du déchet. La combinaison de ces trois atouts assurera sans aucun doute une place centrale de la technologie sur le marché de la gestion des déchets et de la production d’énergies alternatives.



  • AUTOFERM Maîtrise de la méthanisation en humide à la ferme

    Autoferm ou comment piloter son méthaniseur à la ferme
    Développer la conduite de la méthanisation à la ferme en limitant les dysfonctionnements

    Enjeux et objectifs
    Dans le cadre du plan Energie Méthanisation Autonomie Azote, le Ministère de l’Agriculture a prévu d’accompagner la création d’environ 1000 méthaniseurs à la ferme d’ici 2020. Outre le retour financier de cet équipement, le porteur d’un projet de méthanisation cherche à investir dans des systèmes fiables, peu sujets aux dysfonctionnements. Dans ce contexte Autoferm a pour objectifs de proposer des stratégies de pilotage d’installations réelles grâce à des logiciels de suivi intelligents alimentés par des capteurs physiques, par des techniques innovantes de filtrage numérique et par des modèles de connaissance. Une des originalités du projet concerne la taille des installations étudiées : du pilote de 1 m3 au méthaniseur agricole de 500 m3, rendant les résultats obtenus directement utilisables à l’échelle « industrielle ».
    Concernant plus spécifiquement l’approche « capteurs », un état des lieux doit établir les capteurs utilisables à grande échelle et amenant une information pertinente ; une exploration de capteurs innovants sera également menée sur le problème spécifique des acides gras volatils en phase gazeuse.
    Comme décrit plus haut, Autoferm a pour vocation de fournir aux constructeurs de méthaniseurs ou aux exploitants d’unités de méthanisation des clefs de pilotage et doit contribuer au développement de cette technologie sur les territoires ruraux.



  • RESOCIT Citations scientifiques et réseaux sociaux : étude des dynamiques relationnelles impliquées dans la production et la diffusion des publications scientifiques (chimie, biologie, économie et sociologie).

    Citations scientifiques et réseaux sociaux
    étude des dynamiques relationnelles impliquées dans la production et la diffusion des publications scientifiques (chimie, biologie, économie et sociologie).

    Analyse des logiques relationnelles impliquées par les références et citations des publications scientifiques françaises dans des revues internationales
    Dans ce projet, les références et les citations (avec leur contenu social) sont appréhendées comme une expression de la sociabilité scientifique et, de ce fait, le possible vecteur de transformation des collectifs scientifiques. L’objectif est de montrer que les publications scientifiques concourent à déterminer, consolider ou détruire les relations entre certains groupes et participent pour une part à la configuration des collectifs scientifiques dans leurs diversités et leurs évolutions. Le projet RESOCIT se présente comme un prolongement mais aussi une alternative aux travaux sur les réseaux sociaux de publications scientifiques qui se centrent sur les aspects formels de l’intrication entre la sphère intellectuelle (les citations) et la sphère sociale (les collaborations). Il s’agit de développer une méthode mixte et inédite d’analyse relationnelle des références et citations scientifiques qui ouvre des perspectives nouvelles, tant en terme de connaissance du fonctionnement de l’activité de recherche, que du point de vue de l’évaluation de la recherche. En effet, à l’heure où l’on s’interroge de plus en plus sur la puissance des citations comme indicateur pour modéliser ou évaluer l’activité scientifique, la prise en compte de leur caractère relationnel et leur analyse d’un point de vue qualitatif et longitudinal présentent un apport original et nécessaire pour une meilleure compréhension du monde de la recherche.



  • SApHIRE Système d’Analyse de pH Innovant pour la Ressource en Eau

    Un nouveau capteur de pH pour les eaux naturelles
    La qualité de l’eau s’apprécie par de nombreux paramètres physico-chimiques parmi lesquels le pH est l’un des plus utilisés. Des innovations techniques permettant de diminuer le coût et l'entretien de ces systèmes de mesure sont attendues afin d'améliorer le suivi de la qualité des eaux depuis leur prélèvement jusqu’à leur rejet dans les écosystèmes aquatiques.

