L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 16.06.2017)

Appel générique 2017 : évaluation des propositions détaillées

  • La phase d'évaluation des propositions par les experts extérieurs et la phase de droit de réponse aux experts sont closes depuis la fin mai
  • Depuis début juin, les 41 comités d'évaluation scientifiques se réunissent afin de débattre des projets et déterminer collégialement un classement des propositions.
  • Les résultats pour les projets soumis aux instruments PRC / PRCE / JCJC seront connus à partir de mi-juillet
     
  • Consulter le calendrier de l’appel générique
  • Résultats détaillés de la première étape
     
  • Retrouvez l’ensemble des appels ouverts et la prévision des appels spécifiques transnationaux pour 2017.

@AgenceRecherche

27/06 17:53 - AMORAD est soutenu par l'action "Recherche en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection" @CGI_PIAvenirhttps://t.co/whKRLZEkcA

27/06 17:47 - Pour en savoir + sur le projet FRUGAL Les figures rurales de l'urbain généralisé au filtre des mobilités durables… https://t.co/wzOqOl8FNF

27/06 17:27 - [AAP] Projets sélectionnés à l'appel @NORFACE_eranet Dynamiques de l’inégalité à travers le parcours de vie https://t.co/f1ktx5chdZ

  • PiNRJ Aspects géotechniques des pieux de fondation énergétiques

    Comportement mécanique d’un pieu énergétique sous sollicitations thermo-mécaniques
    Comportement mécanique d’un pieu énergétique sous sollicitations thermo-mécaniques

    Possible effet du changement de température sur le comportement mécanique des pieux
    Les pieux énergétiques (ou pieux échangeurs de chaleur) sont des pieux de fondation de structures qui sont équipés d’un tube ou réseau de tubes de manière à pouvoir échanger de la chaleur avec le terrain. Ils assurent donc une double fonction : reporter en profondeur les charges d’une construction et servir d’échangeur de chaleur avec le terrain. L’échange de chaleur avec le terrain permet de réchauffer les bâtiments pendant l’hiver et les refroidir pendant l’été. La raison principale qui empêche le développement industriel de cette technologie est le manque de connaissances sur les éventuels effets de la présence du système d’échangeur de chaleur sur le comportement des pieux. Pour la conception des pieux énergétiques, les aspects géotechniques (structuraux) sont souvent pris en compte de façon indépendante des aspects thermomécaniques. Les recherches considérant les aspects
    géotechniques des pieux énergétiques sont rares. L’objectif du projet est d’apporter une connaissance approfondie sur le comportement géotechnique de pieux énergétiques soumis à des cycles thermiques. Les résultats obtenus seront donc utiles pour la conception des pieux de fondation énergétiques et pourront participer à la promotion de cette technologie dans le monde industriel.



  • GeObs Géographie des obsidiennes d'Anatolie orientale : sources, caractérisation et diffusion aux époques préhistoriques

    Géographie des obsidiennes d’Anatolie Orientale
    Sources, caractérisation et diffusion d'une matière première d'origine volcanique aux époques préhistoriques.

    L'objectif du projet est de réaliser une étude exhaustive des sources d'obsidienne localisées en Anatolie Orientale afin de comprendre la diffusion de cette matière première des affleurements géologiques vers les sites archéologiques du Moyen-Orient. A la fin de ce projet, nous proposerons une base de données spatialisée (SIG) des sources d'obsidiennes d'Anatolie orientale.

    Des sources géologiques d'obsidienne aux sites archéologiques
    Les artefacts lithiques retrouvés dans les fouilles archéologiques témoignent de la diffusion de l'obsidienne depuis les sources d'Anatolie jusqu'aux sites du Proche-Orient.
    Depuis les travaux pionniers de Cann & Renfrew (1964), de nombreuses études on porté sur les obsidiennes provenant d'Anatolie. Dans le même temps, plusieurs fouille d'Anatolie, du Caucase et du Proche-Orient ont livré des artefacts en obsidiennes qui ont été rapportés à des sources d'Anatolie ou du Caucase ; mais de nombreux artefacts ont une origine qui n'a pas pu être déterminée.
    Ces artefacts pourraient provenir de l'une des 13 sources d'Anatolie orientale sur lesquelles ce projet se concentre et qui sont encore peu documentées. Il est donc crucial de préciser la localisation de ces sources (primaires et secondaires) et d'en connaitre précisément les caractéristiques physico-chimiques.
    Jusqu'à présent, l'étude de la diffusion de l'obsidienne au Proche-Orient est rendue difficile en raison de l'absence de stratégie d'échantillonnage et d'analyse homogène et de la méconnaissance des modes d'affleurement des obsidiennes d'Anatolie orientale.
    A l'inverse, notre projet vise à résoudre ces difficultés en proposant une méthode intégrée d'étude des obsidiennes:
    1) en réunissant une équipe franco-turc expérimentée associant les différents champs de l'obsidian sourcing;
    2) en proposant une investigation de terrain exhaustive des 13 régions où affleure l'obsidienne en Anatolie orientale et en précisant les contextes morphologiques et volcanologiques d'affleurement;
    3) en basant la caractérisation de l'obsidienne (sources et artefacts) sur des méthodes de laboratoire éprouvées (LA-ICP-MS) couplée à des méthodes d'analyse in-situ (p-XRF) afin d'analyser des pièces qui ne peuvent pas sortir des musées;
    4) en intégrant tous les résultats dans une base de données spatialisée permettant d'analyser les processus de diffusion de l'obsidienne des sources géologiques aux sites archéologiques.



  • Ca (Re-)Lase ! Laser à Nanotubes de Carbone (rechargé)

    Réalisation d'un laser à nanotubes, pompé électriquement, intégré sur silicium
    Les besoins de communication entre les différents cœurs au sein des microprocesseurs croissent de pair avec leurs montée en puissance. Ce projet ambitionne de résoudre un des verrous pour l'avènement de communications optiques dans les processeurs par la réalisation d'un laser à nanotube de carbone intégré sur silicium.

    La problématique des interconnections optiques
    Le domaine de la photonique silicium est très actif, que ce soit pour résoudre les problèmes des interconnections métalliques dans les microprocesseurs ou dans les télécommunications. La réalisation d'un tel « lien optique » implique le développement de fonctions de base, comme une source laser, un modulateur optique et un photo-détecteur. Il n'existe pas aujourd'hui de matériaux pouvant réaliser ces différentes fonctions et être intégré de façon monolithique avec le silicium.
    Les nanotubes de carbone sont un nano-matériaux relativement récent, présentant des propriétés optiques et électriques très originales, et pouvant en théorie réaliser l'ensemble des fonctions nécessaire à la réalisation d'un lien optique. Le projet « Ça (Re-) Lase ! » s'attaque à la première fonction nécessaire et la plus emblématique, la source laser sur silicium.
    Les nanotubes sont un matériau très versatile, présentant de fortes propriétés d'émission de lumière sous excitation électrique. Cette émission de lumière est accordable en longueur d'onde dans le domaine du proche infra-rouge en sélectionnant, par diverses techniques d'extraction, des nanotubes de carbone d'une structure bien particulière.
    Les retombées de ce projet sont bien plus large que la réalisation d'une source laser à nanotubes. La réalisation des fonctions optiques et électroniques en utilisant un seul et même matériaux offre de nouvelles perspectives dans la convergence de l'optique et de l'électronique. De plus, la « photonique des nanotubes » est un domaine en émergence, et les retombées potentielles dans les domaines de la modulation optique, de la biophotonique, du médical ou de l'environnement sont très grandes.



  • IMOLABS Molecules interstellaires : spectroscopie et synthèse en laboratoire

    Molécules interstellaires : spectroscopie et synthèse au laboratoire et dans l'espace
    Depuis la détection des toutes premières molécules dans le milieu interstellaire, les progrès dans la compréhension des voies de formation et desctruction des molécules ont été étroitement couplés avec les avancées en spectroscopie de laboratoire et dans les techniques de synthèse. Ce projet rassemble des experts en chimie, physique moléculaire, instrumentation et astrophysique pour poursuivre l'explroation de la chimie dans le milieu interstellaire.

    Astrochimie : du laboratoire a l'espace
    L'astrochimie entre dans un âge d'or, grâce à l'augmentation de la sensibilité des détecteurs, de leur bande passante ainsi que de la surface des télescopes. L'analyse des spectres ascronomique, qui conduit éventuellement à la détection de nouvelles molécules, est néanmoins rendue dfficile par la connaissance imparfaite des spectres des molécules, qu'elles soient stables ou réactives. Le manque de compréhension des chemins de formation des molécules est un second point clé, qui explique le faible taux de succès des recherche de nouvelles molécules. Ce programme interdisciplinaire a pour but de progresser sur ces points en développant conjointement : i) de nouvelles techniques augmentant la sensibilité de la spectroscopie au laboratoire, ii) de nouvelles méthodes de production des molécules, et iii) la modélisation astrophysique et l'analyse des données d'observation.
    Les objectifs du projet sont la détection de nouveaux composés interstellaires, en particulier de nouveaux radicaux comme CH2OH et des composés azotés de la famille des nitriles et isonitriles. Un deuxième aspect est l'amélioration des instruments de spectroscopie par l'automatisation, l'augmentation de la vitesse de balayage, l'accroissement de la gamme de fréquence et la détection hétérodyne.