    Améliorer la qualité de l’eau de consommation et celle des milieux aquatiques
    La Directive Cadre Européenne de 2000 et la loi sur l’eau de 2006 ont établi un cadre pour la protection de la ressource en eau. Elles prévoient la nécessité d’une auto-surveillance et la mise en place de contrôles réguliers sur les eaux des milieux naturels, le eaux de consommation et les eaux de rejet afin d’évaluer l’impact des activités humaines et protéger les milieux aquatiques.
    Cet objectif ne peut être atteint que par le déploiement de capteurs nombreux, peu coûteux, fiables et d’entretien réduit. Parmi les paramètres clés indicateurs de la qualité de l'eau les plus souvent mesurés, se trouvent le pH et la conductivité. C'est dans ce contexte que le projet SapHire se propose de développer un nouveau capteur combinant conductivité et pH qui réponde à ces attentes. L'objectif est la mise au point d'une technologie qui réduise le coût du capteur, augmente sa longévité et diminue les coûts d’intervention. Au final, la densité de capteurs sur les sites sensibles pourra être augmentée afin d'assurer un meilleur suivi de la ressource et un diagnostic précoce des pollutions.



  • RADE Radiolyse et Analyse Dynamique par Electrochimie

    Radiolyse et Analyse Dynamique par Electrochimie
    Couplage de la radiolyse pulsée avec l'électrochimie transitoire pour l'analyse de la réactivité redox d'intermédiaires instables.

    Visualiser le comportement électrochimique des radicaux créés par la radiolyse
    Parmi les différentes méthodes pour accéder aux mécanismes réactionnels, la radiolyse pulsée et l'électrochimie transitoire ont démontré leurs capacités depuis longtemps. En radiolyse, pour préparer un milieu oxydant ou réducteur il est possible de recourir à des capteurs sélectifs de radicaux. Toutefois, il est parfois difficile d'évaluer le potentiel standard des intermédiaires créés car les méthodes de compétition redox peuvent prêter à polémique. En électrochimie, c'est le potentiel de l'électrode qui est balayé pour induire les transferts d'électrons. Mais ici, au potentiel d'étude, un premier échange est souvent suivi de réactions chimiques puis d'autres transferts d'électrons si bien qu'isoler l'intermédiaire à un électron est parfois impossible. Dans notre approche, un intermédiaire redox réactif est créé par une impulsion radiolytique, et le courant transitoire résultant est mesuré en fonction du potentiel.
    Par ailleurs, prises indépendamment, ces deux méthodes sont extrêmement précieuses pour investiguer les milieux biologiques et nous avons souhaité explorer le cas important de la centrine 2 humaine. Sa séquence comprend 172 acides aminés dont une seule tyrosine placée en position terminale. Une duplication anormale du centrosome pourrait être induite par leur oxydation, conséquence directe du stress oxydant. La radiolyse a démontré que l’oxydation monoélectronique de la centrine 2 par des radicaux azide (N3•) conduisait à une oligomérisation (dimérisation sous faibles doses) exclusivement via les tyrosines terminales. Ceci met en avant un rôle particulier de la structure protéique sur le mécanisme.



  • MechaStem Physique de la morphogenèse des plantes: propriétés dynamiques et mécaniques de la paroi des cellules du méristème

    Le contrôle mécanique de la croissance des plantes
    Comment la régulation génétique affecte et est affectée par les propriétés mécaniques des tissus végétaux

    Une approche quantitative pour identifier les règles mécaniques à la base du développement des plantes
    Au cours des 30 dernières années, de nombreux progrès ont été réalisés dans le domaine de la recherche sur le développement des organismes et nous connaissons aujourd’hui les grandes familles de gènes responsables de la croissance et de la différenciation des cellules et des organes. Toutefois, cette connaissance ne nous permet pas de comprendre comment ces gènes contrôlent une forme et sa dynamique. Le chaînon manquant est de nature physique : changer de forme, c’est changer de structure, et cela implique par définition les lois de la mécanique. Dans ce projet nous voulons établir un lien entre régulation génétique et lois mécaniques, notamment en analysant l’impact des régulateurs génétiques sur les propriétés mécaniques des tissus, et en montrant comment les modifications des propriétés mécaniques des cellules peut exercer un contrôle en retour sur les voies de régulation génétique. Au delà de l’aspect fondamental pour la connaissance biologique, ce projet a pour ambition de définir un certain nombre de règles qui permettront de coder l’activité génétique en terme mécanique, afin de comprendre et donc de prédire le potentiel morphogénétique des organismes végétaux sur la base de leur patrimoine génétique.



  • ORGAVOLT Prédiction par calcul numérique intensif du potentiel à circuit ouvert au sein de cellules photovoltaïques organiques.

    «ORGAVOLT« - Optimisation par calcul prédictif du photovoltaïque organique
    L'électronique organique et les cellules solaires sont en forte croissance, mais leur optimisation reste empirique. Une modélisation prédictive permettrait alors de les optimiser plus vite. Des calculs sans paramètres ajustables donnent les bandes des semi conducteurs inorganiques, mais leur temps CPU augmente comme N4, avec N=100 ... 1000 pour les semi conducteurs organiques.

    Un de nos buts est une extension de notre algorithme N³ GW des molécules aux semi conducteurs organiques.

    Calcul prédictif des propriétés en bulk des semi conducteurs organiques et étude semi-empirique du mécanisme du photo courant à l'interface donneur-accepteur.
    La spectroscopie d'émission (PSE ) confirme l'existence de bandes dans les cristaux des semi conducteurs organiques, quoique modifiées par les vibrations du cristal.

    Dans une image simple, les photons incidents sur l'interface entre donneur (D) et accepteur (A ) «pompent» des électrons de la bande de valence du donneur (D) vers la bande de conduction de l'accepteur (A). Cette image ignore, dans une première approche, l'énergie de liaison de l'exciton et l'alignement des bandes à l'interface.

    En simplifiant encore plus, on peut considérer la création, par un photon, d'un état excité de taille finie (exciton) qui diffuse vers l'interface D/A où l'exciton est séparé en un électron dans l'accepteur A et un trou dans le donneur D. Ces derniers seraient alors responsables du photo courant observé.

    Ce mécanisme a été critiqué par Alan Heeger comme étant trop lent pour donner la réponse ultra rapide observée expérimentalement. Mais sa vitesse est compatible avec les temps caractéristiques vus en photo chimie et qui sont de l'ordre de 100 fs.

    Une modélisation de l'idée de Heeger nécessite une description de la création d'un exciton à l'interface et de sa séparation. En présence d'électrodes extérieurs, un traitement de ce processus est légèrement au-delà de l'état de l'art actuel et notre collègue Rémi Avriller à Bordeaux travaille sur cette question.

    Selon Mark E. Casida, notre collègue à Grenoble, la séparation de charge à l'interface conduirait à une accumulation d'états excités localement liés (excimères) qui se désagrègent ensuite en états de conduction délocalisés en passant par des intersections coniques de leurs surfaces Born-Oppenheimer.

    Avec une telle perspective, il faudra identifier des voies photo chimiques possibles. Une foie trouvée, ces dernières pourraient alors être étudiées, de manière plus détaillée, par des calculs de premiers principes qui sont nettement plus exigeants en ressources.



  • CREATIVENESS Activités créatives en environnements virtuels

    Activités créatives en environnements virtuels
    CREATIVENESS vise à évaluer les apports des Environnements Virtuels Multi-Utilisateurs (MUVE) tels que Second Life pour outiller le travail créatif. Ce projet nous permettra (a) de proposer un cadre méthodologique pour la conception d’environnements de travail de type MUVE, (b) de produire des connaissances scientifiques relatives aux effets des caractéristiques de la situation de travail sur les performances créatives, et (c) de fournir des recommandations pour optimiser l’utilisation des MUVEs