  • DROITE Dynamic Reconstruction of Region Of Interest Tomography. Theory and Experiments

    DROITE - Dynamic ROI Tomography - Theory and Experiments
    Reconstruire des images médicale à partir de projections radiographiques tronquées d'organes en mouvement lors de l'acquisition.
    Développer des bases théoriques solides pour des développements algorithmiques robustes et efficaces
    Tester et évaluer les méthodes dans le contexte de l'imagerie interventionnelle, en orthopédie dans le cadre du vissage pédiculaire et en radiothérapie du poumon

    Radiographie interventionnelle - reconstruction dynamique de région d'intérêts à partir de projections tronquées
    En imagerie radiologique interventionnelle, il faut reconstruire des informations sur le patient très souvent à partir de radiographies tronquées d'organes en mouvement. En effet, les détecteur de radiologie numérique sont souvent de relative petite taille ; il est souhaitable de réduire la dose au patient ; les systèmes de radiologie interventionnelle sont lents relativement au scanner CT : l'acquisition d'une centaine de radiographie nécessite souvent des dizaines de secondes. C'est le cas par exemple en imagerie radiologique pour le contrôle dosimétrique de la radiothérapie du poumon. Les projections radiographiques sont acquises sur le système de radiothérapie pendant plusieurs dizaines de secondes alors que le patient respire. In imagerie radiologique interventionnelle pour le vissage pédiculaire à partir de C-arm, il faut reconstruire des images des vertèbre à partir de radiographies tronquées d'un patient qui respire.
    L'objectif de DROITE est de développer des méthodes de reconstruction de ROI (Region Of Interest) à partir de radiographies tronquées d'objets dynamique. DROITE concerne les mathématiques de la tomographie dynamique de ROI et leurs applications médicales en radiothérapie et en orthopédie. Le projet s'intéressera au calibrage des systèmes d'imagerie (identification des géométries d'acquisition), aux méthodes de reconstruction de ROI en 2D et 3D, aux méthodes analytique de compensation de déformation en tomographie et à leur couplage à celle de reconstruction de ROI.



  • PERIMARGE Périphéries, marges : interpréter les relations aux centres dans la mondialisation.

    PERIMARGE
    Périphéries, marges : interpréter les relations aux centres dans la mondialisation

    Avec l’accélération des échanges mondiaux, les espaces situés en position périphérique ou marginale sont liés à des centres plus nombreux et divers que par le passé. Des flux de capitaux, d’information, de normes… de plus en plus intenses et complexes interagissent avec des sociétés spécifiques et avec leurs projets. Leur analyse est nécessaire pour comprendre les transformations socio-spatiales contemporaines.

    Comprendre les processus d’évolution des espaces périphériques et la recomposition des inégalités socio-spatiales dans la mondialisation, à partir d’études de cas en Amérique Latine et en Afrique.
    Les enjeux et objectifs du projet se déclinent à plusieurs niveaux, qui sont complémentaires. Il s’agit, en premier lieu, de comprendre les mécanismes de transformation d’espaces caractérisés de longue date par les inégalités de conditions sociales, économiques et politiques subies par leurs habitants en comparaison avec celles de leurs concitoyens. Ces inégalités peuvent être liées à des formes de dépendance par rapport aux centres nationaux ou au contraire à un certain abandon, dont les effets peuvent être renforcés par l’éloignement physique. Ces périphéries se transforment de façon accélérée sous l’influence de l’étape actuelle de la mondialisation. Celui-ci engendre des interactions complexes dont l’analyse précise reste à faire : notamment, arrivée de nouveaux acteurs, de capitaux, introduction de nouvelles normes, aménagement renforcé des territoires et mobilisation accrue de leurs ressources, accès de la population à de nouveaux moyens d’information et d’action (internet, téléphonie mobile, services bancaires, réseaux de contacts internationaux…). Il s’agit, en deuxième lieu, de comprendre la mondialisation elle-même et son rôle dans les mutations des inégalités socio-spatiales, en l’observant à travers le prisme de processus qui œuvrent de façon particulièrement visible et rapide dans les espaces périphériques. La comparaison entre les huit études de cas doit nous permettre de distinguer les processus généraux de ceux qui sont propres à des contextes particuliers. Un troisième enjeu consiste à rendre nos résultats utilisables par d’autres chercheurs comme par les acteurs de la gouvernance, pour améliorer l’analyse et la gestion de ces espaces. Pour répondre à ces trois enjeux, nous proposons une méthode d’analyse centrée sur les flux et relations, matériels et immatériels, tels qu’ils se mettent en place depuis les centres vers les périphéries et inversement.



  • Supradhésion Adhésion supramoléculaire

    Chimie supramoléculaire et adhésion
    Les adhésifs sensibles à la pression (ruban adhésif …) sont des solides mous, dont l'adhésion n'est efficace que s'ils sont capables de dissiper une énergie importante lors de leur contrainte. Le contrôle des interactions faibles au sein du matériau doit nous permettre d'augmenter significativement la dissipation d'énergie lors de sa déformation.

    Contrôler les mécanismes de dissipation d’énergie au sein d’un adhésif
    La chimie supramoléculaire permet d’organiser les molécules à l’échelle nanométrique en utilisant des interactions faibles. Bien qu’étant individuellement plus fragiles que les liaisons covalentes, ce type d’interactions a déjà permis collectivement de renforcer les propriétés mécaniques de réseaux réticulés, en permettant au système d’atteindre un état d’équilibre plus stable. De plus, ces interactions faibles sont par nature réversibles et peuvent être dynamiques à température ambiante. Par conséquent, elles peuvent apporter un caractère auto-réparant et un mécanisme additionnel de dissipation d’énergie au sein du matériau.
    La grande majorité des polymères supramoléculaires ont été caractérisés par rhéologie uniquement dans le domaine des petites déformations, pourtant c’est dans le domaine des grandes déformations que la contribution des interactions faibles devrait apporter une contribution majeure.
    Par conséquent, notre objectif est d’appliquer les concepts de la chimie supramoléculaire au domaine de l’adhésion. Les matériaux adhésifs doivent interagir fortement avec les surfaces à coller et permettre une bonne dissipation de l’énergie de déformation lors du décollement. Sur ces deux aspects, l’utilisation de groupements polaires et d’interactions réversibles doivent permettre d’améliorer les systèmes actuels.



  • MODEMI Modélisation et Simulation Multi-échelle des Interfaces

    Modélisation et Simulation Multi-échelle des Interfaces
    Le projet vise à :
    •(i) Effectuer des simulations numériques directes (DNS) relatives à des cas physiques avec rupture et coalescence
    •(ii) Établir une comparaison et une validation des résultats obtenus par les codes numériques utilisés par les partenaires
    •(iii) Effectuer des DNS relatives à des cas physiques concernant les milieux dispersés
    •(iv) Proposer des modèles de « sous-maille » permettant de respecter la physique du problème et conserver de manière quasi-fidèle les résultats de DNS.

    Enjeux et objectifs
    Le projet vise à avancer la méthodologie du calcul intensif dans des domaines de mécanique des fluides diphasiques extrêmement complexes tout en étant d’une importance applicative considérable. On peut citer par exemple le déferlement des vagues et la formation des embruns, les jets de carburant liquide en atomisation, les écoulements à bulles dans les centrales nucléaires ou dans les procédés industriels du génie chimique. Ces écoulements associent des gammes d'échelles très vastes, allant pour les vagues de mer de quelques dizaines de mètres pour la longueur d'onde des vagues à quelques microns pour les plus petites bulles ou gouttes. Les problèmes de résolution numériques ne peuvent donc être traités sans une prise en compte systématique de l'aspect multi-échelle des phénomènes. D’autre part, l'évolution vers le calcul réparti massif pose un défi supplémentaire, les méthodes multi-échelle étant plus difficiles à adapter à ce type de calcul que les méthodes mono-échelle, de structure plus simple.

    A l'issue du projet une méthodologie de simulation multi-échelle sera dégagée. Elle répondra aux questions suivantes : comment choisir les régions requérant un traitement à l’échelle plus fine, comment choisir entre les diverses méthodes permettant de modéliser à la grande échelle les effets de petite échelle qui ne sont pas directement résolus ? Comment coupler la modélisation de la turbulence, de type simulation des grandes échelles (Large Eddy Simulation) SGE/LES et la modélisation de la géométrie des interfaces et de leur dynamique à l'échelle sous-maille ?