    Objectifs
    CREATIVENESS vise à apporter une meilleure compréhension de la manière dont les caractéristiques fonctionnelles et représentationnelles d’environnements virtuels multi-utilisateurs pourraient exercer des effets sur les processus individuels et collaboratifs impliqués dans les tâches créatives, et in fine sur la qualité de la performance créative. Ce projet impliquera des chercheurs spécialisés dans les domaines suivants : créativité et évaluation de la performance créative ; processus de conception et de résolution de problèmes ; interactions homme-homme et processus collaboratifs ; interactions homme-machine dans les environnements exploitant les technologies MUVE et ergonomie. D’autre part, le projet impliquera aussi des participants issus des sciences sociales (psychologie), du domaine technique (ingénierie) et de la population adulte générale – tous étant des utilisateurs potentiels des MUVEs. Cette proposition de projet relève de la recherche fondamentale, bien que nous nous attendions à ce que nos résultats apportent des principes, des idées, et des avantages importants aux industries liées à l’utilisation et à la conception de MUVEs dédiés aux activités créatives collaboratives - mais aussi qu’ils aient des applications potentielles au travail en groupe dans des contextes éducatifs, tels que le travail en groupes d’étudiants dans un cadre universitaire. Ce projet est original parce qu’aucun travail à ce jour ne s’est penché de manière systématique sur les effets des MUVEs sur la résolution de problèmes créatifs en petits groupes. Ces environnements virtuels apportent des possibilités pour outiller la créativité, possibilités qui seraient difficilement accessibles dans le « monde réel ».



  • WHATBONE Tissu adipeux autologue prélevé extemporanément et particules de phosphate de calcium biphasé pour la reconstruction des pertes de substance osseuse

    CONFIDENTIEL Utilisation extemporanée du tissu adipeux pour la reconstruction osseuse.
    Ce biomatériau préparé extemporanément, composé de particules de phosphate de calcium, de sang ou de plasma, et de tissu adipeux, est facile à préparer, malléable, adaptable à des pertes de substance osseuse de volume variable et peu couteux. Il pourrait être une alternative à l'autogreffe osseuse.

    La reconstruction osseuse est un enjeu mondial de santé publique.
    L’autogreffe osseuse, qui reste le traitement de référence pour la reconstruction osseuse, engendre de fréquentes complications. Pour tenter de la remplacer, l'approche expérimentale la plus largement proposée actuellement consiste à combiner un biomatériau et des cellules de moelle osseuse ou de tissu adipeux après amplification ex vivo pendant plusieurs semaines. Cette méthode semble difficilement pouvoir devenir un traitement chirurgical de routine, ce qui justifie la recherche de nouvelles stratégies plus simples et économiques, représentant un réel enjeu de santé publique.
    L’objectif de ce projet était d’apporter la preuve de concept, chez le gros animal de l’efficacité d'un nouveau substitut osseux appelé WHATBONE constitué de tissu adipeux, de plasma ou de sang total et de particules de phosphate de calcium biphasé (BCP). En cas de niveau de preuve suffisant nous proposerons le transfert industriel et clinique de ce biomatériau.



  • IDDILiq Ionogels pour la libération contrôlée de liquides ioniques composés de principe actif

    Ionogels pour la libération contrôlée de principes actifs sous forme de liquide ionique
    Développement de nouveau matériaux biodégradables à base de silice ou de polymères pour la libération contrôlée de principes actifs sous forme de liquide ionique. Mise en évidence des interactions mises en jeu lors de la libération par des études expérimentales et des calculs de dynamiques moléculaires.

    Elaboration de matériaux à base de silice ou de polymères pour la libération contrôlée de principes actifs sous forme de liquide ionique.
    La communauté scientifique s’intéresse depuis plusieurs années à l’élaboration de systèmes alternatifs aux méthodes conventionnelles pour la libération contrôlée de principes actifs. L’un des points clé est de réussir à contrôler les propriétés physiques et chimiques du principe actif encapsulé afin d’en améliorer la biodisponibilité. En effet, la majorité des principes actifs commercialisés ou en développement sont très peu solubles dans les milieux physiologiques. L’objectif général de ce projet était de développer une méthode originale d’encapsulation de principes actifs basée sur l’utilisation (1) de liquides ioniques dont l’un des composants (ou les deux) est un principe actif, (2) d’une synthèse sol-gel en une étape pour encapsuler le liquide ionique dans une matrice de silice. Cette méthode présente l’avantage d’immobiliser le principe actif afin de contrôler sa libération selon les interactions paroi/liquide ionique. Parallèlement à ces études expérimentales, la force de ce projet repose sur des études théoriques de simulation de dynamique moléculaire. Une autre méthode d'immobilisation des liquides ioniques principes actifs dans des polymères biodégradables de type acide polylactique été testée.



  • AstroConSyn Contrôle de la transmission synaptique par la connexine 30 astrogliale: bases moléculaires et impact sur l’activité de réseau pathologique

    Impact de la Cx30 astrocytaire sur l’activité neuronale normale et pathologique
    Les astrocytes jouent un rôle actif dans la physiologie cérébrale par des interactions dynamiques avec les neurones. Le projet AstroConSyn propose d’élucider le rôle de la Connexine 30, une sous-unité des canaux jonctionnels astrocytaires impliquée dans des processus cognitifs, dans l’activité neuronale normale et pathologique.

    Elucider comment la Cx30 astrocytaire régule l’activité neuronale
    Les astrocytes jouent un rôle actif dans la physiologie cérébrale par des interactions dynamiques avec les neurones. Notre projet de recherche est consacré à mieux comprendre comment la Cx30, une des deux principales sous-unités des canaux jonctionnels exprimée dans les astrocytes, régule l’activité neuronale normale et pathologique. Par une approche multidisciplinaire unique combinant la physiologie, l’imagerie et la biologie moléculaire, en utilisant de nouveaux outils moléculaires ciblant spécifiquement la Cx30 astrogliale, nous proposons de:
    1) Investiguer le mécanisme physiologique du contrôle de la transmission synaptique par la Cx30;
    2) Disséquer le mécanisme moléculaire du rôle de la Cx30 dans la neurotransmission;
    3) Explorer des changements activité-dépendants d’expression de la Cx30 in vivo et déterminer l’impact de la Cx30 sur une activité de réseau pathologique.
    Ce projet devrait révéler le mécanisme du contrôle de processus cognitifs par la Cx30 astrogliale et contribuer à considérer la Cx30 comme une cible alternative permettant de réguler l’activité et la toxicité des neurones dans des conditions physiopathologiques.



  • BIsP Réduction des quinones et organisation en supercomplexe: les deux énigmes des complexes Rieske/cytb

    BIsP : Réduction des quinones et organisation en supercomplexe: les deux énigmes des complexes Rieske/cytb
    L’étude comparative du complexe Rieske/cytb de trois organismes issus de phyla voisins, Heliobactéries, Bacilli et Chloroplats est choisi afin d’étudier l’implication de cet enzyme dans la formation de supercomplexes et ses interactions avec les quinones, plus particulièrement la réduction des quinones en présence de l’hème ci .

    Compréhension du rôle de l'hème ci et caractéristiques d'un supercomplexe
    Purification des complexes et/ou supercomplexes de Geobacillus et des Heliobactéries devrait être suivi de leur caractérisation par spectroscopie UV/VIS et RPE et leur cristallisation. La cristallisation d'un spercomplexe n'a jamais encore été réussi est nécessite une mis au point d'une préparation homogène. Le rôle de l'hème ci dans le site de réduction des quinones reste énigmatique. L'étude comparative des complexes des organismes photosynthèse anaérobie et respiration aérobie en comparaison avec le complexe bien caractérisé de l'algue verte Chlamydomonas est choisi. Des mutants du complexe b6f de Chlamydomonas, censé mimer le site de fixation des quinones des Héliobactiéries compléteront ce volet de l’étude.
    En parallèle les chaînes bioénergétique des Héliobactéries de (Geo)Bacillus font objet d’une étude de leur cinétiques de transfert d’électrons in vivo. Pour les bactéries non-photosynthétiques cette technique nécessite une mis au point.



Rechercher un projet ANR