  • ReVEA Ressources vivantes pour l'enseignement et l'apprentissage

    Ressources vivantes pour l'enseignement et l'apprentissage
    Une tâche centrale des enseignants est de concevoir, rechercher, sélectionner, modifier, recomposer les ressources qu’ils présentent à leurs élèves et qui servent de support à leurs activités, mais aussi qu’ils partagent ou mutualisent avec leurs collègues. Ce travail des enseignants, caractéristique de la liberté pédagogique qu’ils exercent, est essentiel dans la qualité des enseignements. Son analyse constitue un enjeu majeur pour la compréhension du système éducatif et de ses évolutions.

    Combler un déficit de connaissances sur les utilisations (sélections, traitements, échanges) des ressources par les enseignants et leurs évolutions
    Le premier objectif est de pallier le manque d'informations sur les ressources utilisées par les enseignants en traitant de données pour le moment non publiques pour étudier la faisabilité d’un panel d’indicateurs sur les ressources en vue d’un observatoire national. Il s’agit de travailler sur des bases anonymisées des enquêtes du CFC , les statistiques des ventes des manuels scolaires recueillies par le SNE et les téléchargements effectués par les enseignants sur divers sites nationaux, académiques et d’associations d’enseignants, en complétant si possible à partir des statistiques internes des ENT de plusieurs académies. Il s’agit également d’établir des cartographies des offres et des échanges de ressources dans les disciplines retenues.
    Un second objectif est de documenter et d’expliquer les évolutions en cours, dues à différents facteurs (notamment la généralisation du recours au numérique, l'approche par compétences, l’intégration de savoirs nouveaux, des demandes croissantes de personnalisation et d’interactivité…) et plus généralement les changements économiques et le passage des biens aux services. Pour cela, les cartographies seront complétées par une étude des facteurs qui ont une incidence sur le choix et le traitement des ressources par les enseignants (ancienneté, genre, connaissance de la discipline, rapport aux technologies informatiques, adaptation aux handicaps, etc.). Des travaux longitudinaux permettront de mettre au jour des processus sous-jacents : d’une part dans un suivi fin du travail d’un panel d’enseignants (individuel ou dans l’établissement) en reprenant les méthodologies développées dans le cadre de l’approche documentaire visant notamment à éclairer les structures des systèmes de ressources des professeurs, d’autre part dans l’analyse des échanges et travaux menés entre enseignants dans divers collectifs institutionnels ou associatifs et des trajectoires de certaines ressources (cycle de vie, indexation, tagging et discussions).



  • HUMIBATex Comment prédire les désordres causés par l'humidité? Quelles solutions techniques pour rénover le bâti existant

    Comment prédire les désordres causés par l’humidité ? Quelles solutions techniques pour rénover le bâti existant ?
    Un guide de solutions de réhabilitation sera réalisé à partir des résultats de mesure de cette étude et complété par des simulations de configurations proposées lors de l’analyse du parc bâti existant. Ce guide sera accessible par les professionnels du bâtiment sous forme papier ou numérique. Ainsi le maître d’ouvrage ou le maître d’œuvre aura à sa disposition un guide proposant des solutions de réhabilitation vérifiées et validées et une méthodologie pour les déterminer.

    Outil de de prédiction des désordres causés par l’humidité et solutions techniques pour rénover le bâti existant sous forme d'un guide technique.
    Objectifs du projets :
    • Elaborer un guide de solution de réhabilitation et description d’une méthodologie de validation de solutions adéquates de réhabilitation pour les solutions non répertoriées dans le guide.
    • Elaborer un outil d’aide à la décision articulant les différents modèles existants (climat intérieur, ventilation, perméabilité, occupation, paroi, etc.) et répondant à la question : « est-ce que des désordres liés à l’humidité sont générés par la réhabilitation envisagée ? »
    • Une base de données hygrothermiques sur un certain nombre de matériaux manquants dans les modèles actuels (murs anciens, isolants naturels…)
    Points forts: L’élaboration d’un outil et en parallèle la publication d’un guide pratique d’aide à la rénovation.
    • La mise au point d’un outil global qui prend en compte les transferts couplés « chaleur-humidité-air » ainsi que l’impact de la ventilation et la santé des occupants. Aucun modèle ne peut prédire pour l’instant les désordres causés par l’humidité d’une manière si globale.



Rechercher un projet ANR